Hoya

Hoya en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Hoya, Fleurs de porcelaine, Fleurs de cire

  • Nom(s) latin(s)

    Hoya

  • Famille

    Asclépiadacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Pleureur ou tombant
    Grimpant
    Palissable
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 5 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide
  • Densité

    3 à 5 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Véranda Serre chaude Serre tempérée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le hoya du latin Hoya appartient à la famille des Asclépiadacées. Il est originaire d’Extrême-Orient et d’Australie tropicale. Le plus souvent appelé par son nom latin Hoya, on le nomme aussi fleurs de porcelaine ou fleurs de cire.

Le hoya est une plante principalement grimpante ou rampante au feuillage persistant, qui peut atteindre 3 m de long. Ses feuilles, au vert plus ou moins foncé, sont unies ou panachées selon les espèces. Elles sont souvent épaisses, vernies, de formes ovales, allongées ou en cœur. Le hoya fleurit en ombelles de fleurs (de 5 à 30) à l’aspect cireux qui se dressent sur un solide pédoncule. Chaque fleur, portée par un pédicelle, est composée de 5 pétales. Souvent étoilée et plate, elle peut être aussi courbée ou pliée vers l’arrière, ou encore en forme de coupe ou d’urne. La floraison est capricieuse : elle a lieu le plus souvent en été, mais n’est pas fixe et dure pour plusieurs espèces quasiment toute l’année.

Certaines fleurs dégagent un parfum soutenu et sécrètent un nectar sucré et transparent qui attire les insectes pollinisateurs, notamment la nuit lorsqu’elles sentent le plus.

Le hoya est une plante facile à cultiver qui peut vivre longtemps. Dans nos régions, il se cultive en plante d’intérieur et s’utilise en suspensions pour les rampantes (pots, paniers, macramé…) ou tuteuré (treilles, arceaux et colonnes…) pour les grimpantes.

Espèces et variétés de hoyas

Le genre Hoya comprend selon les classifications 200 ou 300 espèces grimpantes ou retombantes.

Le tableau ci-dessous présente les espèces les plus répandues, ainsi qu’un choix de variétés intéressantes pour leur floraison ou leur feuillage.

Hoya d’Australie (Hoya australis)

 Hoya d’Australie (Hoya australis)
  • Fleurs : Fleurs blanches au cœur rouge. Aspect cireux. Environ 15 fleurs par ombelle. Très parfumées. Floraison de septembre à novembre.
  • Feuilles et forme : Feuilles vert foncé, peuvent être tachetées d’argent, épaisses, ovales. Feuilles de 5 à 7 cm de long et 4 cm de large. Forme arbustive. Grimpante.
  • Qualités : Originaire d’Australie orientale. Croissance rapide. Espèce vigoureuse. S’utilise en palissage sur tuteurs.

Hoya bella ou lanceolata

 Hoya bella ou lanceolata
  • Fleurs : Fleurs blanches au cœur rose violet. Aspect cireux. Environ 10 fleurs par ombelle. Floraison très parfumée quasiment tout au long de l’année.
  • Feuilles et forme : Petites feuilles vert gris aux nervures brunes, mates, en forme de cœur. Feuilles de 2,5 cm de long et 1,5 cm de large. Port étalé et retombant. Rampante.
  • Qualités : Originaire d’Inde et de Birmanie du Sud. Espèce très courante. S’utilise en suspension et en palissage sur un petit treillage. Espèce la plus petite, avec au plus 0,50 m de long et 0,20 m de diamètre.

Hoya benquentensis

 Hoya benquentensis
  • Fleurs : Fleurs orange foncé et orangé clair. Aspect cireux. Floraison de mars à novembre.
  • Feuilles et forme : Feuilles vert foncé, épaisses. Forme liane. Grimpante.
  • Qualités : Originaire d’Asie du Sud-est. Originale par ses deux tons de fleurs. Vigoureuse. Peut atteindre 2 m de long.

Hoya aux larges clochettes (Hoya campanulata)

Hoya aux larges clochettes ( Hoya campanulata )
  • Fleurs : Fleurs blanc nacré, disposées en large coupe ronde. Aspect cireux. Floraison de mars à novembre.
  • Feuilles et forme : Feuilles vertes, épaisses. Forme liane.
  • Qualités : Très belle par la forme de ses fleurs. Vigoureuse. Peut atteindre 2 m de long.

Hoya cireux (Hoya carnosa)

 Hoya cireux (Hoya carnosa)
  • Fleurs : Fleurs blanches ou rose pâle avec un cœur rouge. Aspect cireux. Jusqu’à 30 fleurs par ombelle. Floraison en été et en automne.
  • Feuilles et forme : Feuilles vert foncé, vernies. Deux variétés ont des feuilles panachées : 'Exotica' avec un centre or et 'Variegata' aux bords crème et parfois rosés. Feuilles de 4,5 cm de long et 2,5 cm de large. Grimpante.
  • Qualités : Originaire de Chine et du Japon. Espèce la plus répandue et la plus facile à cultiver. Vigoureuse. Ses tiges peuvent atteindre plus de 2 m de long. Croissance très rapide de 0,45 m chaque année. S’utilise en suspension, souvent sur des arceaux.

Hoya caudata

 Hoya caudata
  • Fleurs : Fleur blanc rose, au cœur rose foncé. Aspect cireux et velu. Fleurs de courte durée, peu parfumées. Environ 8 à 10 fleurs par ombelle.
  • Feuilles et forme : Grandes feuilles vert foncé avec des traces blanches et roses très originales. Font jusqu’à 18 cm de long et 8 cm de large. Forme arbustive. Grimpante.
  • Qualités : Originaire de Thaïlande et de Malaisie. Aspect velu des fleurs assez rare. Vigoureuse. S’utilise beaucoup en suspensions et sur arceaux.

Hoya cumingiana

 Hoya cumingiana
  • Fleurs : Fleurs jaunes au cœur rouge. Aspect cireux. Environ 7 à 10 fleurs par ombelle. Parfum qui ressemble à un mélange d’agrumes et de coco. Floraison en été.
  • Feuilles et forme : Petites feuilles vert clair, très épaisses et rondes. Elles poussent très rapprochées les unes des autres. Forme arbustive. Grimpante.
  • Qualités : Originaire des Philippines. Originale par sa floraison impressionnante et la forme de ses feuilles. Vigoureuse. S’utilise en suspensions et sur treillage.

Hoya dennisii

 Hoya dennisii
  • Fleurs : Fleurs pointues et plates, rose au cœur rose foncé et rouge qui semble entouré de 5 perles. Aspect lumineux. Environ une quinzaine de fleurs par ombelle. Peu parfumées. Floraison de mars à novembre.
  • Feuilles et forme : Feuilles vert foncé, plutôt minces et pointues, jusqu’à 8 cm de long et 3 cm de large. Forme liane.
  • Qualités : Originaire des Îles Salomon. Disposition des fleurs qui la fait ressembler à un bijou. Vigoureuse.

Hoya globulifera

 Hoya globulifera
  • Fleurs : Fleurs lilas foncé au cœur rouge. Aspect poilu. Parfum doux. Floraison de mars à novembre.
  • Feuilles et forme : Feuilles vertes, longues, épaisses. Forme arbustive. Grimpante.
  • Qualités : Originaire de Papouasie, Nouvelle-Guinée. Très jolie couleur de fleurs. Vigoureuse. S’utilise en suspensions.

Hoya impérial (Hoya imperialis)

 Hoya impérial (Hoya imperialis)
  • Fleurs : Fleurs géantes, rose pourpre pour la variété 'Pink', rouge foncé pour 'Red' et blanches pour 'White'. Grandes fleurs d’environ 20 cm de diamètre. Aspect cireux. Floraison très parfumée, de juillet à septembre.
  • Feuilles et forme : Feuilles d’un beau vert, épaisses, allongées. Forme liane. Grimpante.
  • Qualités : Originaire de l’Île de Bornéo. Originale et magnifique par la dimension de ses fleurs. Vigoureuse.

Hoya aux nombreuses fleurs (Hoya multiflora)

 Hoya aux nombreuses fleurs (Hoya multiflora)
  • Fleurs : Fleurs blanches devenant jaunes en mûrissant. Presque toujours en fleurs. Peu parfumée.
  • Feuilles et forme : Feuilles vert foncé, longues, de 15 cm de long et 7 cm de large. Forme arbustive. Grimpante.
  • Qualités : Originaire de Malaga. S’utilise en pot sans tuteur ni armature. Intéressante pour la longueur de sa floraison.

Hoya parfumé (Hoya odorata ou cembra)

 Hoya parfumé (Hoya odorata ou cembra)
  • Fleurs : Fleurs blanc nacré. Aspect cireux. Espèce la plus parfumée, avec un parfum proche de celui du muguet. Floraison de septembre à novembre.
  • Feuilles et forme : Feuilles vert foncé, épaisses, de 7 cm de long et 3 cm de large. Forme liane.
  • Qualités : Originaire des Philippines. Réputée pour son parfum. Vigoureuse.

Hoya en forme d’ongles (Hoya onychoïdes)

Hoya en forme d’ongles ( Hoya onychoïdes )
  • Fleurs : Fleurs pointues comme des ongles, rouge foncé. Aspect cireux. Très parfumée, odeur qui ressemble à celle du gardénia. Floraison entre mars et novembre.
  • Feuilles et forme : Belles feuilles vertes, épaisses, brillantes. Forme arbustive. Grimpante.
  • Qualités : Originaire de Papouasie, Nouvelle-Guinée. Forme très originale des fleurs. Vigoureuse, grande taille. S’utilise sur des tuteurs solides.

Plantation du hoya

Plantation du hoya

Où le planter ?

Le hoya se cultive en pot. Il apprécie les terres légères et bien drainées. Préparez un mélange à base de terreau composé d'1/3 de terreau fibreux stérilisé, 1/3 de tourbe moyenne et 1/3 de sable grossier ou de perlite fine.

Le hoya a besoin de plusieurs heures de soleil chaque jour pour avoir une belle floraison. Placez par exemple votre hoya à 1 m derrière une fenêtre exposée à l’ouest.

La température d’une pièce lui convient, entre 18 et 22 °C.

Quand planter le hoya ?

Préférez le printemps pour rempoter le hoya ou la fin de l’hiver.

Comment le planter ?

  • Choisissez un pot pas trop grand, car le hoya n’a pas beaucoup de racines et aime être un peu serré.
  • Préparez votre pot en plaçant au fond un lit de billes d’argile ou de petits graviers pour favoriser le drainage.
  • Recouvrez avec une partie du mélange de terreau préparé.
  • Veillez à ne pas abîmer la motte en l’enlevant de son gobelet d’emballage ou de son ancien pot, car la plante est sensible.
  • Placez le sujet bien au centre, comblez avec le reste de terreau et tassez bien.
  • Arrosez modérément.
  • Vous pouvez placer le pot sur un plateau recouvert de gravillons maintenus humides, pour lui assurer une humidité ambiante constante.

Note : si vous utilisez des treillages ou autres tuteurs, mettez-les en place dès le début de la plantation et palissez bien les rameaux.

Culture et entretien du hoya

Culture et entretien du hoya

Arrosage et engrais

Arrosez modérément le hoya avec une eau non calcaire. Veillez à laisser sécher la surface de la terre sur 1 cm d'épaisseur avant de renouveler l'arrosage. Diminuez l'arrosage pendant la période de repos (octobre à mars).

En été, bassinez le feuillage avec de l'eau douce et tiède, sans toutefois mouiller les fleurs ou les boutons.

Nettoyez régulièrement le hoya avec un chiffon humide qui accrochera la poussière.

Attention : ne noyez surtout pas votre hoya, car c'est une plante qui ne boit pas beaucoup, comme toutes les plantes dont le feuillage est charnu.

Faites un apport d'engrais liquide riche en potassium, tous les 15 jours pendant la période de croissance (mars à septembre).

Rempotage

Rempotez chaque année le hoya grimpant jusqu'à sa maturité et tous les 2 ans le hoya rampant.

Surfacez ensuite chaque année sur 4 cm environ le hoya adulte, établi dans son contenant. Ses racines étant courtes, ce procédé est adapté et sans danger pour la plante.

Hivernage

En hiver, le hoya peut être mis un peu plus au frais, mais pas en dessous de 8 ou 10 °C.

Taille du hoya

Taillez si votre plante grandit trop et devient dégarnie en bas des tiges. Coupez au sécateur, en dessous d’une double feuille.

Attention, il n’est pas utile de supprimer les fleurs fanées et ne coupez surtout pas les pédoncules. Laissez-les bien en place, car ils refleurissent d’une année sur l’autre.

Pincez l’extrémité des tiges pour favoriser leur ramification et rendre votre hoya plus compact et fourni.

Maladies, nuisibles et parasites

Le hoya peut subir les attaques des araignées rouges et des cochenilles.

Lorsque les araignées rouges attaquent, les feuilles se décolorent, se racornissent et sont recouvertes de toiles. Bassinez la plante et augmentez l'humidité de l'air.

Si ce sont les cochenilles farineuses qui sévissent, la plante se recouvre de blanc cotonneux. Agissez rapidement en passant un chiffon imbibé d'alcool à brûler, de bière ou d'eau savonneuse. Rincez ensuite le lendemain. Vous pouvez aussi pulvériser une solution à base de purin d'orties. Si elles résistent et sont trop nombreuses, coupez les tiges infectées et brûlez-les.

Le hoya n'est pas sujet à des maladies spécifiques. Comme beaucoup de plantes d'intérieur, des maladresses d'entretien peuvent provoquer des dégâts :

  • Si l'air ambiant est trop chaud et sec, ses feuilles se dessécheront.
  • Si le soleil tape directement, ses feuilles bruniront.
  • Si vous arrosez trop, elles jauniront et la plante finira par pourrir.

Multiplication du hoya

Multiplication du hoya

Le hoya se multiplie facilement par bouturage de tiges au printemps et en été. Il est aussi possible compte tenu de la souplesse des tiges de procéder au marcottage, mais celui-ci sera un peu plus lent.

Bouturage de tiges

  • Choisissez de belles tiges et coupez des boutures d'environ 10 cm de long, juste sous une paire de feuilles. Utilisez un sécateur propre et coupez bien net.
  • Badigeonnez la base de poudre d'hormones de bouturage.
  • Préparez des pots de 5 cm à 8 cm remplis d'un mélange bien humide, moitié tourbe, moitié sable. Plantez 2 ou 3 boutures par pot.
  • Couvrez les pots d'un plastique transparent ou placez-les dans une caissette de multiplication adaptée.
  • Placez les pots dans un endroit moyennement lumineux et attendez de 6 à 8 semaines l'enracinement des tiges.
  • Une fois que les racines apparaissent, enlevez le plastique ou sortez les pots de la caissette de multiplication et arrosez légèrement.
  • Faites un apport d'engrais liquide tous les 15 jours pendant la croissance.
  • Au bout d'environ 3 mois, repiquez les plants dans des contenants plus grands remplis du mélange de terreau adapté et cultivez ensuite comme des sujets adultes.

Marcottage

  • Mettez à plat une tige du hoya et placez la partie choisie à la surface d'un pot ou d'une terrine remplis de terreau adapté.
  • Maintenez cette partie de la tige en la fixant avec de petits arceaux par exemple.
  • Attendez au moins 2 mois que de nouvelles racines apparaissent.
  • Coupez alors la tige qui sera séparée du pied mère. Utilisez un couteau ou un sécateur propre et affûté.
  • Cultivez ensuite normalement comme un sujet adulte.

Conseils écologiques

Quand vous achetez un hoya, choisissez un sujet plein de boutons et avec quelques fleurs ouvertes. Regardez bien l’état des feuilles qui ne doivent pas être desséchées ou racornies.

Adaptez la plante à votre espace. Certaines variétés d’hoyas peuvent devenir envahissantes. Si vous n’avez pas beaucoup de place, préférez l’espèce Hoya bella qui conviendra mieux. Par contre, si vous voulez faire un écran ou faire courir votre hoya le long d’un mur ou d’une grande fenêtre, choisissez un Hoya carnosa.

Évitez de poser le hoya sur des supports en bois qu’il tâche facilement.

Ne déplacez pas trop votre hoya.

Un peu d’histoire…

Le botaniste Robert Brown a donné le nom hoya à cette espèce pour rendre hommage à Thomas Hoy, le jardinier en chef du duc de Northumberland, au château de Syon House. Hoy vécut en Angleterre à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe et demeura 40 ans au service du duc, dans la région du Middlesex.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides