Sedum

Sedum en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Sédum des jardins, Orpin des jardins, Grand orpin

  • Nom(s) latin(s)

    Sedum

  • Famille

    Crassulacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 0,60 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 0,70 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    7 à 9 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Rocaille Potager Muret Talus
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le sédum est une plante vivace succulente, très rustique, de la famille des Crassulacées. Elle se décline en plusieurs espèces et en une multitude de variétés. Ses tiges épaisses et ramifiées forment une touffe dressée et évasée de 30 à 60 cm. Les feuilles ovales, non persistantes, sont épaisses, charnues. Au début de l'été apparaissent les boutons floraux regroupés en bouquets verts presque plats à l'extrémité des tiges. En fin d'été, les nombreuses petites fleurs étoilées à 5 pétales s'ouvrent, blanches, roses ou pourpres. Elles perdurent jusqu'aux gelées, prenant des teintes rouillées en hiver, et restent décoratives.

Le Sedum telephium, plante grassouillette qu'on appelle « sédum reprise », se trouve un peu partout en France, à l'état sauvage, aussi bien en montagne douce qu'à la campagne, sur les talus, le long des lisières, dans les fossés, entre des rochers, bien qu'elle soit plus rare dans le midi. Elle fut considérée comme un légume sauvage jusqu’au milieu du siècle dernier, surtout qu'elle pousse en colonie, et les récoltes sont donc abondantes. N'hésitez pas à inviter cette sauvageonne dans votre jardin. La touffe, adulte, mesure 30 à 60 cm. Les feuilles épaisses, lisses, dentées, mates, vert bleuté, sont présentes sur des tiges raides, cassantes, dressées et ramifiées. La floraison en corymbes rose pourpre mêlée de vert a lieu de juillet à septembre.

Ce n'est pas parce que ces sedums fleurissent d’août à octobre qu'ils sont à négliger avant : dès mars, le ravissant feuillage anime massifs et potées. Et lorsque les fleurs fanent et que le feuillage disparaît, les tiges sèches restent décoratives. La touffe, bien structurée, reste nette si le sol n'est pas trop riche.

Note : n'hésitez pas à en faire des bouquets, les fleurs tiennent bien en vase.

Espèces et variétés de Sedum

Il existe des Sedum à port rampant ou tapissant, traités dans une autre fiche, comme Sedum âcre, le poivre des murailles.

Sedum

'Bertram Anderson'

Sedum 'Bertram Anderson'
  • Caractéristiques : Feuillage pourpre presque noir.
  • Floraison : Rose vif.

'Elsie Gold'

Sedum 'Elsie Gold'
  • Caractéristiques : Feuillage bleuté.
  • Floraison : Rose puis brique.

'Herbstfreude' syn. 'Autumn Joy'

Sedum 'Herbstfreude' syn. 'Autumn Joy'
  • Caractéristiques : Feuilles vertes, panachées de jaune pâle.
  • Floraison : Fleurs roses.

‘Matrona’

Sedum ‘Matrona’
  • Caractéristiques : Vert clair nuancé de pourpre aux reflets roses.
  • Floraison : Rose nacré.

Sedum spectabile

Espèce type

Sedum spectabile Espèce type
  • Caractéristiques : Il forme des touffes buissonnantes de 50 à 60 cm en tout sens. Feuillage vert lumineux.
  • Floraison : Rose mauve.

'Iceberg'

Sedum spectabile 'Iceberg'
  • Caractéristiques : Feuilles vert bleuté.
  • Floraison : Blanc.

'Brilliant'

Sedum spectabile 'Brilliant'
  • Caractéristiques : Feuillage vert clair bleuté.
  • Floraison : Fleurs rose foncé.

'Carmen'

Sedum spectabile 'Carmen'
  • Caractéristiques : Feuillage bleuté.
  • Floraison : Fleurs rose foncé.

'Septemberglut'

Sedum 'Septemberglut'
  • Caractéristiques : Feuillage glauque.
  • Floraison : Fleurs pourpres.

Sedum telephium

'Atropurpureum'

Sedum telephium 'Atropurpureum'
  • Caractéristiques : Feuilles vert bleuté.
  • Floraison : Rose pourpre.

'Linda et Rodney'

Sedum 'Linda et Rodney'
  • Caractéristiques : Tiges pourpres et feuilles brun foncé. Bel effet panaché.
  • Floraison : Fleurs aux sépales roses et au cœur rouge.

Plantation du sédum

Plantation du sédum

Stan Shebs/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Installez-le en massif, en grandes rocailles ou en bordure, au soleil, en sol ordinaire, bien drainé, sableux ou argileux. Le sédum supporte même les sols calcaires et pauvres. En sol trop riche, la touffe s'affaisse. Prévoyez 7 à 9 pieds par m².

En pot, optez pour un bon drainage et un substrat composé de terreau et de sable.

Quand planter le sédum ?

Au printemps ou à l'automne.

Comment le planter ?

Faites un trou de 3 à 4 fois le volume de la motte. Si votre sol est mal drainé, mettez une couche de graviers au fond du trou et ajoutez du sable à la terre d'origine. Pour aider à la reprise, ajoutez une poignée de compost. Arrosez. Ne paillez pas avec du végétal : préférez un paillage de graviers.

En pot, ne lésinez pas sur le drainage, en fond.

Idées d'association

Nepeta

Installez des sédums en bordure en compagnie de cette vivace qui remplace avantageusement la lavande au nord de la Loire.

Aster

Avec leurs grandes diversités de couleurs et de port, les asters font sensation en massif.

Géranium vivace

Très rustique et facile de culture, le géranium vivace est idéal, entre autres, pour faire une jolie potée.

Pérovskia

Très résistant à la sécheresse comme au froid, le pérovskia se plaît en rocaille ensoleillée.

Culture et entretien du sédum

Culture et entretien du sédum

Peter Leitheiser/Public Domain/Wikimedia

L'arrosage, en pleine terre, est à suivre pendant les premières semaines de plantation ; ensuite, c'est une « plante chameau ». Renouvelez le paillage de graviers tous les ans.

En pot, arrosez lorsque la terre est totalement sèche. Ne laissez jamais de coupelle sous le contenant, et en plein hiver, veillez à ne pas mettre le pot sous une gouttière.

Taille du sédum

En novembre ou décembre, le feuillage disparaît complètement pour ne laisser que les tiges et les fleurs séchées. La souche repartira à l'arrivée du printemps. Ne coupez pas ces tiges sèches avant l'hiver. Elles animent le jardin pendant la mauvaise saison, avec leurs inflorescences caramel ou marron qui se déguisent joliment sous le givre ou la neige. De plus, les graines fournissent gîte et pitance à la petite faune. Attendez début mars pour rabattre ces tiges au ras du sol.

Maladies, nuisibles et parasites

En début de végétation, méfiez-vous des limaces et des escargots.

En sol mal drainé, la plante est sujette à la pourriture de racines lors d'un excès d'eau.

Multiplication du sédum

Multiplication du sédum

Pethan/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Quand et comment diviser ?

La division s'opère plutôt au printemps, bien que cela soit possible en automne à la fin de floraison. Sortez la touffe à l'aide d'une fourche bêche. Détachez les éclats à la main : chacun doit comporter au moins un œil. Repiquez-les aussitôt en pleine terre, ou en conteneur.

Quand et comment bouturer ?

Le bouturage se pratique au printemps. Prélevez des tiges de 15 cm, ôtez les 3/4 des feuilles du bas. Laissez sécher les tiges à l'air libre pendant quelques heures, avant de les mettre en pot, dans un mélange de terreau et de sable.

Une autre méthode consiste à faire des bouquets, et à les oublier. Les tiges vont former des racines dans l'eau. Il ne reste qu'à couper les inflorescences, et à mettre ces boutures racinées en pot.

Conseils écologiques

Dans un jardin naturel, cultivé biologiquement, les sédums sont essentiels. Ils fleurissent à une période où il y moins de nourriture pour les insectes pollinisateurs, qui s'en régalent : abeilles, mouches et papillons sont attirés irrésistiblement vers ces plantes.

Si les limaces et les escargots, gourmands, ont l'habitude de grignoter vos sédums, faites appel aux remèdes de grands-mères : demi-pamplemousse évidé, face contre terre. Les gastéropodes viennent s'y grouper, il n'y a plus qu'à les ramasser. Le fameux bol de bière donne d'excellents résultats, si vous souhaitez les noyer, mais il paraît qu'ils attirent les limaces à 100 m à la ronde, et que les hérissons s'en délectent aussi ; cendres, sciure et coquilles d’œufs brisés les empêchent d'avancer…

Propriétés et usages

Tous les grands sédums sont comestibles. Les feuilles – et les jeunes pétioles – peuvent se manger d’avril à septembre, mais c’est vraiment en tout début de printemps qu’elles sont les meilleures, avec une consistance sans pareille. Épaisses, douces, tendres, goûteuses, juteuses, avec une saveur proche des pois gourmands, sans oublier une légère amertume, elles sont exquises crues : ajoutez une poignée à une salade de laitue ou à de mâche.

Vous pouvez aussi les servir chaudes : faites blondir 2 échalotes dans 1 cuillère à soupe d'huile d'olive, ajoutez quelques lardons fumés. Quand ils sont dorés, versez quelques poignées de feuilles de sedum, et laissez-les fondre 1 minute, pas plus. Salez à peine, poivrez, servez aussitôt.

Le sédum a des vertus purgatives et diurétiques. En externe, il soigne les aphtes, les petites brûlures, les petites plaies, et les cors. Il suffit d'ôter la cuticule qui recouvre les feuilles et de les appliquer régulièrement. Pour les cors, maintenez les feuilles à l'aide d'un sparadrap.

Un peu d'histoire…

Le nom du genre, Sedum, fut donné par Linné. Carl von Linné, né en 1707 et mort le 10 janvier 1778, est un naturaliste suédois qui a fondé les bases du système moderne de la nomenclature binominale. Sedum viendrait peut-être du latin, sedere, qui signifie « s'asseoir », allusion à la façon dont se fixent les espèces tapissantes sur les rochers. Ou de sedare qui signifie « calmer », « apaiser », faisant référence aux propriétés médicinales de certaines espèces, qui entraient dans la préparation de lotions pour soigner de petites plaies.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides