Chou pommé

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Chou pommé en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Chou pommé, Chou cabus, Chou de Milan

  • Nom(s) latin(s)

    Brassica oleracea var. capitata, Brassica oleracea var. sabauda

  • Famille

    Brassicacées

  • Type(s) de plante

    Plante comestible ▶ Autres légumes

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Annuelle Bisannuelle
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 0,60 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    4 à 6 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Tous les choux sont issus d’une même plante sauvage maritime, Brassica oleracea var. oleracea, poussant sur les côtes européennes. Cultivé depuis des millénaires, le chou a connu tellement de sélections successives qu’il en existe maintenant des espèces ou variétés adaptées à tous les climats tempérés.

Le chou comptait parmi les légumes les plus consommés du Moyen Âge jusqu’au début du XXe siècle. Les choux pommés sont les formes cultivées les plus anciennes, avec les choux verts.

Cette catégorie se divise en deux :


  • les choux à pomme lisse (appelés choux cabus, Brassica oleracea var. capitata), ronde ou pointue et rouge ou verte suivant les variétés ;
  • les choux à pomme frisée (appelés choux de Milan, Brassica oleracea var. sabauda).
Très résistants au froid, les choux de Milan sont en général cultivés pour les récoltes d’hiver.

Les choux pommés peuvent être cultivés quasiment durant toute l’année (avec un petit ralentissement en été car il n’apprécie pas les fortes chaleurs) en alternant les différentes variétés disponibles et en jouant sur leurs périodes de plantation. Du fait de leurs faibles exigences en matière de climat, il est possible de les cultiver dans toutes les régions françaises.


Même si chaque type de chou a ses particularités, ils ont tous les mêmes besoins. Ce sont de gros gourmands, appréciant les sols riches, profonds et bien drainés, à tendance calcaire. Ils apprécient les situations bien exposées à la lumière, avec un maximum de circulation d’air. Si, comme la plupart des légumes du potager, le chou apprécie le plein soleil, il craint en revanche la sécheresse.

Bon à savoir : le chou passe pour un médicament naturel, il est riche en vitamines C et B9, sels minéraux tels potassium et calcium, et antioxydants, qui ralentissent le vieillissement des cellules. Il est aussi connu pour ses bienfaits sur le système cardio-vasculaire et digestif.

Espèces et variétés de choux pommés

Chou cabus (Brassica oleracea var. capitata)

'Pointu de Château-Renard'

Chou cabus (Brassica oleracea var. capitata) 'Pointu de Château-Renard'
  • Végétation : Pomme allongée et pointue, assez serrée, de 700 g à 1 kg. Feuilles lisses et tendres, vert bleu.
  • Culture/récolte : Chou cabus pointu le plus précoce. Plutôt semé sous abri pour une production de printemps, mais convient aussi aux récoltes d’automne. Dans le sud-est, culture d’hiver. Peu sensible à la montée à graines.
  • Qualités : Très digeste et de saveur plutôt douce, il se consomme cru.

'De Vaugirard d’hiver'

Chou pommé 'De Vaugirard d’hiver'
  • Végétation : Pomme petite (15-20 cm), ronde, très dure, jaune clair. Feuilles extérieures violacées, presque comme un chou rouge.
  • Culture/récolte : Variété ancienne, très résistante au froid. Semis de mai à début juillet. Récolte hivernale, de novembre à février-mars.
  • Qualités : Pomme tendre et sucrée qui se conserve bien.

'Quintal d’Alsace'

Chou cabus (Brassica oleracea var. capitata) 'Quintal d’Alsace'
  • Végétation : Pomme large, aplatie, très grosse (jusqu’à 10 kg et plus) et ferme, feuillage vert clair.
  • Culture/récolte : Variété rustique et très productive, récolte jusqu’au début de l’hiver. Semis de mars à juin. Récolte d’août à décembre.
  • Qualités : Variété la plus employée pour la choucroute.

Chou cabus rouge

Kalibos

Chou cabus rouge Kalibos
  • Végétation : Pomme pointue et rouge, fine structure des feuilles.
  • Culture/récolte : Variété demi-tardive, semis d’avril à août pour récoltes d’automne et de début d’hiver.
  • Qualités : Originaire d’Europe centrale. Chair très sucrée de saveur délicate, croquante, idéale en salade. Bonne conservation.

Chou de Milan (Brassica oleracea var. sabauda)

'Roi de l’hiver'

Chou de Milan (Brassica oleracea var. sabauda) 'Roi de l’hiver'
  • Végétation : Pomme ronde, de taille moyenne, feuillage finement cloqué, très frisé, vert-bleu foncé devenant rouge-violet avec les grands froids.
  • Culture/récolte : Demi-hâtif. Semis en mai-juin. Récolte du début de l’hiver jusqu’en mars.
  • Qualités : Résiste très bien au froid.

'Gros des Vertus'

Chou de Milan (Brassica oleracea var. sabauda) 'Gros des Vertus'
  • Végétation : Belle pomme très volumineuse, serrée et aplatie à son sommet, aux feuilles cloquées vertes teintées de rouge violacé.
  • Culture/récolte : Variété d’automne, rustique et productive, supporte les premières gelées. Semis de mars à juin. Récolte d’août à décembre.
  • Qualités : Délicieux râpé en salade ou bien cuit, en potée. Bonne conservation.

'De Pontoise'

Chou pommé  'De Pontoise'
  • Végétation : Grosse pomme un peu aplatie, violacée, très pleine, serrée. Pied assez haut, feuilles abondantes, amples, raides, grossièrement cloquées, vert assez foncé et glauque.
  • Culture/récolte : Chou tardif d’hiver. Semis d’avril à mi-juillet (surtout en mai). Récolte fin d’automne et tout l’hiver.
  • Qualités : Résiste bien au froid.

Chou beurre

'Bloemendaalse Gele'

Chou pommé 'Bloemendaalse Gele'
  • Végétation : Pomme pointue, allongée, d’un beau vert blond à jaune d’or. Feuilles légèrement crépues, tendres.
  • Culture/récolte : Variété rustique et de bonne vigueur. Semis février-mars. Récolte juillet-août.
  • Qualités : Variété typique de l’est de la France et d’Allemagne. Goût très doux, plus tendre que le chou de Milan. Ne pas le cuire trop longtemps. Peut aussi se consommer cru, en salade.

Semis et plantation du chou pommé

Semis et plantation du chou pommé

Où le planter ?

Le chou pommé est une plante robuste qui apprécie les sols un peu compacts, profonds, frais, bien travaillés et riches, à tendance calcaire. Lors de la préparation du sol, à l'automne précédant la culture, apportez deux brouettes de fumier bien décomposé et du compost bien mûr pour 10 m².

Plantez-le au soleil dans les régions septentrionales et à la mi-ombre dans les régions méridionales. Les choux cabus viennent plus difficilement en climat chaud.

Très rustique, il supporte des températures jusqu'à -15 °C et au-delà.

Quand planter le chou pommé ?

Semez à partir de février sous abri, puis en pépinière de mars à juin, ou de mi-août à septembre.

  • Les variétés précoces (récoltes de printemps et d'automne) se sèment à l'automne et à la sortie de l'hiver.
  • Les variétés d'hiver se sèment au printemps. Le semis des choux d'hiver est possible jusqu'au mois de juin. Il se fait en pépinière ou dans un châssis froid ; environ un mois après les semis, repiquez les plants les plus vigoureux à leur emplacement définitif.
  • Les choux à pomme lisse pointue sont plantés au printemps, de février à avril, ou en automne, pour une récolte fin d'hiver, début de printemps de l'année suivante.
  • Les choux primeurs se sèment du 15 août au 15 septembre en pépinière et sont plantés en automne. Rustiques, ils végètent tout l'hiver et redémarrent au printemps. La plantation a lieu de février à mi-avril ; puis de septembre à novembre.

Comment le planter ?

  • Préparez la pépinière avec soin. Les choux aiment les sols assez riches et surtout bien décompactés.
  • Semez en ligne ou à la volée, éclaircissez le semis à 5 cm après l'apparition des premières feuilles. Durant les chaleurs estivales, faites vos semis en situation semi-ombragée.
  • Surveillez bien l'humidité du sol. Arrosez très régulièrement car la croissance du plant doit être régulière.
  • Lorsque les plants ont 3 ou 4 feuilles, vous pouvez effectuer un repiquage intermédiaire en pépinière, à 15 cm de distance en tous sens, afin de provoquer l'émission de radicelles.
  • Plantez les choux à leur emplacement définitif lorsqu'ils ont 6 à 8 feuilles, 4 à 6 semaines après le semis.
  • Enfoncez les plants profondément dans le sol (la base des premières feuilles enterrée de 2-3 cm) au fond de sillons profonds de 10 à 12 cm, qui seront ensuite comblés lors des buttages. Bornez énergiquement et arrosez.
  • Espacez les choux primeurs de 35 à 40 cm en tous sens, les choux d'été et d'automne, à développement moyen, de 50 à 65 cm en tous sens, et les choux d'hiver, à gros développement, de 80 cm en tous sens.

La croissance des choux étant lente, vous pouvez intercaler sur le rang quelques laitues ou épinards en attendant qu'ils grossissent. Ou vous pouvez planter les choux entre des pieds de tomates, ce qui les protège de nombreux ravageurs.

Culture et entretien des choux pommés

Culture et entretien des choux pommés

Recouvrez les jeunes plants d'un filet de protection anti-insectes afin que la mouche du chou n'y ait pas accès. Surveillez le collet, pour détecter les attaques de la mouche, et le revers des feuilles pour les chenilles (piéride, noctuelle).

Assurez-vous que le sol soit bien frais en permanence, sans excès d'eau.

Binez bien surtout au départ, par la suite, ils occuperont le terrain et empêcheront les indésirables de s'installer. Profitez d'un binage pour ramener la terre au pied des choux afin qu'ils aient un meilleur ancrage et un meilleur développement radiculaire. Vous pourrez renouveler l'opération quelques semaines plus tard.

Paillez par temps chaud, après un binage et un arrosage.

En début d'année, il est conseillé de couvrir les choux cabus de printemps, car un coup de froid pourrait provoquer un arrêt de végétation et une montée en graine trop précoce.

Maladies, nuisibles et parasites

Cultivés dans nos contrées de longue date, les choux sont la proie de nombreux ravageurs. Il faut être vigilant et inspecter souvent les feuilles pour intervenir à temps. Tous les choux sont attaqués par les mêmes ravageurs et champignons parasites, mais certains sont plus sensibles à un ravageur ou un champignon particulier alors que d'autres ne sont pratiquement jamais attaqués.

Chou borgne

Sur le jeune chou, les feuilles du centre se boursouflent, la pomme ne se développe pas et une protubérance apparaît à la place du bourgeon. Responsable : la cécidomyie (Contarinia nasturtii). Cette mouche minuscule (1,5 à 2 mm) pond ses œufs dans le cœur, à la base des feuilles. En se développant, les larves inhibent la croissance du bourgeon. Le chou-fleur est particulièrement sensible.


La cécidomyie est présente de mai jusqu'au début de l'automne.

Couvrez les jeunes plants avec un filet anti-insectes.

Puceron cendré (Dysaphis plantaginea)

De couleur gris-brun, ce puceron est reconnaissable à la cire poudreuse qui le couvre. Il suce la sève des feuilles. Ses piqûres causent des taches jaunes et une déformation des feuilles. Les plants trop affaiblis meurent. Les attaques peuvent être redoutables quand les plants sont jeunes, les choux risquent de ne pas pommer.

Ils sont présents du printemps à l'automne, surtout en mai et juin, par temps chaud.

En général, les coccinelles suffisent pour limiter les dégâts. Mais si elles ne sont pas assez nombreuses et que l'infestation est importante, un jet d'eau puissant ou des pulvérisations de savon noir décimeront les populations.

En prévention, pulvérisez régulièrement tous les 8 jours des préparations à base de rhubarbe, absinthe, feuilles de tomate, lierre ou sureau.

En curatif, pulvérisez une macération d'ail.

Vous pouvez aussi planter de la capucine au potager, fleur préférée des pucerons qui les attirera.

Altises (Phyllotreta sp., Psylliodes chrysocephala)

Ces petits coléoptères de couleur noire ou sombre, de 1,5 à 3 mm, surnommés « puces de terre », s'en prennent presque exclusivement aux Brassicacées, d'abord les espèces sauvages, puis les cultures. Les feuilles sont criblées de petits trous. Extrêmement voraces, les altises peuvent réduire un semis à néant ou inhiber définitivement la croissance de plantes déjà bien développées à force de piqûres. Les dégâts peuvent être irrémédiables au stade de jeunes plants.

Elles sont présentes d'avril-mai jusqu'en automne et prolifèrent par temps sec et chaud.

En cas d'attaque ou en prévention, par temps chaud, arrosez le feuillage, cela les fait fuir, puis installez un filet anti-insectes (ou un voile de forçage) au-dessus des semis ou des plants.

Vous pouvez aussi parsemer la planche de culture de branches de romarin ou de genêt dont l'odeur les repoussera. Renouvelez-les régulièrement.

Enfin, l'alternance de rangs de choux et de laitue ou d'épinards éloignerait l'altise.

Mouche du chou (Delia radicum)

Cette mouche de 6 à 8 mm, difficile à observer, vient pondre des paquets d'œufs à proximité du collet des choux. Les larves naissent quelques jours plus tard, descendent dans le sol et creusent des galeries dans les racines pour se nourrir. Les feuilles flétrissent, puis jaunissent, la végétation est ralentie. Les jeunes plants, plus sensibles, meurent, tandis que les sujets plus âgés stoppent leur croissance. En creusant aux pieds des choux, on remarque les galeries, des larves blanches et souvent de la pourriture sur le collet et les racines.

Les premières pontes ont lieu, selon les régions et la température, de fin mars à début mai. Ce sont les plus dangereuses pour les jeunes plants de choux, alors que les prédateurs ne sont pas encore très actifs. Le pic des attaques se situe en avril-mai, et la mouche pond jusqu'en octobre, avec une courte interruption en été.

Les solutions les plus efficaces semblent être la protection physique du pied :

  • Plantez profondément et buttez bien les plants avec de la terre afin de protéger le collet.
  • Épandez de la poudre de roche, de la cendre ou de la suie autour des plants.
  • À la plantation, installez un voile anti-insectes ou des collerettes d'un diamètre de 20 cm environ, découpés dans du carton, du plastique, du feutre ou de la moquette, à insérer autour de chaque pied grâce à une encoche.
  • Plantez très tôt ou au contraire tardivement les plants de choux afin d'éviter les premiers vols d'avril.
  • Évitez d'épandre du fumier frais, qui attire les mouches.
  • Des binages réguliers, ainsi que des arrosages par aspersion perturbent la ponte de la mouche.

Chenilles (piéride, Pieris brassicae et noctuelle, Mamestra brassicae) 


La piéride du chou est un papillon diurne, blanc crème avec une tache noire, très répandu en France.

Il vole entre avril et octobre, deux ou trois générations se succèdent. La seconde, qui voit le jour en juillet-août, est la plus nuisible. La femelle dépose des œufs jaunes sur la face inférieure des feuilles de chou, et les chenilles vertes ou jaunes qui en sortent dévorent le limbe des feuilles en ne laissant que les nervures. Entre les feuilles, on remarque de nombreuses déjections. Les dégâts sont particulièrement importants sur les cultures d'automne et d'hiver.

Un temps clément en automne favorise le développement d'une troisième génération, particulièrement dangereuse pour les choux.

La noctuelle est quant à elle un papillon nocturne qui pond elle aussi sur la face inférieure des feuilles. Les chenilles dévorent les feuilles et les excréments s'accumulent au cœur du chou. Les vols ont lieu en mai-juin, puis de fin juillet à septembre.

Les printemps doux ainsi que les étés chauds leur sont très favorables.

La lutte est la même pour ces deux ravageurs :

  • Inspectez régulièrement le revers des feuilles afin de repérer les œufs ou les chenilles et de les détruire.
  • Couvrez la planche d'un filet anti-insectes dès l'apparition du papillon.
 

  • Ne cultivez pas les choux près de plantes de la même famille, qui souffrent des mêmes parasites.
  • Plantez des aromatiques : bourrache, menthe, romarin, thym, absinthe, tanaisie ou sauge dans le jardin. Elles la tiendront éloignée. 

  • Couvez les choux de feuilles de fougère mâle (Driopteris filix-mas) ou le sol de branches de genêt. 

  • Pulvérisez des infusions de tanaisie, de verveine ou d'absinthe (vous pouvez les associer) chaque semaine.

  • En cas de grosse attaque, pulvérisez un insecticide à base de Bacillus thuringiensis.

Limaces

Ce sont de grandes dévoreuses des jeunes plants fraîchement repiqués. Afin qu'elles ne ruinent pas vos plantations, disposez des pièges autour de vos plants.



Hernie du chou

C'est la principale maladie du chou, due à un champignon qui vit dans le sol. Les spores pénètrent dans les racines et forment des excroissances qui bloquent le développement de la plante. Dès que le temps se réchauffe, les feuilles flétrissent.

La maladie est favorisée par un sol acide et humide.

  • Ne plantez qu'en sol légèrement calcaire ou apportez un amendement calcique avant la plantation.
  • Avant la plantation, pralinez les plants avec une bouillie de lithothamne.
  • Épandez de la cendre de bois sur la parcelle de choux (1 kg/10 m2).
  • En cas d'infestation, la première chose à faire est de respecter une bonne rotation des cultures les années suivantes : ne cultivez plus de plantes de la même famille sur la parcelle avant 10 ans.
  • Arrachez et brûlez les pieds contaminés. Les spores résistent à la digestion des animaux et contamineraient le fumier obtenu.

Mildiou

Il se reconnaît par les taches d'un blanc duveteux qu'il laisse sur les feuilles. Il se déclare par temps frais (10-15 °C) et humide, surtout sur les
 jeunes plants. Le champignon hiverne surtout dans les résidus de culture.

Il apprécie l'humidité et le confinement. Les jeunes plants et le chou chinois sont particulièrement sensibles.

En début de saison, les jeunes plants peuvent être rapidement détruits. En fin de saison, c'est surtout la conservation des légumes qui sera moindre.

  • En prévention, aérez la culture, ne plantez pas trop densément ; pulvérisez de la décoction de prêle et une solution à base de cuivre.


  • En curatif, détruisez les plants atteints. Respectez une rotation d'au moins 5 ans entre l'implantation de deux cultures de choux.

Récolte

Quand et comment récolter les choux pommés ?

Pour savoir si vos choux sont bons à récolter, appuyez sur le sommet de la pomme avec le bout des doigts. Vous devez sentir une résistance. Les pommes des choux primeurs sont souvent un peu plus lâches et plus tendres que celles des variétés d’hiver. Coupez juste en dessous de la tête.

La récolte des choux cabus s’effectue environ 4 mois après le semis, celle des choux d’hiver jusqu’à 9 mois après.

  • Choux primeurs : d’avril à juin.


  • Choux d’été et d’automne : de juin à décembre.
  • Choux d’hiver : de fin octobre à mars.

La conservation des choux pommés

Les choux pommés se conservent longtemps sur pied.

Les choux d’hiver ne craignent pas le froid et peuvent rester en place au jardin jusqu’à la récolte. En région très froide, récoltés avec leurs racines, ils se conservent quelques semaines dans un endroit frais. Arrachez les pieds entiers en conservant de la terre autour des racines pour éviter un dessèchement trop rapide. Stockez-les dans une cave la tête en bas.

Les pommes des choux cabus se conservent quelques semaines dans le réfrigérateur.

Le chou de Milan flétrit plus vite, il vaut mieux le cuisiner plus rapidement.

La technique de la lacto-fermentation (choucroute) est évidemment idéale pour conserver le chou cabus. Le chou ainsi conservé contient plus de vitamine C que lorsqu’il est fraîchement cueilli.

Multiplication des choux pommés

Multiplication des choux pommés

Le chou se multiplie par semis. Cependant, la récolte des graines est déconseillée sur les choux car il faut un très grand nombre de porte-graines pour conserver les critères de variété ; de plus, si vous cultivez différentes variétés, elles s’hybrident entre elles.

Conseils écologiques

Il est recommandé de ne pas replanter de choux ni de légumes de la même famille avant 5 ou 6 ans. Vous éviterez ainsi d'attirer les ravageurs spécifiques à la famille des choux (Brassicacées).

Les plantes puissamment aromatiques sont vos alliées. En effet, leur odeur fait perdre leurs repères aux ravageurs qui se repèrent souvent à l'odorat. Insérez par exemple de la coriandre ou de l'aneth… Le chou de Milan aime la proximité des tomates car leur présence repousse la plupart des parasites du chou.

Après la culture des choux, semez des légumes racines, qui puiseront les éléments nutritifs plus en profondeur.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides