Lamier

Lamier en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Lamier

  • Nom(s) latin(s)

    Lamium

  • Famille

    Lamiacée

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,60 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Humus
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Lamium regroupe des espèces annuelles comme le Lamium pupureum aussi dénommé « ortie rouge » et des espèces vivaces horticoles très utilisées dans les jardins.

La particularité botanique est leur fleur à deux lèvres de double couleur. Les tiges sont quadrangulaires et rampantes, les feuilles sont à dominantes semi-persistantes ou caduques sous climats froids. Les espèces vivaces sont rhizomateuses et poussent par émission de stolons ce qui leur confère un caractère très colonisateur.

L’horticulture présente de nombreuses espèces et variétés diverses par leur coloris de feuillage permettant de nombreuses associations et utilisations en situations ombragées.

Les lamiers ont très longtemps été confondus avec l’ortie d’où ces divers noms communs. Les caractéristiques des feuilles ont généré cette ressemblance mais sans le phénomène urticant propre aux orties.

Espèces et variétés de lamiers

Annuel

Ortie rouge (Lamium purpureum)

Lamier Ortie rouge ( Lamium purpureum )
  • Feuillage : Vert rougeâtre
  • Floraison : Purpurines
  • Qualités : Se ressème en sous bois

Vivace

Lamier tacheté 'Beacon Silver' (Lamium maculatum)

Vivace Lamier tacheté 'Beacon Silver' (Lamium maculatum)
  • Feuillage : Argenté Semi-persistant
  • Floraison : Roses De juin à septembre
  • Qualités : Tapissant

Lamier tacheté 'Cannon's Gold' (Lamium maculatum)

Lamier tacheté 'Cannon's Gold' ( Lamium maculatum )
  • Feuillage : Doré Semi-persistant
  • Floraison : Roses De juin à septembre
  • Qualités : Tapissant

Ortie jaune (Lamium galeobdolon)

Vivace Ortie jaune (Lamium galeobdolon)
  • Feuillage : Vert pâle Semi-persistant
  • Floraison : Jaune De juin à juillet
  • Qualités : 40 cm de hauteur Zone ombragée et humide

Orvale (Lamium orvala)

Lamier Orvale ( Lamium orvala )
  • Feuillage : Vertes Semi-persistant
  • Floraison : Rose De mai à juillet
  • Qualités : Non envahissant Hauteur 50 cm

Lamier blanc (Lamium album)

Vivace Lamier blanc (Lamium album)
  • Feuillage : Verte Semi-persistant
  • Floraison : Blanc
  • Qualités : Sauvage De 50 cm de hauteur

Semis et plantation du lamier

Semis et plantation du lamier

Où le planter ?

Les lamiers ont tous besoin d'ombre et d'une certaine fraîcheur mais ils s'accommodent de sécheresse passagère sous les arbres. Formant d'excellents couvre-sols, ils peuvent tapisser de grandes surfaces qu'ils colonisent et ainsi remplacer des gazons qui manqueraient de lumière.

Ils s'associent très bien à d'autres, vivaces, en massifs, en les plaçant en bordure. On les utilise aussi beaucoup en pot pour des agencements avec des annuelles, leurs feuillages très colorés permettent de jolies compositions avec le caractère retombant.

Un autre usage possible est l'intégration dans les murs végétaux d'extérieur, ces plantations se font par des spécialistes.

Quand planter le lamier ?

La plantation sera à privilégier avec des jeunes plantes cultivées en godet. L'automne est la saison la plus favorable mais vous pouvez aussi les planter en mars.

Comment le planter ?

La préparation du sol est importante pour nettoyer le sol de toutes racines d'adventices qui viendraient en concurrence.

Les lamiers n'étant pas exigeants en sols, un léger amendement avec du compost sera suffisant et pour les sols très argileux il est conseillé d'apporter un peu de sable à la plantation.

Culture et entretien du lamier

Culture et entretien du lamier

En situation ombrée, les arrosages ne sont nécessaires que l’été en période sèche.

Les apports d’engrais ne sont pas à faire pour le lamier en dehors d’un surfaçage avec 100 g/m² de compost au printemps.

Le désherbage est important les premières années d’installation avant que les plantes n’occupent l’espace par les racines rhizomateuses.

Une petite taille de nettoyage peut se faire au printemps mais elle n’est pas indispensable.

Maladies, nuisibles et parasites

Les pucerons peuvent parfois être présents sur les plantes, il n'y a pas de risque majeur et il faut laisser les prédateurs naturels, comme les coccinelles, agir.

Ce sont les escargots et limaces qui peuvent faire des dégâts sur les jeunes plantations : épandre de la cendre peut limiter leur action ou utiliser un produit biologique à base de phosphate de fer.

Multiplication du lamier

Multiplication du lamier

Le plus simple est de diviser les lamiers par leurs racines rhizomateuses. Cette opération peut se faire aussi bien en septembre ou en mars.

Conseils écologiques

Lamium purpureum est astringente, sudorifique, diurétique, purgatif et styptique. Une décoction de la plante est particulièrement utile pour contrôler tout type d’hémorragie, tandis que les feuilles fraîches meurtries peuvent être appliquées sur des coupures et des plaies externes.

Les préparations à base de lamier blanc sont utilisées comme traitement complémentaire des troubles digestifs : irritations des muqueuses gastriques, flatulence, ballonnement, digestion difficile.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides