Cannelle

Cannelle en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Cannelier de Ceylan

  • Nom(s) latin(s)

    Cinnamomum zeylanicum, Cinnamomum verum

  • Famille

    Lauracées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre feuillu

    Plante comestible ▶ Plante à tisane | Autres plantes médicinales

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Arrondi, en boule ou ovale
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    > 10 m
  • Largeur à maturité

    5 à 7 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide Sol frais
  • Densité

    1 plant/5 m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Serre chaude
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Cinnamomum fait partie de la famille des Lauracées qui comporte également les genres Laurus nobilis (laurier-sauce) et Persea americana (avocatier) pour les plus connus. Il regroupe plus de deux cents espèces arborescentes originaires d'Asie tropicale et subtropicale mais aussi d'Australie. Ces arbres se caractérisent par un feuillage persistant, une floraison généreuse sous forme de nombreuses grappes de fleurettes blanches ou jaunes et surtout la présence dans la ramure et les feuilles de substances très aromatiques.

Trois espèces de Cinnamomum nous sont très connues : Cinnamomum camphora dont on extrait le camphre, Cinnamomum verum ou zeylanicum, couramment appelée cannelier de Ceylan qui fournit la « vraie » cannelle et Cinnamomum cassia, qui permet de produire la cannelle casse ou cannelle de Chine.

Le cannelier de Ceylan est originaire comme son nom spécifique l'indique du Sri Lanka et du sud de l'Inde mais on le cultive dans de nombreuses régions tropicales à Java, à Madagascar, aux Antilles… jusqu'à 500 m d'altitude. Cet arbre droit de plus d'une dizaine de mètres de hauteur offre une silhouette arrondie à la végétation dense. Les grandes feuilles coriaces et ovales d'abord teintées de rouge deviennent rapidement vert brillant marqué de nervures plus claires. Les petites fleurs tubulaires sont groupées en panicules terminales lâches. Jaune clair, elles exhalent une senteur plutôt désagréable. Elles sont suivies de baies charnues vertes puis brun pourpre à maturité évoquant les glands du chêne par leur insertion dans une cupule rigide.

Attention : la culture de la cannelle est impossible sous nos climats car le cannelier n'est pas rustique et nécessite une température et une hygrométrie élevées.

Espèces et variétés de Cinnamomum

Cannelier de Ceylan, arbre à cannelle, vraie cannelle (Cinnamomum zeylanicum ou verum)

 Cannelier de Ceylan, arbre à cannelle, vraie cannelle (Cinnamomum zeylanicum ou verum)
  • Floraison : Printanière à estivale. Insignifiante. Panicules axillaires de petites fleurs jaune pâle. Odeur peu agréable. Fructification brun pourpre à maturité. Une graine par baie.
  • Végétation : H : 10 à 15 m quand il n'est pas taillé. Feuillage persistant. Végétation dense. Grandes feuilles (15 cm) ovales à lancéolées.
  • Qualités : Origine : Sri Lanka, Inde. Gélif. Chaleur et humidité. Croissance moyenne. Écorce intérieure comestible.

Camphier (Cinnamomum camphorata)

Camphier ( Cinnamomum camphorata )
  • Floraison : Petites fleurs blanc crème, inodores. Fruits noirs à maturité.
  • Végétation : H : 15 à 20 m dans son habitat naturel (6 m sur 4 en France). Feuillage persistant, vert luisant.
  • Qualités : Origine : Chine, Taiwan, Japon. Rustique jusqu'à -6°C.

Plantation du cannelier

Plantation du cannelier

Ji-Elle/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Si l'espèce Cinnamomum camphorata, le camphrier, peut être envisagé dans les climats doux de notre territoire, le cannelier de Ceylan ne s'y plaît pas car il a impérativement besoin d'un climat tropical à subtropical pour prospérer, c'est à dire chaud et humide à la fois.

Les heureux possesseurs d'une serre chaude peuvent toutefois l'accueillir à exposition lumineuse ou tamisée dans un substrat profond, drainé, et frais toute la belle saison. Il tolère bien la culture en bac.

Quand planter le cannelier ?

De préférence plantez-le au printemps ou en automne.

Comment le planter ?

Plantez-le en pot dans un grand contenant pour éviter des rempotages fréquents car bien traité il pousse vite. Le pot doit être percé de trous de drainage. Placez une couche de billes d'argile puis installez la motte dans un substrat type terreau universel allégé avec de la perlite ou du sable et enrichi d'un peu de compost mûr. Tuteurez si nécessaire.

Culture et entretien du cannelier

Culture et entretien du cannelier

John Tann/CC BY 2.0/Wikimedia

Arrosez-le régulièrement toute l'année en intensifiant les apports d'eau pendant la saison estivale. Il supporte malgré tout un peu de sécheresse surtout en grandissant.

Apportez un peu de compost mûr ou de l'engrais organique à décomposition lente au début du printemps pour encourager la végétation.

Prévoyez de rempoter votre cannelier tous les 2-3 ans selon le développement. Surfacez les autres années.

Taille du cannelier

Taillez-le pour limiter son développement en rabattant légèrement en fin d'automne les rameaux de l'année.

Maladies, nuisibles et parasites

Le cannelier de Ceylan est particulièrement résistant aux maladies et aux parasites. La cannelle est d'ailleurs très prisée comme méthode naturelle dans la lutte contre les ravageurs.

Multiplication du cannelier

Multiplication du cannelier

MyName (B.navez)/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Le cannelier se multiplie par semis de graines fraîches en automne ou par bouturage et par marcottage. Les deux premières techniques se réalisent au chaud dans la serre dans un substrat léger type terreau de semis. Les boutures doivent être semi-lignifiées (ou semi-aoûtées). Leur enracinement est rapide au cours de l'été, prenant souvent moins de deux mois.

Propriétés et usages

Dans les pays où on cultive le cannelier, la récolte de l'écorce intérieure de la ramure est valorisée par l'utilisation des parties restantes. Les branches écorcées servent à se chauffer tandis que le feuillage est recyclé par les bouilleurs de cru locaux. Les baies qui font suite aux fleurs sont comestibles, évoquant un peu les clous de girofle. Séchées, elles offrent les mêmes propriétés thérapeutiques et ont le même goût que les bâtons de cannelle, permettant de donner du relief à des plats orientaux, des thés, des tisanes, des vins chauds, des compotes ou autres salades de fruits.

Un peu d'histoire...

Le nom générique vient du mot grec « kinnamômou » qui désignait dans l'antiquité cet arbre à l'écorce aromatique, dérivant lui-même du mot « Kinein » signifiant enroulé. Cela fait référence aux lambeaux d'écorce qui s'enroulent en séchant.

Le nom spécifique zeylanicum désigne l'origine de l'espèce : Ceylan.

Le nom « cannelle » vient du latin « canna » signifiant roseau ou tuyau encore en référence à la présentation en petits bâtons de la cannelle.

La récolte de la cannelle se fait tous les 2 ans à la saison des pluies par coupe des drageons poussés depuis deux ans après recépage. La partie interne de l'écorce est détachée puis mise à sécher en emboîtant plusieurs lambeaux. C'est lors du séchage que ces lambeaux s'enroulent naturellement formant les bâtonnets de cannelle.

Dansle commerce, on peut trouver deux types de bâtons de cannelle : ceux de la cannelle de Ceylan et ceux de la cannelle de Chine issus de Cinnamomum cassia.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides