Wrightia antidysenterica

Wrightia antidysenterica en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Milky way

  • Nom(s) latin(s)

    Wrightia antidysenterica

  • Famille

    Apocynacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre feuillu

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

    Plante comestible

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Semi-persistant
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 2 m
  • Largeur à maturité

    2 à 3 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division Marcottage
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec Sol frais
  • Densité

    0,5 à 1 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Cet arbuste est souvent vendu sous le nom erroné de Holarrhena pubescens, un autre arbuste médicinal aussi utilisé en médecine ayurvédique et appartenant à la même famille des Apocynacées. L'erreur est née d'une seconde publication sur Holarrhena pubescens. Le genre Wrightia comprend une trentaine d'espèces.

Wrightia antidysenterica, originaire du Sri Lanka, forme un arbuste de 1,20 à 2 m ou petit arbre de 5 à 10 m de haut au port compact et touffu, à feuillage semi-persistant.

Les rameaux courts et divariqués (s'écartant brusquement dès leur base) deviennent bruns avec l'âge. Ils portent des feuilles opposées assez épaisses, vert sombre de 2,5 à 6 cm de long, de forme ovale terminée par une légère pointe. Un court pétiole porte un limbe entier à nervures pennées bien marquées. Des rejets sont fréquents sur les sujets en pleine terre. Les tiges secrètent un latex blanc après une blessure.

Wrightia est capable de fleurir sans interruption tout au long de l'année en climat chaud et se montre un sujet idéal pour occuper un petit jardin tropical, un patio ou une véranda. La floraison ressemble à une myriade d'étoiles, d'où son nom de « milky way » (voie lactée). La corolle de 2,5-3,5 cm de diamètre arbore un long tube fin terminé par 5 larges pétales immaculés, resserrés au centre et doublés d'une espèce de collerette filamenteuse. Les 5 étamines jaunes resserrées les unes contre les autres forment une pyramide autour du pistil non visible. Les fleurs sont groupées en cymes terminales qui ressemblent à un corymbe. La floraison attire les papillons, les oiseaux-mouches et de nombreux insectes.

Les fruits sont des follicules glabres cylindriques et linéaires.

Les branches de Wrightia font de très beaux bouquets et s'accordent à merveille avec des fleurs aux couleurs vives.

Espèces de Wrightia

Snowflake, coral swirl, milky way, arctic snow, winter cherry tree, white angel (Philippines) Wrightia antidysenterica (syn. Nerium antidysentericum, Wallida a.)

Wrightia antidysenterica Espèce type
  • Type : Espèce type
  • Végétation : Arbuste semi-persistant de 1,20-2 m de haut sur 1,50 m de large ou arbre de 5-10 m de haut. Tiges fines dressées. Feuilles simples, opposées, de 2,5 à 6 cm de long, vert sombre.
  • Fleurs et fruits : Floraison entre avril et juillet dans la maison. Petit calice vert à 5 sépales surmonté par le long tube fin de la corolle qui se termine par 5 lobes étoilés largement ouverts. Non parfumé. Follicules rappelant le fruit du laurier rose.
  • Qualités : Originaire du Sri Lanka, Malaisie mais répandu un peu partout comme plante ornementale (Floride, Australie...). Résiste à -1 °C. Très florifère et facile d'entretien. Nommé à tort Holarrhena antidysenterica.

Pala indigo plant, dyers's oleander (anglais) (Wrightia tinctoria)

Wrightia antidysenterica --
  • Type : --
  • Végétation : Arbre ou arbuste caduc de 3-15 m. Écorce douce, brun jaunâtre de 1 cm suintant du latex. Feuilles de 10-20 cm de long sur 5 de large, parfois pubescentes au revers. Rejette facilement.
  • Fleurs et fruits : Floraison de mars à juin en Inde. Corolle à pétales plus étroits de 2-3 cm de long, blancs tournant au crème en vieillissant. Fruits cylindriques courbes, vert noirâtre mouchetés de blanc en août. Graines marron, à poils blancs, plates.
  • Qualités : Plante médicinale, comestible (feuilles, fleurs et fruits et graines). Fréquente en Inde (sauf au nord), en Australie, au Myanmar, Népal, Timor et Vietnam. Tolère tous types de sol sec à humide. Toute la plante est tinctoriale fournissant le bleu indigo. Effet conservateur de sa sève rajoutée au lait.

Plantation de Wrightia antidysenterica

Plantation de <em>Wrightia antidysenterica</em>

Wendy Cutler/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où la planter ?

Placez la plante sous une lumière vive ou en plein soleil même si elle accepte une exposition mi-ombragée où elle sera moins florifère.

Elle tolère des sols dont le pH est compris entre 5,5 et 7,5.

Quand planter Wrightia antidysenterica ?

Au printemps de préférence.

Comment la planter ?

Plantez l'arbuste dans un pot contenant un terreau bien drainant (mélange de terreau et de sable par exemple). Installez une couche de billes d'argile au fond du pot puis positionnez la plante de façon à ne pas enterrer le collet.

En pleine terre, espacez le plant de 90 à 120 cm.

Culture et entretien de Wrightia antidysenterica

Culture et entretien de <em>Wrightia antidysenterica</em>

KayEss/CC BY-SA 3.0/Flickr

Maintenez une certaine fraîcheur du terreau mais ne laissez pas stagner de l'eau dans la soucoupe.

La plante demande très peu d'entretien. Ajoutez un peu d'engrais à l'eau d'arrosage pendant la période de croissance.

Taille de Wrightia antidysenterica

L'arbuste compact n'a pas vraiment besoin de taille. Contentez-vous d'ôter les branches cassées ou mal placées. En pleine terre ,il peut être nécessaire de rabattre la plante de temps à autres lorsque les tiges ont filé.

Maladies, nuisibles et parasites

Wrightia est peu sensible aux maladies et ravageurs.

Multiplication de Wrightia antidysenterica

Le bouturage demande plusieurs mois avant que des racines ne pointent. Le marcottage aérien semble plus facile mais le moyen le plus fréquemment employé est la division de touffe en raison de sa tendance à rejeter.

Quand bouturer ?

En fin d'été.

Comment bouturer ?

  • Prélevez des boutures de 10-15 cm de long en coupant juste sous un nœud. Réduisez la taille des feuilles conservées et trempez la base dans de la poudre d'hormone de bouturage.
  • Piquez les boutures dans un mélange de tourbe et de perlite dans des godets de 10-12 cm de profondeur.
  • Arrosez puis posez une bouteille plastique par dessus ou placez les boutures dans une mini serre qui conserve une atmosphère chaude et humide.
  • Si des moisissures apparaissent, signe que la condensation est trop importante, ouvrez le bouchon de la bouteille ou relevez le couvercle de la serre.
  • 4 à 5 mois sont souvent nécessaires pour que se fasse l'enracinement. Évitez de déranger les plantes très sensibles.

lien_fp Faire une bouture (154005)

Quand diviser ?

Au printemps ou à l'automne.

Comment diviser ?

Ce moyen de multiplication est plus évident lorsque le sujet pousse en pleine terre. Il suffit de séparer le drageon avec une bêche bien affûtée en essayant de prélever le maximum de racines.

  • En pot, dépotez la plante et tranchez la motte pour séparer le rejet.

  • Replantez immédiatement le rejet dans un autre pot et arrosez copieusement.

  • Rabattez la tige du rejet pour l'inciter à ramifier si elle est trop longue.

  • Maintenez la plante à la chaleur humide jusqu'à ce que de nouvelles pousses soient apparues.

Conseils écologiques

L'espèce Wrightia tinctoria devient rare dans certaines régions à cause de l'exploitation intensive de son bois. Elle a la particularité de tolérer des niveaux élevés d'uranium dans le sol.

Wrightia antidysenterica est un arbuste des régions baignées par la mousson qui tolère bien la chaleur, des périodes sèches et pousse aussi bien parmi des broussailles qu'au sein des forêts tropicales. Facile à vivre, il est beaucoup planté pour former des haie le long des routes des régions tropicales en raison de sa floraison continue et de ses faibles exigences.

Propriétés et usages

Son écorce possède des propriétés antimicrobiennes et anti-inflammatoires utilisées contre la dysenterie ou pour soigner les plaies de la bouche. Les feuilles sont employées pour les traitements de la peau comme le psoriasis, la dermatite non spécifique... Les graines sont astringentes et fébrifuges et employées pour soigner les diarrhées, les vers intestinaux. Le jus de cette plante était incorporé à un mélange de plâtre mural, d'après l'écrit sanskrit Samarāṅgaṇa Sūtradhāra qui traite de l'art et de la construction.

L'autre espèce Wrightia tinctoria est également reconnue pour ses propriétés médicinales. L'huile qui suinte des feuilles exposées à la lumière du soleil est mélangée à l'huile de coco pure pour soigner les pellicules et les démangeaisons. C'est aussi une plante tinctoriale grâce à sa teneur en indigo : 100 à 200 kilos de feuilles fournissent 1 kg de teinture. Ses branches sont étalées et piétinées dans les champs de riz pour servir d'engrais vert. L'arbuste est aussi planté en culture intercalaire pour fertiliser le sol en agroforesterie. Son bois fin couleur ivoire est très apprécié pour sculpter, tourner, fabriquer des boîtes et les fameux jouets en bois Channapatna ainsi que les meubles.

Un peu d'histoire…

La plante a d'abord été classée par Linné parmi les Nerium comme cousin du laurier-rose puis rebaptisée Wrightia antidysenterica par Robert Brown en 1810. Ce dernier a dédié le genre à son ami médecin botaniste William Wright (1735-1819) qui œuvra ardemment à la découverte de la flore jamaïcaine et à ses applications en médecine. Le genre Wrightea de la famille des palmiers (aujourd'hui abandonné), l'espèce d'algue Gracilaria wrightii lui ont été également dédiés.

Le médicament appelé « Holarrhena antidysenterica » contient en réalité des extraits de Wrightia antidysenterica. La confusion des noms vient d'une erreur de nomenclature qui se perpétue et conduit encore aujourd'hui à vendre des plantes de Wrightia pour cultiver en véranda sous ce nom-là.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides