Centranthe (fausse valériane)

Centranthe (fausse valériane) en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Centranthe, Fausse valériane, Valériane rouge, Lilas d'Espagne, Barbe de Jupiter

  • Nom(s) latin(s)

    Centranthus ruber

  • Famille

    Caprifoliacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante comestible ▶ Autres plantes médicinales

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    7 au m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Couvre-sol Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille Muret Talus
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le centranthe rouge (Centranthus ruber), appelé aussi lilas d'Espagne ou valériane rouge, est une plante herbacée vivace de la famille des Caprifoliacées, à ne pas confondre avec Valeriana officinalis, la valériane officinale, une vivace qui peut dépasser 1,50 m.

Vivace formant une touffe ligneuse ramifiée, le centranthe peut atteindre 1 m en pleine floraison, mais mesure plus souvent 60 à 80 cm de haut. La souche est épaisse, subligneuse et les tiges, cylindriques (de 5-12 mm de diamètre), lisses, sont creuses et fragiles, cassantes. Les feuilles sont opposées, glabres, charnues, vert glauque et entières, lancéolées, de 5 à 8 cm de long. Les supérieures sont sessiles, engainantes, les inférieures décurrentes et elliptiques. La plante a tendance à se coucher si elle n'est pas rabattue régulièrement.

De mai aux gelées, des mini fleurs en entonnoir sont réunies en cymes compactes et denses aux extrémités des tiges. C'est surtout en mai-juin puis en septembre que la floraison est spectaculaire. Les fleurs mellifères sont rouges, roses, rouges, parfois blanches. Les fruits sont des akènes glabres.

Centanthrus ruber est originaire des régions méditerranéennes : Afrique du Nord (Maghreb), Turquie, Grèce, ex-Yougoslavie, Italie, France, Espagne et Portugal.

C'est une espèce thermophile qui s'accommode des sols très secs. Elle est assez indifférente à la composition chimique des sols. Elle est cultivée et naturalisée sur une grande partie de la France.

C'est la plante parfaite pour le jardin sauvage, le jardin de curé, le jardin de graviers, les grandes rocailles, les murs en pierres sèches, tous les endroits bien ensoleillés. Elle pousse même très bien dans les anfractuosités verticales, associée aux Erigeron karvinskianus et autres plantes de murets. Les racines profondes maintiennent solidement la terre : utilisez-la pour coloniser un talus difficile d'accès. Cette plante d'humeur vagabonde se ressème facilement, et s'installe parfois à de bien curieux endroits, dans le moindre interstice.

Espèces et variétés de centranthe

Centranthus ruber

Espèce type

Centranthus ruber Espèce type
  • Couleur fleurs : Rose foncé à rouges, parfois blanches.
  • Qualités : Idéale pour coloniser murets et talus.

'Albus'

Centranthus ruber 'Albus'
  • Couleur fleurs : Blanches.
  • Qualités : Jolie en massif naturel, avec des campanules.

Var. coccineus

Centranthus ruber Var. coccineus
  • Couleur fleurs : Rouge vif.
  • Qualités : À mélanger aux gauras.

Semis et plantation de Centranthe faussevalériane

Semis et plantation de Centranthe faussevalériane

Où la semer ou la planter ?

Installez-le au soleil, en tout sol ordinaire même pauvre et calcaire, bien drainé. Cette plante pousse jusque dans les anfractuosités de murets, dans très peu de terre, et elle est parfaitement adaptée à la sécheresse.

Quand semer et planter le centranthe ?

Du printemps à l'automne, aussi bien pour le semis que pour la plantation.

Comment le semer ?

Si vous avez un pied de fausse valériane, il suffit de le laisser se ressemer : les semis spontanés sont nombreux ! Vous pouvez également récupérer les graines dans la nature ou chez des amis, et les « jeter » dans l'endroit à coloniser.

  • Si vous souhaitez que la fausse valériane s'installe dans un muret, préparez un « trou » de plantation s'il n'y pas une anfractuosité suffisante, en l'élargissant à l'aide d'un tournevis.
  • Formez une boule de terre de la grosseur d'une noix, assez serrée.
  • Avec un crayon, faites un trou dans cette boule, glissez quelques graines, refermez le trou.
  • Glissez la boule dans l'anfractuosité après l'avoir trempée quelques secondes dans un bol d'eau.

Comment planter le centranthe ?

Pour la plantation en pleine terre :

  • Faites un trou de 3 fois le volume de la motte que vous avez fait tremper préalablement dans une cuvette emplie d'eau pendant 5 min.
  • Installez la plante, arrosez.
  • Si votre sol reste humide en hiver, placez une bonne couche de graviers et de sable au fond du trou, puis une collerette de graviers autour du collet de la plante.

Culture et entretien du centranthe

Culture et entretien du centranthe

Une fois installée, vous pouvez oublier cette plante car elle ne demande aucun entretien ni aucun arrosage, sauf si vous la plantez en plein été. Dans ce cas-là, arrosez-la chaque semaine, pendant un mois.

Si vous souhaitez la domestiquer, après la première floraison, rabattez les tiges de moitié pour favoriser une remontée, puis fin juin, début août et mi-septembre, pour obtenir plusieurs floraisons intéressantes.

Chaque printemps, à la sortie de l’hiver, taillez court pour favoriser la ramification. Les souches ont une durée de vie parfois assez courte, aussi prévoyez de conserver quelques semis spontanés.

Taille de Centranthe fausse valériane

Taillez en mars, en mai, fin juin, début août et mi-septembre.

  • En mars, rabattez à 10 cm du sol.
  • Les fois suivantes, supprimez les tiges fanées, et coupez les branches dégingandées de moitié.

Maladies, nuisibles et parasites

Des pucerons parfois, au printemps, les assaillent. Considérez la fausse valériane comme une plante sauvage, et ne traitez pas. Pendant ce temps-la, les pucerons n’iront pas s’installer sur les rosiers ou dans le potager, et ils serviront de nourriture aux oiseaux et aux coccinelles.

Récolte

Quand et comment le cueillir ?

Les jeunes feuilles peuvent s'ajouter aux salades, à petites doses, car leur saveur aromatique est amère. Les feuilles peuvent être ramassées pendant presque toute la durée de la vie de la plante, mais elles sont meilleures lorsqu'elles sont jeunes, au printemps.

Les feuilles ont des propriétés antiscorbutiques, antispasmodiques, sédatives et stomachiques. C'est un excellent rééquilibrant nerveux.

Pour faire des bouquets, dès que les boutons sont bien colorés et que les premières fleurs s'ouvrent, cueillez de longues tiges, de mai aux gelées.

Attention : à haute dose, le centranthe (surtout ses racines) peut provoquer des troubles digestifs, nerveux et cardiaques. Son emploi répété durant une longue période peut également être dangereux.

La conservation du centranthe

Pour agrémenter les salades et consommer les jeunes feuilles, utilisez-les le plus vite possible.

Pour les bouquets, enlevez toutes le feuilles qui risquent de tremper dans l'eau du vase. L'eau est à renouveler chaque jour.

Multiplication du centranthe

Multiplication du centranthe

Le centranthe se multiplie par semis et division de touffe.

Division

La division se pratique au printemps. Sortez la souche à la fourche bêche, et récupérez les éclats. Replantez-les directement en pleine terre.

Semis

Le moyen le plus simple est de récupérer et de transplanter les semis spontanés qui sont nombreux. Agissez lorsque les plantules ont 5 ou 6 feuilles.

Vous pouvez également récolter les graines de juin aux gelées :

  • Lorsque les fleurs sont fanées, coupez-les en laissant quelques centimètres de tiges.
  • Posez du carton dans le fond d'une caissette, mettez les fleurs.
  • Entreposez cette caissette dans une pièce aérée.
  • Lorsque le séchage est terminé, les graines vont tomber d'elles-mêmes sur le carton.

Conseils écologiques

C’est une plante idéale pour coloniser des endroits peu fréquentables par la plupart des autres plantes, comme les sols pierreux ou calcaires. De plus, mellifère, elle est fort utile pour attirer les insectes pollinisateurs, et ainsi aider à une meilleure production de fruits et de légumes fruits.

Un peu d’histoire…

Lilas d’Espagne, Centranthe rouge, barbe de Jupiter, fausse valériane, valériane des jardins… les surnoms de cette plante sont nombreux. Centranthus ruber, déjà décrit et dénommé par Carl Linnaeus, fut reclassé par le botaniste Augustin Pyramus de Candolle en 1805.

Le nom de genre Centranthus vient du grec kentron éperon et anthos fleur, car la fleur est munie d’un éperon. Le nom d’espèce ruber, latin, signifie « rouge ».

Attention à ne pas confondre la fausse valériane avec la valériane officinale (Valeriana officinalis). On la rencontre près des ruisseaux, car elle aime la fraîcheur. Ses ombelles blanches ou rose très pâle sont ravissantes. Employée pour ses nombreuses propriétés médicinales, elle se ressème aussi très abondamment.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides