Kalanchoé

Kalanchoé en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Kalanchoé

  • Nom(s) latin(s)

    Kanlanchoe

  • Famille

    Crassulacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif | Plante grasse, succulente ou cactus

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 1,50 m
  • Largeur à maturité

    0,20 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    2 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Chambre Véranda
  • Utilisation extérieure

    Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le kalanchoé du nom latin kalanchoe appartient à la famille des Crassulacées. La plante est originaire de Madagascar.

C’est une plante grasse, vivace, très répandue chez les fleuristes. Elle présente des ports et des feuillages très variés. Les différentes espèces ont des feuilles persistantes et charnues, mesurent entre 15 cm et plus de 1 m. Toutes ne fleurissent pas. Certaines produisent de jolies fleurs colorées en hiver, d’autres au printemps ou encore à tout moment de l’année.

Le kalanchoé est facile à cultiver, demande peu d’entretien et supporte bien la sécheresse. Il peut même être exposé au soleil. La majorité des kalanchoés est non rustique.

On cultive couramment le kalanchoé en pot ou en jardinière en intérieur et en extérieur uniquement dans les régions au climat doux. Le kalanchoé se garde des années, si on lui offre de bonnes conditions de culture. Il est donc dommage de s’en débarrasser une fois sa floraison terminée.

Attention, certaines espèces ont des feuilles toxiques pour les humains et les animaux.

Espèces et variétés de kalanchoés

Le genre Kalanchoe comprend environ 200 espèces. Elles sont cultivées pour leurs beaux feuillages et/ou pour leurs fleurs particulières. Leurs dimensions, formes et couleurs varient.

Le tableau ci-dessous présente les espèces les plus répandues.

Kalanchoé à oreilles d’éléphant ou de Behara (Kalanchoe beharensis)

 Kalanchoé à oreilles d’éléphant ou de Behara (Kalanchoe beharensis)
  • Feuilles et fleurs : Feuilles larges de forme triangulaire, très longues, entre 12 et 30 cm, dures et cassantes. Veloutées, gris clair à marron clair, couvertes d’un fin duvet brun. L’espèce fleurit rarement en intérieur. En extérieur, elle donne de petites fleurs en clochettes rose ou jaune au printemps.
  • Dimensions : Peut atteindre 60 cm à 1 m de hauteur (et 3 m dans son milieu naturel !). A besoin d’être tuteurée et d’un contenant plus grand que les autres espèces (diamètre de 20 cm).
  • Qualités : Originaire de Madagascar. L’espèce jugée la plus belle pour son feuillage. Son port est dressé. Adaptée à la culture en intérieur. Attention aux feuilles inférieures qui ont tendance à tomber et nuisent à l’aspect de la plante.

Kalanchoé de Blossfeld (Kalanchoe blossfeldiana)

 Kalanchoé de Blossfeld (Kalanchoe blossfeldiana)
  • Feuilles et fleurs : Feuilles plutôt arrondies, grasses, vert foncé ou pâle avec une bordure dentelée rouge. Elles mesurent entre 2 cm et 4 cm. L’espèce produit des fleurs en grappes serrées, rouge écarlate. On la garde souvent le temps de sa floraison (2 ou 3 mois). Certaines variétés donnent des fleurs jaune ou orange, comme 'Goldrand' ou 'Orange Triumph'. D’autres des fleurs blanche, rose, ou pourpre.
  • Dimensions : Plus compacte, entre 30 et 40 cm de hauteur et d’étalement. Il existe des variétés naines comme 'Compacta Lillliput' ou 'Tom Pouce' qui ne dépassent pas 15 cm.
  • Qualités : Originaire de Madagascar. Espèce la plus courante en intérieur. Ce sont souvent ses hybrides qu’on cultive. L’espèce est buissonnante et de port dressé. Très répandue au moment des fêtes. Cette espèce a besoin d’un apport d’engrais tous les 15 jours environ pendant la floraison.

Kalanchoe delagoensis

 Kalanchoe delagoensis
  • Feuilles et fleurs : Feuilles en cylindre, marron avec des points noirs. Fleurs en clochettes, rose ou orange.
  • Dimensions : Peut atteindre 1 m de hauteur. Nécessite d’être tuteurée pour éviter que sa tige ne se couche.
  • Qualités : Originaire de Madagascar. Cette espèce se resème toute seule. Espèce rustique, qui peut être utilisée en rocaille et en intérieur.

Kalanchoe humilis

 Kalanchoe humilis
  • Feuilles et fleurs : Feuilles creuses, semi-rigides, bleutées, lignes violettes ou vertes, 10 cm de long. Nombreuses fleurs blanches en clochettes, avec des stries violettes.
  • Dimensions : Espèce plus petite.
  • Qualités : Originaire d’Afrique du Sud. Espèce très décorative. Adaptée à la culture en intérieur.

Kalanchoe laxiflora

 Kalanchoe laxiflora
  • Feuilles et fleurs : Feuilles lisses, rigides, un peu dentelées, grises ou vertes. Aspect caoutchouteux. Fleur en clochettes de couleur orange foncé.
  • Dimensions : Peut atteindre 50 cm de hauteur.
  • Qualités : Originaire de Madagascar. L’espèce est rustique, buissonnante. Adaptée à la culture en pot mais aussi en rocaille dans les régions méditerranéennes. Elle doit toutefois être protégée en hiver.

Kalanchoe manginii

 Kalanchoe manginii
  • Feuilles et fleurs : Feuilles petites, d’un beau vert, lisses. Fleurs en grappes, en tubes pendants, d’un beau rouge orangé, abricot ou encore rose foncé. Fleurit au printemps ou en été en fonction des variétés.
  • Dimensions : Peut atteindre entre 25 cm et 30 cm. Cette espèce est idéale pour être utilisée en suspensions.
  • Qualités : Originaire de Madagascar. Port retombant.

Kalanchoe marmorata ou somaliensis

 Kalanchoe marmorata ou somaliensis
  • Feuilles et fleurs : Feuilles de forme ovale, aux bords arrondis, brillantes, vert gris-bleu, avec des taches brunes ou violettes, d’environ 10 cm de longueur. Aspect caoutchouteux. L’espèce fleurit rarement en intérieur. En extérieur, elle produit au printemps des fleurs blanches assez grandes (8 cm environ).
  • Dimensions : Peut atteindre 30 cm de hauteur.
  • Qualités : Originaire d’Éthiopie. L’espèce est buissonnante et ramifiée. Adaptée à la culture en intérieur ainsi qu’en extérieur dans les régions méditerranéennes. Elle doit toutefois être rentrée en hiver.

Kalanchoe pumila

 Kalanchoe pumila
  • Feuilles et fleurs : Feuilles de forme ovale, très dentées, recouvertes d’une sorte de vernis blanc qu’on retrouve aussi sur les tiges, entre 2 et 4 cm. Elle fleurit en fin d’hiver en grappes aux tons roses et violets.
  • Dimensions : Peut atteindre 30 cm de hauteur. Ses proportions et sa forme s’adaptent particulièrement aux corbeilles suspendues.
  • Qualités : Originaire de Madagascar. Espèce réputée pour ses jolies fleurs et son feuillage décoratif. Veillez bien à respecter le repos hivernal de cette espèce.

Kalanchoe tomentosa

 Kalanchoe tomentosa
  • Feuilles et fleurs : Feuilles disposées en rosettes distendues, couvertes d’un léger duvet dont la teinte varie (argenté, puis roux, puis brun), entre 4 et 7 cm de longueur. Fleurit en été.
  • Dimensions : Peut atteindre 80 cm de hauteur.
  • Qualités : Originaire de Madagascar. En touffes ramifiées.

Kalanchoé plante chandelier (Kalanchoe tubiflora)

 Kalanchoé plante chandelier (Kalanchoe tubiflora)
  • Feuilles et fleurs : Feuilles très étroites, vert avec des zébrures brunes. La variété 'Lucky Bells' a des feuilles crénelées. Fleurs tubulaires de couleur orange.
  • Dimensions : Peut atteindre 25 cm de hauteur.
  • Qualités : Originaire de Madagascar. Port dressé.

Plantation du kalanchoé

Plantation du kalanchoé

Où le planter ?

Le kalanchoé se cultive principalement en pot. Il apprécie une terre bien drainée, un terreau de feuilles ou de terre de bruyère auquel on ajoute du sable grossier ou des perlites.

Il aime la lumière et le soleil. L'idéal est de le placer devant une fenêtre bien exposée pour la culture en intérieur.

La température tempérée d'une pièce lui convient bien. Il ne supporte pas les températures en dessous de 5 ou 7 °C.

Certaines espèces comme Kalanckoe laxiflora peuvent être cultivées en rocailles, sur la côte méditerranéenne, car elles résistent à -4 voire -8 °C en étant protégées d'un voile hivernal. Plantez-le alors au soleil, dans une terre humifère et bien drainée.

Quand planter le kalanchoé ?

Mettez le kalanchoé en pot ou en pleine terre en avril.

Comment le planter ?

  • Choisissez un pot d'un diamètre de 10 à 15 cm.
  • Garnissez le fond du pot d'une épaisseur de 1,5 cm de morceaux de verre ou de poterie.
  • Remplissez une partie avec le mélange adapté.
  • Placez au centre votre plant et remplissez avec le reste de terreau.
  • Tassez bien et arrosez modérément.

Culture et entretien du kalanchoé

Culture et entretien du kalanchoé

Le kalanchoé craint les excès d'eau. Arrosez-le avec modération. 1 à 2 arrosages tous les 15 jours en dehors de la floraison et 1 à 2 par semaine pendant la floraison. Trop d'eau finirait par le casser, car il se développera trop vite et ne sera plus assez solide.

Laissez la terre sécher partiellement entre deux arrosages.

En hiver, certaines espèces cultivées essentiellement pour leur feuillage ont besoin d'être mises au repos dans un lieu à la température comprise entre 7 et 13 °C maximum. Arrosez légèrement pour éviter que la terre ne devienne trop sèche, pendant cette période (1 ou 2 arrosages par mois).

Au printemps et en été, faites un apport d'engrais liquide pour plante fleurie 1 fois par mois environ.

Après les gelées et pensant tout l'été, vous pouvez sortir votre pot à l'extérieur au soleil sur le rebord d'une fenêtre, sur un bacon ou dans le jardin. Vous pouvez même l'enterrer, si vous en avez la possibilité. Cela favorisera l'apparition de nouvelles pousses et fortifiera votre kalanchoé.

Veillez à le rempoter tous les 2 ans avant qu'il ne soit à l'étroit dans son pot et avant sa période de repos qui se fait de novembre à janvier.

Taille du kalanchoé

Aucune taille n’est nécessaire. En revanche, supprimez au fur et à mesure les fleurs fanées, pour favoriser l’apparition de nouvelles fleurs.

Maladies, nuisibles et parasites

Le kalanchoé n'est généralement pas touché par des maladies.

Par contre, il peut souffrir d'attaques de cochenilles farineuses sur ses tiges et ses feuilles. Celles-ci sont alors couvertes d'espèces de flocons blancs cireux. Enlevez-les avec un coton imbibé d'alcool dénaturé, d'alcool à brûler ou de bière. Si l'invasion est trop forte, supprimez et brûlez les parties atteintes.

Les cochenilles peuvent aussi attaquer ses racines rendant ainsi la plante faible et stoppant sa croissance. Mélangez 1 litre d'eau, avec 1 cuillère à café de savon noir en liquide, la même proportion d'huile végétale et d'alcool à 90° et pulvérisez pendant 3 ou 4 jours. Vous pouvez utiliser aussi une solution à base de purin d'orties.

Si vous lui donnez trop d'eau, ses racines et ses feuilles situées à la base vont pourrir. Par contre, si vous ne l'arrosez pas assez, ses feuilles vont se flétrir et s'affaisser.

Multiplication du kalanchoé

Multiplication du kalanchoé

La multiplication du kalanchoé se fait par semis ou par bouturage des rameaux.

Semis

Effectuez votre semis au printemps.

  • Remplissez des terrines de terreau sableux et léger.
  • Semez en surface vos graines.
  • Placez vos terrines dans un endroit dont la température atteint 21 °C.
  • Attendez que les graines germent puis repiquez les jeunes pousses dans des godets de 6 à 8 cm de diamètre, remplis du même terreau que les terrines.
  • Lorsque les pousses prennent de la vigueur, rempotez-les dans des pots plus grands de 8 cm à 10 cm de diamètre.
  • Cultivez ensuite comme des sujets adultes.

Bon à savoir : vous pouvez effectuer un rempotage supplémentaire, si vos plants prennent bien.

Bouturage de rameaux

Effectuez votre bouturage entre les mois de mai et d'août ou bien en automne.

  • Munissez-vous d'un couteau propre.
  • Prélevez les extrémités des tiges sur 8 cm à 10 cm de longueur.
  • Laissez ensuite sécher les rameaux pendant 2 jours.
  • Trempez-les dans de l'hormone de bouturage.
  • Rempotez-les ensuite dans du terreau adapté et placez les pots dans un lieu chaud ou au soleil tamisé.
  • Arrosez dès que la terre est sèche sans détremper.
  • Lorsque les rameaux prennent racine, rempotez-les dans des pots plus grands.
  • Cultivez ensuite comme des sujets adultes.

Bouturage de feuilles

La multiplication par bouturage de feuilles se pratique souvent en octobre sur les espèces qui produisent de rameaux assez longs. C'est le cas notamment du kalanchoé de Behara.

  • Choisissez une feuille adulte bien développée et saine.
  • Coupez-la en deux à l'aide d'un couteau bien aiguisé et propre ou d'une lame de rasoir.
  • Préparez un mélange de terreau et de sable humide et remplissez un pot ou une terrine.
  • Déposez les deux morceaux de feuilles sur le mélange et fixez-les avec du fil de fer.
  • Placez le pot ou la terrine au chaud.
  • De fins filaments vont se former au niveau des entailles pour devenir de jeunes racines.
  • Arrosez avec modération tous les 15 jours.
  • Lorsque de jeunes feuilles apparaissent, repiquez les plantules.
  • Cultivez ensuite comme des sujets adultes.

Conseils écologiques

En été, sortez votre kalanchoé et placez-le dans un massif de fleurs. Le plein air lui fera du bien et vous créerez un massif original.

Le kalanchoé est souvent utilisé dans les compositions, car ses fleurs éclairent l'ensemble. Elle est souvent associée aux : cyprès, lierre, bruyère, spatiphyllum, ficus, bégonia, fuchsia, cordyline ou chamaedoréa



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides