Vanillier

Vanillier en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Vanillier

  • Nom(s) latin(s)

    Vanilla

  • Famille

    Orchidacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Grimpant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    5 à 10 m et +
  • Largeur à maturité

    0,50 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol frais
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Serre chaude
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Dans la nature, la vanille se récolte sur une liane qui pousse en sous-bois en s'enroulant autour des grands arbres des forêts tropicales. La fleur, minuscule et couleur jaune pâle ou vert, s'ouvre pendant la nuit et reste éclose une seule journée pendant laquelle la mélidone, une petite abeille, et les colibris la fécondent en venant butiner le nectar qu'elle contient. Cette pollinisation permet la production de longues gousses fines contenant des milliers de graines de saveur très parfumée, que l'on utilise en épice dans la cuisine et en cosmétique.

Ailleurs que dans ces forêts, le vanillier est cultivé pour une production de vanille à grande échelle, sur des supports artificiels ou des arbustes disposés en plantations régulières sous des ombrières. Mais toujours dans les pays où la température chaude toute l'année et l'humidité atmosphérique lui assurent de bonnes conditions de vie, car il lui faut un minimum de 15° C toute l'année. En Europe, il est donc impossible de cultiver le vanillier en extérieur, car même si certaines régions offrent une chaleur suffisante les trois quarts de l'année, l'humidité ambiante n'est pas assez élevée, sans compter que les températures sont trop fraîches en hiver. Une culture en serre chauffée s'avère donc être la seule solution.

Le feuillage du vanillier est persistant et épais. Il se présente en longues feuilles elliptiques vert foncé. La liane grimpe pour atteindre entre 6 et 15 m de haut environ. Plusieurs lianes se forment sur un même pied.

Les fleurs, assez petites et difficilement repérables à cause de leur couleur, apparaissent pendant une période allant de six semaines à trois mois. Elles s'épanouissent de septembre à décembre en milieu tropical, donc en saison sèche, et plutôt en été en serre chaude. Quand elles fructifient, les gousses de 20 à 30 cm de long mettent 8 à 9 mois pour mûrir.

Bon à savoir : la pollinisation des fleurs de vanillier se fait naturellement par des colibris vivant en Amérique du Sud et une espèce d'abeille endémique du Mexique. Pour l'obtenir sans l'aide de cette faune spécifique, il faut mettre artificiellement en contact le pollen avec le stigmate, donc manuellement. La fécondation se fait tôt le matin, par temps sec.

Espèces et variétés de vanillier

  • Type : Vanilla fragrans, syn. Vanilla planifolia
  • Floraison : Petites fleurs vertes ou jaunes, produisant ensuite de longues gousses vertes comestibles après transformation.
  • Végétation : Lianes garnies de longues feuilles persistantes, atteignant 6 à 15 m de haut.
  • Qualités : Fleurs légèrement parfumées et assez nombreuses quand la plante atteint déjà 4 à 6 m de haut.
  • Type : Vanille de Tahiti (Vanilla tahitiensis)
  • Floraison : Fleurs jaunes pendant environ 6 semaines, donnant des gousses comestibles.
  • Végétation : Lianes garnies de longues feuilles persistantes, atteignant 6 à 15 m de haut.
  • Qualités : Fleurs légèrement parfumées et assez nombreuses quand la plante atteint déjà 4 à 6 m de haut.

Plantation du vanillier

Plantation du vanillier

Jolie-commonswiki/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Une culture en serre chaude permet d'obtenir des fleurs et des gousses de vanille, à condition d'offrir une bonne luminosité à la plante, mais sans soleil direct, et de lui donner un support autour duquel elle pourra grimper, comme un tuteur épais, un poteau garni de mousse et de fougères, ou le tronc d'un grand arbre cultivé lui aussi en serre.

Quand planter le vanillier ?

La plantation s'effectue au printemps.

Comment le planter ?

La culture en serre est possible dans un grand pot, ou directement au sol si celui-ci est conçu comme un grand bac rempli de terre dans lesquels poussent les différentes plantes cultivées dans la serre. Prenez un substrat spécial orchidées mélangé avec un peu de terreau. Placez la plante près du tuteur choisi, et guidez sa tige en l'y attachant. Au bout de quelques mois elle pourra grimper seule et produira ensuite des racines aériennes qui d'une part iront se replanter au sol, d'autre part s'accrocheront au support pour monter plus haut.

Culture et entretien du vanillier

Culture et entretien du vanillier

Malcolm Manners/CC BY 2.0/Wikimedia

Le vanillier aime les sols bien aérés, une chaleur et une humidité atmosphérique constantes. Vaporisez et arrosez sans détremper le substrat. Dans une serre bien équipée, il vaut mieux avoir un système de brumisation qui permettra d'humidifier l'ensemble de la liane qui pousse sur une grande hauteur.

Au printemps et en été, ajoutez un engrais organique liquide à l'eau d'arrosage.

En hiver, espacez les arrosages sauf si vous conservez une température constante au-dessus de 20° C. Le vanillier ne supporte pas l'engorgement du substrat ; qui ferait pourrir ses racines.

Le vanillier ne produit des gousses qu'après 4 ans de culture.

Maladies, nuisibles et parasites

Les parasites présents dans les serres, comme les cochenilles, peuvent attaquer le vanillier.

Récolte

Quand et comment récolter la vanille ?

Les gousses se récoltent au bout de 8 à 9 mois, encore verte, mais quand l'extrémité commence à jaunir. Une fois récoltées, elles sont échaudées (plongées dans un bain à 65° C) pour arrêter le cycle végétatif, elles sont séchées plusieurs jours au soleil puis doivent subir une fermentation pendant plusieurs mois, enfermées dans une caisse. À la fin de ces opérations, les gousses deviennent noires et fripées.

La conservation de la vanille

Les gousses se conservent plusieurs années enfermées dans un bocal en verre qui conservera leur arôme intact. Laissées à l'air libre, elles devront être utilisées plus rapidement. On peut aussi les plonger dans un bocal fermé de sucre cristallisé auquel elles donneront plus de goût.

Dans tous les cas, il vaut mieux utiliser les gousses moins de trois ans après leur récolte pour que leur saveur soit encore forte.

Multiplication du vanillier

Multiplication du vanillier

Public Domain/Wikimedia

La multiplication du vanillier ne peut se faire que par bouturage, car le semis est extrêmement difficile et long.

  • Prélevez un tronçon de tige de 30 cm environ, à une extrémité et comportant des feuilles.
  • Faites tremper le bas de la bouture dans l'eau pendant quelques jours.
  • Remplissez un pot avec du terreau à orchidée.
  • Sortez la bouture de l'eau et placez le bas de la tige (comportant environ deux nœuds) à plat sur le terreau, puis recouvrez cette partie de 2 cm de terreau.
  • Piquez un tuteur dans le pot, à côté de la partie de la tige qui sera maintenue verticale.
  • Attachez avec précaution cette tige au tuteur (avec des pinces ou attaches spéciales).
  • Arrosez en pluie fine pendant 1 mois pour garder le substrat humide, mais pas détrempé.
  • Arrosez ensuite régulièrement et rempotez un an plus tard dans le pot destiné à la culture.

Conseil : effectuez plusieurs bouturages en même temps pour avoir une chance d'obtenir au moins une plante viable.

Attention : la sève du vanillier peut occasionner des irritations de la peau. Portez des gants pour bouturer et ensuite lors des opérations de fécondation des fleurs.

Conseils écologiques

Si vous tentez la culture en extérieur en été, prévoyez un endroit où placer la plante pendant l'hiver, à une température supérieure à 15° C et pensez à vaporiser le feuillage tous les jours, mais espacez les arrosages si la température ne dépasse pas 18 à 20° C.

Un peu d'histoire…

La vanille est connue et récoltée depuis des centaines d'années dans son milieu d'origine, en particulier par les Aztèques qui l'utilisaient déjà comme une épice. Les conquistadors espagnols la ramenèrent en Europe au milieu du XVIe siècle où elle connut de suite le succès. Mais elle n'a pu être produite en culture qu'à partir de 1841, grâce à l'ingéniosité d'Edmond Albius, un esclave noir de l'île de la Réunion. L'île de la Réunion fut ainsi la première productrice mondiale de vanille à la fin du XIXe siècle, avant que la production ne prenne de l'ampleur aux Antilles, puis à Madagascar, en Inde et en Indonésie. Aujourd'hui, la vanille est aussi cultivée dans les pays d'Afrique centrale, et Madagascar conserve le premier rang des exportations de cette épice dans le monde.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides