Cresson de fontaine

Cresson de fontaine en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Cresson de fontaine

  • Nom(s) latin(s)

    Nasturtium officinale

  • Famille

    Brassicacéees

  • Type(s) de plante

    Plante comestible ▶ Autres légumes

    Plante de bassin ▶ Hélophytes (pieds dans l'eau) | Amphiphytes (plante de berges)

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,60 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    50 pieds/m²
  • Profondeur (aquatique)

    Moins de 30 cm

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Potager Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le cresson de fontaine (Nasturtium officinale) est une plante vivace aquatique ou semi-aquatique, à feuillage persistant, de la famille des Brassicacées, à ne pas confondre avec le cresson alénois ou passerage (Lépidum sativum) ni avec le cresson de terre (Barbarea praecox) deux espèces de la même famille mais totalement terrestres ; pas plus qu'avec le cresson de Para (Acmella oleracea) plante très utilisée dans les Mascareignes et indispensable à la confection du plat malgache le « romazava ».

Son nom français viendrait du francisque Kresso qui signifie rampant, d'autres auteurs évoquent le verbe latin crescere qui signifie croître. Son nom latin viendrait de nasum le nez et torquere grimacer tordre, peut être une allusion à la saveur poivrée de ce légume (comme la moutarde qui « monte au nez »), le deuxième nom officinale rappelle que le cresson a d'abord eu une utilisation médicinale.

Le cresson de fontaine est spontané en Europe, en Asie et en Afrique du Nord.

Variétés de cressons de fontaine

'Amélioré à larges feuilles'

 'Amélioré à larges feuilles'
  • Qualités : Larges feuilles vert tendre, saveur plus douce que le type

'Gros vert'

 'Gros vert'
  • Qualités : Grandes feuilles vert foncé, goût marqué

'Petit Vert'

 'Petit Vert'
  • Qualités : Petites feuilles vert foncé, proche du type sauvage. Saveur forte

Semis et plantation du cresson de fontaine

Semis et plantation du cresson de fontaine

Où le semer ou le planter ?

Le cresson de fontaine se plante en pleine terre, sur sol inondable ou en bac.

Choisissez dans tous les cas une exposition mi-ombre.

Quand semer ou planter le cresson de fontaine ?

Le semis en terrine sous châssis ou mini-serre se fait en mars-avril, le semis en place se pratique de mai à juillet.

La plantation des boutures ou des jeunes plants se pratique entre avril et juillet.

Comment le planter ?

Semez en terrine sous châssis ou mini-serre sur mélange tourbe et compost maintenu très humide. Repiquez lorsque le plant a atteint 2 cm en pleine terre, sur sol inondable ou en bac.

Il est également possible de prélever des boutures, par exemple dans une botte de cresson du commerce. Elles pourront être mises à raciner dans un récipient dont vous changerez l’eau tous les jours ou dans du sable très humide.

Culture de pleine terre avec arrosage suivi :

  • Choisissez un endroit semi-ombragé et creusez, en fin d’hiver, une fosse d’une vingtaine de centimètres de profondeur.
  • Tapissez cette fosse avec un plastique perforé ou une bâche tissée afin de freiner la percolation des eaux d’arrosage.
  • Remplissez la fosse avec un mélange moitié terre de jardin moitié terreau ou compost, plantez-y de jeunes plants ou des boutures à 15 cm en tous sens.
  • Prenez soin de garder le terreau sur les jeunes racines pour améliorer la reprise.

Culture en bacs ou bassins inondables :

  • Dans un bac étanche ou un bassin de 40 – 50 cm de hauteur, étendez 20 cm d’un mélange terre – terreau ou compost.
  • Faites entrer l’eau de façon à faire un lit de boue sur lequel seront semées les graines ou repiqués des jeunes plants ou des boutures.
  • Établissez un mince filet d’eau que vous ferez monter au fur et mesure de la croissance des plants jusqu’à 10 – 15 cm.
  • Renouvelez l’eau en permanence ou la changer au moins une fois par semaine.

Culture et entretien de cresson de fontaine

Culture et entretien de cresson de fontaine

Culture de pleine terre avec arrosage suivi : assurez une forte humidité du sol par des arrosages suivis. La récolte peut commencer 2 mois plus tard.

Culture en bacs ou bassins inondables : renouvelez l’eau en permanence ou changez-la au moins une fois par semaine. En hiver, lorsqu’un gel est à craindre, protéger le cresson avec un voile de forçage. En été pour ralentir la montée à fleurs on peut couvrir d’un voile d’ombrage.

Taille de cresson de fontaine

Comme pour beaucoup de membres de la famille des brassicacées, les feuilles du cresson de fontaine deviennent amères pendant la floraison (mars à juin). Supprimez les rameaux prêts à fleurir pour stimuler la croissance d’autres rameaux.

Maladies, nuisibles et parasites

Le cresson de fontaine est très peu sujet aux maladies. En culture de pleine terre, il peut être attaqué par les limaces ou les escargots ainsi que les pucerons.

  • Douchez le feuillage contre les pucerons.
  • Installez par exemple des barrières de cendres pou empêcher les limaces de s'attaquer à vos plants.

Récolte

Quand et comment récolter ?

La récolte commence lorsque les pousses atteignent 10 – 15 cm, soit au bout de 6 à 8 semaines après semis et 4 semaines après plantation. Elle se pratique au fur et à mesure des besoins. Il est préférable de couper les pousses afin de ne pas arracher les plants.

La conservation de cresson de fontaine

Le cresson de fontaine se conserve mal, on peut mettre les bottes dans l’eau mais pour un ou deux jours pas plus.

Utilisations de cresson de fontaine

Utilisé en salade, pur ou en mélange avec d’autres jeunes pousses, il sert aussi d’accompagnement de viandes rôties. En coulis il accompagne les poissons ou se marie avec les viandes blanches. La soupe de cresson est très appréciée en hiver.

Bienfaits nutritionnels de cresson de fontaine

Très riche en vitamine C, en provitamine A, et B9 (folate), et en lutéine (un antioxydant), le cresson contient aussi de très nombreux sels minéraux ; il serait aussi un stimulant de l’appétit.

Des études montrent un effet contre le cancer du poumon et le cancer colorectal.

Conseils écologiques

Le cresson de fontaine est considéré comme plante épuratrice des eaux, elle est capable de fixer les excédents de nitrates mais aussi des métaux lourds. Utilisée comme épuratrice, elle ne doit pas être consommée.

Attention : il est fortement déconseillé de récolter du cresson sauvage, celui-ci pouvant être contaminé par des effluents de pâture et abriter la douve du foie. Ce ver parasite est à l’origine d’une grave maladie du foie : la distomatose. Le cresson que l’on trouve sur les étals est soumis à des contrôles stricts et donc exempt de parasite.

Un peu d’histoire…

Le cresson de fontaine est connu et consommé depuis la haute Antiquité, on lui attribuait des vertus magiques. Grecs et Romains le consommaient en quantité, on dit qu’Hippocrate aurait choisi l’emplacement d’un hôpital parce qu’il y poussait du cresson.

Le cresson fait partie des plantes citées dans le Capitulaire de Villis : on trouve des cressonnières dans les abbayes dès le XIIe siècle. Mais c’est véritablement au XIXe siècle que la cressiculture se développera, en France, grâce à Joseph Marie Étienne Cardon, directeur de la caisse des Hôpitaux de la Grande armée de Napoléon, qui avait observé des cressonnières près d’Erfurt en Allemagne et créa, en 1811, les premières cressonnières artificielles à Avilly Saint Léonard entre Senlis et Chantilly dans l’Oise.

Aujourd’hui, le département de l’Essonne est le 1er département cressicole français, mais le nombre des exploitants diminue laissant une offre inférieure à la demande.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides