Patate douce

Patate douce en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Patate douce

  • Nom(s) latin(s)

    Ipomoea batatas

  • Famille

    Convolvulacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante comestible ▶ Légume exotique

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,30 m
  • Largeur à maturité

    2 à 5 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    3 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La patate douce (Ipomœa batatas) est une plante vivace de la famille des Convolvulacées, comme le liseron ou le volubilis, inconnue à l'état sauvage.

Cette plante à tiges rampantes peut atteindre plusieurs mètres de long. Les feuilles alternes sont entières, au pétiole relativement long et au limbe de forme variable, formant 5 à 7 lobes aigus. Les fleurs – rares sous nos climats – à corolle soudée, de couleur violette ou blanche, sont très semblables à celles du liseron. Dans les régions chaudes du sud de l'Europe ou du nord de l'Afrique, elle peut se montrer envahissante et former de véritables tapis couvre-sol où rien d'autre ne pousse.

Elle produit des tubercules de forme plus ou moins allongée, à la peau fine et à la chair un peu farineuse et légèrement sucrée qui rappelle la saveur de la châtaigne. Suivant la variété, la couleur de la peau peut être beige, brune, jaune, orange, rouge, violette. La chair du tubercule varie également du blanc au beige, jaune, orange, rouge, rose ou violet. Presque toutes les combinaisons de peau et de chair peuvent se rencontrer.

Les patates douces ne sont pas très courantes sur les étals en France, où on ne trouve souvent que deux variétés, une à peau marron ou violette et chair blanche, et une à peau rose pourpre ou saumoné et chair orange. La plupart du temps, elles sont importées d'Espagne, d'Israël, du Maroc… C'est pourtant une culture facile à réussir dans les régions qui s'y prêtent, et elles sont plus nombreuses qu'on ne croit.

Certaines variétés ont sélectionné pour leur feuillage décoratif, aux couleurs attractives, violet, pourpre, vert acide, panaché de rose et de crème… Elles sont utilisées en culture ornementale et traitées comme annuelles, car elles ne résistent pas aux premiers gels.

Les tubercules qu'elles produisent (seulement en climat chaud) ainsi que leurs feuilles sont parfaitement comestibles, mais ils restent petits et leur goût est moins fin que les variétés potagères.

Espèces et variétés de patates douces

Du fait de sa répartition mondiale, il existe plus de 500 variétés de patates douces, mais le choix reste très limité en France. La meilleure solution consiste à acheter des tubercules de consommation et de les bouturer. Mais il sera très difficile de connaître la variété.

En revanche, l’offre de variétés ornementales ne cesse de s’étoffer. Elles ont sensiblement les mêmes caractéristiques, seules la couleur du feuillage et parfois la taille peuvent changer.

Variétés d’ornement

'Sweet Caroline'

Variétés d’ornement 'Sweet Caroline'
  • Feuillage : Série à feuilles trilobées, se décline en variétés pourpre, verte, bronze, rouge…
  • Taille : Port d’abord dressé, puis retombant, ramifié. Longueur : 0,50 à 0,70 m.
  • Qualités : Principalement utilisée en suspensions et jardinières.

'Margarita'

Variétés d’ornement 'Margarita'
  • Feuillage : Grandes feuilles cordiformes vert chartreux.
  • Taille : Longueur 2 m.
  • Qualités : À planter dans de grands pots ou en massif.

'Blacky'

Variétés d’ornement 'Blacky'
  • Feuillage : Feuilles trilobées noir nuancé de vert, fleurs bleu pourpré.
  • Taille : Port retombant. Longueur 0,50 m.
  • Qualités : Pour suspensions, grandes vasques ou jardinières.

'Pink Frost'

Variétés d’ornement 'Pink Frost'
  • Feuillage : Feuilles peu profondément lobées, tricolores, vert, blanc et rose.
  • Taille : Port compact et faible développement. Longueur 0,30 m.

'Gloubiboulga'

Variétés d’ornement 'Gloubiboulga'
  • Feuillage : Feuilles entières cordiformes, pourpre maculé de vert anis.
  • Taille : Longueur 2 m.

'Finger'

Variétés d’ornement 'Finger'
  • Feuillage : Feuilles très découpées pourpre foncé, presque noires.
  • Taille : Port retombant.
  • Qualités : Idéale en massif ou dans une grande vasque.

Plantation de la patate douce

Plantation de la patate douce

Où la planter ?

La patate douce a besoin de chaleur pour former ses tubercules, elle doit être plantée impérativement en plein soleil. Les variétés d'ornement tolèrent la mi-ombre et préfèrent une exposition non brûlante aux heures les plus chaudes.

Elle est moins exigeante pour le sol, qui peut être pauvre, mais elle préfère les terres meubles, perméables, profondes et riches en humus.

Les régions méridionales se prêtent très bien à cette culture, sous réserve de l'irriguer convenablement.
 Ailleurs, il faudra avoir recours à des abris (châssis, serre, tunnel) éventuellement chauffés pour espérer une production.

Quand planter la patate douce ?

La plantation se fait au printemps, après les derniers risques de gelées nocturnes, à partir d'avril-mai selon la température.

Comment la planter en pleine terre ?

Les tubercules sont mis en végétation dès la fin de l'hiver à la lumière et au chaud (en intérieur ou sous châssis à environ 20 °C) afin qu'ils produisent de jeunes pousses qui seront mises à raciner toujours au chaud, avant d'être mises en place au printemps.

Pour favoriser le réchauffement du sol, on plante généralement les patates douces sur des billons (rangées de petites buttes de 15-20 cm de hauteur, aplaties au sommet), ce qui facilite aussi l'arrosage et la récolte. Formez 2 billons côte à côte, puis un espace de 90 cm et de nouveau 2 billons, etc. Vous aurez ainsi à la planche de culture des deux côtés.

Lors de la préparation du sol, apportez du compost ou du fumier bien décomposé (1 kg/m2) et de la cendre de bois (maxi 200 g/m2).

Plantez les patates en quinconce sur le sommet des billons, espacées de 30 à 35 cm.

Comment planter la patate douce en pot ?

Vous pouvez tenter une culture de patate douce comme plante d'intérieur.

  • Installez le tubercule sur un vase à amaryllis ou dans un pot (de 20 cm) rempli de terreau plantes vertes, comme pour lui faire produire des boutures.
  • L'eau ne doit pas arriver jusqu'au tubercule, mais il faudra compléter le niveau régulièrement.
  • Installez devant une fenêtre et lorsque les pousses sortent, laissez-les grandir en les accrochant sur un support au fur et à mesure de la pousse.
  • Elle risque de devenir assez vite envahissante, vous pourrez la jeter à ce moment-là.

Si vous installez des variétés décoratives en pot à l'extérieur, optez pour un pot assez grand (30 cm de diamètre) et un terreau léger contenant de la tourbe.

Culture et entretien de la patate douce

Culture et entretien de la patate douce

Variétés consommables

La croissance de la patate douce exige beaucoup de chaleur, mais aussi beaucoup d’eau. Les besoins en eau sont élevés surtout en début de croissance. Arrosez régulièrement, mais évitez que les plants aient les pieds dans l’eau, ce qui ferait pourrir les racines.

Toutefois, la patate douce peut se cultiver en conditions sèches avec un moindre rendement.

La croissance optimale nécessite des températures supérieures à 20 °C (idéalement entre 22 et 30 °C). Installez des protections si la température descend régulièrement en dessous de ce seuil dans votre région.

Compte tenu de sa végétation exubérante qui couvre bien le sol, désherbage et paillage sont pratiquement superflus, sauf en début de culture. Attention à ne pas abîmer les longues tiges.

Si vous avez enrichi le sol à la plantation, la fertilisation n’est pas nécessaire. Sinon, évitez les engrais azotés, qui favorisent le feuillage au détriment des racines, la patate douce a surtout besoin de potasse.

Variétés ornementales

Les variétés décoratives apprécieront en revanche un apport d’engrais liquide azoté (plantes vertes) tous les 15 jours.

Arrosez régulièrement, tous les jours ou tous les deux jours, les plantes en pot selon la température.

La patate douce ne supporte pas le gel, aussi les variétés décoratives sont elles généralement renouvelées chaque année. Mais vous pouvez aussi les hiverner sous forme de bouture, à conserver à la lumière et au chaud (18 °C) pendant l’hiver et à planter au retour de la chaleur.

Maladies, nuisibles et parasites

N’étant pas une culture traditionnelle de nos contrées, la patate douce n’est pas sensible aux ravageurs de nos climats.

Cultivée sous serre ou en intérieur, elle peut être la proie d’acariens, dont les piqûres entraînent la décoloration du feuillage. Il suffit de doucher ce dernier pour éliminer les intrus.

Récolte

Quand et comment récolter ?

Tout au long de la culture, vous pouvez récolter les jeunes pousses pour les consommer en vert.

La phase de tubérisation des racines ne commence qu'en jours courts. Elle est complètement inhibée lorsque la durée du jour est supérieure à 14 h. Le cycle de culture de la patate douce est donc court.

La récolte se fait lorsque les feuilles et les tiges commencent à jaunir, vers septembre-octobre, voire novembre selon les variétés. C'est à ce stade que les tubercules ont acquis leur grosseur maximum.

  • Coupez la végétation avant la récolte, cela facilite le travail et minimise le risque d'abîmer les patates.
  • Après leur arrachage, laissez les tubercules sécher au soleil durant quelques heures.

Les tubercules qui ont été blessés lors de la récolte doivent être mis à part et consommés rapidement.

La conservation de la patate douce

Le stockage doit se faire dans un endroit frais, aéré et sec, à l'abri de la lumière et à une température idéale de 12 à 14 °C. Ne les mettez surtout pas dans le réfrigérateur.

Si vous en avez la possibilité, un pré-stockage pendant 6 à 8 jours en atmosphère chaude et humide (28-30 °C et une hygrométrie d'au moins 80 %) améliore la saveur et la texture des racines et prolonge la durée de conservation. Mais ces conditions ne sont pas faciles à réunir sous nos climats.

Qualités nutritives et utilisations

La patate douce se cuisine comme la pomme de terre : cuite à l'eau ou au four, frite ou sautée, mais on peut aussi en faire des desserts. Et, contrairement à la pomme de terre, elle peut également être consommée crue, en carpaccio et en rémoulade.

Les tubercules à la chair blanche ou jaune pâle sont moins sucrés et plus farineux que ceux à la chair rouge, rose et orange. D'un point de vue nutritionnel, les variétés à chair orange ou pourpre sont préférables car plus la chair est foncée, plus elle est riche en antioxydants (la peau plus encore que la chair). Les tubercules de patate douce constituent un aliment d'une grande valeur énergétique, supérieure à la pomme de terre.

Les tubercules à chair blanche sont surtout intéressants pour confectionner des desserts, grâce à leur texture farineuse.

Les feuilles et les tiges de la patate douce se consomment comme des épinards, contrairement à celles de la pomme de terre qui sont toxiques. Elles sont légèrement mucilagineuses et très fondantes, tout en ayant quand même un léger croquant. Elles constituent une excellente source de vitamines A et C, mais aussi de calcium, de phosphore et de fer, bien plus que l'épinard.

Multiplication de la patate douce

Multiplication de la patate douce

La patate douce se multiplie uniquement par bouture.

Variétés consommables

En février-mars, choisissez des tubercules de patate douce sains (dans un commerce alimentaire) et mettez-les en végétation, au chaud et à la lumière, sous châssis ou à l'intérieur.

Vous pouvez opérer comme avec les noyaux d'avocat, au-dessus d'un récipient rempli d'eau, ou en caissette, en n'enterrant pas complètement la racine.

Des yeux vont germer et se développer. Lorsque les pousses atteignent 20 à 30 cm, prélevez-les, soit en les coupant au ras, soit en conservant une petite portion du tubercule. Plantez-les dans des godets individuels ou mettez-les dans l'eau jusqu'à ce qu'elles produisent des racines, vous les rempoterez ensuite.

Conservez au chaud jusqu'à la mise en place, en mai ou juin.

Variétés ornementales

Pour bouturer les variétés décoratives :

  • Prélevez en automne des tronçons de tiges de 20 à 30 cm, comportant au moins 2 nœuds.
  • Recoupez 1 cm sous le nœud inférieur, ôtez les feuilles de la base et plantez la tige dénudée le plus profondément possible dans un godet empli de terreau additionné de vermiculite.
  • Conservez le tout au chaud et à la lumière en arrosant modérément, en gardant le substrat juste humide.

Conseils écologiques

On a tout intérêt à développer la culture de la patate douce chez nous, là où le climat le permet, car c’est un excellent légume, riche en vitamines et en minéraux, et notre pays importe quasiment toute sa consommation.

À la fois moins exigeante et plus productive que les céréales, elle est en outre particulièrement bien adaptée aux climats arides et aux sols secs (où sa production est toutefois moindre qu’en climat tropical humide). De plus, sa végétation fournie protège le sol contre l’érosion. Ce qui fait dire à certaines ONG que promouvoir la culture de la patate douce dans les pays en développement est plus fructueux que de fournir de l’aide alimentaire.

Un peu d’histoire…

Probablement originaire d'Amérique du Sud (des traces archéologiques indiquent sa présence au Pérou il y a 8 000 ans) elle s'est répandue vraisemblablement depuis la Polynésie en Asie du Sud-Est. Introduite en Europe par les Espagnols et les Portugais (durant le Premier Empire, Joséphine de Beauharnais – l'épouse d'origine martiniquaise de Napoléon Ier – en cultivait dans son jardin de Malmaison), elle a ensuite été diffusée dans le monde entier. Elle est aujourd'hui cultivée dans toutes les zones tropicales et subtropicales, en Amérique, en Océanie, en Asie et en Afrique, où elle constitue une importante ressource alimentaire tant pour ses tubercules que pour ses feuilles.

Le terme « patate » est dérivé de l'espagnol batata, qui l'a emprunté aux Indiens Arawaks, indigènes d'Amérique centrale. C'est sous l'influence de la langue anglaise (potatoe) qu'on appelle nos pommes de terre « patates », bien qu'elles n'aient rien à voir avec la patate douce.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides