Pachira

Pachira en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Pachira, Châtaignier de Guyane, Money tree, Arbre de la fortune

  • Nom(s) latin(s)

    Pachira aquatica

  • Famille

    Malvacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Chambre Véranda
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le pachira, ou châtaignier de Guyane est originaire d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud. Il appartient à la famille des Malvacées. Dans son aire d’origine, il forme des arbres de 15 à 18 m de haut. Il est parfois cultivé pour ses fruits dont le goût rappelle celui des arachides. Produit en Asie sous le nom de Money tree, le pachira a récemment débarqué en Europe au rayon plantes d’intérieur.

Le pachira est parfois cultivé avec un tronc unique ou formé de trois tiges enroulées sur elles-mêmes. Le plus souvent, il se présente cependant avec un tronc formé de cinq branches tressées et enracinées dans un pot.

Espèces et variétés de Pachira

Près de 24 espèces de Pachira toutes originaires d’Amérique tropicale ont été décrites.

  • Pachira aquatica est l’espèce la plus répandue. Les arbres d’appartement proviendraient le plus souvent de cette espèce.
  • Pachira glabra et Pachira macrocarpa sont des espèces proches.

Pachira aquatica

 Pachira aquatica
  • Feuilles : 5/9 folioles lancéolées (en forme de fer de lance), parfois panachées.
  • Fleurs : Fleurs odorantes, pétales blancs, rouges au sommet. Fruits marron.
  • Qualités : Pousse rapidement.

Pachira glabra

 Pachira glabra
  • Feuilles : 4/5 folioles oblongues (forme allongée et extrémités arrondies).
  • Fleurs : Fleurs blanches et rouges. Fruits verts.
  • Qualités : Pousse rapidement.

Pachira macrocarpa

 Pachira macrocarpa
  • Feuilles : 7/11 folioles lancéolées (en forme de fer de lance).
  • Fleurs : Fleurs blanches à l’intérieur et brunes à l’extérieur Fruits marron.
  • Qualités : Pousse rapidement.

Semis et plantation du pachira

Semis et plantation du pachira

Leonora Enking/CC BY SA 2.0/Flickr

Les graines sont contenues dans un fruit très dur. Cultivées en zone tropicale ou en serre, les graines germent facilement et poussent. Il est très difficile de s'en procurer en Europe.

Où le planter ?

Optez pour un emplacement lumineux mais sans soleil direct, en intérieur ou sous serre. Évitez les sources de chaleur telles que les radiateurs.

Le pachira aime avoir les pieds dans l'eau et vivre dans une atmosphère humide et chaude. Il supporte pourtant une grande amplitude de températures hormis le gel.

Comment le planter ?

En conditions favorables, le pachira a une croissance rapide et les racines vont vite envahir le pot. Il est important de lui laisser assez d'espace pour se développer.

Apportez quelques poignées de billes d'argile ou de gravier pour drainer la base du pot.

Un terreau horticole de plantation pour plantes d'appartement lui convient parfaitement.

Culture et entretien du pachira

Culture et entretien du pachira

Leonora Enking/CC BY SA 2.0/Flickr

Surveillez les arrosages. Le pachira ne doit pas manquer d'eau. Cependant, un excès d'eau peut lui nuire, videz systématiquement la soucoupe et laissez sécher le substrat entre 2 arrosages..

  • Arrosez régulièrement en été.
  • Réduisez les arrosages en hiver.
  • Bassinez régulièrement le feuillage.

Utilisez un engrais dilué pour plantes vertes chaque semaine d'avril à septembre et une fois par mois en hiver.

Rempotez la plante chaque année, de préférence au printemps :

  • Choisissez un pot de diamètre supérieur (+4 cm).
  • Ôtez la plante de son pot en prenant soin de ne pas casser les racines.
  • Si le tronc de votre pachira est tressé, il est probable que la base du tronc soit maintenue par un gros caoutchouc. Prenez soin de le recouper et de l'éliminer entièrement qui éviter toute blessure ultérieure du tronc.

Pour les pachiras devenus imposants, un surfaçage permet de renouveler une partie du substrat.

Taille du pachira

Le pachira d’appartement est maintenu sous forme miniature par la taille à la manière d’un bonsaï, mais de façon beaucoup plus simple. Le but de la taille est de conserver une forme harmonieuse.

Taillez au printemps au moment du rempotage ou pendant la saison de croissance :

  • Coupez les branches trop longues ou mal placées. Conservez une forme harmonieuse.
  • Si votre pachira possède un tronc tressé, vous pouvez poursuivre la formation de tronc par tressage. Continuez les tresses tant que les branches ne sont pas dures.

Maladies, nuisibles et parasites

La chute des feuilles, lorsqu'elle se produit, est le plus souvent due à un manque de lumière ou à un coup de froid.

Le pachira, lorsqu'il est affaibli, peut subir des attaques de cochenilles ou de mouches blanches (aleurodes).

  • Pulvérisez de l'huile de colza pour étouffer les cochenilles.
  • Pulvérisez de purin d'orties contre les mouches blanches.

Multiplication du Pachira

Multiplication du Pachira

Alejandro Bayer Tamayo/CC BY SA 2.0/Flickr

Le pachira d'intérieur peut être multiplié par bouturage. Profitez de la taille pour le multiplier. Les boutures sont faites à partir de tronçons de tiges et d'extrémités des branches.

  • Coupez la base et le haut de la bouture, au-dessous et au-dessus d'un départ de feuille. Les boutures de têtes sont faites à partir de l'extrémité d'une tige.
  • Trempez la base de la bouture dans une poudre d'hormone d'enracinement. Plantez-la dans un mélange 50/50 sable et terreau.
  • Recouvrez le tout (mini-serre ou voile de forçage) et maintenez une atmosphère chaude et humide.
  • Transplantez les boutures avec racines dans des pots individuels emplis de terreau de plantation.

Conseils écologiques

Le pachira n’est ni un bonsaï ni une plante comestible :

  • Le pachira est souvent présenté comme un bonsaï. C’est en réalité un arbre adulte dont les branches sont coupées, enracinées et formées pour avoir l’allure d’un arbre miniature.
  • Quant au caractère comestible du pachira, elles semblent aussi remises en cause. Des études récentes ont établi que les graines étaient impropres à la consommation humaine en raison de la présence de CPFA, un élément toxique lorsqu’il est consommé en trop grande quantité.

Un peu d’histoire…

Du Brésil, aux Antilles et au Costa Rica, le Pachira aquatica pousse dans les forêts tropicales au bord des rivières. Les graines mais aussi les feuilles et les fleurs ont été largement consommées par les Indiens d’Amazonie. Le nom d’arbre de la fortune qui lui a été donné fait référence au premier paysan asiatique qui a fait fortune en multipliant un pachira.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides