Valériane officinale

Valériane officinale en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Valériane officinale, Herbe aux chats, Herbe de saint Georges

  • Nom(s) latin(s)

    Valeriana officinalis

  • Famille

    Caprifoliacées, Valerianacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante comestible ▶ Plante à tisane

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 1,50 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 0,60 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Également appelée herbe aux chats pour l’attirance qu’elle suscite chez les félins avec son odeur forte et peu agréable, la valériane officinale est très commune en Europe. Elle pousse dans des terrains frais et humides, en dessous de 1 000 m d’altitude, aussi bien à l’ombre qu’au soleil.

D’une hauteur allant jusqu’à 1,50 m, elle présente des feuilles finement découpées et des petites fleurs blanches à rosées, odorantes et mellifères du mois de mai au mois de septembre. La floraison est abondante surtout à partir de la deuxième année, groupée en grosse inflorescence appelée corymbe au bout d’une longue tige creuse cannelée. Il y a une seule tige fleurie par plant, mais les plants se reproduisent et se rassemblent pour former des massifs fleuris du plus bel effet.

Ses racines rhizomateuses ainsi que ses stolons sont utilisés pour leurs propriétés médicinales connues depuis l’Antiquité où on lui attribuait beaucoup plus de vertus qu’elle n’en possède effectivement. De nos jours, on l’utilise encore couramment, en mélange avec d’autres plantes, dans certaines spécialités pharmaceutiques ainsi que dans des gélules de poudre de racine pour lutter contre la nervosité, l’anxiété et favoriser l’endormissement et le sommeil. Elle est appelée valium végétal au Québec. Par contre, ses racines trop amères ne sont presque plus utilisées en décoction. Il faut masquer son goût avec du miel par exemple pour pouvoir l’avaler.

D’origine latine, son nom signifiait « aller bien, être en bonne santé », en allusion à ses propriétés médicinales.

Dans le langage des fleurs, elle symbolise plutôt la dissimulation.

Espèces et variétés de valérianes officinales

La valériane officinale appartient à la sous-famille des Valérianacées (famille des Caprifoliacées) et au genre Valeriana qui comprend de nombreuses autres espèces sauvages qui ne sont pas cultivées, telles que la valériane des marais (V. dioica), ou la valériane tubéreuse (V. tuberosa).

Vigoureuse, la hampe florale de Valeriana officinalis peut atteindre 1,50 m. Les feuilles composées de la base forment une belle touffe d’un vert éclatant. C’est l’espèce indigène qui est souvent cultivée dans les jardins tandis que son cultivar 'Anthos' l’est plutôt en agriculture.

Il ne faut pas la confondre avec la valériane rouge qui appartient aussi à la sous-famille des Valérianacées, mais du genre Centranthus.

Valeriana phu, ou grande valériane, est une espèce proche originaire de Turquie que l’on cultive plus rarement. On trouve surtout sa variété 'Aurea' qui se distingue par la couleur jaune de ses feuilles. Elle a les mêmes propriétés que la valériane officinale.

Valériane officinale (Valeriana officinalis) et cultivar 'Anthos'

 Valériane officinale (Valeriana officinalis) et cultivar 'Anthos'
  • Caractères : Belle touffe de feuilles d’un vert éclatant.
  • Origines : Originaire d’Eurasie.
  • Qualités : Pour massifs de plantes vivaces, au bord des bassins, dans les lieux humides et les sous-bois ou, en grosses touffes, en bordure des pelouses.

Grande valériane dorée (Valeriana phu 'Aurea')

 Grande valériane dorée (Valeriana phu 'Aurea')
  • Caractères : Belle touffe de feuilles d’un jaune variable.
  • Origines : Originaire de Turquie.
  • Qualités : Pour massifs de plantes vivaces, au bord des bassins, dans les lieux humides et les sous-bois ou, en grosses touffes, en bordure des pelouses.

Semis et plantation de la valériane officinale

Semis et plantation de la valériane officinale

Où la planter ?

  • Plantez-la en terrain frais et humide de préférence mi-ombragé. Cependant, sa culture au soleil est possible dans des terrains humides.
  • Ces terrains ne doivent cependant pas retenir l'eau ou être inondables.
  • Elle aime les sols riches.

Fleurissant en été, elle s'intègre bien dans les jardins rustiques d'allure champêtre où elle se ressème toute seule.

Quand planter ou semer la valériane officinale ?

  • Semez vos sachets de graines au printemps (en mai).
  • Plantez les plants en godets en fin d'été, début d'automne (septembre).

Comment la semer ?

  • Semez vos graines sur un sol bien aplani.
  • Recouvrez-les de très peu de terre puis arrosez en pluie.
  • Maintenez le sol humide pendant l'été et l'automne où la germination commence.
  • Les plants commencent à se développer au printemps suivant.
  • En août de l'année suivante, ils ont une taille suffisante pour que vous les transplantiez à leur place définitive en automne.

Bon à savoir : à partir d'un semis, vous devez attendre 3 ans pour que vos plants fleurissent.

Comment planter la valériane officinale ?

À partir de plants en godets ou de repiquages :

  • En fin d'hiver, préparez votre sol en l'ameublissant et le désherbant soigneusement.
  • Mettez en place vos plants en mai.
  • Si nécessaire, supprimez quelques feuilles (conservez-en 3 ou 4) et rafraîchissez les racines.
  • Trempez les godets dans une bassine d'eau avant de les démouler.
  • Plantez les petites valérianes à l'aide d'une petite pioche ou d'un gros plantoir dans le terrain préparé, en les espaçant de 0,60 m en tous sens.
  • Tassez autour de chaque plant et arrosez.

Culture et entretien de la valériane officinale

Culture et entretien de la valériane officinale

La valériane est très gourmande et aime les sols riches. Vous pouvez faire des apports d'engrais organiques au printemps et à l'automne.

Enlevez régulièrement au printemps les mauvaises herbes qui lui font concurrence.

En été, arrosez-la régulièrement surtout si elle est exposée en plein soleil.

Maladies, nuisibles et parasites de la valérianeofficinale

La valériane officinale est très résistante aux maladies et parasites.

Récolte de la valériane officinale

Quand et comment la récolter ?

Si vous souhaitez récolter ses racines, faites-le en automne avec une fourche-bêche, sur des touffes âgées de 3 ans au moins.

Lavez soigneusement puis coupez ces racines en les refendant en deux si elles sont trop grosses.

La conservation de la valériane officinale

Les racines de la valériane se consomment fraîches.

Pour un usage ultérieur :

  • Mettez-les à sécher en couches minces dans un local suffisamment ventilé et chaud (sans les exposer au soleil).
  • Optez pour un local un peu éloigné à cause de l’odeur forte dégagée pendant ce séchage qui peut prendre 15 jours.
  • Retournez-les régulièrement.
  • Une fois sèches, stockez-les dans des récipients hermétiques à l’abri de la lumière et de l’humidité.
  • Ne les conservez pas plus d’un an.

Bon à savoir : la racine fraîche contient plus de principes actifs que la racine séchée à quantités égales.

Multiplication de la valériane officinale

Multiplication de la valériane officinale

La valériane se multiplie spontanément grâce à ses stolons qui donnent de nombreux rejets. Ceux-ci, une fois munis de leur rosette de feuilles, peuvent être détachés et replantés permettant ainsi une multiplication facile.

Toutefois, vous pouvez accélérer cette multiplication par semis ou par division des souches. Préférez toutefois la seconde méthode qui produit plus rapidement.

Par semis :

  • Récoltez en juillet les graines de pieds vigoureux.
  • Semez-les sans attendre.

Par éclats de souches :

  • En fin d'été, début d'automne, préparez votre sol en l'ameublissant et le désherbant soigneusement.
  • Avec une fourche-bêche, récupérez de beaux plants vigoureux.
  • Divisez les souches avec un couteau bien tranchant, ou en dents de scie, en prenant soin de conserver à chaque éclat un œil intact muni de ses racines. Chaque souche pourra donner une quinzaine de petits plants.

Conseils écologiques

La valériane, plante mellifère, fait partie des fleurs utiles au potager :

  • Elle est considérée comme un activateur de compost, elle tonifie le développement des plantes à fleurs et attire les lombrics.
  • On l'utilise pour confectionner des purins utiles pour l'entretien du jardin.

Un peu d’histoire…

La valériane officinale était connue dans l’Antiquité aussi bien des Grecs et des Égyptiens que des Romains.

Les Grecs, Hippocrate et Diascoride, la prescrivaient pour combattre l’insomnie tandis que les Romains l’utilisaient plutôt contre l’arythmie et les palpitations.

Plus tard, au Moyen-Âge, en Europe, on lui attribua les propriétés d’une véritable panacée d’où une des ses dénominations populaires de « guérit-tout », et aussi des pouvoirs magiques de sorcellerie.

Au XVIe siècle, on l’employa pour combattre l’épilepsie comme le faisaient les Amérindiens et pour soigner des blessures.

On dit qu’il s’en consomma de grandes quantités durant les bombardements de la Première Guerre mondiale pour lutter contre le stress et l’anxiété qu’ils entraînaient.

De nos jours, elle est encore très utilisée un peu partout dans le monde principalement pour favoriser le sommeil et lutter contre le stress.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides