Thym

Thym en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Thym, Farigoule

  • Nom(s) latin(s)

    Thymus

  • Famille

    Lamiacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante comestible ▶ Aromatiques et condiments | Plante à tisane

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
    Arrondi, en boule ou ovale
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0 à 0,60 m
  • Largeur à maturité

    0,10 à 0,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Anti-insectes Certaines plantes ont des vertus répulsives contre des nuisibles ou, au contraire, protègent d'autres plantes en attirant les nuisibles.
    Anti-moustiques : À planter près de vos lieux de vie (terrasse, pergola, table ou jeux de jardin…) pour écarter les moustiques.
    Anti-pucerons : À planter près de vos fleurs fragiles pour les protéger.
    Anti-mouches, anti-limaces et anti-doryphores : À planter à proximité de votre potager pour le protéger. (Les plantes anti-mouches servent à lutter contre des mouches spécifiques qui attaquent les légumes.)

    Moustiques
    Limaces
    Mouches
  • Densité

    6 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Rocaille Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le thym (Thymusen latin), appelé farigoule en Provence, est natif essentiellement du Bassin méditerranéen. Il appartient à la famille des Lamiacées (comme la menthe, le basilic, la lavande…).

Son goût est différent selon le terroir et il porte souvent le nom du lieu où il croît. C'est un sous-arbrisseau rustique qui pousse spontanément dans le midi sur les terrains rocailleux, chauds et secs. Il peut pousser jusqu'à 1 500 à 2 000 m d'altitude. Ses tiges grêles, ramifiées et tortueuses, ligneuses à la base, sont garnies de petites feuilles étroites gris-vert, odorantes et persistantes. Entre mars et août, de petites fleurs généralement blanches ou rosées se regroupent à la pointe des tiges en petits capitules. Le thym est une des plantes aromatiques les plus utilisées.

Les thyms à port dressé trouvent leur place dans les jardins d'herbes et d'ornements. Les thyms à port rampant permettent de réaliser de belles allées aromatisées et les thyms à port arrondi et aux contours réguliers sont adaptés à la culture en pot.

Avec sa saveur légèrement piquante, il est un aromate indispensable en cuisine. Les feuilles, fleurs et jeunes pousses sont très utilisées dans la cuisine provençale. On emploie le thym frais pour les sauces ou le thym séché pour parfumer les grillades de viande et de poisson, les courts-bouillons, les marinades, les farces ainsi que les légumes d'été. Il a sa place dans le classique bouquet garni et aromatise l'huile et le vinaigre. Les feuilles de thym sont riches en huile essentielle dont les propriétés sont mises à profit en phytothérapie : antiseptique, spasmolytique, digestif, pulmonaire, stimulant et antiviral.

Le thym est également répulsif contre de nombreux insectes. Ses fleurs, très mellifères, attirent par contre les abeilles et d'autres insectes pollinisateurs.

Espèces et variétés de thyms

Le thym forme un genre de plus de 300 espèces différentes de sous-arbrisseaux, dont une quinzaine sont cultivées sous nos contrées. Certaines sont rampantes, d'autres à port dressé, les plus grandes pouvant atteindre 60 cm de hauteur.

La classification et la reconnaissance des thyms sont complexes car ils s'hybrident très facilement et certaines espèces ne se distinguent que par une variation dans l'huile essentielle.

Le tableau ci-dessous présente une sélection des espèces les plus communes cultivées en France.

Thym commun (Thymus vulgaris)

 Thym commun (Thymus vulgaris)
  • Aspect : Petit sous-arbrisseau touffu, dressé et évasé, très aromatique d'un aspect grisâtre ou vert grisâtre. Fleurs mauves, rose pâle ou blanches, appréciées des abeilles. Atteint entre 7 et 30 cm de hauteur.
  • Utilisations : Base du bouquet garni. Parfume de nombreux plats de notre cuisine traditionnelle. Se consomme aussi en tisane.
  • Qualités : Sauvage sur la côte méditerranéenne. A besoin d'un sol bien drainant et d'une exposition bien ensoleillée. Le thym commun commercialisé est souvent celui dit « d'hiver », plus résistant. Résistant au froid en sol bien drainé et en climat sec.

Thym citron (Thymus x citriodorus)

 Thym citron (Thymus x citriodorus)
  • Aspect : Feuilles au goût citronné, plus larges et plus rondes que les autres espèces. Feuillage dense panaché de jaune ou vert doré selon les hybrides. Fleurs pourpres ou lilas. Atteint 15 à 20 cm de hauteur.
  • Utilisations : Son parfum citronné s'accommode bien avec le poisson et les endives. Excellent en tisane.
  • Qualités : Moins exigeant que le thym commun, il supporte pratiquement tous les types de sols lorsqu'il est bien ensoleillé. Résiste moyennement au froid.

Serpolet (Thymus serpyllum)

 Serpolet (Thymus serpyllum)
  • Aspect : Très petites feuilles opposées ovales ou lancéolées. Courtes hampes florales dressées. De juin à septembre, son feuillage aromatique vert à reflets pourprés disparaît sous une abondance de petites fleurs bleues. Plante rampante tapissante. Atteint 10 cm de hauteur, et s'étend jusqu'à 50 cm de largeur.
  • Utilisations : Moins fort que le thym commun, son parfum est subtil. Utilisé pour aromatiser viandes et légumes.
  • Qualités : Espèce la plus courante dans nos campagnes et montagnes, qui pousse sur des talus secs et calcaires. C'est une plante des zones ensoleillées, broussailles, prés secs, rochers, dunes, jusqu'à 3 000 m d'altitude. Il supporte mieux les sols humides que les autres thyms. Il n'est pas rare de le voir se développer dans les pelouses.

Thymus capitatus

 Thymus capitatus
  • Aspect : Espèce compacte, aux tiges montantes et étroites, charnues. Feuilles vertes. Fleurs roses en forme de cônes.
  • Utilisations : Plante utilisée en médecine traditionnelle marocaine.
  • Qualités : Originaire des régions méditerranéennes et de la Turquie, pousse de façon spontanée dans les endroits secs et ensoleillés de ces régions.

Thym de la dolomie (Thymus dolomiticus)

Thym de la dolomie ( Thymus dolomiticus )
  • Aspect : Souche peu épaisse, émet de longues tiges couchées qui s'enracinent. Rameaux courts, petites feuilles rapprochées, fleurs roses. Port rampant. Forme un gazon assez serré.
  • Utilisations : Odeur balsamique très agréable. Utilisation en tisane, cuisine.
  • Qualités : Espèce endémique des Causses où il abonde (Cévennes, Aveyron, Hérault, Gard, Lozère). Thym sauvage non cultivé.

Thym de Corse ou Thym cumin (Thymus herba-barona)

 Thym de Corse ou Thym cumin (Thymus herba-barona)
  • Aspect : Feuillage vert foncé, persistant, fortement aromatique. Ses touffes dressées donnent naissance à des fleurs roses en juin. Port étalé à longues tiges rampantes. Peut atteindre 0,60 m de hauteur.
  • Utilisations : Son feuillage dégage une agréable odeur de cumin. Se marie bien à la charcuterie, aux viandes, aux soupes et aux salades.
  • Qualités : Pousse dans les stations montagnardes sèches de Corse et de Sardaigne. Aime les sols bien drainés.

Thym luisant (Thymus nitens)

Thym luisant ( Thymus nitens )
  • Aspect : Feuillage vert luisant, persistant, aromatique, fleurs mauve pâle soulignées de pourpre. Port érigé à longues tiges retombantes. Atteint 15 cm de hauteur et peut s'étendre jusqu'à 60 cm de large.
  • Utilisations : Plante utilisée principalement en infusions, plats chauds ou salades.
  • Qualités : Plante très décorative. Idéale à cultiver car résiste mieux que les autres espèces aux excès d'humidité.

Thym précoce (Thymus praecox)

 Thym précoce (Thymus praecox)
  • Aspect : Sous-arbrisseau à rameaux fins, faces glabres ou poilues. Petites feuilles épaisses et velues en dessous. Fleurs rose-pourpre.
  • Utilisations : S'utilise comme le thym commun.
  • Qualités : Excellente plante de rocaille et de dallage.

Thym pouliot (Thymus pulegioides)

 Thym pouliot (Thymus pulegioides)
  • Aspect : Buisson nain, plante croissant par rameaux latéraux. Feuilles vertes ciliées à la base, à port lâche, dressé ou étalé, à tiges quadrangulaires, poilues sur les angles. Fleurs roses. Port lâche, ascendant en général, couché ou prostré en montagne. Atteint 10 à 20 cm.
  • Utilisations : Très parfumé, s'utilise en cuisine et en tisane.
  • Qualités : Espèce qui croît dans les lieux humides(marais, prairies, fossés, ports, friches).

Thym laineux (Thymus pseudolanuginosus)

 Thym laineux (Thymus pseudolanuginosus)
  • Aspect : Espèce naine, gazonnante, excellente pour former un tapis couvre-sol. Minuscules feuilles persistantes, arrondies, grises, entièrement couvertes de longs poils soyeux. Petites fleurs peu nombreuses à la couleur rose tendre. Très petite hauteur de 0,05 m et une largeur pouvant atteindre 0,25 m.
  • Utilisations : Utilisation classique en cuisine.
  • Qualités : Originaire de l'ouest de l'Europe. Supporte bien le piétinement. Peut être installée au milieu d'une rocaille ou de pavés, aime les sols pauvres et secs, voire calcaires, et les expositions ensoleillées.

Semis et plantation de thym

Semis et plantation de thym

Où planter le thym ?

Le thym est très résistant. Il a besoin de soleil et pousse à l'état sauvage sur les collines arides et rocailleuses des régions méditerranéennes. Rustique, il peut pousser dans toutes les régions au sol bien drainé.

Il prospère dans des sols légers, secs, pauvres, plutôt alcalins et bien drainés. L'idéal est un terrain calcaire ou une rocaille pentue, exposés en plein soleil.

Le thym est très adapté pour remplacer le gazon entre les pierres d'un dallage ; utilisez une variété rampante qui formera ainsi un tapis. Le thym se couvre de fleurs en été et dégage alors une odeur très agréable. Vous pouvez le tondre sans problème de temps en temps.

La culture du thym au jardin ou en pot et éventuellement entre les pierres d'un dallage est simple à réaliser.

Quand planter le thym ?

Plantez en avril et mai ou en septembre-octobre.

En climat froid et humide, il faut renouveler les plants tous les 3 ou 4 ans, sinon la tige devient trop ligneuse et les feuilles perdent leur goût caractéristique.

Semer le thym

Semez en mars à l'intérieur ou en mai à l'extérieur en pépinière, sans couvrir les graines qui ont besoin de lumière pour germer.

  • Posez les graines en surface et recouvrez à peine.
  • Maintenez la terre très légèrement humide les premiers temps au moyen d'un pulvérisateur d'intérieur.
  • La semence met entre 15 et 21 jours pour lever.
  • Repiquez 2 mois après, lorsque les plants seront développés.
  • Creusez un petit trou et déposez délicatement le plan.
  • Tassez la terre et arrosez légèrement.
  • Espacez les plans de 20 à 30 cm.

Planter le thym en pot

La culture en pot permet de cueillir facilement au fur et à mesure de ses besoins.

  • Placez au fond de votre pot une couche de gravier qui servira de drainage.
  • Choisissez une bonne terre poreuse, pas trop argileuse comme support à votre plant.
  • Dépotez et placez votre plant.
  • Tassez bien et arrosez peu.
  • Si possible, exposez votre pot au soleil quelques heures par jour.

Planter le thym en pleine terre

  • Préparez un substrat bien drainant.
  • Creusez un trou de plantation légèrement plus large et plus profond que la motte.
  • Déposez le plan et ajoutez du compost.
  • Tassez bien sans enfouir trop la motte et arrosez légèrement.
  • Laissez 30 cm entre deux plants.

Attention : évitez absolument les endroits où l'eau stagne et les endroits trop froids.

Idées d'association

Lavande

Dans une bordure au style méditerranéen, mariez-le avec des lavandes.

Romarin

Le duo thym-romarin est incontournable au jardin d'aromatiques.

Rosier buisson

Ourlez le pied de vos rosiers buissons avec du thym serpolet.

Sauge ornementale

La sauge officinale pourpre ou panachée valorise la floraison des thyms.

Culture et entretien du thym

Culture et entretien du thym

Le thym n'a pratiquement pas besoin de soins. Ce n'est pas une plante gélive, excepté pour de rares espèces. Il peut donc survivre toute l'année au jardin, si le sol ne demeure pas trop humide.

Il suffit de désherber pour l'entretenir et de biner le sol de temps à autre pour maintenir un sol léger.

Ne fertilisez pas, le thym aime les sols pauvres. N'apportez surtout pas d'engrais en été, car cela fragilise la plante pour les gelées futures.

Lorsque les pieds sont jeunes et s'il fait très chaud et sec, paillez et arrosez.

En règle générale, évitez les arrosages à répétition. Humectez juste la terre en plein été.

Attention : l'excès d'humidité fera périr la plante.

Taille du thym

Une fois installé, le thym a besoin d'une taille d'entretien pour conserver son port compact et favoriser la ramification et l'apparition de nouvelles feuilles.

  • Taillez au moment de la floraison et récupérez ainsi les rameaux en vue de leur conservation.
  • Rabattez la végétation quelques centimètres en dessous du départ des inflorescences.
  • Reformez une haie ou un arrondi selon la forme voulue.

Maladies, nuisibles et parasites

Le thym craint les champignons des genres Pythium et Phytophthora qui s'attaquent à ses racines et les font pourrir. La plante se flétrit et dépérit car les racines malades ne peuvent plus prélever la nourriture et l'eau qui lui sont nécessaires. Les racines deviennent rougeâtres ou brunâtres.

En prévention, mélangez du sable et du gravier à la terre de plantation afin que l’eau ne stagne pas autour des racines du thym.

Si votre thym est atteint, supprimez les parties malades et plantez-le dans un lieu plus favorable.

Récolte

Quand et comment récolter ?

Le thym peut être récolté pratiquement toute l'année car ses feuilles sont persistantes. C'est lors de la floraison qu'il est toutefois le plus parfumé.

Ensuite dès les grandes chaleurs, le thym perd ses feuilles et n'a plus beaucoup d'intérêt à être ramassé. Il doit cependant être taillé pour rester compact et ne pas se dégarnir du pied. Profitez des opérations de taille pour récolter.

La conservation du thym

Une fois le thym ramassé, vous pouvez le conserver en procédant à son séchage auquel il se prête très bien. Procédez au séchage immédiatement après la récolte.

  • Lavez les tiges à l'eau pour enlever les poussières, sans les laisser tremper.
  • Égouttez-les bien.
  • Réunissez les tiges en bouquets.
  • Suspendez-les dans des endroits secs et bien aérés, la tête en bas.
  • Lorsque l'ensemble est assez sec, vous pouvez le battre pour détacher les feuilles. .
  • Placez les feuilles dans des boîtes hermétiques.

Bon à savoir : le thym perd sa saveur au bout de 1 an.

Le thym peut aussi être conservé par congélation. Il faut là encore procéder immédiatement après le séchage.

  • Congelez par petites quantités, en sachets séparés.
  • Prélevez les quantités au fur et à mesure. Pour cela, pilez le thym sans le sortir du sachet pour éviter aux feuilles de se coller entre elles.

Bon à savoir : les pousses fleuries peuvent aussi aromatiser les plats.

Multiplication du thym

Multiplication du thym

Le thym peut se multiplier par semis, division de touffes, marcottage ou bouturage.

Diviser le thym

Procédez à la division des touffes de thym en été. Elle permet de rajeunir des plantes vieillissantes qui commencent à se dégarnir et d'obtenir de nouveaux plants à installer. Divisez les touffes vieillissantes qui commencent à se dégarnir au centre.

  • Choisissez une touffe bien installée, qui commence à s'étaler.
  • Déterrez la plante à l'aide d'une fourche-bêche en veillant à ne pas blesser les racines. Enfoncez la bêche sur tout le pourtour de la plante à une distance de 15 cm des tiges périphériques.
  • Sortez la motte de terre et arrachez à la main sur le pourtour de la touffe de petits bouquets munis de racines.
  • Pralinez les racines (trempez-les dans une boue bien épaisse composée de fumier, de terre et d'eau ou d'un pralin du commerce à diluer) pour favoriser la reprise.
  • Replantez tout de suite les touffes divisées pour éviter que les racines mises à nu ne souffrent trop.
  • Arrosez régulièrement pour faciliter la reprise, puis cessez lorsque la végétation a redémarré.

Marcotter le thym

Il s'agit de multiplier au printemps les plants à partir d'un pied mère sans les détacher de celui-ci, par contact de l'ensemble de la touffe avec la terre (marcottage en cépée).

  • Taillez le pied de thym aussi court que possible.
  • Enterrez le pied en ramenant une butte de terre autour et en ne laissant dépasser que l'extrémité des tiges sur 10 cm maximum.
  • Rapportez de la terre au fur et à mesure de la croissance des tiges.
  • Arrosez en été en cas de sécheresse.
  • En automne, débuttez délicatement. Des racines se sont formées le long des tiges enterrées.
  • Coupez les tiges avec racines le plus bas possible et replantez-les.

Bon à savoir : les variétés de thym rampant se marcottent naturellement ; cela facilite leur utilisation entre les pierres d'un dallage.

Bouturer le thym

Pratiquez le bouturage en juillet-août. L'enracinement se fera au bout de 2 mois, vous pourrez mettre en place vos plants au printemps suivant.

  • Choisissez une belle tige bien vigoureuse et procédez le matin, lorsque la plante est encore humide de la nuit.
  • Coupez franchement une tige de 10 à 15 cm, à l'aide d'un sécateur bien aiguisé.
  • Supprimez les fleurs s'il y en a et les feuilles à la base de la tige en laissant uniquement les feuilles du haut.
  • Préparez une caissette ou un pot avec un mélange très drainant (moitié terre de jardin calcaire, moitié sable de rivière ou perlite).
  • Faites un trou à l'aide d'un crayon et insérez la bouture.
  • Tassez légèrement la terre autour de la tige et arrosez doucement.
  • Placez à l'ombre et à l'abri du vent.

Conseils écologiques

Le thym est idéal pour éliminer les bactéries et les mauvaises odeurs : utilisez quelques gouttes d'huile essentielle de thym dans de l'eau pour nettoyer les sols ou un chiffon enduit de cette huile pour désinfecter et lustrer les plans de travail, les réfrigérateurs ou les intérieurs d'armoires.

Pensez à l'utiliser pour éloigner les insectes nuisibles du potager. En effet, les aromatiques ont un pouvoir répulsif sur les nuisibles :

  • Leurs racines diffusent des substances repoussantes pour les nématodes, nuisibles notamment aux tomates.
  • L'odeur forte du thym peut créer des confusions olfactives qui perturbent les ravageurs : il est ainsi réputé pour éloigner les limaces, la mouche de la carotte ou encore les mouches blanches.

Il est également conseillé d'en planter près des rosiers.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides