Fraisier

Fraisier en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Fraise

  • Nom(s) latin(s)

    Fragaria

  • Famille

    Rosacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste fruitier

    Plante comestible ▶ Arbuste fruitier | Petits fruits

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,45 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 0,40 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    4 à 6 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Rocaille Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Originaire à la fois d’Europe, d’Amérique et d’Asie, le fraisier, Fragaria en latin, s’est développé dans des régions aux climats très divers, faisant preuve d’une grande capacité d’adaptation. On en dénombre aujourd’hui 46 espèces qui peuvent prendre des formes très diverses : petite ou grosse, rouge, rose, blanche ou jaune, au parfum suave ou plus discret, avec ou sans stolons, remontante ou unifère.

La fraise est un fruit particulier, c’est en réalité un faux fruit : c’est le support de la fleur qui se gonfle et rougit et à sa surface se trouvent les akènes beiges (les « graines »), qui sont les véritables fruits.

La fraise figure parmi les fruits les moins caloriques. Sa teneur en vitamine C dépasse celle de l’orange. Une portion de 150 g couvre les besoins journaliers d’un adulte.
 Elle contient aussi en petite quantité de la provitamine A, pour stimuler les défenses immunitaires et de la vitamine B9, importante pour les femmes enceintes.

Son apport en minéraux est intéressant : magnésium, calcium et fer pour les plus importants.

Note : la fraise accélère la libération d’histamine dans l’organisme pouvant provoquer des crises d’urticaire et les akènes irritent parfois les intestins fragiles.

Espèces et variétés de fraisiers

On distingue les variétés non-remontantes, généralement à gros fruits, dont la production est concentrée sur un mois en début de saison, entre la mi-mai et la fin juillet, et les variétés remontantes, dont la cueillette s’étale de juin aux premières gelées, soit en continu, soit en plusieurs vagues.

Il est recommandé de planter plusieurs variétés des deux types afin de prolonger les récoltes.

Fraises remontantes

'Mara des bois' (Fragaria x ananassa)

Fraises remontantes 'Mara des bois' (Fragaria x ananassa)
  • Description du fruit : Petit fruit conique, très parfumé, au goût de fraise des bois.
  • Culture/Récolte : Récolte de juin jusqu’aux gelées. Recommandée pour les petits espaces, balcons et terrasses.
  • Qualités : Très productive : plus de 900 g par pied. Facile de culture, parfaite pour les débutants.

Anabelle (Fragaria x ananassa)

Anabelle ( Fragaria  x  ananassa )
  • Description du fruit : Fruit rouge orangé brillant, assez gros, chair ferme, juteuse, peu acide et très sucrée.
  • Culture/Récolte : De 3 à 5 fruits par bouquet. Production très régulière durant toute la saison.
  • Qualités : Pas d’interruption de production. Bonne résistance aux maladies. Particulièrement séduisante pour les enfants.

'Reine des vallées' (Fragaria vesca)

Fraises remontantes 'Reine des vallées' (Fragaria vesca)
  • Description du fruit : Véritable fraise des bois, petit fruit très parfumé. Pour jardinières et suspensions.
  • Culture/Récolte : Récolte de mai jusqu’aux gelées. Production régulière. Ne produit pas de stolons.
  • Qualités : Productivité faible, mais culture facile.

Mariguette (Fragaria x ananassa)

Fraises remontantes Mariguette (Fragaria x ananassa)
  • Description du fruit : Gros fruit allongé rouge orangé, ferme, très sucré et parfumé, avec une petite pointe d’acidité.
  • Culture/Récolte : Production abondante de fin mai jusqu’aux gelées, avant 'Mara des bois'. Recommandée pour les petits espaces.
  • Qualités : Très bon rendement et excellente conservation. Regroupe les qualités de la 'Gariguette' et de la 'Mara des bois'

'Mount Everest' (Fragaria x ananassa)

Fraises remontantes 'Mount Everest' (Fragaria x ananassa)
  • Description du fruit : Fruit de taille moyenne, rouge, tendre et goûteux. Excellente qualité gustative.
  • Culture/Récolte : Fraisier grimpant (jusqu’à 1,50 m), à palisser contre un mur ou un treillage, ou à laisser retomber depuis une suspension. Production généreuse de mi-juin jusqu’aux gelées.
  • Qualités : Cueillette facile des fruits à portée de main.

'Charlotte' (Fragaria x ananassa)

Fraises remontantes 'Charlotte' (Fragaria x ananassa)
  • Description du fruit : Fruit de taille moyenne, cordiforme, rouge sang, ferme et brillant. Goût sucré, peu acide, avec une forte note de fraise des bois, chair moelleuse.
  • Culture/Récolte : Récolte de juin jusqu’aux gelées. Bonne capacité à remonter tout au long de la saison.
  • Qualités : Variété vigoureuse et rustique. Fruits de très bonne conservation, d’un bon calibre.

'Tarpan' (Fragaria x ananassa)

Fraises remontantes 'Tarpan' (Fragaria x ananassa)
  • Description du fruit : Fruit de taille moyenne, allongé, rouge vif brillant, tendre, juteux, parfumé et sucré.
  • Culture/Récolte : Port retombant, longs stolons. Récolte de juin jusqu’aux gelées par vagues successives. Idéal pour suspensions et potées.
  • Qualités : Plante vigoureuse produisant une abondance de grandes fleurs semi-doubles rose foncé durant tout l’été. Variété décorative et productive, floraison précoce.

Fraises non remontantes

'Gariguette' (Fragaria x ananassa)

Fraises non remontantes 'Gariguette' (Fragaria x ananassa)
  • Description du fruit : Fruit allongé, rouge vif brillant, chair moelleuse, juteuse, parfumée.
  • Culture/Récolte : Variété la plus précoce, récolte de mi-mai à mi-juin.
  • Qualités : À déguster bien mûre ou à congeler.

'Ciflorette' (Fragaria x ananassa)

Fraises non remontantes 'Ciflorette' (Fragaria x ananassa)
  • Description du fruit : Assez gros fruit, orangé à rouge, allongé, ferme, très parfumé. Chair fine et tendre, juteuse, très bon équilibre sucre/acide.
  • Culture/Récolte : Très précoce, comme 'Gariguette', récolte de la mi-mai à la mi-juin.
  • Qualités : Variété non sensible aux virus. Bonne conservation. Cueillette facile.

'Belrubi' (Fragaria x ananassa)

Fraisier 'Belrubi' ( Fragaria  x  ananassa )
  • Description du fruit : Très gros fruit allongé, rouge groseille très brillant. Chair très ferme, rouge orangée, très sucrée.
  • Culture/Récolte : Très vigoureuse, bon rendement, récolte de début juin à mi-juillet.
  • Qualités : Très facile à cueillir et à équeuter, idéale pour la congélation et la confiture.

'Madame Moutot' (Fragaria x ananassa)

Fraises non remontantes 'Madame Moutot' (Fragaria x ananassa)
  • Description du fruit : Gros fruit très sucré à la chair ferme, bonne saveur.
  • Culture/Récolte : Récolte de début juin à début juillet.
  • Qualités : Très bonne conservation. Variété ancienne pour collectionneurs.

'Capron royal' (Fraisier musqué ou Fragaria moschata)

Fraises non remontantes 'Capron royal' (Fraisier musqué ou Fragaria moschata)
  • Description du fruit : Petit fruit de couleur rose foncé, chair blanche, ferme et juteuse.
  • Culture/Récolte : Récolte de mai à juin. Très vigoureux, bon couvre-sol pour les lieux peu ensoleillés. Les tiges florales dépassent le feuillage (d’où son surnom de fraisier hautbois) puis retombent avec le poids des fruits.
  • Qualités : Variété ancienne, productive et rustique. Tolérante à l’ombre, au froid et aux sols humides et très résistante aux maladies.

Semis et plantation du fraisier

Semis et plantation du fraisier

Où le planter ?

Le fraisier apprécie un sol riche, meuble et profond, qui reste frais en été, plutôt neutre ou légèrement acide, et une exposition bien ensoleillée pour les variétés à gros fruits, alors que les fraises « des quatre saisons » (type fraise des bois) tolèrent la mi-ombre.

En terre calcaire, le fraisier souffre de chlorose, une carence en fer qui fait jaunir les feuilles alors que les nervures restent vertes.

Le fraisier se plante également en pot, dans un mélange de terreau de feuilles et de terre de jardin enrichi en compost ou dans un terreau spécial fraisier. Comptez un pot d'un diamètre de 12 cm par plant. Il existe aussi des pots spéciaux dans lesquels on peut installer plusieurs pieds de fraisiers.

Quand planter le fraisier ?

La période idéale est l'automne, entre la mi-août et la mi-octobre, lorsque la terre est encore chaude, ce qui favorise l'enracinement. Les plants produisent ainsi dès l'année suivante.
 Opérez le plus tôt possible dans les régions fraîches.

On peut installer les fraisiers vendus en godets au printemps, mais seules les variétés remontantes produiront la première année.

Comment le planter en pleine terre ?

Le fraisier va rester plusieurs années en place, il vaut mieux soigner sa plantation :

  • Bêchez la terre pour l'aérer et éliminer racines et mauvaises herbes. Incorporez une fumure organique (8 à 10 kg de compost ou de fumier bien décomposés/m2) ainsi qu'un engrais complet naturel, aux doses préconisées sur l'emballage.
  • Si vous optez pour des plants à racines nues en automne, raccourcissez légèrement les racines et pralinez-les avant de les planter.
  • Si votre terrain est imperméable, plantez vos fraisiers sur butte : surélevez de 10 ou 20 cm une planche de culture large de 60 à 70 cm, en laissant autant d'espace entre deux planches. Cela améliorera le drainage et favorisera le réchauffement de la terre au printemps.
  • Plantez les fraisiers en ligne à 30 cm en tous sens, en installant le collet au niveau du sol, ni enterré ni surélevé. Pour faciliter la plantation, utilisez un plantoir à bulbes.
  • Arrosez après la plantation.

L'idéal est de planter sur un film en plastique noir, qui conserve la chaleur et l'humidité, tout en empêchant la pousse des mauvaises herbes. Percez-le en croix tous les 30 cm puis installez les plants.


À la plantation, supprimer les fleurs éventuellement présentes pour éviter que la plante ne s'épuise et encourager la reprise.


Comment planter le fraisier en pot

  • Choisissez un contenant percé de trous, de 25 cm de profondeur minimum.
  • Étalez au fond une couche de drainage (gravier, tessons…).

  • Plantez les fraisiers espacés de 15 cm.
  • Arrosez.

Culture et entretien du fraisier

Culture et entretien du fraisier

En pleine terre

Si vous n'avez pas planté vos fraisiers sur film plastique, paillez la plantation (broyat de branches, écorces de pin, paille, feuilles mortes, paillette de lin, cosses de cacao, etc.) dès que le sol est réchauffé, pour conserver l'humidité et freiner la pousse de l'herbe. Le paillis offre en plus l'avantage de limiter le contact des fruits avec la terre.

Supprimez régulièrement les stolons, sauf si vous souhaitez renouveler vos pieds.

Palissez les stolons fructifères du fraisier grimpant 'Mount Everest' sur un support (treille, grillage…).


Veillez à maintenir en permanence une bonne humidité du sol, surtout dans les buttes, qui sèchent plus facilement.

Le fraisier ne craint pas le froid, mais il est sensible aux gelées printanières. Dans les régions concernées, prévoyez d'installer un tunnel pour protéger la plantation.

Le fraisier est une plante exigeante, apportez un engrais naturel spécial fraisiers au début du printemps et après la première récolte.

À l'automne, après la récolte des dernières fraises, nettoyez la plantation :

  • Supprimez les feuilles sèches, abîmées, ainsi que celles qui présentent des taches, et les stolons.
  • N'apportez pas cette végétation porteuse de germes sur le compost, mais brûlez-la. Apportez ensuite une bonne couche de compost et de feuilles mortes.
  • Vous pouvez aussi couper tout le feuillage et recouvrir la planche d'une bonne couche d'aiguilles de pin, ce qui offre l'avantage de repousser limaces et escargots.

Il faut renouveler la fraiseraie tous les 3 ou 4 ans environ, en la changeant de place, pour garder un bon niveau de production.

En pot

Surveillez quotidiennement l'arrosage.

Paillez avec des coques de cacao ou une matière minérale, pour conserver l'humidité.

Coupez les stolons au fur et à mesure de leur apparition. Ils épuisent la plante au détriment de sa fructification.

Tous les ans, en mars, apportez du compost en surface.

Maladies, nuisibles et parasites

Les fraisiers sont des plantes solides et résistantes, assez peu sensibles aux maladies et ravageurs si les plants d'origine sont sains et s'ils sont cultivés dans de bonnes conditions. Toutefois, ils peuvent parfois subir des attaques de ravageurs ou de champignons parasites.

Les principaux ravageurs du fraisier sont :

  • Les limaces, qui se délectent des fruits épandez quelques granulés de Ferramol.
  • L'iule des fraises, un myriapode brun clair, de 2 cm de longueur, qui ressemble à un mille-pattes. Les iules apparaissent par temps humide et s'agglutinent en grand nombre sur les fruits mûrs qu'ils dévorent. 
Un paillage suffit à isoler les fruits du sol et des iules.
  • Les oiseaux sont les plus redoutables ! Pensez à couvrir la plantation d'un filet avant que les fraises ne commencent à mûrir.

Les maladies sont souvent dues à des modes de culture inadéquats :

  • La chlorose provoque le jaunissement, puis le dessèchement des feuilles, et pour finir, la mort de la plante. Ce n'est pas une maladie à proprement parler, mais une carence en fer due à un sol trop calcaire.
  • La pourriture grise fait pourrir les fruits, qui se couvrent d'un duvet gris, et parfois la plante entière. Jetez les fruits atteints avec les ordures ménagères ou brûlez-les. Ne faites pas de plantations trop denses. Fertilisez suffisamment vos fraisiers afin qu'ils se montrent plus résistants.
  • La maladie des taches pourpres produit de petites taches pourpres ou brunes sur le feuillage qui finit par se dessécher. Coupez et brûlez les parties atteintes. Nettoyez la planche à l'automne en enlevant toutes les feuilles tachées ou sèches. Faites une pulvérisation préventive de bouillie bordelaise à l'automne et une autre au printemps, avant la floraison.

Récolte des fraises

Quand et comment récolter ?

Les fraises se récoltent bien mûres, lorsqu’elles sont bien colorées (une fraise à moitié blanche ne mûrit plus après la cueillette), et que le fruit se détache facilement du pédoncule (variétés à petits fruits). C’est à ces conditions qu’elles dégagent tout leur arôme.

Passez tous les 2 ou 3 jours et manipulez les pieds avec précaution afin de ne pas abîmer les fruits restants. Cueillez les fraises le matin, elles seront plus parfumées.

Ce sont des fruits fragiles qui doivent être manipulés avec beaucoup de délicatesse. Dégustez-les rapidement ou vous risqueriez de les perdre au bout de deux jours.

Les gros fruits se cueillent avec le pédoncule et les petites fraises, dites « des quatre saisons », sans la queue.

La conservation des fraises

Nettoyez les fruits avec précaution sous un filet d’eau, toujours avant équeutage pour éviter qu’ils se gorgent d’eau.

Fragiles, les fraises ne supportent ni les chocs ni la chaleur, et doivent être consommées rapidement. Déposez-les dans un grand plat et placez-les dans un endroit frais (12 °C). Évitez le réfrigérateur, qui dégrade leurs qualités gustatives. Enfin, pour une conservation plus longue, congelez-les après les avoir transformées en coulis ou en glace.

Multiplication de du fraisier

Multiplication de du fraisier

Le fraisier s'épuisant assez rapidement, il faut renouveler les pieds tous les 3 ou 4 ans pour continuer à récolter en quantité satisfaisante.

Les variétés à gros fruits ont la particularité d'émettre des stolons qui produisent de nouveaux pieds, un marcottage spontané. Il suffit de les séparer du pied mère et de les replanter ailleurs.

Les variétés de fraises dites des « quatre saisons » ne produisent pas de stolons. Elles se reproduisent par semis ou par division de touffes. La division se fait tous les 3 ans.

Le semis se réalise en été (de juillet à septembre), en terrine ou sous châssis froid, la division en septembre.

Semis

Dans une terrine où vous aurez mis une couche de drainage :

  • Semez le plus clair possible.
  • Ne recouvrez pas les graines, mais tassez la terre pour qu'elle y adhère.
  • Arrosez avec un vaporisateur pour ne pas déranger les graines minuscules. Les graines germent en 1 à 2 semaines.
  • Maintenez le substrat toujours humide.
  • Repiquez en godets individuels lorsque les plants ont de 3 à 5 feuilles.
  • Hivernez sous châssis.

Division

  • Sélectionnez les plus beaux pieds, indemnes de maladies.
  • Déterrez la souche en enfonçant la bêche tout autour.
Séparez-la en deux ou trois éclats comportant chacun des racines et des bourgeons.
  • Replantez les éclats dans un sol bien préparé et enrichi après avoir rafraîchi (coupé) les racines de moitié. Tassez et arrosez.

Marcottage

Choisissez des plants adultes vigoureux, aux feuilles saines, ne comportant aucune trace de maladie ou de dégénérescence. Les virus se transmettent très facilement par ce moyen de reproduction. Sur ces pieds uniquement :

  • Laissez les stolons se développer. Ne conservez que 1 à 3 jeunes plants par stolon.
  • Lorsqu'ils ont émis des petites racines blanches, coupez les stolons pour les séparer des pieds mères et récupérez les plus vigoureux des jeunes plants.
  • Plantez-les (entre août et octobre) en suivant les conseils de plantation ci-dessus. Ombrez par forte chaleur.

Conseils écologiques

Afin d'éviter la propagation des maladies et la concentration des ravageurs, ne replantez pas de fraisiers avant 4 ans sur une même parcelle.

À l'installation de la fraiseraie, choisissez des plants dont vous connaissez l'origine, certifiés indemnes de virus. De même, plantez plutôt des variétés qui résistent aux maladies les plus courantes chez vous.

Une plantation bien aérée (une plantation serrée favorise l'apparition de champignons), bien fertilisée et bien irriguée a toutes les chances de se développer sans aucun problème. À la plantation, supprimez les toutes premières fleurs afin que les plants se fortifient.
 Après 3 années de culture, il est recommandé de repartir de plants sains.

Adoptez des chrysopes ! Les larves de cet insecte auxiliaire, vert aux longues ailes nervurées, sont de redoutables prédateurs pour de nombreux ravageurs.

Il existe des films de paillage en plastique biodégradable répulsifs pour les limaces et escargots. Les aiguilles de pin auraient le même effet.

La décoction de prêle est souveraine pour renforcer les défenses naturelles des plantes. Pulvérisez préventivement une décoction de prêle diluée à 20 % au printemps et en automne sur le feuillage des fraisiers.

Un peu d’histoire…

S’il était déjà cultivé dans les jardins romains, jusqu’au Moyen Âge, le fraisier était surtout apprécié et utilisé pour ses vertus thérapeutiques. Les Romaines en faisaient des masques odorants, qui pourraient être l’origine de son nom : le terme « fraise », apparu dans la langue française au XIIe siècle, dériverait du latin fragra, en référence au parfum du fruit.

On trouve des traces de culture du fraisier en France au XIVe siècle. Toutefois, elle ne fera l’objet d’une véritable culture commerciale qu’à compter du XVe siècle. On améliore alors les plantes sauvages afin d’obtenir de plus gros fruits, notamment à partir de l’espèce F. vesca, notre fraise des bois.

Les voyageurs qui découvrent l’Amérique aux XVIe et XVIIe siècles sont émerveillés de la taille des fraises que l’on trouve là-bas et en rapportent quelques pieds, notamment de Virginie.

En 1714, le navigateur français Amédée-François Frézier, au nom prédestiné, rapporte du Chili quelques plants de fraisier aux fruits encore plus gros et plus fermes. Mais ces pieds étaient tous stériles, et il faudra qu’il s’hybride un peu par hasard avec les espèces européennes, mais aussi et surtout avec le fraisier de Virginie, pour produire des fruits. C’est de ce croisement, Fragaria x ananassa, qui s’est produit en Bretagne et qui a fait la gloire de Plougastel durant plus d’un siècle, que sont nés les premiers vrais fraisiers de culture. La plupart des variétés cultivées aujourd’hui sont encore issues de cet hybride.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides