Zamia

Zamia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Zamia

  • Nom(s) latin(s)

    Zamia

  • Famille

    Zamiacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste Feuillu

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Arrondi, en boule ou ovale
    Ouvert ou divergeant
    Palme ou parasol
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 1,50 m
  • Largeur à maturité

    0,40 m à 1,80 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    1 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Véranda Serre chaude Serre tempérée
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le zamia appartient à la famille des Zamiacées. Originaire du Mexique, des plaines côtières sableuses et chaudes, il est couramment appelé par son nom latin zamia. Les Américains le nomment « Cardboard palm », soit « palmier en carton ».

C’est un arbuste ou une plante au feuillage persistant, velu, dur, vert plus ou moins foncé. Les feuilles pennées peuvent être dentées sur le dessus. Disposées en couronne, elles sont proches des feuilles de palmiers et de fougères. Leur port est dressé vers le soleil, ou bien horizontal lorsqu’il y a de l’ombre.

Le tronc du zamia, en général simple, est court et souterrain. Son diamètre peut atteindre 20 cm. Cette plante ne produit pas de fleurs mais des cônes. Elle est dioïque, c’est-à-dire qu’elle donne des cônes femelles aux graines rouges et des cônes mâles sur des plants séparés.

Sa croissance est lente surtout la première année ; à maturité, il mesure entre 0,40 m et un peu plus de 1 m.

Le zamia est beaucoup utilisé comme plante d’intérieur, en serre ou véranda. La culture en pleine terre ou en jardinière est possible pour quelques espèces, dans les régions méditerranéennes, plus chaudes. Il est alors utilisé en massifs, en couvre-sols, en terrasse et balcons. Toutefois la plante étant gélive, il faut veiller à la protéger ou la rentrer si les températures deviennent trop froides. L’espèce Zamia furfuracea peut facilement se cultiver en bonsaï.

Attention : la plante entière est dangereusement toxique pour les humains et les animaux. Elle contient de la cycasine et de la macrozamine, deux substances neurotoxiques.

Espèces de zamias

Le genre Zamia donne lieu à des classifications plus ou moins claires. La plante est parfois assimilée aux cycas dont elle est proche ou encore aux zamioculcas ou faux zamias qui appartiennent à la famille des Aracées.

Il existerait une cinquantaine d’espèces selon certains. Beaucoup poussent naturellement dans leurs pays d’origine et d’autres sont menacées (Zamia neurophyllidia, par exemple). Le tableau ci-dessous présente les espèces les plus courantes que l’on retrouve dans nos régions.

Coontie ou zamia de Floride (Zamia floridana)

 Coontie ou zamia de Floride (Zamia floridana)
  • Aspect : Grand tronc souterrain, d’où émerge le feuillage. Feuillage en palmes, compact, très ramifié, vert clair. Racines non invasives, rampantes.
  • Dimensions : Variété de petite taille, entre 0,40 et 0,50 m de hauteur. Le renflement de la partie basse du tronc (caudex) mesure environ 12 cm de diamètre.
  • Qualités : Originaire de Floride, de Géorgie et d’Alabama. Variété qui résiste au froid, jusqu’à -9 °C. Se cultive en isolé en conteneur, en intérieur ou en pleine terre comme couvre-sol notamment.

Furfuracé ou noix de pin farineuse ou écaillée (Zamia furfuracea ou maritima ou crassifolia)

 Furfuracé ou noix de pin farineuse ou écaillée (Zamia furfuracea ou maritima ou crassifolia)
  • Aspect : Tronc court et souterrain. Très beau feuillage. Feuilles vert clair, vert jaune pour les plus jeunes, coriaces et en forme de palmes. Les cônes femelles ont de nombreuses graines rougeâtres.
  • Dimensions : Variété qui atteint 1,3 m de hauteur à maturité. Les feuilles peuvent mesurer 1 m de longueur. Le renflement de la partie basse du tronc (caudex) mesure environ 25 cm de diamètre.
  • Qualités : Originaire du Mexique. Variété la plus répandue dans nos régions. Apprécie un peu d’ombre. Est gélive, se cultive en plante d’intérieur dans les climats tempérés et en conteneur dans les régions méditerranéennes qu’il faut rentrer l’hiver et en pleine terre dans les climats subtropicaux. Cette variété peut s’utiliser en bonsaï.

Coontie ou Sagou sauvage (Zamia integrifolia)

 Coontie ou Sagou sauvage (Zamia integrifolia)
  • Aspect : Tronc souvent souterrain, grandes racines tubéreuses. Cônes rougeâtres, petits, en cylindres et regroupés pour les mâles, allongés et ovales pour les femelles.
  • Dimensions : Variété moyenne. Les feuilles font entre 0,20 m et 1 m de longueur.
  • Qualités : Originaire du sud-est des États-Unis, des Bahamas et des Caraïbes. Apprécie les sols limoneux bien drainés et le sable, le soleil filtré et la mi-ombre.

Coontie (Zamia pumila)

 Coontie (Zamia pumila)
  • Aspect : Ressemble à Zamia furfurea. Se situe entre le palmier et la fougère. Tronc souvent souterrain. Port arrondi. Feuilles dentées. Cônes rougeâtres, petits, en cylindres et regroupés pour les mâles, allongés et ovales pour les femelles.
  • Dimensions : Taille moyenne. Atteint 1 m à maturité. Les feuilles font entre 0,60 et 1,20 m de longueur.
  • Qualités : Originaire des Antilles et de Cuba. Apprécie les sols limoneux bien drainés et le sable, le soleil filtré et la mi-ombre. Attention à la culture en extérieur, car il craint le gel.

Zamia nain (Zamia pygmaea ou kickxii)

Zamia nain ( Zamia pygmaea  ou  kickxii )
  • Aspect : Tronc souterrain, court. Feuilles courtes, petites palmes, rigides, un peu en arc, disposées en couronne, aux folioles arrondies.
  • Dimensions : Variété naine. Petite couronne de feuilles d’environ 30 cm de hauteur.
  • Qualités : Originaire de l’ouest de Cuba. Culture facile, aime la lumière tamisée et tolère très bien la sécheresse. Climats tempérés chauds et tropicaux secs pour la culture en pleine terre.

Semis et plantation du zamia

Semis et plantation du zamia

Patrick Alexander/CC BY NC ND 2.0/Flickr

Où le planter ?

Le zamia apprécie les sols riches, frais, humifères et bien drainés. Pour une culture en pot, utilisez du terreau pour plantes méditerranéennes ou préparez un mélange composé de 1/3 de terre de jardin, de 1/3 de terreau et de 1/3 de billes d'argile.

Placez-le à mi-ombre ou au soleil léger. Pour une culture en serre, en véranda ou en intérieur, préférez une lumière tamisée.

Le zamia s'épanouit pleinement à 26 à 28 °C. La température minimale recommandée est de 13 à 15° C. Bien que robuste, la plante est gélive. Ses parties aériennes risquent de mourir dès -2 °C.

Quand planter le zamia ?

Plantez le zamia de préférence au printemps, mais sa plantation reste possible toute l'année tant qu'il ne gèle pas.

Comment le planter en pot ?

  • Préparez le mélange de terreau recommandé et remplissez le fond du pot.
  • Disposez un lit de billes d'argile ou de petits graviers, afin de favoriser le drainage.
  • Placez le plant bien au centre et comblez avec le reste du mélange.
  • Tassez la terre et arrosez modérément.

Comment planter le zamia en pleine terre ?

  • Creusez un trou suffisamment large et profond pour les racines.
  • Disposez un lit de billes d'argiles ou de petits graviers, afin de favoriser le drainage.
  • Placez le plant au centre et comblez avec le reste de terre de jardin.
  • Tassez la terre et arrosez modérément.

Culture et entretien du zamia

Culture et entretien du zamia

Le zamia ne demande pas beaucoup de soins :

  • Arrosez régulièrement les sujets en pots, en laissant bien sécher la motte entre deux arrosages.
  • Arrosez abondamment lorsqu'il fait chaud et sec. Toutefois, le zamia résiste bien à la sécheresse, car il fait des réserves dans son tubercule.
  • Faites un apport d'engrais, une fois, au début du printemps.
  • Rempotez le zamia tous les 3 ans environ.

Taille du zamia

Il ne faut pas rabattre le zamia. Supprimez simplement les feuilles abîmées au fur et à mesure.

Maladies, nuisibles et parasites

On ne connaît pas de maladies ou d’attaques de parasites particulières au zamia.

Veillez bien à arroser sans excès la plante et à ne pas faire stagner d’eau, afin de ne pas faire noircir ses feuilles et de ne pas encourager le développement toujours possible de champignons.

Multiplication du zamia

Multiplication du zamia

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Le zamia se multiplie par semis au printemps, à une température assez chaude, de 18 à 24 °C. Il faut savoir que beaucoup de graines ne germeront pas.

  • Faites tremper les graines 24 heures, avant de les semer, car elles sont coriaces.
  • Décortiquez la chair qui entoure chaque graine et faites une petite entaille (celle-ci activera la germination).
  • Préparez une terrine à semis remplie d'un mélange composé de 1/3 de sable, 1/3 d'écorce et 1/3 de tourbe.
  • Tracez de légers sillons et semez les graines bien espacées dans les sillons.
  • Recouvrez les graines d'une fine couche du mélange.
  • Humidifiez à l'aide d'un pulvérisateur.
  • Veillez à maintenir le sol humide pendant la germination, qui peut prendre entre 2 et 12 semaines (sans entaille sur les graines, celle-ci peut durer plus d'une année !).
  • Attendez encore 6 semaines après la germination avant de repiquer les plantules dans des pots adaptés.
  • Cultivez ensuite comme des sujets adultes.

Conseils écologiques

Certains coupent quelques feuilles au printemps pour augmenter la croissance de la plante. Intervenez toutefois sans rabattre complètement la plante.

Pour vos semis, privilégiez la chaleur et une certaine humidité, mais pensez à faire respirer vos cultures ; ne les recouvrez pas pendant la germination.

Un peu d’histoire…

Le zamia est une plante dite fossile datant de l’ère du Jurassique.

Certaines espèces produisent une denrée alimentaire appelée « Sagou » ; une fécule extraite de la moelle de la plante et utilisée en cuisine comme liant pour les soupes ou les entremets.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides