Échinacée

Échinacée en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Échinacée, Rudbeckia pourpre

  • Nom(s) latin(s)

    Echinacea

  • Famille

    Asteracées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante comestible ▶ Plante à tisane

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 1,50 m
  • Largeur à maturité

    0,20 à 0,60 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    6 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L'échinacée, parfois encore appelée « rudbeckia pourpre » (bien que ce soit un genre différent), est une plante de la famille des Astéracées originaire des grandes plaines de l'Amérique du Nord. On la trouve aujourd'hui sous tous les climats tempérés, dans des endroits ensoleillés, où elle s'adapte à tous les types de sols et peut vivre de longues années si elle n'est pas dérangée.

Son nom dérive du grec echinos, « hérisson », allusion à l'aspect épineux du cône central.

L'échinacée forme des touffes nettes, fleurissant abondamment, qui s'implantent doucement, mais sûrement. Les feuilles ovales, de couleur vert sombre, sont entières, légèrement dentées et hérissées de poils. Robuste plante vivace d'été, très résistante au froid, elle n'est pas sensible aux maladies et ne demande aucun soin particulier une fois bien installée. De plus, elle attire beaucoup les papillons et autres insectes pollinisateurs.

Si le feuillage de l'échinacée ressemble à celui des rudbeckias, ses fleurs sont beaucoup plus originales. De plus, elles offrent des coloris complémentaires. Les fleurs solitaires, en capitules, sont portées par des tiges dressées. Elles ont un gros cœur (le cône) bombé brun orangé, hérissé, évoquant une pomme de pin, et de longs pétales (ligules) rose pourpré légèrement pendants. Cette plante, haute de 90 cm environ, mais se passant de tuteur, est particulièrement florifère – de juillet à octobre – et solide.

Elle se marie bien avec les graminées et des vivaces au port léger comme le crambe, le gaura, le statice, la gypsophile…, qui masquent son port un peu raide. Par ailleurs, les plantes au feuillage argenté ou bleuté (armoise, santoline, convolvulus, cinéraire…) mettent en valeur les coloris des fleurs.

C'est aussi une très bonne fleur à bouquet, qui se conserve longtemps en vase, et qu'il est facile de faire sécher.

L'échinacée est une plante très utilisée en phytothérapie. Les Indiens du Sud Dakota l'utilisaient pour guérir les plaies infectées et les morsures de serpent. Elle a été la plante la plus utilisée de la pharmacopée aux États-Unis au XIXe siècle, employée pour renforcer les défenses du système immunitaire et prévenir les infections, en particulier des voies respiratoires. Abandonnée après la Seconde Guerre mondiale au profit des antibiotiques, ce sont des médecins allemands qui ont effectué la plupart des recherches à son sujet durant le XXe siècle et qui continuent à la prescrire. Trois espèces sont cultivées pour cet usage : E. purpurea, E. pallida, E. angustifolia.

Espèces et variétés d’échinacées

Le genre Echinacea comprend environ 9 espèces, dont la plus cultivée est sans conteste Echinacea purpurea, une plante à la mode, dont il existe aujourd’hui une bonne centaine de variétés. On peut regretter que ce que les fleurs ont gagné en diversité et en originalité au cours de cette sélection, certaines variétés l’aient un peu perdu en robustesse et en rusticité.

Toutefois, on trouve un petit nombre d’autres espèces d’échinacée dans le commerce, dont certaines se déclinent également en quelques variétés.

Echinacea purpurea

Magnus

Echinacea purpurea Magnus
  • Floraison : Pétales très larges qui restent à plat au lieu de tomber vers le sol. Capitules exceptionnellement grands (jusqu’à 18 cm de diamètre), rose rouge à cône central proéminent orange cuivré.
  • Plante : Touffe vigoureuse, tiges robustes de 1 m de hauteur × 0,45 m de largeur.
  • Qualités : Idéale en massif ou en bordure haute, en compagnie de graminées, d’asters, de sédum et d’arbustes bas (pérovskia, caryoptéris). Très bonne fleur à bouquet.

'Rassmatazz'

Echinacea purpurea 'Rassmatazz'
  • Floraison : Première échinacée à fleurs doubles, de près de 10 cm de diamètre. Fleurs rose pourpré avec un gros pompon bien double surmontant les pétales, de juillet à septembre. Délicieuse odeur de miel.
  • Plante : Hauteur 0,90 m × largeur 0,40 m.
  • Qualités : Très utilisée pour la confection de bouquets ou en massif.

'Alba'

Echinacea purpurea 'Alba'
  • Floraison : De juillet à septembre, fleurs aux pétales blancs retombants et au centre conique orange brun.
  • Plante : Hauteur de 0,60 à 1 m × largeur 0,20 à 0,40 m. Tiges robustes.
  • Qualités : En plate-bande, associée à des vivaces de couleur vive. Dans un jardin blanc, en compagnie de dahlias, de cosmos, de lavatères.

Harvest Moon®

Echinacea purpurea Harvest Moon®
  • Floraison : De juin à septembre, grosses fleurs (10 et 15 cm de diamètre) jaune abricot à pétales (ligules) retombants et gros cœur orangé.
  • Plante : Port buissonnant, érigé et dense. Hauteur × largeur : 0,50 x 0,40 m.
  • Qualités : Pour massifs, mixed-border (bordure mixte) ou potées. Idéale en bouquet.

'Green Envy'

Echinacea purpurea 'Green Envy'
  • Floraison : De juillet à septembre, fleurs aux pétales légèrement recourbés vers l’arrière, verts, devenant roses en se rapprochant du gros cœur brun pourpre.
  • Plante : Hauteur × largeur : 0,60 à 0,80 x 0,30 m. Hybride de E. purpurea x E. paradoxa.
  • Qualités : À planter en plate-bande, avec des vivaces, graminées ou des bulbes d’été (dahlias, crocosmias). Excellente fleur coupée. S’adapte mieux que les autres hybrides aux sols argileux.

Autres espèces

Échinacée à feuilles étroites (Echinacea angustifolia)

Échinacée Échinacée à feuilles étroites ( Echinacea angustifolia )
  • Floraison : De juin à septembre, fleurs pourpres de 15 cm de diamètre, aux fins pétales retombants, à disque central orange-brun.
  • Plante : Feuilles lancéolées et nervurées, velues, de 15 cm. Hauteur 0,45 m × largeur 0,30 m.
  • Qualités : Très utilisée en phytothérapie.

Échinacée pâle (Echinacea pallida)

Autres espèces Échinacée pâle (Echinacea pallida)
  • Floraison : Grande fleur rose liliacé à cœur proéminent brun orangé, avec des ligules fines et longues, presque blanches vers la pointe, pendant gracieusement, de juin à la fin du mois de septembre.
  • Plante : Touffes dressées et robustes. Feuilles vert sombre, entières, légèrement dentées. Hauteur 0,70 à 1 m × largeur 0,40 à 0,60 m.
  • Qualités : Massif, plate-bande, ou bac pour les terrasses. Belle fleur à couper ou à sécher.

Échinacée paradoxale (Echinacea paradoxa)

Échinacée paradoxale ( Echinacea paradoxa )
  • Floraison : Fleur simple à fins pétales retombants jaune vif et à cône proéminent marron, de juin à août.
  • Plante : Feuilles et tiges vert clair. Hauteur 0,60 à 0,80 m.
  • Qualités : Cette espèce doit son nom au fait qu’elle est la seule à fleurs jaunes.

Semis et plantation de l’échinacée

Semis et plantation de l’échinacée

Où la planter ?

À condition de lui fournir une exposition suffisamment ensoleillée, l'échinacée pousse dans tous les terrains, même si elle préfère les sols riches, profonds, de préférence bien drainés mais restants frais durant l'été.

Une fois bien implantée, elle tolère très bien des périodes de sécheresse. Elle résiste à des hivers rigoureux.

Quand planter l'échinacée ?

Souvent vendue en godet, l'échinacée peut s'installer toute l'année dans le jardin, en dehors des périodes de gel et de sécheresse.

Les graines se sèment au printemps, dans une terrine placée à 15 °C.

Comment la planter ?

Apportez un peu de compost bien décomposé lors de la préparation du sol.

En pot, adoptez un mélange riche qui garde la fraîcheur terre de jardin avec un peu de sable si vous pouvez vous en procurer.

Culture et entretien de l’échinacée

Culture et entretien de l’échinacée

L'échinacée est une plante à la floraison généreuse, qui prospérera mieux si elle est fertilisée régulièrement. Apportez du compost à l'automne ou au printemps.

Arrosez en été s'il fait sec, et paillez entre les pieds pour conserver l'humidité.

Rabattez les tiges quand les fleurs ont fané pour stimuler une remontée de la floraison, mais conservez celles de fin de saison qui, sèches, donneront un graphisme très élégant au massif l'hiver. Rabattez la touffe au plus tard au redémarrage de la végétation.

Divisez les touffes dès qu'elles sont trop importantes ou qu'elles fleurissent moins, au bout de 4 ou 5 ans, de préférence au début du printemps ou à l'automne. Ne divisez pas trop souvent, l'échinacée n'aime pas être dérangée.

Certaines variétés hautes ont également besoin d'être tuteurées, surtout si le sol est très riche et que la plante est exposée aux grands vents.

Maladies, nuisibles et parasites

On ne connaît aucun autre ennemi à l'échinacée que les limaces et les escargots sur les jeunes feuilles au printemps.

Récolte

Les échinacées sont très appréciées en art floral pour leur longue tenue en vase. Ils peuvent aussi servir à confectionner des bouquets secs. Vous pouvez soit enlever les ligules sur les fleurs fraîches pour ne conserver que le centre de la fleur, soit couper les fleurs fanées avec leur tige après la chute des ligules.

Faites-les sécher par petits bouquets la tête en bas dans un lieu aéré et sec.

Multiplication de l’échinacée

Multiplication de l’échinacée

L'échinacée se multiplie par semis ou division.

Semis

Récoltez les graines de l'échinacée lorsqu'elles sont mûres (le cœur devient marron et en passant le doigt, on peut faire sortir les graines beiges du cône) et avant qu'elles ne tombent. Conservez-les au froid avant de les semer au printemps.

Les plants obtenus ne fleuriront que la deuxième année, et s'il ne s'agit pas d'une espèce, la fleur ne sera pas fidèle au pied d'origine.

Division

Opérez au printemps, dès que la végétation repart.

Plantez une fourche-bêche tout autour de la touffe, assez loin pour ne pas blesser les racines. Sortez la souche et divisez-la en plusieurs éclats avec un outil tranchant. Replantez aussitôt dans un sol préparé et enrichi de compost.

Conseils écologiques

Ne coupez pas les fleurs en fin de saison, vous aurez souvent la visite de chardonnerets ou de pinsons qui viennent se nourrir des graines en hiver.

Les jardiniers amateurs de biodiversité seront heureux d’apprendre que cette plante mellifère attire également quantité d’insectes en saison.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides