Pêcher

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Pêcher en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Pêcher

  • Nom(s) latin(s)

    Prunus persica

  • Famille

    Rosacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre fruitier

    Plante comestible ▶ Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Ouvert ou divergeant
    Palissable
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 5 m
  • Largeur à maturité

    2 à 4 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Difficile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Verger Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

C'est dans le Sud que le pêcher se plaira le plus même s'il est possible de le cultiver au Nord en prenant la précaution de le protéger du vent et des gelées.

Son entretien est assez difficile car le pêcher demande des soins particuliers comme la taille, indispensable pour assurer une bonne fructification.

Sa floraison blanche ou rose, bien qu'éphémère, est du plus bel effet au printemps.

Il existe une très grande variété de pêches. Ce fruit possède une peau veloutée et sa couleur varie du jaune au rouge, en passant par le rose. Sa chair est elle aussi colorée : jaune, blanche ou rouge selon les variétés. La pêche se prête à de nombreuses recettes de cuisine.

Espèces et variétés de pêchers

Toutes les variétés de Prunus persicasont autofertiles. Elles sont nombreuses (plus de 300 environ en France) et comprennent les pêches à chair jaune (souvent de gros calibre, résistantes, fermes et sucrées) et les pêches à chair blanche (plus fragiles, très parfumées et juteuses).

On trouve aussi les pêches plates très juteuses, les pêches de vigne petites et fondantes, la pavie à noyau adhérent et à peau orangée.

Vous distinguerez aussi les brugnons qui sont des pêches à peau lisse et au noyau adhérent, et les nectarines qui sont des pêches à peau lisse aussi et au noyau libre.

Pêches jaunes

'Triumph'

Pêcher 'Triumph'
  • Caractéristiques du fruit - Usage : Gros fruits jaunes, saveur excellente.
  • Périodes de floraison et de récolte : Floraison en avril. Maturité mi-août.
  • Qualités du pêcher : Rustique jusqu'à -15 °C. Vigoureux.

'Arp Beauty'

Pêcher 'Arp Beauty'
  • Caractéristiques du fruit - Usage : Chair très sucrée et goûteuse.
  • Périodes de floraison et de récolte : Maturité 2e quinzaine de juillet.
  • Qualités du pêcher : Vigueur moyenne. Bonne productivité. Sensible à la cloque.

'J.H. Hale'

Pêches jaunes 'J.H. Hale'
  • Caractéristiques du fruit - Usage : Très gros fruit (500 g) parfumé et sucré, chair tendre.
  • Périodes de floraison et de récolte : Maturité 2e quinzaine d’août.
  • Qualités du pêcher : Excellente productivité. Sensible à la cloque. Pollinisation croisée conseillée.

'Roussane de Rodez'

Pêches jaunes 'Roussane de Rodez'
  • Caractéristiques du fruit - Usage : Fruit très coloré, goûteux et sucré.
  • Périodes de floraison et de récolte : Floraison mars-avril. Maturité mi-août.
  • Qualités du pêcher : Arbre très vigoureux. Productivité moyenne. Résistant aux maladies mais sensible aux gelées.

'Roussanne de Monein'

Pêches jaunes 'Roussanne de Monein'
  • Caractéristiques du fruit - Usage : Fruit jaune taché de rouge. Chair juteuse excellente.
  • Périodes de floraison et de récolte : Maturité début août.
  • Qualités du pêcher : Moyennement rustique. Mise à fruit abondante.

'Vire coton'

Pêcher 'Vire coton'
  • Caractéristiques du fruit - Usage : Chair tendre et sucrée.
  • Périodes de floraison et de récolte : Maturité 2e quinzaine d'août.
  • Qualités du pêcher : Rustique. Productive. Moyennement résistante à la cloque.

Pêches blanches

'Reine des vergers'

Pêches blanches 'Reine des vergers'
  • Caractéristiques du fruit - Usage : Fruit rose-rouge, juteux et sucré. Se conserve 10 jours.
  • Périodes de floraison et de récolte : Fleurit fin mars. Récolte début septembre.
  • Qualités du pêcher : Arbre vigoureux. Bon producteur. Résistant au froid (-10 à -15 °C) et aux maladies.

'Charles Roux'

Pêches blanches 'Charles Roux'
  • Caractéristiques du fruit - Usage : Gros fruit rouge et jaune, chair blanche fine et juteuse.
  • Périodes de floraison et de récolte : Floraison fin mars. Récolte entre fin juillet et mi-août.
  • Qualités du pêcher : Peu sensible aux gelées tardives mais sensible à la rouille.

'Charles Ingouf'

Pêcher 'Charles Ingouf'
  • Caractéristiques du fruit - Usage : Gros fruits rouge-rosé, chair juteuse et sucrée.
  • Périodes de floraison et de récolte : Floraison début avril. Récolte début juillet.
  • Qualités du pêcher : Arbre vigoureux. Rustique (-15 °C) mais sensible à la cloque.

'Amsden'

Pêcher 'Amsden'
  • Caractéristiques du fruit - Usage : Fruits de taille moyenne, rouge à chair blanche.
  • Périodes de floraison et de récolte : Floraison assez précoce. Maturité fin juin début juillet.
  • Qualités du pêcher : Vigoureux. Mise à fruits rapide. Rustique et résistant aux maladies.

Pêches de vigne

'Lisette'

Pêches de vigne 'Lisette'
  • Caractéristiques du fruit - Usage : Petits fruits à chair blanc verdâtre.
  • Périodes de floraison et de récolte : Floraison tardive. Maturité à partir de mi-août.
  • Qualités du pêcher : Arbre vigoureux. Mise à fruits rapide et abondante.

Pêche de vigne jaune

Pêches de vigne Pêche de vigne jaune
  • Caractéristiques du fruit - Usage : Petit fruit arrondi, de couleur jaune-orangé. Chair jaune très sucrée et acidulée.
  • Périodes de floraison et de récolte : Floraison tardive. Maturité début septembre.
  • Qualités du pêcher : Adaptée aux climats du nord.

Pêches plates (ou pentoo)

Saturne®

Pêches plates (ou pentoo) Saturne®
  • Caractéristiques du fruit - Usage : Pêche blanche à bonne qualité gustative.
  • Périodes de floraison et de récolte : Floraison abondante à odeur de miel. Mûrit début août.
  • Qualités du pêcher : Floraison très décorative.

Pêchers nains

Bonanza®

Pêcher Bonanza®
  • Caractéristiques du fruit - Usage : Fruits à chair jaune.
  • Périodes de floraison et de récolte : Floraison en mars. Fructification en août.
  • Qualités du pêcher : De 1,50 à 2 m. Sensible au gel et à la sécheresse

Crimson®

Pêchers nains Crimson®
  • Caractéristiques du fruit - Usage : Fruits à chair jaune.
  • Périodes de floraison et de récolte : Floraison mars-avril. Fructification août-septembre.
  • Qualités du pêcher : De 1 à 1,20 m. Feuillage pourpre.

Pêches Pavie

'Babygold'

Pêcher 'Babygold'
  • Caractéristiques du fruit - Usage : Fruits à chair jaune. Idéal pour pêche en sirop.
  • Périodes de floraison et de récolte : Maturité en août.
  • Qualités du pêcher : Craint le gel.

'Pavie sanguine'

Pêches Pavie 'Pavie sanguine'
  • Caractéristiques du fruit - Usage : Fruit sucré de bonne qualité. Chair colorée en rouge. Convient aux conserves.
  • Périodes de floraison et de récolte : Maturité tardive, fin septembre début octobre.
  • Qualités du pêcher : Vigoureux.

Brugnons

'Silver Lode'

Brugnons 'Silver Lode'
  • Caractéristiques du fruit - Usage : Gros brugnons rouges parfumés à chair blanche.
  • Périodes de floraison et de récolte : Maturité en août.
  • Qualités du pêcher : Arbre productif. Adapté aux régions du sud.

'Violet Cardinal'

Pêcher 'Violet Cardinal'
  • Caractéristiques du fruit - Usage : Chair rosée juteuse sucrée et fondante.
  • Périodes de floraison et de récolte : Floraison tardive. Maturité en fin août.
  • Qualités du pêcher : Régions froides.

Nectarines

'Fantasia'

Nectarines 'Fantasia'
  • Caractéristiques du fruit - Usage : Gros fruit rouge et jaune orangé à chair jaune ferme juteuse et sucrée.
  • Périodes de floraison et de récolte : Floraison précoce. Maturité en août.
  • Qualités du pêcher : Craint les gelées tardives. Sensible à la cloque.

'Précoce de Croncels'

Nectarines 'Précoce de Croncels'
  • Caractéristiques du fruit - Usage : Fruit rouge pourpre, chair fondante blanche, juteuse, sucrée.
  • Périodes de floraison et de récolte : Maturité 2éme quinzaine de juillet.
  • Qualités du pêcher : Arbre vigoureux et fertile. Cultivable en espalier.

Semis et plantation du pêcher

Semis et plantation du pêcher

Le pêcher peut atteindre de 3 à 5 m de hauteur et de 2 à 4 m de large (certaines variétés naines sont cependant plus petites). Il a un port étalé et ses feuilles caduques sont d'un beau vert franc.

Généralement, le pêcher fructifie quand il atteint 2 à 4 ans et peut produire des fruits durant 15 à 20 ans. Vous pourrez le cultiver au jardin mais également en bac.

Semer un noyau de pêche

La pêche de vigne, variété ancienne et tardive, se multiplie sans difficulté par semis de noyau. Retenez que, si vous êtes adepte des greffes, planter des noyaux est non seulement économique mais c'est aussi un moyen d'obtenir facilement des portes-greffes.

Le plant issu de semis de noyau ne comporte pas toujours les mêmes caractéristiques que le pied mère. Toutefois, ce n'est pas le cas pour les variétés anciennes comme la pêche de vigne.

Après avoir récupéré le noyau du fruit, prévoyez l'opération plutôt sur la deuxième moitié de l'été.

  • Enlevez soigneusement, à l'aide d'une brosse dure, la pulpe qui entoure le noyau avant de le laisser sécher une dizaine de jours à l'air libre.
  • Déposez au fond d'un grand pot en terre cuite une bonne couche de billes d'argile ou de gravier pour assurer un bon drainage.
  • Remplissez le pot d'un mélange composé de 2/3 de sable et de 1/3 de terreau jusqu'à 7 cm du rebord.
  • Enterrez le noyau entre 5 et 10 cm de profondeur, puis arrosez.
  • Déposez le pot à l'abri contre un mur au nord.
  • Veillez à ce que la terre reste humide. N'ayez crainte du froid car les graines en ont besoin pour que se déclenche la germination.
  • Au printemps suivant, plantez la jeune pousse dans un sol bien ameubli et enrichi. Veillez à l'exposer au soleil à l'abri du gel et des vents dominants.
  • Pour la formation de l'arbre, supprimez les feuilles et un tiers des rameaux qui apparaissent sur le bas du tronc. Supprimez-les au ras du tronc lors de la taille de printemps. Ainsi, vous favoriserez l'allongement de la tige tout en constituant un tronc solide.
  • Sur ce jeune arbre issu de semis, les premiers fruits devraient apparaître dès la troisième année.

Planter un pêcher

Choisissez pour votre pêcher une exposition en plein soleil. Sachez qu'il faut qu'il soit à l'abri des vents dominants et des gelées à cause de la précocité de la floraison et de son caractère frileux.

C'est dans le sud de la France que le pêcher réussit le mieux. Si vous habitez dans le nord, palissez votre pêcher contre un mur exposé au soleil.

Note : pour les balcons, choisissez une variété naine qui a l'avantage d'être compacte. Elles viennent très bien en bac. Elles fleurissent joliment et donnent quelques fruits.

Plantez votre pêcher à l'automne ou au printemps dans un sol léger, profond, bien drainé, même sec et caillouteux mais surtout pas calcaire.

Note : sous forme de scion ou de gobelet, le pêcher à racines nues se plante d'octobre à mars. Vous ne trouverez plus d'arbres à racines nues en avril. Et dans le cas contraire, il vaut mieux ne pas les acheter !

Les pêchers étant autofertiles, vous ne serez pas obligé de planter d'autres variétés à proximité. Toutefois, la présence d'un autre arbre situé à proximité favorisera la production.

Attention : si vous ne plantez pas votre pêcher dans la semaine qui suit son achat, mettez-le en jauge dans un endroit ombragé de votre jardin.

  • Creusez un trou d'une soixantaine de centimètres de profondeur et de 1 m de diamètre, de manière à bien ameublir la terre.
  • Retirez cailloux et racines de mauvaises herbes.
  • Déposez 2 poignées de poudre de corne torréfiée mélangée à de la terre au fond du trou de plantation.
  • Rebouchez le trou de moitié avec de la terre additionnée de terreau de plantation ou de fumier composté.
  • Rafraîchissez l'extrémité des racines du pêcher et pralinez-les. Le pralin, élaboré à partir d'un mélange gras de terre et de fumier ou de compost permet de constituer un enrobage collant qui protège les racines et stimule la reprise de la plante.
  • Mettez en place un tuteur.
  • Installez votre pêcher : le collet doit se trouver au niveau du sol.
  • Rebouchez le trou avec un mélange de bonne terre.
  • Tassez bien au pied de l'arbre.
  • Formez une cuvette de terre autour du pied et remplissez-la d'eau.

Note : pour l'obtention d'une forme en gobelet du pêcher, vous devrez tailler les rameaux à environ 25/30 cm du haut du tronc (au-dessus d'un bourgeon placé vers l'extérieur de la ramure) et ne conserver que les 3 à 5 branches les mieux placées. Pour le pêcher en scion, vous devrez étêter le pêcher à la hauteur désirée afin de former le tronc et supprimer les rameaux en trop grand nombre.

Culture et entretien du pêcher

Culture et entretien du pêcher

Le pêcher a besoin de soins réguliers. Il faudra non seulement bien choisir son lieu de plantation mais aussi surveiller sa croissance et son entretien.

Les traitements d'hiver du pêcher

Lorsque les bourgeons commencent à gonfler, pulvérisez de la bouillie bordelaise contre la cloque du pêcher. Ce traitement préventif est également efficace contre la maladie criblée ou corynéum ainsi que contre la moniliose. Recommencez 10 jours plus tard.

Effectuez 2 nouveaux traitements de bouillie bordelaise, espacés de 15 jours, à la chute des feuilles.

Les soins d'été du pêcher

En mai, il faut impérativement que vous interveniez sur votre pêcher pour éclaircir les fruits, trop nombreux pour bien se développer.

  • Conservez 6 à 8 fruits sur 1 m de rameau.
  • Taillez les pousses qui portent des fruits à 5 feuilles au-dessus des pêches favorisant ainsi leur croissance.
  • Sur les variétés tardives qui risquent de manquer de soleil, il est possible de supprimer les feuilles qui masquent les fruits pour aider ces derniers à prendre une belle coloration.

L'arrosage du pêcher

Au niveau de l'arrosage, restez prudent car le pêcher craint à la fois la sécheresse et l'excès d'eau. Ses besoins en eau sont moyens et le plus important pour lui est d'avoir un excellent drainage.

Évitez à votre pêcher tout stress hydrique. Aussi, pour assurer une bonne fructification, arrosez régulièrement d'avril à septembre.

  • Pour arroser, utilisez si possible de l'eau de pluie que vous aurez recueillie.
  • Pour que l'eau ne s'étale pas et reste bien au-dessus des racines, faites une cuvette de terre autour du pied.
  • Afin que l'eau aille directement au niveau des racines, vous pouvez lors de la plantation, mettre en place un tuyau avec une extrémité au contact de ses racines. Vous effectuerez alors l'arrosage directement par ce tuyau.
  • Dans tous les cas de figure, surtout en période de fortes chaleurs, arrosez de préférence tard le soir ou tôt le matin.

Bon à savoir : vous constaterez très facilement les signes d'un manque d'eau : les feuilles palissent et se replient.

L'apport d'engrais pour le pêcher

Chaque année au printemps, apportez un engrais pour arbres fruitiers et en automne une fumure organique.

Le paillage du pêcher

Le paillage du pied du pêcher est important. Il permet de protéger les racines des fortes chaleurs de l'été.

Taille du pêcher

En raison de son mode de fructification qui engendre la formation de beaucoup de bois mort, le pêcher est l'arbre fruitier à noyau le plus exigeant en matière de taille.

Le pêcher fructifie sur les pousses de l'année précédente et les rameaux qui ont produit meurent quelques semaines après avoir fructifié.

Vous devrez pratiquer une taille de fructification en février-mars avant la floraison et éventuellement en avril après la mise à fleurs.

Maladies, nuisibles et parasites

Comme la plupart des arbres fruitiers, le pêcher est sensible aux attaques des insectes (pucerons, thrips, cochenilles, tordeuses orientales du pêcher, petites mineuses du pêcher) et ainsi qu'aux maladies (moniliose, oïdium, tavelure, etc.).

Cependant, les maladies les plus fréquentes chez le pêcher sont la cloque du pêcher et la maladie criblée (coryneum).

La cloque du pêcher

La maladie est due au champignon Taphrina deformans. C'est l'attaque la plus redoutable que subit le pêcher. La cloque du pêcher peut bien souvent entraîner la perte totale de la récolte.

Lors d'un printemps froid et humide, la maladie se caractérise par l'apparition de feuilles boursouflées et rougeâtres. Les premières feuilles visées sont celles qui sont toutes jeunes encore pliées. Elles prennent un aspect gaufré, s'enroulent sur elles-mêmes avant de se dessécher et de tomber. Les rameaux sont également touchés, ils s'arrêtent de pousser, se déforment et se tordent.

Sachez tout d'abord que le champignon passe l'hiver à l'état de spores au niveau des bourgeons et dans les creux formés par les rameaux. Il se développe en formant un grand nombre de spores aussitôt que la température a atteint 7 °C.

C'est à la fin de l'hiver et au début du printemps que vous devez agir avant la naissance des feuilles en traitant à la bouillie bordelaise. En effet, pour la cloque du pêcher, rien ne remplace le traitement préventif qui est le seul efficace contre ce champignon.

Si la maladie est déjà installée, vous ne pourrez éviter sa propagation qu'en retirant les feuilles touchées, en supprimant les branches les plus atteintes et en renouvelant une pulvérisation à base de bouillie bordelaise.

Coryneum (la maladie criblée)

Cette maladie se manifeste par des taches circulaires grisâtres sur les feuilles, entourées d'un halo rouge, dont le centre se nécrose. Ce criblage caractéristique du feuillage dû au champignon a donné le nom populaire de la maladie « maladie criblée » ou « coup de fusil ».

Le feuillage et les fruits se dessèchent, les feuilles criblées jaunissent et tombent. Dans les cas les plus sévères, le champignon attaque aussi les extrémités des jeunes rameaux. Les risques de contamination sont importants au printemps et en automne.

Le traitement est le même que pour la cloque du pêcher.

Récolte des pêches

Les fruits se gorgent doucement de soleil puis parviennent à maturité sur une période de temps réduite. Organisez-vous et établissez un calendrier des cueillettes. Si votre jardin est bien étudié, vous aurez sélectionné des variétés précoces, de mi-saison et tardives.

Tenez bien compte que la pêche est un fruit fragile, il n'est pas question, en saison, de gauler les fruits.

Conseil : il est possible de protéger vos arbres contre la gourmandise des oiseaux en installant filets à mailles ou épouvantails.

Quand et comment récolter ?

Récoltez vos pêches, en fonction des variétés, de début juillet à fin août, voire septembre pour quelques variétés. À maturité, le fruit est bien coloré, souple au toucher et se détache bien de l'arbre.

Les pêches étant des fruits délicats, prenez garde de ne pas les entrechoquer au moment de la récolte. Évitez aussi de les tasser dans les clayettes ou les cagettes. Préférez les cagettes alvéolées.

La conservation de la pêche

Les fruits d'été, comme la pêche, sont consommés dans les jours qui suivent la cueillette quand ce n'est pas le jour même. Vous pourrez conserver vos pêches de 3 à 5 jours dans un local frais. Évitez le réfrigérateur qui détruit les arômes et rend les pêches cotonneuses. Il est cependant possible de les congeler crues simplement pelées et dénoyautées.

La pêche se prête à la préparation de nombreux desserts : confitures, salade de fruits, pêche Melba, tartes, compote… ou juste pochée dans un vin rouge.

Vous pouvez également l'essayer dans des recettes salées. Elle accompagne délicieusement le canard, le foie de veau, les viandes blanches et les volailles.

Enfin, on retrouve aussi la pêche en conserve.

Note : la valeur nutritive de la pêche est de 40 kcal/100 g, avec 9 % de glucides seulement. Savoureuse, juteuse et rafraîchissante, elle est riche en vitamine C, en provitamine A, en potassium, phosphore, magnésium, fer mais aussi en manganèse, cuivre, zinc, iode et sélénium. Enfin, ses fibres aident au bon fonctionnement du transit intestinal.

Multiplication du pêcher

Multiplication du pêcher

La plupart des pêchers seront multipliés par greffe, notamment par la greffe en écusson en été.

Les choix du porte-greffe

Le choix dépend du sol mais aussi de la région et de son climat :

  • En sol sain, profond et non calcaire, utilisez le franc de pêcher (issu de semis de noyaux) qui est vigoureux.
  • En sol lourd et humide, voire calcaire, notamment dans les régions du Nord, faites appel au prunier Saint-Julien.
  • En sol sec et calcaire, et particulièrement dans le Midi, utilisez l'amandier.
  • Dans le Sud-Ouest, choisissez plutôt les hybrides pêcher-amandier qui sont vigoureux et cultivables en sols calcaires.

La greffe en écusson du pêcher

Procédez à la greffe en écusson avant la fin août. Prélevez toujours un greffon sur une plante productive et saine, exempte de maladies.

La greffe consiste à souder deux végétaux : le porte-greffe enraciné au sol servant de support et le greffon, inséré au porte-greffe, destiné à se développer.

Elle est particulièrement adaptée si vous souhaitez modifier les caractéristiques de votre pêcher. Par exemple, pour l'adapter à un environnement défavorable et améliorer les qualités du fruit.

La greffe en écusson limite les gaspillages de greffons. Un seul œil est suffisant pour réaliser le greffage. Par ailleurs, vous n'aurez que 2 semaines à attendre pour voir si la greffe a pris.

Conseils écologiques

La bonne période pour pailler le pêcher est le milieu de l'automne.

C'est aussi le moment où vous procéderez au nettoyage des massifs et à quelques travaux de taille. Passez les bois sains dans un broyeur de végétaux pour constituer un paillage écologique, économique et de bonne qualité.

Un peu d'histoire…

Il y a plus de 5 000 ans avant J.-C, le pêcher, petit arbre au port ample de la famille des Rosacées, poussait déjà en Chine à l'état sauvage. Son fruit était considéré comme un symbole d'immortalité et de fertilité.

Le pêcher gagne l'Europe dès le Moyen-Âge en passant par la Perse grâce aux caravanes de la route de la soie, la Grèce par Alexandre le Grand, l'Italie sous le règne d'Auguste. C'est au XVIIe siècle que la pêche commence à être cultivée en France à grande échelle.

Louis XIV appréciait beaucoup ce fruit  : 33 variétés différentes étaient cultivées à Versailles. Certaines portaient des noms charmants comme le 'Téton de Vénus', l''Admirable', la 'Belle de Vitry' ou encore la 'Belle de Chevreuse'.

Aujourd'hui, près de la moitié de la production mondiale de pêches est assurée par la Chine. En Europe, on retrouve des pêchers surtout en Italie, en Espagne, en Grèce et dans le sud de la France, notamment en Ardèche, Bouches-du-Rhône, Drôme, Gard et dans les Pyrénées-Orientales.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
JG
jean-philippe gaspar

plombier | jean-philippe

Expert

mn
marc naboulet

spécialiste de la résine époxy | ambiance résine

Expert

jean marius d'alexandris

epuration biologique des eaux usées | lyseconcept

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Produits



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.

Liens rapides