Pavier blanc

Pavier blanc en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Pavier blanc

  • Nom(s) latin(s)

    Aesculus parviflora

  • Famille

    Sapindacées (Hippocastanacées)

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
    Arrondi, en boule ou ovale
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 5 m
  • Largeur à maturité

    3 à 6 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    0,25 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Bosquet ou forêt Massif ou bordure Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le pavier blanc pousse dans les escarpements boisés, les bois riches et le long des cours d'eau au sud-est des États-Unis, de la Géorgie à la Floride. C'est un marronnier arbustif de la famille des Sapindacées anciennement Hippocastanacées. Ce marronnier drageonnant forme un gros arbuste dense et arrondi pouvant atteindre 3-4 m de large sur 1,80 à 3,50 m de hauteur. L'écorce gris clair se craquelle avec l'âge.

Sa silhouette ample s'accompagne d'un joli feuillage aux notes exotiques. Les feuilles caduques, opposées, sont en effet composées de 5 à 7 folioles très veinées, à bords lisses et au revers duveteux, atteignant 20 cm de long. Elles naissent teintées de bronze puis deviennent vert foncé avant de virer au jaune d'or à l'automne.

La touffe se pare en juin-juillet, pendant 3 semaines, de splendides épis dressés de 30 cm de haut à l'allure de chandelier. Les fines fleurs blanches ont une corolle étroite d'où dépassent largement les étamines au pollen coloré de rouge vif. Elles attirent par leur parfum fruité de nombreux papillons. Les marrons, assez peu nombreux, sont petits à la peau brun clair et ne sont pas comestibles. Ils sont enfermés dans une bogue en forme de poire, non épineuse.

Le pavier blanc est appelé en anglais le marron d'Inde nain « dwarf horse chesnut », « horse chesnut » désignant le marronnier que l'on peut traduire par « châtaigne du cheval ». Cette dénomination est largement répandue en grec, bulgare, albanais et vieux français du XVIIe siècle. Le nom d'espèce du marronnier d'Inde, Hippocastanum, est d'ailleurs dérivé de celle-ci. Cette châtaigne était donc juste bonne à donner aux chevaux voire aux chèvres et moutons. En Turquie, les marrons réduits en poudre servaient aussi à soigner les chevaux atteints de maladies pulmonaires.

Le nom de genre Aesculus signifie « succulent », terme surprenant pour désigner un arbre dont le fruit ne se mange pas ! À l'origine, il qualifiait chez les Romains, un chêne dont les glands pouvaient être mangés, selon Pline. Dans le cas du pavier blanc, le nom d'espèce parviflorus signifie « à petites fleurs ».

Variétés de pavier blanc

Aesculus parviflora (syn. Aesculus macrostachya, A. parviflora f. serotina)

 Aesculus parviflora (syn. Aesculus macrostachya, A. parviflora f. serotina)
  • Floraison : Panicules dressées de 30 cm de haut.
  • Période de floraison : Fin juin-début juillet.
  • Qualités : 1,80 à 3,50 m de haut.

Aesculus parviflora var. serotina*

 Aesculus parviflora var. serotina*
  • Floraison : Panicules de 75 cm de long.
  • Période de floraison : Floraison plus tardive de 3 semaines (fin juillet).
  • Qualités : Plus grand que l’espèce type jusqu’à 6 m de haut.

Aesculus parviflora var. serotina 'Rogers'

 Aesculus parviflora var. serotina 'Rogers'
  • Floraison : Plus florifère, et les panicules plus longues ont tendance à se courber sous le poids des fleurs.
  • Période de floraison : Fin juillet.
  • Qualités : Découvert vers 1960, issu d’un semis de la variété serotina.

Plantation du pavier blanc

Plantation du pavier blanc

Klasse im Garten/CC BY NC ND 2.0/Flickr

Où le planter ?

Plantez le pavier blanc dans un sol riche, frais, léger, argileux ou tourbeux, mais bien drainé. Il accepte un pH compris entre 6,5 et 10. Il tolère aussi bien le plein soleil, la mi-ombre que l'ombre.

Il fait une excellente plante de bord d'étang grâce à ses drageons qui permettent de maintenir la berge et son allure très originale. Il convient aussi en sous-bois clair ou en lisière.

Quand planter le pavier blanc ?

Plantez-le de préférence à l'automne ou au printemps.

Comment le planter ?

  • Plantez-le en masse ou en isolé.
  • Formez une large cuvette de façon à bien ameublir le sol et favoriser l'émission de drageons qui vont permettre d'épaissir rapidement la touffe.
  • Faites un apport d'humus et paillez copieusement le pied pour augmenter l'humidité du substrat.

Culture et entretien du pavier blanc

Culture et entretien du pavier blanc

Wendy Cutler CC BY 2.0/Flickr

Pensez à l'arroser régulièrement surtout pendant les premières années de son installation. Il déteste les sols secs.

Le feuillage reste beau tout l'été contrairement au marronnier d'Inde souvent victime d'un champignon, le black-rot, qui dessèche les limbes.

Le pavier blanc forme une spectaculaire touffe au bout de 10 ans.

Taille du pavier blanc

Taillez simplement les branches gênantes. Le pavier blanc renouvelle ses branches par la formation de nouveaux drageons.

Maladies, nuisibles et parasites

Le pavier blanc n’a pas de nuisibles connus. La mineuse des feuilles provoque parfois des taches argentées mais n’a pas de conséquence grave sur les paviers.

Le marronnier d’Inde, beaucoup plus courant dans nos villes, est davantage sensible aux attaques parasitaires.

Multiplication du pavier blanc

Multiplication du pavier blanc

Wendy Cutler CC BY 2.0/Flickr

Bien qu'il soit possible de semer le pavier blanc à l'automne, la germination est assez longue. Il est plus facile de séparer des drageons en novembre ou en mars. Séparez les drageons en donnant un coup de bêche dans le sol.

Conseils écologiques

Le pavier blanc est une espèce rustique, facile à cultiver et extrêmement robuste. Sa floraison attire par ailleurs de nombreux papillons.

Un peu d’histoire…

Aesculus parviflora est introduit en Angleterre grâce au botaniste britannique John Fraser (1750-1811) après son premier voyage en Amérique en 1785 et devient une plante courante des pépinières anglaises en 1820. Il obtient même le Mérite de jardin de la Société Royale d’Horticulture.

Aesculus parviflora var. serotina originaire de l’Alabama était présente au Jardin Botanique du Missouri quand elle a donné naissance au cultivar 'Rogers' grâce au semis de ses marrons. Elle fut découverte par Joseph Mc Daniel, professeur d’horticulture à l’université de l’Illinois, dans la cour du professeur de mycologie, un certain Rogers vers 1960. Sa floraison plus tardive est aussi plus impressionnante si bien que ses panicules ont tendance à ployer surtout après la pluie.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides