Asiminier

Asiminier en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Asiminier, Paw-paw, Arbre à banane, Asimier

  • Nom(s) latin(s)

    Asimina triloba

  • Famille

    Annonacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre fruitier

    Plante comestible ▶ Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Arrondi, en boule ou ovale
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    5 à 10 m et +
  • Largeur à maturité

    2 à 3 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Greffe
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Anti-insectes Certaines plantes ont des vertus répulsives contre des nuisibles ou, au contraire, protègent d'autres plantes en attirant les nuisibles.
    Anti-moustiques : À planter près de vos lieux de vie (terrasse, pergola, table ou jeux de jardin…) pour écarter les moustiques.
    Anti-pucerons : À planter près de vos fleurs fragiles pour les protéger.
    Anti-mouches, anti-limaces et anti-doryphores : À planter à proximité de votre potager pour le protéger. (Les plantes anti-mouches servent à lutter contre des mouches spécifiques qui attaquent les légumes.)

    Moustiques
    Pucerons
    Doryphore
    Mouches
  • Densité

    0,3 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Verger Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Asimina regroupe 6 espèces d'arbustes et une espèce d'arbre Asiminia triloba, toutes endémiques d'Amérique du Nord. Encore appelé « paw-paw », « arbre à banane », « asimier » au Canada, Asimina triloba possède une aire de répartition importante, limitée au nord par une ligne partant du Nebraska jusqu'au Maine en passant par le nord du lac Erié en Ontario et au sud, du nord de la Louisiane jusqu'au nord de la Floride. Cette espèce bénéficie d'une très bonne rusticité atteignant les -25 °C. Elle forme un petit arbre caduc de forme pyramidale, d'environ 6 m de haut mais pouvant atteindre 14 m, sur 3 m de large. Le tronc droit est massif et possède une écorce brun grisâtre devenant rugueuse avec l'âge. La souche émet facilement des rejets.

Les rameaux grêles, pubescents dans leur jeune âge, ont l'écorce marquées ensuite par de fines stries blanchâtres. Les bourgeons sont aussi couverts de poils brun rouge et sont dépourvus d'écailles protectrices. Les boutons ronds, portés par un petit pédoncule, sont visibles dès le mois de juillet de l'année précédant l'éclosion.

Les grandes feuilles pendantes atteignent 15 à 30 cm de long. Elles offrent un aspect très exotique du fait de leur pétiole court et de leur orientation vers le sol qui leur donne une forme en parapluie. Elles sont caduques et leur disposition est alterne. Le limbe vert vif parfois couvert de poils rougeâtres au revers, possède une forme ovale terminée en pointe rappelant la feuille du châtaignier. Les nervures bien marquées ont la particularité de dessiner un demi-cercle au bord du limbe. Ce dernier dégage une odeur forte pas très agréable lorsqu'on le froisse. Le feuillage apparaît assez tard en mai et prend de belles tonalités jaune d'or puis brunes à l'automne.

La floraison, très originale avec sa couleur lie de vin, s'échelonne durant 6 semaines de la fin mars jusqu'à début mai, sur les rameaux nus de l'année précédente. Les fleurs sont solitaires ou groupées, et mesurent environ 4 cm de diamètre. Elles dégagent une odeur de charogne mais il faut avoir le nez dessus pour la percevoir ! Le calice vert est formé de 3 sépales velus et la corolle de 6 pétales. Les 3 pétales intérieurs sont plus courts que les extérieurs. Le centre de la fleur est occupé par une couronne dense d'étamines jaunes et par 3 à 7 pistils.

Cependant, les organes sexuels n'étant pas mûrs de façon synchrone, la pollinisation est croisée et nécessite le plus souvent la proximité d'un autre clone pour produire des fruits. Il arrive qu'un seul sujet parvienne à s'autopolliniser grâce à la floraison étalée dans le temps, comme les cultivars 'Sunflower', 'Prima 1216' ou 'Georgia'. La pollinisation se fait par des mouches communes, des mouches à fumier ou des coléoptères. La proximité d'un fumier facilite donc la fécondation. La plante a besoin de froid pendant l'hiver pour fleurir correctement mais certaines cultivars y sont moins sensibles.

Les fruits rondouillards, de 8 à 15 cm de long, paraissent parfois groupés, et ressemblent à de jeunes mangues. La peau lisse et verte est sensible aux chocs. La chair blanche, jaune ou orange, de consistance crémeuse, rappelle le goût de la banane ou de l'ananas sans l'acidité. Ils renferment 10 à 15 grosses graines marron qui atteignent leur maturité en fin d'été et sont disséminées par des mammifères. Leur poids varie de 50 à 400 g ! Ils se consomment frais ou sous forme de jus, de crème, de compote, de sorbet. La chair peut aussi se congeler. La pulpe sert aussi à confectionner une boisson alcoolisée. Les fruits contiennent jusqu'à 18 % de sucres divers, de la vitamine A, une quantité importante d'oligo-éléments (phosphore, calcium, magnésium, fer, soufre) ainsi qu'une grande variété d'acides aminés en proportions équilibrées. La présence de protéines est une chose plutôt rare chez les fruits.

La plante toute entière, hormis les fruits mûrs, renferme des quantités importantes d'alcaloïdes, de tanins et d'autres substances comme l'acétogénine qui est un puissant insecticide et nématicide. Celle-ci fait aussi l'objet d'études pour la lutte anticancéreuse.

Attention : certaines peaux présentent des irritations au contact des feuilles ou de l'épiderme des fruits.

Espèces et variétés d'asiminier

L'asiminier a fait l'objet de sélections aux États-Unis à partir de 1905 qui ont donné naissance à un certains nombres de cultivars encore peu diffusés chez nous. Le programme de recherche mondial permanent sur Asimina triloba est mené exclusivement par l'Université de l’État du Kentucky à Frankfurt (USA).

À gros fruits

'Georgia'

Asiminier 'Georgia'
  • Fruits : Gros fruits de 200 à 400 g, à pulpe crème.
  • Qualités : Production régulière, de mi-saison. Arbre autofertile.
  • Provenance : Sélectionnée en Italie.

'Sunflower'

À gros fruits 'Sunflower'
  • Fruits : Grands fruits par groupe de 3 à 5 à chair jaune crème avec peu de pépins. Bonne saveur.
  • Qualités : Maturité fin août à mi-septembre. Arbre autofertile.
  • Provenance : Sélectionnée en 1970 à partir d'une plante sauvage.

'Prolific'

Asiminier 'Prolific'
  • Fruits : Grands fruits à chair jaune. Saveur excellente.
  • Qualités : Maturité fin octobre. Besoin d'un pollinisateur.
  • Provenance : --

À petits fruits

'Wells'

Asiminier 'Wells'
  • Fruits : Petits fruits à peau verte et pulpe jaune orange. Saveur excellente.
  • Qualités : Besoin d'un pollinisateur. Maturité début octobre.
  • Provenance : Sélectionnée en 1990 à partir d'une plante sauvage.

'Wilson'

Asiminier 'Wilson'
  • Fruits : Petits fruits à peau jaune et pulpe jaune.
  • Qualités : Besoin d'un pollinisateur.
  • Provenance : Sélectionnée en 1985 à partir d'une plante sauvage.

'Taylor n°1'

Asiminier 'Taylor n°1'
  • Fruits : Petits fruits groupés par 7 à peau verte et pulpe jaune. Fruits de très bonne qualité.
  • Qualités : Très productif, maturité précoce mi-septembre. Besoin d'un pollinisateur.
  • Provenance : Sélectionnée en 1968 à partir d'une plante sauvage.

'Taylor n°2'

Asiminier 'Taylor n°2'
  • Fruits : Petits fruits à peau vert clair et pulpe jaune à saveur douce excellente.
  • Qualités : Besoin d'un pollinisateur.
  • Provenance : Sélectionnée en 1968 à partir d'une plante sauvage.

Plantation de l'asiminier

Plantation de l'asiminier

Où le planter ?

L'asiminier pousse dans toutes régions continentales et littorales sauf en montagne. Il lui faut un minimum de 160 jours sans gelées. Il n’apprécie guère les étés arides.

Plantez-le dans un sol profond, riche, bien drainé, de pH neutre ou légèrement acide (entre 5,5 et 7,5). L'espèce « pousse dans les sols humides et riches des plaines d'inondation et dans les boisés mouillés » (FARRAR John Laird, 1996, note 1). Mais certaines sources (note 2) conseillent d'éviter les zones inondables, du moins pour la production en verger.

Placez-le en pleine lumière ou à mi-ombre.

Note 1 : FARRAR John Laird, 1996 - Les arbres du Canada. Fides : 399.

Note 2 : CARLINI Sergio, 2007 - L’Asiminier, Asimina triloba (L.)Dunal.

Quand planter l'asiminier ?

Du fait de la sensibilité des racines au stress de la plantation, plantez l'asiminier soit début mars avant le réveil de la végétation, soit à l'automne.

Comment le planter ?

L'asiminier ne supporte pas d'être planté en racines nues et nécessite un élevage en pot profond, ce qui rend son prix d’achat assez élevé. Il faut également éviter de déranger les racines lors de la plantation. Un sol trop riche entraîne une croissance et une fructification exagérée.

  • Creusez une fosse profonde et faites un apport de compost ou fumier.
  • Prévoyez un espacement de 2,50 à 3 m entre 2 arbres conduits en gobelets.
  • En >culture extensive (culture menée sur de grandes surfaces mais avec un faible rendement ; s'oppose à la culture intensive.), espacez les arbres de 5 m entre les rangs et de 3,50 m sur le rang.

Culture et entretien de l'asiminier

Culture et entretien de l'asiminier

Le sol doit rester frais durant tout l'été mais ne doit pas être biné (travaillé en surface) du fait de la sensibilité des racines de l'asiminier.

Il est conseillé de passer la tondeuse mulching sur l'herbe et les feuilles tombées au sol car cela entretient l'acidité du sol et fait bénéficier à l'arbre du pouvoir insecticide de ses propres feuilles.

Taille du l'asiminier

Taillez l'asiminier en hiver. L'arbre peut se conduire en gobelet afin de faciliter la récolte. Limitez alors la hauteur à 2,50 ou 3,50 m et supprimez les branches qui poussent vers l’intérieur.

Maladies, nuisibles et parasites

Le paw-paw est peu sensible aux parasites en raison notamment du pouvoir insecticide de ses feuilles qui permet de lutter aussi contre les nématodes du sol. Cependant, certains insectes ont développé une résistance comme le papillon à queue d'hirondelle zébré (Euritides marcellus) dont les chenilles s'alimentent sur l'arbre.

Les oiseaux et insectes peuvent s'attaquer aux fruits abîmés.

Il est donc inutile et même déconseillé d'appliquer des traitements sur cet arbre fruitier.

Récolte des asimines

Quand et comment récolter l'asiminier ?

La récolte a lieu lorsque la chair se ramollit et que les fruits se détachent facilement. La peau est encore verte chez 'Sunflower' mais elle doit virer au vert jaunâtre ou au jaune avant le brunissement chez d'autres cultivars. Cette période s'étend de la mi-août jusqu'à début octobre selon la précocité de l’arbre et sa zone de culture. Pour chaque sujet, la récolte s'échelonne sur une vingtaine de jours tout comme la floraison.

Attention, les fruits non encore matures possèdent une substance irritante.

La conservation des asimines

Le fruit se conserve quelques jours à température ambiante et 2 semaines au réfrigérateur s'il n'est pas abîmé. Évitez de manger la peau ainsi que les graines qui sont nocives si vous les croquez, présentant des risques de diarrhées, de vomissements ou de maux de ventre.

Une fois la peau brunie, le fruit devient mauvais à consommer. Un fruit cueilli trop tôt ne parvient pas à mûrir correctement. Il devient brun tout en restant irritant et développe une saveur désagréable.

Multiplication du l'asiminier

Multiplication du l'asiminier

La multiplication se fait par semis, très facile mais sans garantie sur la qualité des fruits, ou par greffe. Le prélèvement des drageons, souvent nombreux au pied, a peu de succès à moins de le faire au début du printemps.

Semis

  • Recueillez les graines sur des fruits mûrs. Lavez-les bien et semez-les aussitôt.
  • La germination intervient en juillet-août commençant par l'émission d'une longue racine de 25 cm. Prévoyez donc un pot profond de 30 cm ou réalisez le semis en pleine terre dans un sol travaillé profondément, si possible à l'emplacement définitif de l'arbre.

Si vous préférez attendre le printemps pour les semer :

  • Conservez les graines dans du sable humide au froid ou bien en bas du réfrigérateur enveloppées dans un chiffon humide, pendant tout l'hiver. Les graines ont en effet besoin de stratification.
  • Une température comprise entre 24 et 29°C permet une germination au bout de 9 semaines, plus précoce s'il fait plus chaud.
  • Ombragez légèrement les plantules pendant les 3 premières années.

Dans les deux cas, lorsque les plants atteignent 10-15 cm de haut, il est temps de les repiquer dans des pots de 35 à 40 cm de profondeur et de maintenir la taille de la ramure à 60-100 cm de haut jusqu'à la plantation. Prenez d'infinies précautions pour leur mise en place définitive.

Greffe

Prélevez à l'automne les greffons que vous stockerez dans du sable contre un mur nord ou bien au bas du réfrigérateur dans un linge humide.

Pratiquez les greffes classiques de printemps sur franc (couronne, à l'anglaise, en écusson à œil poussant…)

Conseils écologiques

Ce fruitier est parfait pour les jardiniers en quête d'originalité et souhaitant s'affranchir des traitements et tailles indispensables à beaucoup de fruitiers. Choisissez des variétés sélectionnées pour vous assurer de la bonne saveur des fruits.

Un peu d'histoire…

Les genres Asimina, Annona et Deeringothamnus constituent la famille des Annonacées, mais seul le genre Asimina pousse en zone tempérée. La plupart des espèces d'Asimina occupent des zones très limitées, seules les espèces triloba et parviflora couvrent un large territoire.

Des fossiles de feuilles d’Asimina triloba ont été découverts dans les roches du Miocène et de l'Eocène sur les mêmes zones occupées actuellement par cette espèce. On la trouve principalement sur les zones alluvionnaires des fleuves et des rives sablonneuses du bassin du Mississipi et de l'Ohio River mais son aire se rétrécie à cause de l'urbanisation galopante. Des mesures de protection sont en cours. Cependant, sa présence dans les parcs et jardins américains s'accroît.

Les noms Asimina et « asiminier » sont une adaptation du nom vernaculaire en langue miami-illinois de « assimin » ou « rassimin ». Triloba signifiant « à trois lobes », fait référence au calice à 3 lobes et à la corolle à 2 fois 3 lobes, donnant une apparence de chapeau tricorne à la fleur. « Paw-paw » est dérivé de papaya le fruit du papayer (Carica papaya) avec lequel l’asiminier est souvent comparé. Ce dernier porte aussi divers noms faisant référence à son goût de banane « wild banana », « Kansas banana », « The poor man’s banana »…

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides