Araucaria

Araucaria en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Araucaria, Araucaria du Chili, Désespoir du singe

  • Nom(s) latin(s)

    Araucaria araucana

  • Famille

    Araucanacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Conifère ou résineux

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Conique ou pyramidal
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    > 10 m
  • Largeur à maturité

    8 à 10 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    0,25 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Bosquet ou forêt Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Les Araucarias comptent 19 espèces appartenant à la famille des Araucariacées, toutes réparties dans l'hémisphère sud : Amérique du Sud, Australie, Nouvelle-Zélande, îles de Nouvelle-Guinée, Norfolk. La Nouvelle-Calédonie compte 13 espèces.

L'architecture si particulière du désespoir du singe (Araucaria araucana), lui a valu d'être largement planté dans les parcs à travers le monde. Son surnom vient d'une plaisanterie faite par un Anglais qui trouvait que les épines sur le tronc et les branches devaient empêcher les singes d'y grimper. En réalité, sa terre d'origine située au centre du Chili n'abrite aucun singe. Elle correspond à deux zones : la région volcanique de la Cordillère de Nahuelbuta, près de la côte pacifique au sud de Valparaiso et la Cordillère des Andes entre les 37° et 40° de latitude sud. Dans cette dernière, l'espèce forme des forêts monospécifiques au-dessus de 600 m d'altitude, marquant la limite de l'étage arboré à 1 700 m. En revanche, dans la cordillère de Nahuelbuta, les populations d'araucarias côtoient le hêtre austral Nothofagus spp, et occupent deux petites zones situées à 600 m pour l'une, entre 1 000 et 1 400 m d'altitude pour l'autre. La pluviométrie sous forme de pluie ou de neige dépasse allègrement 1 500 mm (jusqu'à 4 500 mm) excepté en basse altitude où elle se cantonne à 600 mm. Le sol est d'origine volcanique (basalte, andésite, granite, métamorphique).

Des arbres de plus de 800 ans ont été identifiés au Chili malgré les feux très fréquents qui éclatent régulièrement dans ces régions volcaniques. Les plus grands spécimens y dépassent 100 m de haut avec un diamètre de tronc de 2,50 m mais la plupart du temps ils se contentent de 50 m. La longévité de l'arbre oscillerait entre 1 000 et 2 000 ans !

Le jeune arbre possède une architecture tout à fait géométrique avec ses rameaux disposés en croix régulièrement étagés et couverts d'écailles y compris sur le tronc. Sa croissance est quasiment nulle pendant quelques années puis de 30 cm par an. La forme pyramidale s'arrondit avec l'âge jusqu'à former un dôme tandis que les branches basses brunissent et meurent. Elles se détachent peu à peu entraînant une remontée naturelle du houppier. En culture, l'arbre adulte mesure entre 15 et 30 m de haut pour 9 m de large. Il forme une épaisse écorce jusqu'à 14 cm qui protège les bourgeons latents des feux courants.

Ses feuilles triangulaires et acérées, vert foncé et non résineuses, mesurent 2-3 cm de long 1-2 cm de large. Elles persistent 10 à 15 ans avant d'être remplacées. Le tronc écailleux dans son jeune âge devient lisse avec l'âge, marqué de stries horizontales correspondant aux cicatrices des écailles. Si vous coupez une feuille ou un rameau, un latex blanc, la résine, s'écoule.

Les pieds femelles sont facilement identifiables grâce à la présence de gros cônes de 15 à 17 cm de diamètre, situés en bout de branches à la cime de l'arbre. Les cônes mâles de couleur miel sont allongés et pendants. Groupés en couronne autour des rameaux d'extrémité, ils libèrent leur pollen en juillet. Il est malheureusement impossible de connaître le sexe d'un arbre avant la maturité sexuelle de l'arbre qui se situe entre 15 et 25 ans. L'arbre femelle est redouté pour la chute de ses cônes.

Après fécondation, les cônes virant du vert à une couleur café mettent 2 à 3 ans à mûrir, avant de se détacher lourdement de l'arbre. Ils mesurent 10 à 18 cm de long sur 8 à 15 de large. Leur chute facilite la récolte des graines mais présente un réel danger pour le promeneur ! L'arbre démarre sa pleine production de graines à l'âge de 40 ans.

Araucaria et araucana évoquent les noms de la province d'Arauco et des Indiens Araucans qui peuplent les forêts d'araucarias et se nourrissent de leurs graines.

Les graines, surnommées « piñones », contiennent 53 % d'eau, 35 % d'amidon, 4,5 % de protéines, 2,2 % de fibres, 1,1 % de lipides ainsi que des minéraux (potassium, phosphore, calcium). Séchées puis cuites, elles servent à préparer des soupes. La fabrication du pain appelé « canuto » se fait à partir des graines, crues et moulues. On obtient une boisson le « mudai » et un alcool à partir des graines fermentées. Chez certaines communautés Pehuenche, les pignons constituent 13 % du régime alimentaire et représentent jusqu'à 70 % des recettes agricoles. Les semences sont galactogènes, cholagogues et aphrodisiaques. Des utilisations médicinales sont faites aussi avec la résine de l'araucaria pour soigner les contusions, les ulcères, les douleurs à la tête, les ulcères vénériens (sous forme de pilules), les petites blessures… Elle contient des diterpènes aux propriétés gastro-protectrices, antibactériennes et antifongiques.

Le bois jaunâtre est d'une qualité comparable au sapin et servait à la fabrication des mâts à l'époque de la marine à voiles. Il sert aussi de combustible. Son cousin Araucana angustifolia possède un bois excellent pour la menuiserie connu sous le nom de pin du Paraná. Mais son exploitation est aujourd'hui interdite.

Espèces et variétés d’araucarias

Espèce type

Désespoir du singe, araucaria du Chili, bourreau des singes (Araucaria araucana syn. A. imbricata, A. dombeyi, Pinus araucana, Dombeya chilensis)

Espèce type Désespoir du singe, araucaria du Chili, bourreau des singes (Araucaria araucana syn. A. imbricata, A. dombeyi, Pinus araucana, Dombeya chilensis)
  • Port : Arbre pyramidal qui s’arrondit avec l’âge, de 25 m de haut en Europe, jusqu’à 100 m dans son habitat. Écailles pointues, coriaces, de forme triangulaire, vert foncé disposées en spirale tout autour des rameaux. Arbre dioïque avec pied mâle et femelle distincts. Cônes de 10-15 cm qui restent 3 ans sur l’arbre avant de chuter fin août. Graines comestibles de 2,5 à 4 cm de long.
  • Exigences : Étés frais et brumeux. Tolère -15 °C.
  • Qualités : Originaire du Chili. Ne perd pas ses aiguilles mais des rameaux entiers. Croissance rapide.

Autres espèces moyennement rustiques

Araucaria d’Australie, bunya-bunya (Araucaria bidwillii)

Autres espèces moyennement rustiques Araucaria d’Australie, bunya-bunya (Araucaria bidwillii)
  • Port : Arbre de 35 à 50 m de haut au port conique légèrement arrondi, voire colonnaire jusqu’au sol. Feuilles triangulaires rigides et minces de 2 à 5 cm de long sur 0,5 à 1 de large. Fleurs mâles et femelles sur un même arbre. Cônes énormes de 25-30 cm de diamètre, pesant 3 kg. Graines de 3-4 cm comestibles.
  • Exigences : Tolère -12 °C. Sol humifère bien drainé.
  • Qualités : Originaire des forêts pluviales du Queensland en Australie orientale entre 150 et 1 500 m d’altitude. Croissance lente.

Araucaria du Brésil, pin de Paraná (Araucaria angustifolia)

Autres espèces moyennement rustiques Araucaria du Brésil, pin de Paraná (Araucaria angustifolia)
  • Port : Ramure large qui prend un port en parasol avec l’âge. Tronc rectiligne atteignant 40 m. Feuilles acérées triangulaires moins larges que chez A. araucana.
  • Exigences : Se plaît en climat tropical humide et climat frais (-7 °C).
  • Qualités : Originaire du plateau du sud-ouest du Brésil où il est exploité pour son bois. Espèce menacée.

Espèces gélives

Sapin de Norfolk (Araucaria heterophylla, syn. syn. A. excelsa)

Espèces gélives Sapin de Norfolk (Araucaria heterophylla, syn. syn. A. excelsa)
  • Port : Port conique à ramure régulièrement étagée, rappelant les frondes de fougère. Mesure 15 à 50 m de haut. Aiguilles fines non piquantes en forme de poinçon, de 1 cm de long, vert vif.
  • Exigences : Supporte la culture en pot en intérieur (1,80 m de haut sur 0,90 m de large) et l’ombre à l’état juvénile. Tolère la sécheresse à l’âge adulte.
  • Qualités : Originaire de l’île de Norfolk. Très répandue en région côtière subtropicale sur sol profond sableux.

Plantation de l’araucaria

Plantation de l’araucaria

Où le planter ?

L'araucaria pousse sur des sols volcaniques et argileux mais il s'adapte à toutes les terres profondes et bien drainées. C'est un arbre de soleil qui apprécie les atmosphères humides et les températures clémentes comme sur le littoral atlantique où il est fréquemment planté. Il tolère les embruns, le vent, mais déteste la pollution de l'air et les sols secs en été. Sa rusticité s'accroît avec l'âge. Il semblerait qu'un sujet adulte puisse tolérer jusqu'à -20 °C mais la valeur admise le plus souvent est de -12 °C.

Plantez-le à 6-10 m des autres arbres.

Vu le poids de ses cônes, il est conseillé de choisir un emplacement éloigné des allées. Il n'est de toute façon pas très agréable de se frotter à ses rameaux

Quand planter l'araucaria ?

En sol lourd et si l'hiver est rigoureux, plantez-le au printemps car les jeunes sujets sont plus sensibles au froid.

Si les conditions sont favorables, la plantation peut se faire en octobre-début novembre.

Comment le planter ?

  • Choisissez des plants d'au moins 30 cm de haut pour une meilleure reprise.
  • Creusez une large et profonde fosse.
  • Ajoutez une couche de drainage dans le fond si votre sol est compact ou argileux.
  • Positionnez l'arbre de manière à ne pas enterrer le collet.
  • Si votre sujet dépasse 50 cm de haut, plantez 1 à 3 tuteurs tout autour de la motte.
  • Remblayez la fosse avec la terre additionnée de sable en formant une cuvette et versez 1 ou 2 arrosoirs.

Culture et entretien de l’araucaria

Culture et entretien de l’araucaria

L'araucaria est simple à entretenir :

  • Veillez à bien l'arroser l'année qui suit la plantation.
  • Apportez du compost à l'automne afin d'activer la croissance.
  • Protégez les jeunes sujets avec un bon paillage et un voile d'hivernage.

Taille de l’araucaria

L’araucaria n’a pas besoin de taille. Les branches basses tombent naturellement afin de dégager le tronc. Ce phénomène se nomme la décurtation.

Maladies, nuisibles et parasites

L'araucaria peut perdre ses branches basses prématurément s'il subit une sécheresse prolongée.

La pollution a tendance à le faire ramifier avec excès.

Enfin, il peut subir des attaques d'acariens (araignées rouges), de pucerons et cochenilles mais il est rarement parasité.

Pensez aux prédateurs naturels de ses nuisibles ! Par exemple, en introduisant des coccinelles qui se régaleront de vos pucerons !

Multiplication de l’araucaria

Multiplication de l’araucaria

L'araucaria se multiplie par semis ou bouturage.

Semis

Les graines doivent subir une stratification avant d'être semées en mars :

  • Préparez une terrine ou des pots individuels de 8 cm remplis de terreau.
  • Recouvrez les grosses graines de 1 cm de terre et arrosez avec modération.
  • Placez-les sous châssis froid.
  • Repiquez dès que la plante occupe tout le pot.
  • Attendez 3 ans avant de les mettre en terre.

Bouturage

Bouturez l'araucaria en juillet :

  • Choisissez des rameaux verticaux pour prélever des boutures de tête, mesurant 7 à 10 cm.
  • Piquez-les dans un mélange constitué de 50 % de sable et 50 % de tourbe, sous un châssis.
  • Repiquez les plants à partir d'avril dans des pots de 10 cm remplis de compost.
  • Patientez 3 ans avant leur mise en place.

Conseils écologiques

L’araucaria offre une silhouette aérée faisant peu d’ombre. Il convient aux jardins moyens à grands et ne demande aucun entretien si les conditions de climat doux et humide sont respectées.

Un peu d’histoire…

Les araucarias peuplaient les deux hémisphères au début de l'ère secondaire (trias) et connurent leur apogée au jurassique et au crétacé. Les deux supers continents, la Laurasia et le Gondwana, s'étant séparés à la fin du trias, les araucarias ne subsistèrent que dans la partie sud (Gondwana) à partir de l'ère tertiaire. Des forêts entières dévolues à l'araucaria abritèrent ainsi plusieurs générations de dinosaures !

L'Araucaria araucana, surnommé le désespoir des singes fut découvert au Chili en 1780 par Dom Francisco Dendariena. Il fit couler beaucoup d'encre lorsqu'il fut ramené en Grande-Bretagne par Archibald Menziès en 1795 au cours de l'expédition menée par le capitaine Georges de Vancouver. Les graines proposées lors d'un repas furent subtilisées par le botaniste sans savoir de quel arbre il s'agissait. Le premier arbre issu de ce semis fut planté au jardin de Kew où il vécut de 1806 à 1892. En France, le Jardin des Plantes de Paris reçut son premier sujet en 1837. William Lobb (1809-1874) réalisa des envois massifs de graines en Europe à partir de 1844. Ce personnage, chargé par les pépinières anglaises Veitch de collecter des semences d'Amérique, participa aussi à l'introduction du séquoia géant.

Le Ministère de l'Agriculture a déclaré l'Araucaria araucana « monument national du Chili » en 1990. L'araucaria est une espèce menacée dans son milieu naturel et inscrite sur la liste rouge des espèces en danger (CITES) depuis 2013. Elle est en particulier menacée par les plantations de Pinus radiata et d'Eucalyptus utilisés pour fabriquer la pâte à papier. Depuis 1977, les deux tiers des forêts d'Araucaria ont disparu et les forêts reliques deviennent très fragmentées. On le rencontre en particulier dans le Parque Nacional Conguillío au Chili et en Argentine dans le Parc National Lanin. Afin de préserver cet arbre, son exploitation est interdite depuis 1990 au Chili et la récolte des graines limitée à 300 kg par famille indienne autochtone en Argentine.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides