Blette

Blette en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Blette, Bette, Côtes de bette, Poirée, Bette à carde

  • Nom(s) latin(s)

    Beta vulgaris var. Cicla

  • Famille

    Amaranthacées

  • Type(s) de plante

    Plante comestible ▶ Autres légumes

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Bisannuelle
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 0,60 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 0,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

De la même famille que la betterave (autrefois Chénopodiacées, aujourd'hui Amaranthacées), la blette (Beta vulgaris var. cicla) est cultivée comme plante potagère tant pour ses feuilles que pour ses côtes (ou cardes), généralement consommées cuites.

Les feuilles, larges et arrondies, épaisses et brillantes, souvent cloquées, vert foncé ou clair selon la variété, au large pédoncule charnu (la côte), qui peut être blanc ou coloré (jaune, orange, rose, rouge…) forment une touffe haute de 0,50 à 0,60 m. Les variétés colorées, très utilisées pour la décoration dans les plates-bandes des espaces urbains, ont peut-être de moins grandes qualités gustatives que les autres blettes, mais sont tout aussi comestibles et auraient un pouvoir antioxydant supérieur.

Peu calorique, la blette (ou poirée) est un des légumes les plus riches en fibres, ce qui la rend très efficace dans la lutte contre la paresse intestinale. Ses feuilles sont une excellente source de vitamine C, aux propriétés antioxydantes reconnues.

Plante bisannuelle, la blette est généralement cultivée en annuelle au potager, et donc ressemée chaque année, car elle monte très vite à graines au printemps, laissant peu de temps pour les récoltes. La tige florale se développe de juin à septembre la deuxième année et n'est intéressante que si l'on souhaite récolter ses propres graines (en gardant à l'esprit que si l'on a semé une variété hybride, les plants issus de ce semis ne seront pas conformes à la plante d'origine). Elle peut atteindre 2 m de haut. Les fleurs, réunies en longs panicules au sommet de la tige, sont pollinisées par le vent et n'intéressent donc pas les insectes. Elles donnent naissance à des fruits, appelés glomérules, qui contiennent plusieurs graines brunes et brillantes.

Il existe une autre espèce de blette, appelée blette à couper ou blette-épinard, aux feuilles plus petites et dont les côtes ne sont pas aussi développées. Elle a la particularité de produire une énorme quantité de feuilles qui repoussent lorsqu'on les coupe.

Bon à savoir : il est déconseillé aux personnes souffrant d'arthrite et de rhumatismes de consommer de grandes quantités de feuilles de blettes à cause de la présence d'oxalates, qui favorisent également les calculs rénaux chez les personnes sensibles.

Espèces et variétés de blettes

Blette à cardes

'Verte à carde blanche'

Blette à cardes 'Verte à carde blanche'
  • Description : Côtes longues et larges, bien blanches et charnues. Feuilles vert foncé, lisses et assez courtes.

  • Utilisations culinaires : Une variété pour les amateurs de côtes, sautées au beurre, au jus de viande ou en gratin.
  • Qualités : Précoce et vigoureuse, résiste à la montée en graines et au froid.

Blette à couper

'Verte à couper'

Blette à couper 'Verte à couper'
  • Description : Petites feuilles lisses, vert foncé. Côtes verdâtres.
  • Utilisations culinaires : Jeunes feuilles à manger crues. Ensuite, cuisiner comme des épinards.
  • Qualités : Culture très facile, grande productivité, longue récolte.

Semis de la blette

Semis de la blette

Où la semer ?

La blette (ou poirée) apprécie les sols assez riches, mais surtout frais et profonds, pour le bon développement de sa racine pivotante. Elle préfère le plein soleil si son pied reste au frais, sinon, abritez-la aux heures les plus chaudes. La blette à couper supporte une exposition plus ombragée.

L'hiver précédant la culture, apportez du compost ou du fumier bien décomposé (une moitié de brouette pour 10 m²).

Quand semer la blette ?

Semez-la au printemps, en avril-mai. Le sol doit être suffisamment réchauffé, sinon les pieds risquent de fleurir prématurément.

Comment la semer en pleine terre ?

À cause de sa racine pivotante, il est préférable de la semer en place, elle se développera beaucoup mieux, le repiquage endommageant les racines.

  • Semez 2 ou 3 glomérules (qui contiennent plusieurs graines) tous les 40 cm (25 cm pour la blette à couper) sur la ligne (et entre les lignes si vous en cultivez beaucoup). Enfouissez les graines sous 1 cm de terre émiettée.
  • Tenez le sol frais jusqu'à la levée (10 à 12 jours). Lorsque les plants ont 3 ou 4 feuilles, éclaircissez les poquets en ne conservant dans chacun d'eux que le plant le plus vigoureux. Procédez délicatement pour ne pas soulever tous les plants.

Une autre méthode consiste à semer une graine tous les 1 ou 2 centimètres, puis à éclaircir au fur et à mesure de leur croissance, de façon à obtenir une distance finale de 40 cm. Cela permet de mieux choisir les plants conservés et d'utiliser ceux qui sont arrachés en cuisine : les premiers en salade, les derniers cuits.

On considère généralement que 4 pieds suffisent amplement pour nourrir une famille de 4 personnes.

Comment semer la blette en pot ?

  • Semez dans un pot de 40 cm en tous sens, rempli d'un mélange de terre (si vous pouvez vous en procurer) et de terreau spécial potager. Si vous n'avez pas de terre, préférez un terreau plantation. Ajoutez 2 ou 3 poignées de compost.
  • Plantez sans enterrer le collet (la base des feuilles), cela ferait pourrir le cœur.
  • Arrosez, puis paillez (du gravier, des galets ou des billes d'argiles sont parfaits).

Culture et entretien de la blette

Culture et entretien de la blette

La blette, ou poirée craint la sécheresse qui rend ses côtes fibreuses. Pour que les feuilles restent tendres, veillez à ce qu’elle ne manque pas d’eau en été. Si malgré tout, des tiges florales se développent, supprimez-les.

Installez un paillage dès que le sol est réchauffé, en fin de printemps, début d’été.

En climat chaud et sec, l’installation d’une ombrière est recommandée.

Fertilisez avec du fumier ou du compost décomposé à l’automne ou au tout début du printemps. Évitez les fumures fraîches.

Binez et sarclez durant toute la culture. Maintenez le sol toujours frais.

Maladies, nuisibles et parasites

La poirée peut-être victime du mildiou, de la rouille ou de la cercosporiose, trois maladies qui s'attaquent aux feuilles. En prévention, pulvérisez de la bouillie bordelaise. Recommencez aux premiers signes d'atteinte. Brûlez les feuilles atteintes.

Les pucerons noirs et les altises attaquent parfois les jeunes plants. :

  • Contre les pucerons, plantez de l'absinthe et de la menthe à proximité : l'odeur les repousse.
  • Vous pouvez aussi pulvériser sur la poirée une macération de feuilles de tomates (utiliser les gourmands lors de la taille) à laquelle vous aurez ajouté un peu de savon noir qui permettra de bien coller aux feuilles.
  • Contre les altises, arrosez le feuillage en pluie fine matin et soir.

Pensez aussi à surveiller limaces et escargots : ils sont friands des jeunes plants. Installez des pièges, des anneaux anti-limaces en plastique…

Si vous avez d'autres cultures à protéger, vous pouvez également utiliser la lutte intégrée, en arrosant le sol avec une solution contenant des nématodes (Nemaslug) qui parasitent les limaces. À commander chez les enseignes spécialisées.

Récolte

Quand et comment récolter ?

La récolte commence en juillet, environ 10 semaines après le semis (4 à 5 semaines pour la blette à couper). Elle se fait feuille à feuille au fur et à mesure des besoins, en commençant par l'extérieur de la touffe, en préservant toujours le cœur. On coupe au couteau toute la touffe (sauf le cœur) de la blette à couper, qui repoussera plusieurs fois dans la saison.

Effectuez l'opération de préférence le matin, lorsque les tissus sont bien gorgés de sève. Les variétés tardives se cueillent jusqu'aux premières gelées, qui stoppent la croissance, mais celle-ci reprendra au printemps suivant. Ainsi vous pourrez récolter de nouvelles tiges encore plus riches en oligoéléments et vitamines avant qu'elle ne monte en graines.

La conservation de la blette

La blette se garde 2 à 3 jours dans le réfrigérateur, dans un sac perforé, sans la laver. Les côtes se conserveront plus longtemps si elles sont séparées des feuilles.

Les feuilles de poirée se congèlent bien entières après avoir été blanchies 2 min et refroidies à l'eau glacée. Avant de les congeler, enlevez les côtes, car elles sont d'une texture peu agréable après la congélation.

Les côtes se congèlent facilement une fois cuites.

Pour les blettes à cardes comme pour les blettes à couper, il est possible de conserver quelques pieds entiers, dans du sable, en cave ou en silo, dans un local frais et abrité du gel, jusqu'en avril.

Multiplication de la blette

Multiplication de la blette

La blette ne se multiplie que par semis. Pour récolter vos graines :

  • Laissez un pied fleurir, l’année suivant sa plantation.
  • En fin d’été, lorsque les graines sont mûres, coupez la tige de la poirée, enveloppez la fleur dans un filet très fin ou un tissu aéré.
  • Laissez sécher la tête en bas dans un lieu sec et aéré, puis secouez, les graines tomberont seules dans l’enveloppe.

Conseils écologiques

Une plante en bonne santé est moins sujette aux attaques de parasites et de champignons. Installez vos plantes dans de bonnes conditions de sol et d’exposition et fertilisez à bon escient : un gros apport de fumure azotée va provoquer le développement rapide de jeunes pousses et attirer les pucerons, par exemple. Préférez les fertilisations et amendements automnaux.

Parce que la blette est une plante exigeante qui épuise le sol et pour éviter la concentration des ravageurs et des champignons parasites, il convient d’attendre 3 ou 4 ans avant de la cultiver de nouveau au même endroit.

On peut préparer une potion fortifiante pour les plantes avec les feuilles de la blette. Mixez-les avec de l’eau bouillante, filtrez et arrosez les plantes souffreteuses. Le résidu de feuilles peut être mis en paillage au pied des plants pour les enrichir.

Un peu d’histoire…

La blette est originaire du bassin méditerranéen, puis s'est propagée vers l'est. Les Grecs de l'Antiquité en consommaient et les Romains ont souvent mentionné ses usages culinaires et médicinaux. Par contre, elle mettra plusieurs siècles à s'installer en Inde et en Chine, où elle n'est découverte qu'au VIIe siècle. En Europe, on trouve sa trace dans les plus anciens écrits portant sur les aliments d'origine végétale.

Bien qu'elle ait été améliorée au fil du temps, elle demeure très proche de ce qu'elle était il y a des milliers d'années.

Pour la petite histoire, la poirée doit son nom à la « porée » le nom de la soupe au Moyen Âge, dont l'ingrédient principal était… le poireau !

Quant à « carde », le nom vient du latin carduus, « chardon », en référence au cardon (un proche parent du chardon et de l'artichaut), dont on mange les côtes de la même manière que celles des blettes.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides