Genévrier

Genévrier en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Genévrier

  • Nom(s) latin(s)

    Juniperus

  • Famille

    Cupressacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre feuillu

    Arbuste ▶ Arbuste Feuillu

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
    Conique ou pyramidal
    Élancé ou colonnaire
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 10 m
  • Largeur à maturité

    0,50 à 3 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Marcottage Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Haie Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Juniperus, de la famille des Cupressacées, comprend une soixantaine d'espèces, arbres ou arbustes, répandues dans tout l'hémisphère nord. Certaines espèces sont érigées en véritables arbres, alors que d'autres sont de petits arbustes. Certaines ont un port colonnaire, d'autre arrondi ou conique ou bien un port bas étalé, voire rampant. Les premières branches apparaissent dès le bas du pied.

La croissance du genévrier est lente mais il peut vivre très longtemps. Rustique jusqu'à -15 °C, il s'adaptera aux climats les plus rudes de France jusqu'à 1 500 m d'altitude.

Son feuillage persistant peut être de 2 sortes : soit formé d'aiguilles pointues comme pour Juniperus communis, soit avec des feuilles en forme d'écailles semblables à celles des thuyas comme pour le Juniperus sabina. Ces diverses formes de feuilles peuvent être piquantes en totalité ou partiellement et quelques fois pas du tout. Enfin, il arrive parfois que sur une même variété, les feuilles adultes soient en écailles alors que les jeunes feuilles sont en aiguilles. Ces aiguilles, vert foncé, vert bleuté ou vert argenté, sont courtes et très piquantes. Elles sont groupées par 2 ou 3 et portent une bande blanche sur toute leur longueur comme chez le genévrier commun et 2 bandes parallèles comme sur le genévrier cade. Les fruits globuleux et charnus sont de fausses baies vertes puis de couleur noire, noir bleuté ou rougeâtre à maturité.

On emploie certains genévriers comme couvre-sol sur des talus rocailleux et secs, et d'autres en isolé, en massifs ou en allées. Il peut former aussi de robustes haies. Avec les espèces naines, on peut garnir des bordures ou des potées. Enfin, certaines variétés comme certains genévriers de Chine se prêtent parfaitement à la culture en bonsaï.

Sur le tronc et les grosses branches, l'écorce s'exfolie en nombreuses bandes. Son bois coloré en jaune, brun rouge ou rosé est fortement odoriférant à la coupe. C'est un bois dur qui a toujours été utilisé par l'homme pour la production de divers manches, de tuyaux de pipe, en ébénisterie, en sculpture… et également de piquets, poteaux… car il est imputrescible. On lui attribuait aussi des propriétés antiseptiques et on en brûlait à l'intérieur des maisons pour les désinfecter en cas d'épidémies.

Les baies du genévrier commun (Juniperus communis) sont largement employées en art culinaire et pour la fabrication d'alcool de genièvre. Elles ont également un usage traditionnel médicinal pour faciliter la digestion et pour leur effet diurétique.

Enfin, du genévrier cade (Juniperus oxycedrus), on extrait toujours l'huile de cade utilisée à usage vétérinaire pour son action antiseptique et répulsive contre les mouches et autres insectes piqueurs des chevaux et des troupeaux.

Espèces et variétés de genévriers

Parmi la soixantaine d’espèces existantes, il y en a 8 qui sont commercialisées pour la culture à travers de très nombreux cultivars ainsi que de multiples hybrides.

Il s’agit surtout de Juniperus communis et de Juniperus chinensis. Mais les cultivars de Juniperus virginiana (syn. scopulorum), Juniperus squamata, Juniperus horizontalis et Juniperus sabina sont aussi assez nombreux.

On peut les classer d’après leur usage habituel qui dépend de leur taille et de leur port et les distinguer d’après la nature et la couleur de leur feuillage.

Variétés tapissantes

Juniperus conferta 'Blue Pacific'

Genévrier  Juniperus conferta  'Blue Pacific'
  • Forme et couleur du feuillage : Feuilles vert pomme qui bleuissent avec l’âge. Baies noies-bleutées.
  • Caractères du plant : Port traçant et tapissant, 0,30 m de haut sur 2 m de large.
  • Qualités et usage : À utiliser en couvre-sol.

Juniperus x media 'Gold Star'

Genévrier  Juniperus x media  'Gold Star'
  • Forme et couleur du feuillage : Feuilles dorées.
  • Caractères du plant : Hybride à port étalé de 0,50 m sur 1,50 m.
  • Qualités et usage : À utiliser en couvre-sol.

Juniperus communis 'Green Carpet'

Variétés tapissantes Juniperus communis 'Green Carpet'
  • Forme et couleur du feuillage : Feuillage vert foncé qui devient ensuite bleu-violet en hiver.
  • Caractères du plant : Port compact tapissant, de 0,40 m sur 1,40 m.
  • Qualités et usage : À utiliser en couvre-sol.

Juniperus squamata 'Blue Carpet'

Variétés tapissantes Juniperus squamata 'Blue Carpet'
  • Forme et couleur du feuillage : Feuillage bleu argenté remarquable.
  • Caractères du plant : Variété à port étalé bas. Pousse lente de 0,50 m sur 1,50 m.
  • Qualités et usage : À utiliser en couvre-sol.

Juniperus sabina 'Tamariscifolia'

Variétés tapissantes Juniperus sabina 'Tamariscifolia'
  • Forme et couleur du feuillage : Feuillage vert bleuté.
  • Caractères du plant : Croissance lente. De 0,50 à 0,80 m sur 1,50.
  • Qualités et usage : Très utilisé en rocaille.

Juniperus horizontalis 'Blue Chip'

Variétés tapissantes Juniperus horizontalis 'Blue Chip'
  • Forme et couleur du feuillage : Feuillage bleu devenant pourpre violacé en hiver.
  • Caractères du plant : De 0,30 m sur 1,50 à 2 m.
  • Qualités et usage : Très tapissant, forme un épais tapis de 30 cm d’épaisseur.

Variétés naines ou de petite taille

Juniperus pingii 'Hulsdonck Yellow'

Genévrier  Juniperus pingii  'Hulsdonck Yellow'
  • Forme et couleur du feuillage : Feuilles jaune citron.
  • Caractères du plant : Port conique étroit de 1 m sur 0 ,60 m.
  • Qualités et usage : Pour bordures, terrasses, potées.

Juniperus communis 'Compressa'

Variétés naines ou de petite taille Juniperus communis 'Compressa'
  • Forme et couleur du feuillage : Feuillage vert à reflets bleus.
  • Caractères du plant : Port fuselé colonnaire. Pousse très lente de 0,80 m sur 0,35 m.
  • Qualités et usage : Pour bordures, terrasses, potées.

Juniperus communis 'Sentinel'

Genévrier  Juniperus communis  'Sentinel'
  • Forme et couleur du feuillage : Feuillage vert bleuté.
  • Caractères du plant : Petite variété fuselée et en colonne. De 1,50 m sur 0,60 m.
  • Qualités et usage : Pour bordures, terrasses, potées.

Variétés de taille moyenne

Juniperus chinensis 'Stricta'

Variétés de taille moyenne Juniperus chinensis 'Stricta'
  • Forme et couleur du feuillage : Feuilles non piquantes, couleur bleu-vert devenant bleu métallique en hiver.
  • Caractères du plant : Port conique large. Extrémité pointue. De 2,50 m sur 0,60 m.
  • Qualités et usage : En allée ou isolé ou groupé.

Juniperus squamata 'Meyeri'

Genévrier  Juniperus squamata  'Meyeri'
  • Forme et couleur du feuillage : Feuilles bleu vert devenant violettes en hiver.
  • Caractères du plant : Port érigé buissonnant de 3 m sur 3 m.
  • Qualités et usage : En massif ou isolé. Pour bonsaï également.

Variétés de grande taille

Juniperus communis 'Hibernica'

Variétés de grande taille Juniperus communis 'Hibernica'
  • Forme et couleur du feuillage : Feuillage vert foncé.
  • Caractères du plant : Variété vigoureuse. Port colonnaire fuselé et compact de 4 m sur 0,60 m.
  • Qualités et usage : Pousse assez rapide. À cultiver en massif, allée ou isolé.

Juniperus chinensis 'Blue Alps'

Genévrier  Juniperus chinensis  'Blue Alps'
  • Forme et couleur du feuillage : Feuillage bleu argenté sur les jeunes pousses.
  • Caractères du plant : Variété vigoureuse, port conique large. Tiges arquées aux extrémités. De 4 m sur 3.
  • Qualités et usage : À cultiver en massif, en allée, en isolé. En bonsaï également.

Juniperus virginiana 'Blue Arrow'

Variétés de grande taille Juniperus virginiana 'Blue Arrow'
  • Forme et couleur du feuillage : Feuillage couleur bleu à reflets d’acier.
  • Caractères du plant : Port colonnaire étroit en forme de flèche. De 5 m sur 0,50 m.
  • Qualités et usage : À cultiver en massif, en allée, en isolé.

Plantation de genévrier

Plantation de genévrier

Où le planter ?

Les genévriers aiment le plein soleil mais peuvent tolérer la mi-ombre. Selon les espèces et variétés, les exigences pour la qualité du sol et les lieux d'exploitation seront différentes. Certaines pousseront mieux dans un sol calcaire et sec tels les Juniperus communis, alors que les Juniperus horizontalis les redouteront.

En bord de mer, Juniperus communis, devra être placé à plus de 250 m du rivage. Juniperus conforta (genévrier des rivages) s'y plaira également comme couvre-sol. En montagne, privilégiez la plantation de Juniperus sabina.

Le genévrier se cultive également très bien en pot, notamment les espèces de petite taille à port colonnaire.

Choisissez dans tous les cas un sol bien drainé, sablonneux ou caillouteux qu'il soit pauvre ou riche.

Quand planter le genévrier ?

En conteneur, plantez le genévrier de préférence en septembre, octobre ou en hiver hors périodes de gel.

Comment le planter ?

  • Tenez compte de la taille adulte de votre genévrier pour choisir son emplacement.
  • Tuteurez le jeune plant si c'est un port érigé dépassant 1 m de haut.

Pour une plantation en pot, utilisez un mélange léger et drainant constitué de 1/4 de terreau, 1/4 de terre de jardin, 2/4 de sable de rivière.

Culture et entretien du genévrier

Culture et entretien du genévrier

L'entretien des genévriers se réduit au minimum une fois adulte :

  • Arrosez hors périodes de gel les 2 premières années et paillez en hiver.
  • Pendant les 3 à 4 premières années, apportez un peu d'engrais complet pour conifères chaque printemps.
  • Avec l'âge, les variétés à port colonnaire ont tendance à s'ouvrir. Cerclez-les discrètement avec du fil de fer plastifié en vert.
  • La plupart des genévriers sont rustiques mais quelques variétés redoutent les gelées tardives. Installez-les à un emplacement abrité et recouvrez-les en cas de risque par un voile protecteur.

Taille du genévrier

Quand tailler ?

  • Pour l'entretien d'une forme isolée, intervenez en juillet.
  • S'il s'agit de régulariser une haie, pratiquez en 2 fois, en juin puis en septembre, en vous limitant à supprimer les extrémités des nouvelles pousses.

Comment tailler ?

Vous pouvez tailler quelques rameaux pour conserver une forme et limiter un peu le développement. Cependant, n'intervenez que légèrement sur les extrémités des nouvelles pousses, jamais sur du bois vieux de plus de 2 ans, ni sur la cime, cela pourrait lui être fatal.

Vous pouvez bien sûr supprimer le bois mort ou une branche cassée. Dans ce cas, mastiquez la plaie.

Vous pouvez également supprimer les jeunes pousses trop nombreuses dirigées vers l'intérieur pour aérer un peu votre plant.

Note : même si on peut, en théorie, tailler légèrement chaque année un genévrier pour contenir son développement, il vaut mieux déplacer un sujet devenant trop envahissant à son emplacement.

Maladies, nuisibles et parasites du genévrier

Les genévriers sont, parmi les conifères cultivés dans les jardins, les plus résistants aux maladies et attaques de parasites.

Ils peuvent subir des attaques d'araignées rouges par temps très sec et chaud en été. Dès les premiers signes d'infestation, effectuez l'arrosage des plants en fin de journée, cela suffit souvent à les éliminer.

De même cochenilles ou pucerons peuvent se propager au printemps. Ils peuvent être évités ou combattus dès le début de leur attaque par des traitements respectant l'écologie comme une douche au savon noir.

Plus rarement apparaissent des attaques de mineuses difficiles à éliminer. Elles peuvent provoquer des dégâts importants sur le feuillage et parfois les troncs. Éliminez-les par un traitement biologique.

Les larves pondues par un coléoptère le bupreste qui apprécie les genévriers autant que les thuyas. Les larves, une fois installées, sont difficiles à éliminer et peuvent provoquer des dégâts importants dans le bois de genévriers plantés en haies. Le seul traitement consiste à éliminer et couper les parties atteintes et doit être entrepris le plus tôt possible.

Quelques maladies cryptogamiques peuvent également l'attaquer. Le pourridié des racines dans un sol humide et mal drainé, mais aussi la rouille à partir du printemps et en été.

Enfin, les maladies cryptogamiques pourridié des racines et rouille peuvent être prévenues par des mesures simples comme une pulvérisation de purin d'orties et, en cas d'échec, traitées par des produits acceptés en agriculture biologique.

Récolte du genévrier

Quand et comment récolter les baies de genièvre ?

Vous pourrez récolter les baies de Juniperus communis dès la fin de l’automne et pendant l’hiver, lorsqu’elles sont mûres et ont acquis une couleur foncée.

Pour éviter de trop vous faire piquer les bras et mains, utilisez des gants ou une ficelle attachée aux branches et faites tomber les baies sur une bâche en secouant. Vous séparerez ensuite les fruits des aiguilles que vous éliminerez.

La conservation des baies de genièvre

Faites sécher parfaitement les baies sur un tissu ventilé à l’abri du soleil et de la poussière pendant quelques jours, puis stockez-les dans une boîte ou un flacon hermétiquement fermé. Il vaut mieux renouveler les stocks chaque année.

Multiplication du genévrier

Multiplication du genévrier

Le genévrier se multiplie par semis, bouturage, marcottage ou greffage, en fonction des espèces.

Semis

Les semis se font en hiver, en pépinière.

Il faut plusieurs années (2 à 3) pour qu'une graine de genièvre pousse. Cette méthode n'est pratiquement utilisée que pour 2 espèces Juniperus communis et Juniperus virginiana.

Immergez d'abord quelques secondes les graines dans de l'eau bouillante puis mettez-les à stratifier en pépinière dans du sable pour leur faire subir l'action du froid, en maintenant humide le substrat.

Bouturage

Le bouturage est possible pour Juniperus communis, Juniperus virginiana et Juniperus chinensis. Opérerez en été : trempez l'extrémité des boutures dans de l'hormone de bouturage puis plantez-les dans un mélange de sable et tourbe et maintenez le substrat humide.

Marcottage

Les espèces comme Juniperus communis ont tendance à se marcotter spontanément. Il suffit alors de séparer les marcottes au bout de quelques mois.

Greffe

Pour les autres espèces, vous pouvez toujours essayer le greffage en fente au printemps.

Conseils écologiques

Produisez au jardin les baies de genièvre nécessaires à votre consommation. En plus du plaisir d’employer les fruits de votre culture, vous serez assurés d’utiliser des baies produites sans usage de pesticides.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides