Arbre aux mouchoirs

Arbre aux mouchoirs en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Arbre aux mouchoirs

  • Nom(s) latin(s)

    Davidia involucrata

  • Famille

    Nyssacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Arrondi, en boule ou ovale
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    > 10 m
  • Largeur à maturité

    5 à 8 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Impossible
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Prairie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L’arbre aux mouchoirs est originaire de la Chine où il a été découvert au XIXe siècle par un missionnaire, le Père Armand David, qui lui donnera d’ailleurs son nom latin, Davidia involucrata. Ses feuilles vert foncé ressemblent à celles du tilleul. Ses jeunes rameaux sont vert bleuté pruineux.

L’arbre aux mouchoirs doit son nom aux grandes bractées blanches et pendantes de 10 à 20 cm de longueur qui accompagnent les fleurs.

La floraison dure environ 2 semaines en mai. Aux fleurs succèdent des fruits verts et globuleux, non comestibles, qui deviennent brun rougeâtre en octobre. Ils restent sur l’arbre une grande partie de l’hiver. Il est l’unique espèce de la famille des Nyssacées.

Espèces et variétés d’arbres aux mouchoirs

Arbre aux mouchoirs (Davidia involucrata)

 Arbre aux mouchoirs (Davidia involucrata)
  • Hauteur : 12 à 15 m
  • Port : Élancé devenant arrondi.
  • Qualités : Croissance moyenne.

Davidia involucrata var. laeta

 Davidia involucrata  var.  laeta
  • Hauteur : 12 à 15 m
  • Port : Élancé devenant arrondi.
  • Qualités : Feuillage très pubescent (couvert d’un duvet).

Davidia involucrata var. vilmoriana

 Davidia involucrata var. vilmoriana
  • Hauteur : 12 à 15 m
  • Port : Élancé devenant arrondi.
  • Qualités : Feuilles plus pâles que celles du type.

Davidia involucrata 'Sonoma'

Arbre aux mouchoirs  Davidia involucrata  'Sonoma'
  • Hauteur : 7 à 10 m
  • Port : Conique.
  • Qualités : Fleurit rapidement après plantation.

Plantation de l’arbre aux mouchoirs

Plantation de l’arbre aux mouchoirs

Où le planter ?

Au niveau de ses racines, il affectionne les terres fraîches et fertiles, bien drainées, riches en humus, et pas trop calcaires. Au niveau de ses branches, c'est un arbre conséquent, et le soleil lui convient tout à fait. Mais soleil ne signifie pas canicule, et il préfère les climats doux et notamment les bords de mer et la vallée de la Loire. Sa floraison peut être endommagée par les gelées tardives.

Au jardin, c'est un arbre qu'il convient d'isoler sur la pelouse pour qu'il puisse développer sans gêne sa ramure. C'est un arbre d'ombrage, apprécié par les utilisateurs du jardin, mais aussi par les plantes de terre de bruyère avec lesquelles il se marie très bien en mai… C'est un arbre que l'on plante pour ses enfants, car il peut vivre jusqu'à 80 ans et plus.

Quand planter l'arbre aux mouchoirs ?

En conteneur, il peut être planté toute l'année, hors période de gel et de sécheresse. À racines nues, il faut le planter en hiver, afin qu'il ait le temps de bien s'installer avant l'été suivant. Mais la fin de l'hiver, notamment février et mars, reste la meilleure saison pour planter cet arbre avec le maximum de chance de bonne reprise.

Bon à savoir : les sujets multipliés par semis d'une graine peuvent parfois mettre 20 ans pour fleurir ! Il est donc sage de se procurer un arbre multiplié par greffage, bouturage ou marcottage. Il ne mettra « que » 10 ans pour offrir sa première floraison…

Comment le planter ?

Avant de faire le trou de plantation, il faut préparer l'arbre aux mouchoirs :

  • S'il est conteneur, immergez la motte avec son pot dans un grand récipient d'eau. L'eau doit recouvrir la motte. Des bulles apparaissent à la surface ? C'est normal, et le signe que l'eau imprègne bien la motte, chassant l'air qui s'y trouve.
  • Si l'arbre est à racines nues, immergez les racines dans de l'eau non glacée durant un quart d'heure, puis plongez-les dans un pralin crémeux. Cette boue enrichie empêche les racines de se déshydrater, et favorise l'émission rapide de nouvelles radicelles.

Une fois cette préparation effectuée :

  • Préparez un trou au moins trois fois plus large que le volume de la motte ou de la touffe de racines. L'arbre doit en effet pouvoir profiter de terre ameublie pour lancer rapidement ses racines et bien s'ancrer au sol. Une profondeur de 80 cm est recommandée.
  • S'il s'agit d'un arbre en conteneur :
    • Rebouchez partiellement avec la terre excavée, et tassez un peu.
    • Placez l'arbre au centre du trou. Le sommet de la motte doit affleurer le niveau du sol. Vérifiez avec un manche d'outil jeté en travers du trou. Au besoin, retirez l'arbre et remettez ou retirez un peu de la terre du fond.
  • S'il s'agit d'un arbre à racines nues :
    • Commencez par enfoncer au centre du trou un solide tuteur en bois.
    • Rebouchez partiellement avec la terre excavée, pour former une butte au centre du trou, et tassez un peu.
    • Placez l'arbre sur cette butte en répartissant les racines tout autour. Le collet (limite entre le tronc et les racines) doit affleurer le niveau du sol. Vérifiez avec un manche d'outil jeté en travers du trou.
  • Une fois la bonne hauteur obtenue, rebouchez complètement, en tassant légèrement.
  • Avec la terre en excès, formez un boudin tout autour du trou initial. Il retiendra l'eau d'arrosage, et la forcera à s'infiltrer autour de l'arbre, au niveau des racines.
  • Arrosez immédiatement après plantation, même s'il pleut, pour achever de bien mettre la terre en contact avec les racines. Comptez au moins deux gros arrosoirs d'eau par arbre.
  • Pour les arbres en conteneur, enfoncez alors un solide tuteur à l'extérieur du trou, en biais, de manière à ce qu'il frôle le tronc de l'arbre au deux tiers de sa hauteur.

Dans les deux cas, racines nues ou conteneur, attendez une semaine ou deux, pour poser un lien, sans serrer, entre le tronc et le tuteur.

Culture et entretien de l’arbre aux mouchoirs

Culture et entretien de l’arbre aux mouchoirs

Paillez la souche au cours des 2 ou 3 premiers hivers pour que ses racines ne souffrent pas du gel. Et ne négligez pas l'arrosage au cours des étés de ces mêmes premières années de culture.

Cet arbre pousse ensuite tout seul, et ne nécessite pas d'intervention de votre part.

Bon, c'est une plante à feuillage caduc, et il faut ramasser les feuilles en automne, ou bien au moins les pousser dans les massifs d'arbustes où elles forment un bon paillis protecteur.

Taille de l’arbre aux mouchoirs

Taillez l’arbre aux mouchoirs en fin d’hiver, après les fortes gelées.

L’arbre aux mouchoirs ne doit être taillé qu’au cours des 5 premières années après la plantation, cette opération ne visant qu’à équilibrer ses branches qui formeront sa future charpente. Par la suite, la taille est inutile.

Maladies, nuisibles et parasites

L’arbre aux mouchoirs est plutôt résistant aux maladies et aux parasites.

Multiplication de l’arbre aux mouchoirs

Multiplication de l’arbre aux mouchoirs

Cet arbre est difficile à multiplier, et l’opération est affaire de professionnel, qu’il agisse du greffage ou du bouturage…

Conseils écologiques

Les racines de cet arbre s’enfoncent profondément, et sont sans danger pour la pelouse comme pour les plantations voisines. Les constructions non plus n’ont rien à craindre.

Un peu d’histoire…

Les étranges bractées de cet arbre lui valent de nombreux noms imagés. Parmi les plus courants dans la littérature, retenez l’arbre aux mouchoirs, l’arbre aux pochettes, l’arbre aux fantômes, et l’arbre aux colombes.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides