Arbousier

Arbousier en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Arbousier, Arbre à fraises, Arbre aux fraises

  • Nom(s) latin(s)

    Arbutus unedo

  • Famille

    Ericadées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre à fleurs

    Arbuste ▶ Arbuste fruitier

    Plante comestible ▶ Arbuste fruitier | Petits fruits

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
    Ouvert ou divergeant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 10 m
  • Largeur à maturité

    2 à 4 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    0,3 à 1 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Bosquet ou forêt Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Arbutus compte une douzaine d'arbres persistants essentiellement originaires du Mexique, pour certains d'Amérique du Nord (Arbutus menziesii). Les espèces Arbutus unedo, Arbutus andrachne et Arbutus x andrachnoides proviennent de la région méditerranéenne. Cette dernière, issue du croisement naturel des deux premiers, est née en Grèce, dans l'ouest de la Turquie et sur les côtes de la Mer noire.

L'Arbutus unedo pousse naturellement dans l'ouest méditerranéen mais aussi sur le littoral atlantique d'Espagne, de France et en Irlande. Il peuple presque exclusivement les sols siliceux : le long de la côte landaise jusqu'en Loire-Atlantique mêlé au pin maritime, dans les maquis du Var, de Corse, des Pyrénées Orientales en compagnie du chêne-liège ou du chêne vert. Il accepte malgré tout de pousser sur un sol comportant du calcaire non actif et jusqu'à 600 m d'altitude. Cette espèce est pyrophile c'est-à-dire qu'elle montre une forte résistance face au feu. C'est la première à coloniser l'endroit après un incendie grâce à l'émission de rejets de souche.

L'arbousier est un arbre souvent formé de plusieurs troncs atteignant 3 à 4,50 m dans les jardins, jusqu'à 9-15 m à l'état naturel. Il possède une silhouette intéressante par ses branches tortueuses couvertes d'une écorce fibreuse et écailleuse brun gris tirant sur l'orangé et par sa frondaison dense vert sombre. Les branches secondaires et les pousses présentent un coloris rougeâtre. Les feuilles luisantes vert sombre, dentées sur les bords sont ovales et mesurent environ 10 cm. Le revers du limbe est vert clair.

La particularité de l'arbousier est de fleurir en même temps que les fruits de l'année précédente arrivent à maturité en septembre-octobre. Appartenant à la famille des Éricacées, ses inflorescences ressemblent à des bouquets de fleurs de bruyère blanches ou rosées, très visitées par les abeilles.

Le fruit est une baie charnue orangée puis rouge, hérissée de petites pointes. La chair farineuse blanche, de saveur assez fade acidulée et sucrée, contient de petites graines faciles à semer mais l'aspect granuleux vient des cristaux d'oxalate de calcium. Ils peuvent se manger crus mais il est préférable de les cuire pour faire des compotes, des confitures ou confectionner des boissons. Les arbouses sont appréciées des grives et des merles qui ont sans doute rapporté des graines jusqu'en Irlande.

L'arbousier possède un système racinaire pivotant pouvant descendre à plus de 10 m de profondeur. C'est pourquoi il supporte assez mal la transplantation.

Les deux termes de son nom scientifique arbutus et unedo étaient employés pour désigner cet arbre dans la langue latine des Romains, arbutus signifiant « l'arbre ». Selon d'autres sources, Arbutus viendrait du celte arbois traduction de « bois austère ». Son nom d'espèce unedo a été choisi d'après les dires de Pline l'Ancien, pour signifier que l'on se contentait d'en manger un seul « unum edo ». Cependant, le fruit n'en ait pas moins riche en vitamine C.

Si le fruit consommé cru en excès présente une légère toxicité induisant des coliques bénignes, à faible dose, il est au contraire astringent et donc antidiarrhéique. L'écorce est considérée comme diurétique, elle sert à soigner les cystites, certaines maladies vénériennes et les problèmes d'incontinence. La décoction de racines soigne l'hypertension, celle des feuilles, fruits ou écorce stoppe les diarrhées. L'arbousier possède également des propriétés anti-inflammatoires et anti rhumatismales. Les feuilles et l'écorce riches en tanins servent à tanner le cuir. Son nectar permet la production d'un miel assez amer. Le bois dur à grains fins de teinte rouge à cramoisi sert à la confection d'objets tournés, à la marqueterie… C'est aussi un bon bois de chauffage notamment sous forme de charbon de bois.

Note : la « fraise chinoise » n'a rien à voir avec l'arbousier. Elle est issue d'un grand arbre tropical, Myrica rubra, d'apparence semblable mais avec un gros noyau central.

Espèces et variétés d’arbousiers

Arbutus unedo

Espèce type

Arbutus unedo Espèce type
  • Végétation : 3 à 5 m de hauteur sur 2 à 4 m de large.
  • Floraison : Fleurs blanches de septembre à janvier. Fruits de 2 cm de diamètre.
  • Qualités : Fructifie 7 ans après le semis. Résiste à -15 °C à l’abri des vents secs et froids.

'Compacta'

Arbutus unedo 'Compacta'
  • Végétation : 3 m en tous sens.
  • Floraison : Fleurs blanches.
  • Qualités : Très florifère et fructifère dès les premières années. Convient en bac.

'Rubra'

Arbutus unedo 'Rubra'
  • Végétation : Port encore plus réduit que chez 'Compacta'.
  • Floraison : Fleurs rose soutenu.
  • Qualités : Plus rustique et résistant à la sécheresse que 'Compacta'.

'Atlantic'

Arbousier 'Atlantic'
  • Végétation : Forme très compacte de 2 m en tous sens.
  • Floraison : Fleurs blanches et gros fruits rouges de 3-4 cm de diamètre.
  • Qualités : Idéale en pot ou pour un petit jardin. Création des pépinières Minier.

ROSELILY® 'Minlily' cov

Arbousier ROSELILY® 'Minlily' cov
  • Végétation : Plante compacte et ramifiée jusqu’à 3 m de haut, à très belle écorce brun-rouge. Jeunes rameaux rougeâtres.
  • Floraison : Fleurs rose pâle puis blanches en automne. Les fruits se consomment aux premières gelées.
  • Qualités : Création 2007 des pépinières Minier. Très fructifère à l’état jeune.

Arbutus andrachne

Espèce type

Arbutus andrachne Espèce type
  • Végétation : 9-12 m de haut. Feuilles luisantes non dentées quand elles sont adultes. Belle écorce lisse brun rouge s’exfoliant en laissant voir la nouvelle écorce crème ou verte.
  • Floraison : Panicules de 5-10 cm de large, à fleurs blanches de mars à mai. Fruits vermillon lisses de 12 mm mûrs en automne.
  • Qualités : Originaire de l’est de la méditerranée. Jusqu’à 800 m d’altitude dans les zones arides en été. Résiste à -20 °C.

Arbutus x andrachnoides

Espèce type

Arbutus x andrachnoides Espèce type
  • Végétation : Arbre de 6-9 m à très jolie écorce brun rouge comme chez A. andrachne. Feuilles dentées avec pétiole rouge.
  • Floraison : Fleurs blanches en fin d’automne jusqu’au printemps.
  • Qualités : Introduit de Grèce en Angleterre en 1800. Hybride entre unedo et andrachne. Se greffe parfois sur A. unedo. Résiste à -20 °C.

Arbousier de Californie (Arbutus menziesii)

Espèce type

Arbousier de Californie (Arbutus menziesii) Espèce type
  • Végétation : Arbre de 30 m à l’état naturel, de 6-9 m en culture. Pousse en région humide parmi les séquoias. Feuilles à marges lisses ou dentées, blanches au revers. Belle écorce rose orangé.
  • Floraison : Grappes de 7 à 23 cm de long composées de fleurs blanc pur en mai. Fruits lisses abondants très décoratifs, de 1 cm de diamètre.
  • Qualités : Originaire d’Amérique (de la Californie à la Colombie-Britannique). Résiste à -12 ou -15 °C.

Semis et plantation de l’arbousier

Semis et plantation de l’arbousier

Où le planter ?

L’arbousier tolère jusqu’à -12 ou -15 °C sans que son feuillage soit affecté. Plantez-le de préférence dans un sol acide, bien drainé, au soleil ou à mi-ombre car il accepte parfaitement de pousser à l’ombre de pins. Il tolère aussi le bord de mer.

L’arbousier est à croissance lente et supporte bien la taille pour former des haies par exemple.

Quand planter l’arbousier ?

De préférence au printemps ou en fin d’été.

Comment le planter ?

Plantez-le soit :

  • En pleine terre, en isolé ou en massif dans une terre ameublie, plutôt acide. Choisissez de jeunes plants pour éviter le stress de la plantation.
  • En pot : prenez un bac assez profond d’au moins 30 cm et remplissez-le d’un mélange léger de sable et de terre.

Culture et entretien de l’arbousier

Culture et entretien de l’arbousier

L'arbousier est peu exigeant. Arrosez simplement la première année de la plantation.

Protégez l'espèce Arbutus andrachne du froid pendant les premières années.

Taille de l’arbousier

Quand tailler ?

En fin d’été de préférence.

Comment tailler ?

Dégagez les rameaux de la base des troncs si vous voulez mettre en relief l’écorce et la forme noueuse des tiges. Supprimez les bois morts.

Vous pouvez mener la plante sur une seule tige en supprimant les départs de la base du tronc.

L’arbousier se porte aussi très bien sans subir de taille.

Maladies, nuisibles et parasites

Il n'est pas rare d'observer des tâches sombres sur le feuillage dues à un champignon mais sans conséquences sérieuses.

Les pucerons s'attaquent parfois aux extrémités. Pulvérisez du savon noir.

Récolte des arbouses

Récoltez les arbouses lorsqu’elles sont bien rouges et ramollies. Il est préférable de les manger rapidement ou de les cuire.

Multiplication de l’arbousier

Multiplication de l’arbousier

L'arbousier peut se semer, se marcotter ou se bouturer. Le plus simple est de prélever des semis naturels.

Semis

Les graines ont besoin d'être stratifiées pour lever. Placez les quelques semaines dans le réfrigérateur ou semez-les dans une serre froide en fin d'automne pour obtenir la levée au printemps.

Marcottage

Le marcottage aérien est possible au printemps entre avril et la mi-juin.

  • À 6-7 cm au-dessus d'un embranchement ombragé, faites l'incision horizontale d'un rameau de 1 à 2 cm de diamètre, puis une autre 2 cm en dessous.
  • Décollez l'écorce et placez une feuille plastique tout autour du rameau, retenue à la base par un lien de raphia sec.
  • Remplissez la poche de mousse compressée prélevée sur une souche en décomposition (exempte de parasites) et bien humidifiée.
  • Refermez le haut de la pochette de manière à former un manchon autour du rameau.
  • Rajoutez un raphia au centre du manchon pour le maintenir fermé tout en insérant un bâtonnet en guise de gouttière.
  • L'émission de racines peut prendre jusqu'à 2 années. Coupez alors juste au-dessus de l'embranchement et rabattez éventuellement la marcotte.
  • Sevrez-la pendant 1 an à mi-ombre, dans un pot rempli de terre de taupinière et de terreau de feuilles.

Bouturage

Le bouturage est relativement difficile. On effectue des boutures en crossette en octobre sous châssis que l'on repique au printemps.

Conseils écologiques

L’arbousier est une plante très facile à cultiver avec une silhouette harmonieuse qui vous gratifie d’une jolie floraison et fructification à l’automne. Il tolère très bien la sécheresse, les embruns et les sols pauvres. C’est une plante idéale pour former une haie libre avec peu d’entretien.

Attirer les coccinelles est un bon moyen de vous débarrasser des pucerons !

Un peu d’histoire…

L’arbousier était un arbre sacré dans l’Antiquité romaine. Un rameau d’arbousier fut offert par la déesse Carda, sœur d’Apollon, à son ami Janus pour guérir et écarter les sorts. Les Berbères couvrent les arbousiers de morceaux de tissus dans l’espoir de guérir leur maladie.

Virgile désigne dans les « Georgiques » cet arbre fréquent en Italie sous le nom d’Arbustus tandis que Pline l’Ancien le nomme Unedo. Linné a fait la synthèse de ces deux noms pour le nommer scientifiquement.

L’arbousier (madroño en espagnol) figure sur le blason de la ville de Madrid en compagnie d’un ours appuyé contre son tronc depuis 1202. Le drapeau italien porte aussi les couleurs de l’arbousier vert, blanc et rouge.

Le « ledounat » est une liqueur pétillante à base d’arbouses que l’on trouvait dans le bassin d’Arcachon vers 1865. Ledoun est un terme gascon qui désigne l’endroit où il pousse, la lède, c’est-à-dire le marais.

La présence de l’arbousier dans le maquis corse est indispensable à l’installation de la chênaie de chêne vert. Le champignon avec lequel ses racines s’associent (mycorhizes) favorise en effet la croissance du chêne vert.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides