Claytone de Cuba

Claytone de Cuba en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Claytone de Cuba, Pourpier d’hiver, Claytone perfoliée, Montie perfoliée

  • Nom(s) latin(s)

    Claytonia perfoliata, Montia perfoliata

  • Famille

    Portucalacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante comestible ▶ Légume exotique

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,30 m
  • Largeur à maturité

    0,20 à 0,30 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    15 pieds au m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La claytone de Cuba (Claytonia perfoliata, syn. Montia perfoliata), de la famille des Portucalacées, est appelée parfois pourpier d'hiver. Si cette annuelle est proche du pourpier, elle est plus décorative, avec ses feuilles opposées, charnues, épaisses, sans nervure, pétiolées, en forme de cuillère ou de cornet pour celles du sommet. Les tiges florales semblant traverser les feuilles donnent un côté élégant et étrange à la plante. Les petites fleurs blanches réunies en grappes, épanouissement de mai à août. Les graines sont très fines, noires et brillantes. Cette plante mesure 20 cm de haut, sur autant de large, parfois plus.

La claytone de Cuba, méconnue ou tombée en désuétude, mérite d'être cultivée pour sa saveur, mais surtout parce qu'on peut la cueillir tard en automne, à un moment où les salades se font rares au potager.

En cuisine, le goût de la claytone de Cuba est un compromis entre le pourpier et l'épinard. Les feuilles et les tiges se consomment, crues ou cuites, mais c'est surtout crue qu'elle est dégustée le plus souvent, car à la cuisson elle « fond » énormément. Crue, sa consistance aqueuse, grassouillette apporte beaucoup de fraîcheur aux salades mélangées. Seule, c'est avec un filet d'huile d'olive et un soupçon de jus de citron ou de vinaigre balsamique qu'elle est la meilleure. Cuite, elle se mange comme les épinards : au beurre, en gratin ou sautée.

Sur les étals, au marché, bien souvent sont confondus la claytone de Cuba et le pourpier. Le petit nom de pourpier d'hiver donné à la claytone, parce que la production est tardive, jusqu'à l'entrée de l'hiver, prête à confusion. La claytone de Cuba ne doit pas être assimilée au pourpier, Portulaca oleracea.

Bon à savoir : cette salade rafraîchissante, diurétique, contient des vitamines A, C, B et K, des oligo-eléments, des sels minéraux : fer, magnésium, chlore, cuivre, fer, fluor. Elle est également très riche en Oméga 3.

Espèces et variétés de claytone de Cuba

Il n’existe qu’une espèce de claytone de Cuba.

Claytonia perfoliata

Claytonia perfoliata
  • Nom commun : Claytone de Cuba
  • Qualités : Plante annuelle proche du pourpier mais plus décorative.

Semis et plantation de la claytone de Cuba

Semis et plantation de la claytone de Cuba

Dawn Endico/CC BY SA 2.0/Flickr

Où la semer et planter ?

Installez la claytone de Cuba au soleil, à exposition chaude, en sol humifère, frais, drainé, non calcaire. Si votre terre est argileuse, lourde et collante, faites un apport de sable.

Quand semer et planter la claytone de Cuba ?

  • Semez la claytone d'avril à août, jusqu'en octobre sous abri.
  • Si vous achetez un godet chez un maraîcher ou un pépiniériste spécialisé, plantez d'avril à juin.

Comment la semer ?

  • Semez en lignes espacées de 30 cm. Vous pouvez aussi semer à la volée, mais, dans ce cas, il vous faudra éliminer manuellement quelques pieds en surnombre, trop proches les uns des autres.
  • Pour une bonne répartition, utilisez un semoir manuel, ou mélangez les semences à du sable.
  • Avec le dos du râteau, tassez les graines pour qu'elles soient en contact avec la terre, sans les enterrer ni les recouvrir.
  • Arrosez en pluie fine.

Sous abri, semez jusqu'en octobre, vous obtiendrez ainsi de la verdure fraîche pendant tout l'hiver.

Comment planter la claytone de Cuba ?

  • Faites tremper la motte de votre claytone de Cuba achetée en godet dans une cuvette d'eau pendant une minute.
  • Installez-la dans un trou de 3 fois le volume de la motte.
  • Ajoutez une poignée de compost à la terre d'origine.
  • Attention à ne pas enterrer le collet.
  • Arrosez, paillez.

Vous pouvez installer ce plant en pot, de 25 à 30 cm minimum de diamètre.

Culture et entretien de la claytone de Cuba

Culture et entretien de la claytone de Cuba

squamatologist/CC BY NC ND 2.0/Flickr

Après la levée des graines, éclaircissez pour ne laisser qu'un plant tous les 30 cm. Le sol doit rester frais.

Si l'été et l'automne sont secs, arrosez régulièrement chaque pied, les feuilles charnues demandant beaucoup d'eau.

Évitez de laisser fleurir les pieds de claytone de Cuba, car cela se fait au détriment de la production de feuilles. Pour obtenir de nouvelles feuilles, entretenez régulièrement la planche en effectuant des binages successifs pour aérer le sol et casser la croûte superficielle.

Avant les premières gelées, protégez la claytone de Cuba avec un tunnel ou du voile d'hivernage, afin de pouvoir continuer la récolte même s'il fait froid.

Maladies, nuisibles et parasites

On ne semble connaître ni parasite ni maladie à la claytone de Cuba.

Récolte

Quand et comment récolter la claytone de Cuba ?

La récolte a lieu 2 à 3 mois après le semis, feuille à feuille, suivant les besoins, à quelques centimètres du sol. Il est assez facile de les détacher avec les doigts, mais utilisez plutôt un couteau pour ne pas abîmer le pied.

De nouvelles feuilles apparaîtront ensuite, ce qui prolonge la récolte sur plusieurs semaines, jusqu’à ce que le froid arrête la végétation.

La conservation de la claytone de Cuba

Consommez-la le plus rapidement possible après la cueillette. Si vous devez la conserver 2 ou 3 jours, roulez-la, lavée, dans un torchon humide et entreposez-la au réfrigérateur.

Quelques idées en cuisine :

  • Accommodez-la avec des lanières de saumon fumé, des champignons de Paris et quelques dés de concombre.
  • Mêlez à ses feuilles des dés de feta et de tomates, ajoutez des noix...
  • Versez dessus, au dernier moment, des tranches de fromages de chèvre rôties et des lardons fumés bien chauds…
  • Faites-en une salade fleurie, en posant quelques fleurs de capucine et de bourrache.

Multiplication de la claytone de Cuba

Multiplication de la claytone de Cuba

S.Rae/CC BY 2.0/Flickr

Quand récolter les graines ?

Récoltez les graines de claytone de Cuba lorsqu’elles sont presque à maturité, en fin d’automne, en les surveillant quotidiennement, car elles tombent facilement.

Comment récolter les graines ?

  • Conservez quelques beaux pieds et laissez-les fleurir puis monter à graines.
  • Par beau temps, étalez un plastique ou une toile autour de chaque plante pour récupérer les graines fines.
  • Conservez ces semences dans un endroit sec, en sachet de papier, à l’abri de la lumière et du froid. La durée germinative moyenne est de 3 ans.

Note : si elle se plaît, elle se ressème d’elle même, pouvant même devenir envahissante.

Conseils écologiques

Cette salade se plaît avec toutes les autres plantes, aussi n’hésitez pas à l’intercaler là où il y a de la place libre.

Un peu d’histoire…

Pourpier d’hiver, claytone perfoliée, montie perfoliée, voici les petits noms dont est affublée la claytone de Cuba.

Originaire de Cuba et du Mexique ? Certaines sources la disent découverte par Menzies (médecin, botaniste et artiste britannique) en Amérique du Nord, à Vancouver. Elle fut rapportée du Mexique en 1804 par Humboldt (naturaliste, géographe et explorateur allemand) qui l’offrit au Jardin des Plantes de Paris.

Il paraît qu’au temps de la ruée vers l’or en Amérique du Nord sa consommation permit à de nombreux chercheurs d’or d’éviter le scorbut.

En 1899, sort l’ouvrage de Auguste Pailleux (membre de la société d’acclimatation) et de Désiré Bois (de la chaire du muséum d’histoire naturelle) Le potager d’un curieux : histoire, culture et usages de 200 plantes comestibles peu connues ou inconnues (Ouvrage de référence réédité plusieurs fois, dont la dernière en 1999). À propos de la claytone de Cuba, on peut lire : « Nous avons cultivé la claytone pour avoir le droit d’exprimer sur son compte une opinion personnelle. ... elle a été rapportée par M. de Humboldt en 1804 et donnée au jardin des plantes, où elle s’est presque acclimatée puisqu’elle y lève toute seule en plusieurs endroits. Elle avait été considérée jusqu’ici comme une plante inutile, ou plutôt, on avait négligé de l’examiner, quoique sa succulence et sa tendreté eussent dû la faire soupçonner d’être bonne à manger, d’autant plus qu’elle appartient à la famille innocente des pourpiers. Néanmoins, depuis vingt six ans que les botanistes l’avaient vue reparaître à chaque printemps, l’idée ne leur en était pas venue de la soumettre à aucune expérience. Il est vrai que l’utilité des plantes ne les intéresse guère ; leur science se borne à en compter et en mesurer les parties. Heureusement il y a aussi des hommes qui examinent les plantes sous d’autres rapports, qui cherchent à les appliquer à nos besoins, sans toutefois négliger la science un peu aride des botanistes. De ce nombre est M. Madiot, directeur de la pépinière de naturalisation du département du Rhône, à Lyon. Il a expérimenté que la claytone à feuilles perfoliées est bonne à manger crue en salade, et, cuite, comme les épinards, sous un fricandeau ».



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides