Vriesea

Vriesea en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Vriesea, Vriéséa

  • Nom(s) latin(s)

    Vriesea

  • Famille

    Broméliacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,30 m à 0,40 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    En isolé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Chambre Serre chaude Serre tempérée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le vriesea du latin Vriesea appartient à la vaste famille des Broméliacées. Originaire des forêts tropicales d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud, on le nomme par son nom latin vriesea ou encore vriéséa.

Le vriesea se caractérise par ses longues feuilles en ruban, vert foncé ou clair, unies ou zébrées, dures et lisses, disposées en large rosette, et par son inflorescence en épi dressé, composée de bractées colorées jaune, rouge, orange et de fleurs jaunes ou blanches.

La plante ne fleurit qu’une seule fois pendant 2 à 3 mois et au bout de 2 à 3 ans, alors que les épis peuvent apparaître à plusieurs reprises dans l’année. Attention, la plante meurt après la floraison ; il est donc conseillé de penser à la multiplier et de laisser se développer les rejets situés à l’aisselle des feuilles.

C’est une plante dite « épiphyte » qui pousse dans son milieu naturel sur les arbres aux creux des branches et non enracinée en pleine terre. Ayant besoin d’une température chaude et humide toute l’année, on la cultive en intérieur dans nos régions, en serre ou en véranda.

Espèces et variétés de vrieseas

Le genre Vriesea comprend des centaines d’espèces. Beaucoup d’hybrides ont été créés et sont proposés dans les jardineries.

Le tableau ci-dessous présente les espèces cultivées en intérieur, les plus répandues et les plus intéressantes pour leur feuillage ou leur inflorescence (fleurs et tiges).

Vriesea carinata

 Vriesea carinata
  • Feuillage : Feuilles vert clair, disposées en rosette. Longues en forme d’épée et lisses. 0,20 m de long.
  • Inflorescence : Épi floral court et très aplati. Bractées rouges à la base et jaunes aux extrémités. Fleurs en forme de tube, jaunes.
  • Qualités : Originaire du sud-est du Brésil. Floraison d’août à octobre. Atteint entre 0,20 et 0,30 m de hauteur.

Vriesea fenestralis

 Vriesea fenestralis
  • Feuillage : Nombreuses feuilles vert clair avec des rayures vert foncé et des lignes rouges au revers. Courbées et brillantes. 0,45 m de long et 0,50 m de large.
  • Inflorescence : Hampe de 0,45 m de hauteur. Épi portant une vingtaine de bractées horizontales, vertes aux taches rouge foncé. Fleurs jaune ou orange clair.
  • Qualités : Originaire du Brésil. Floraison de juin à août. Atteint entre 0,35 et 0,50 m de hauteur. Espèce aux nombreuses variétés, le plus souvent appréciées pour leur feuillage.

Vriesea hieroglyphica

 Vriesea hieroglyphica
  • Feuillage : Grandes feuilles vert olive aux bandes rouge foncé se rapprochant du marron, disposées en large rosette évasée. Longues et brillantes. 0,75 m de long et 0,80 m de large.
  • Inflorescence : Hampe de 0,60 m de hauteur, qui se ramifie en bractées, vert clair. Les bractées cachent des fleurs jaunes en forme de tube.
  • Qualités : Originaire de l’est du Brésil. Floraison de juin à août. Atteint entre 0,80 et 1 m de hauteur. Espèce recherchée plus pour son feuillage. Port compact, plante qui s’étend jusqu’à 0,90 m de large.

Vriesea psittacina

 Vriesea psittacina
  • Feuillage : Feuilles vert clair dont le centre vire au bleu-violet. Étroites et fines. 0,20 m de long et 0,25 m de large.
  • Inflorescence : Hampe de 0,25 m de hauteur. Épi vert, jaune et rouge. Fleurs jaunes avec des tâches vertes.
  • Qualités : Originaire du Brésil. Floraison de juin à août.

Vriesea saundersii

 Vriesea saundersii
  • Feuillage : Nombreuses feuilles vert gris, au revers tacheté de rouge et rose. Pointues et recourbées. 0,20 à 0,30 m de long et 0,40 m de large.
  • Inflorescence : Hampe de 0,20 à 0,40 m de hauteur. Les bractées vert jaune supportent les fleurs jaunes.
  • Qualités : Originaire de l’est du Brésil. Floraison de juin à août. Port compact qui s’étend à 0,35 m de large.

Vriesea splendens

 Vriesea splendens
  • Feuillage : Nombreuses feuilles vert foncé zébrées de lignes horizontales rouge foncé se rapprochant du noir, disposées en rosette. 0,40 m de long et 0,5 m de large.
  • Inflorescence : Épi plat de 0,30 à 0,40 m. Bractées rouge vif. Fleurs jaunes.
  • Qualités : Originaire du Venezuela. Floraison toute l’année. Atteint 0,30 à 0,60 m de hauteur. Beaucoup de variétés et d’hybrides ont été créés, à partir de cette espèce. Ils sont plus résistants.

Semis et plantation du vriesea

Semis et plantation du vriesea

Où le planter ?

Le vriesea aime les sols riches et bien drainés. Préparez un substrat spécial broméliacées. Mélangez pour moitié de la tourbe et des feuilles découpées, ou bien du terreau non calcaire et de la tourbe.

Le vriesea a besoin de lumière vive et de plusieurs heures de soleil par jour pour donner des fleurs. Ne le placez pas toutefois au soleil brûlant. Placez-le derrière une fenêtre exposée à l'ouest ou à l'est.

Placez-le dans une pièce dont la température reste constante, entre 20 et 22 °C. Ne le collez pas à un radiateur qui lui donnerait de l'air trop sec. Ne l'exposez pas aux courants d'air.

Il a besoin de beaucoup d'humidité. Il est conseillé de le placer sur un plateau de gravillons, de billes d'argile ou de galets maintenus constamment mouillés. Ne laissez pas toutefois de l'eau stagner à la base du pot.

Conseil : associez le vriesea à d'autres plantes vertes ou à des Broméliacées (aechmea, ananas, guzmanias…).

Quand planter le vriesea ?

Mettez en pot de préférence au printemps.

Comment le planter ?

Choisissez des pots au fond percé, en grès ou en plastique qui garderont l'humidité. Le vriesea ayant de très courtes racines, optez pour de petits pots de 10 cm de diamètre environ.

  • Placez au fond du pot un lit de tessons de grès, afin de favoriser le drainage.
  • Recouvrez d'une couche du mélange préparé et placez le sujet bien au centre.
  • Comblez avec le reste de mélange.
  • Ne tassez pas trop, cela permettra aux petites racines de bien prendre leur place.
  • Arrosez modérément.

Culture et entretien du vriesea

Culture et entretien du vriesea

Arrosage

Arrosez modérément avec de l'eau tiède et non calcaire en laissant sécher le mélange entre 2 arrosages.

En été, versez 1 fois par semaine de l'eau au centre de la rosette de la plante en laissant déborder de part et d'autre de son feuillage.

En hiver, diminuez les arrosages. Ne laissez pas d'eau dans la rosette, pour éviter qu'elle pourrisse. Veillez juste à maintenir une légère humidité du substrat.

Bassinez de temps en temps le feuillage.

Fertilisation

Faites un apport d'engrais liquide ordinaire chaque mois pendant la période de croissance de la plante (avril à septembre). Diluez bien l'engrais et versez-le comme pour l'arrosage au centre de la rosette.

Rempotage

Rempotez environ tous les 2 ou 3 ans, uniquement quand les racines remplissent bien le pot. Un même sujet n'est généralement rempoté que 2 fois.

Taille du vriesea

Coupez la hampe florale à sa base, une fois que la plante a fleuri et qu’elle va dépérir.

Coupez les pointes des feuilles qui se dessèchent.

Maladies, nuisibles et parasites

Les cochenilles et les pucerons ont tendance à se loger sous les feuilles, lorsque l'atmosphère manque d'humidité. Passez un chiffon imbibé d'alcool à brûler, de bière ou d'eau savonneuse. Rincez ensuite à l'eau claire. Surveillez bien les rejets, pour qu'ils ne soient pas envahis.

De mauvaises conditions de culture peuvent également nuire au vriesea :

  • Si le feuillage du vriesea noircit, c'est que la plante a froid. Placez-la dans une pièce plus chaude. S'il devient trop clair, c'est que la plante manque de lumière. Placez-la à un endroit bien éclairé de la pièce.
  • Si les feuilles inférieures foncent, c'est que la plante a trop d'eau. Réduisez les apports.
  • Si elles jaunissent, c'est que la plante a besoin d'engrais. Faites un apport d'engrais liquide adapté.
  • Si les extrémités sèchent, c'est que la plante manque d'humidité. Bassinez le feuillage.

Multiplication du vriesea

Multiplication du vriesea

Le vriesea se multiplie de préférence au printemps par division des rejets ou bien par semis, si la plante ne produit pas de rejets.

Si vous laissez grandir les rejets, ils devraient prendre racines par eux-mêmes et remplacer naturellement la plante mère.

Division des rejets

  • À l'aide d'un couteau propre et tranchant, prélevez des rejets de 10 cm à 15 cm, situés à la souche de la plante. Veillez à ne pas abîmer les racines petites et fragiles.
  • Préparez des pots de 8 cm de diamètre, remplis de terreau ordinaire et humide.
  • Plantez chaque rejet dans un des pots, puis recouvrez chaque pot d'un plastique transparent.
  • Placez les pots dans un lieu chaud, au soleil tamisé.
  • Au bout de 4 à 6 semaines, les sujets prennent racines.
  • Cultivez ensuite les plants comme des sujets adultes.

Semis

  • Utilisez des graines bien fraîches.
  • Remplissez à moitié une terrine ou un pot d'un mélange de 2/3 de tourbe et de 1/3 de sable grossier.
  • Semez les graines en les répartissant.
  • Pressez légèrement avec vos doigts, sans les enfoncer trop profondément et humidifiez à l'aide d'un vaporisateur ou d'un pommeau fin d'arrosoir.
  • Recouvrez d'un plastique transparent et placez dans un endroit maintenu à 27 °C. Si vous avez une caissette chauffante, placez votre terrine ou pot à l'intérieur.
  • Au bout de 15 jours environ, les graines germent. Maintenez vos contenants à la même température, et placez-les à la lumière tamisée.
  • Lorsque vos plantules ont 3 ou 4 feuilles, faites pénétrer un peu d'air en découvrant le plastique ou en ouvrant le toit de la caisse chauffante progressivement pendant une dizaine de jours.
  • Une fois les plans complètement découverts, arrosez modérément en laissant sécher le mélange entre deux arrosages.
  • Faites un apport d'engrais liquide très dilué chaque mois.
  • Lorsque vos plans ont 6 à 8 feuilles, plantez-les dans des pots séparés avec le mélange adapté et cultivez ensuite comme des sujets adultes.

Conseils écologiques

Certains recommandent de placer des morceaux de pommes non épluchées à la base des Broméliacées et donc du vriesea, pour augmenter la floraison. La pomme qui se décompose produit de l'éthylène, favorable à la floraison de la plante.

Vous pouvez recréer les conditions de pousses naturelles du vriesea en le plaçant sur un morceau de tronc d'arbre, en entourant ses racines de mousse ou de sphaigne, et en le maintenant avec un fil de plastique.

Un peu d’histoire…

Le nom vriesea a été donné à cette espèce pour rendre hommage au botaniste hollandais Willem Hendrick de Vries, qui a vécu au XIXe siècle.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides