Prunier mombin

Prunier mombin en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Prunier mombin

  • Nom(s) latin(s)

    Spondias mombin

  • Famille

    Anacardiacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre fruitier | Arbre à fleurs

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs | Arbuste fruitier

    Plante comestible ▶ Arbuste fruitier | Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
    Ouvert ou divergeant
    Élancé ou colonnaire
    Palme ou parasol
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 10 m
  • Largeur à maturité

    2 à 3 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    0,25 plant/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Verger Plantation isolée Muret
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Arbre tropical de la famille des Anacardiacées, le prunier mombin ou Spondias mombin est l’arbre qui produit la prune mombin. Il connaît une bonne croissance lorsqu’il est cultivé à mi-ombre ou plein soleil. Peu rustique, il ne supporte pas les gelées. C’est un arbuste à conserver en serre froide ou à garder comme les plantes d’orangeraie, à l’abri en hiver.

Le prunier mombin est un bel arbre élancé à l’écorce gris brunâtre, épaisse et rugueuse, qui peut atteindre une vingtaine de mètres de hauteur dans sa région natale, nettement moins en culture. Ses feuilles, bien vertes, luisantes sont alternes, pennées et en grand nombre. Les toutes petites fleurs blanches ou jaunes, qui fleurissent de mai à juillet, sont regroupées en panicules très odorantes qui attirent les abeilles. Le calice a cinq dents aiguës, les pétales de la corolle sont aigus, en forme de lance.

De juillet à octobre apparaissent des grappes de petits fruits verts qui deviennent jaune d’or à maturité. Le fruit, la prune mombin, est une drupe à l’odeur bien particulière, comestible. Sa peau fine renferme un gros noyau à cinq loges, entouré d’une pulpe jaune parfumée, juteuse et acidulée.

C'est un arbuste fruitier souvent utilisé pour sa belle floraison, son feuillage coloré et ses fruits savoureux. Il se cultive parfaitement en bacs de gros volume pour avoir un bel arbuste ou en pots plus petits où il atteint 1,50 à 2 m. Si vous résidez dans un département d’outre-mer, il vous sera possible de le cultiver en pleine terre.

Espèces de prunier mombin

Spondias mombin est une espèce dans le genre Spondias qui contient environ 39 espèces. Deux espèces proches, mais distinctes sont à différencier par leur taille, leurs fleurs et leurs fruits.

Prunier mombin (Spondias mombin)

 Prunier mombin (Spondias mombin)
  • Port, feuillage, floraison : Hauteur en culture maximum 5 m. Feuillage très dense, fleurs blanches par centaines, en panicules.
  • Fruits : Fruits jaunes à orangés de 4 cm de diamètre.
  • Qualités : Robuste, grosse floraison odorante, fructification de qualité. Feuillage splendide.

Prunier chenille (Spondias purpurea)

 Prunier chenille (Spondias purpurea)
  • Port, feuillage, floraison : Hauteur en culture maximum 5 m. Feuillage très dense, fleurs blanches à jaunâtres par centaines, en panicules.
  • Fruits : Les fruits de cette espèce sont rouges, de 3 à 4 cm de diamètre.
  • Qualités : Magnifique floraison parfumée, très beaux fruits rouges délicieux. Feuillage splendide.

Plantation du prunier mombin

Plantation du prunier mombin

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

En France métropolitaine, le prunier mombin est à cultiver en pot ou bac volumineux. Dans les régions plus chaudes, cultivez-le en pleine terre.

Ces arbustes préfèrent une exposition ensoleillée et un sol au pH entre 5 et 8. Pour une croissance saine, ils ont besoin d'une couche arable du sol d'un minimum de 80 cm. Prévoyez donc un pot profond.

Quand planter le prunier mombin ?

Plantez le mombin en mai-juin si tout risque de gel est écarté. En cas de doute, attendez quelques semaines de plus.

Comment le planter ?

Plantez-le de préférence dans un sol sableux riche en humus. En revanche, évitez les sols trop calcaires ou acides, compacts où votre arbre risque de végéter.

En bac ou pot percé, apportez au fond une couche épaisse de gravier pour le drainage, puis mélangez 50 % de terre franche, 25 % de compost et 25 % de sable. Ajoutez à cela un fertilisant à libération lente, à raison de 3 g par litre de terre. Rempotez votre arbre et arrosez-le copieusement.

Tuteurez immédiatement la plante si le tronc est encore un peu faible.

Culture et entretien du prunier mombin

Culture et entretien du prunier mombin

mauroguanandi/CC BY 2.0/Flickr

Ces arbres aiment une humidité régulière au printemps et en été, ensuite les arrosages doivent être moindres.

Paillez en couche épaisse au pied afin de garder plus facilement l'humidité, mais aussi en prévention des adventices qui se font rapidement présentes en situation humide, même en pot.

Suivez le tuteurage pour que les liens ne rentrent pas dans l'écorce quand le tronc augmente de diamètre.

L'utilisation modérée d'engrais en granulés est possible, en respectant bien la dose d'usage.

Attention : un excès peut tuer votre arbre. Pour plus de sûreté dans le cas de culture en bac, utilisez une fertilisation liquide. Cependant, un surfaçage régulier avec un compost est préférable.

Taille du prunier mombin

Sa taille est facultative, surtout pratiquée par besoin esthétique, afin de lui garder un port homogène.

Quand tailler ?

En mars, avant le départ de végétation qui suit la montée du thermomètre.

Comment tailler ?

À l'aide d'un sécateur tranchant et désinfecté, coupez à 2 yeux au-dessus de la dernière ramification. Badigeonnez les plaies de tailles avec un mastic cicatrisant pour éviter les problèmes fongiques.

Profitez des bois de taille pour faire des boutures !

Maladies, nuisibles et parasites

C'est un arbre fruitier qui demande les mêmes soins que les autres pruniers. Il est assez rustique en ce qui concerne les problèmes phytosanitaires, cependant il est bon de signaler les éventuels problèmes.

En cas d'attaques de pucerons, de cochenilles ou d'aleurodes en cours de végétation, traitez avec des insecticides spécifiques.

Parmi les maladies cryptogamiques, la moniliose et la criblure sont les plus fréquentes.

  • La moniliose provoque le dessèchement des bouquets floraux suivi ensuite de chancres sur les rameaux, causant la mort des parties supérieures.
  • La criblure se manifeste par la formation de taches circulaires brunâtres sur les feuilles, qui perforent facilement. Sur les rameaux naissent de petites lésions circulaires qui laissent exsuder de la gomme.

Pour lutter dans ces deux cas, commencez par couper les rameaux malades et brûlez-les. Pulvérisez des fongicides à base de cuivre ou de thirame (pour la criblure). Procédez dès la chute des feuilles, jusqu'en janvier/février au plus tard.

Récolte

La prune mombin se mange crue, en jus, en confiture ou en crème glacée. Le fruit, mis à macérer dans du rhum seul ou avec d’autres fruits, donne un excellent punch. Le jus, fermenté et distillé, donne un alcool très apprécié. Les bourgeons et jeunes feuilles se cuisinent frais ou en légumes.

Quand et comment récolter ?

Récoltez à partir de juillet pour les premiers fruits, jusqu’en octobre pour les derniers.

Le fruit se récolte mûr, car une fois cueillies, les prunes ne mûrissent plus, elles s’abîment. La récolte commence donc lorsque le fruit se détache facilement.

La conservation de la prune mombin

Les prunes se conservent très bien 10 jours à l'air libre ou 3 semaines au réfrigérateur.

Multiplication du prunier mombin

Multiplication du prunier mombin

Scot Nelson/CC BY 2.0/Flickr

La multiplication du mombin se fait idéalement par bouturage, mais aussi par semis et greffage.

Quand et comment semer ?

Planter un noyau de prune mombin est une méthode simple et économique, cependant il vous faut attendre à 5 ans après le semis pour profiter d'une première récolte.

Semez les graines en pots à l'automne, sous abri simple, mais hors gel. Utilisez pour cela un terreau à semis additionné de 25 % de terre franche fine et 25 % de sable. La germination assez rapide donne des plants à rempoter au printemps suivant.

Quand et comment bouturer ?

Bouturez de façon habituelle en utilisant une hormone prévue à cet effet, à partir de l'utilisation des tronçons de tige semi-lignifiés. Repiquez en godets dans un terreau à semis. Première fructification 3 ans après.

Quand et comment greffer ?

Pour multiplier à l'identique le prunier mombin, la greffe reste le meilleur moyen. Optez pour la greffe en écusson qui se pratique dès la mi-août jusqu'à fin septembre aussitôt que l'écorce commence à se détacher de l'aubier. Première fructification 18 mois plus tard.

Conseils écologiques

Les feuilles saines produisent un humus améliorant, généré par leur décomposition. Ratissez le feuillage lors de sa chute, puis ajoutez-le à votre bac à compost.

Pour protéger le mombin, n'hésitez pas en prévention à pratiquer des pulvérisations de purin de prêle ou d'ortie qui vont renforcer les défenses de l'arbre et l'aider à lutter préventivement contre les maladies fongiques.

Un paillage au pied de l'arbre évite la pousse des mauvaises herbes, protège les racines du froid l'hiver et de l'évaporation de l'eau l'été.

Propriétés et usages

Le jus de prunes mombin, très riche en vitamines A, B1 et C, a des effets diurétiques. Les tisanes à base de feuilles servent à combattre les fièvres. L’infusion de fleurs et de feuilles traite également les inflammations. La gomme de l’arbre est utilisée comme expectorant.

Un peu d'histoire…

Le prunier mombin est originaire d’Amérique Centrale et du nord de l'Amérique du Sud où il pousse à l’état semi-sauvage. Il a été introduit dans les départements d'outre-mer au début du xxsiècle. Aux Antilles, l’arbre est surnommé cochon-prune, parce que les cochons sont friands des fruits qui tombent des arbres dans les forêts.

C’est Carl von Linné qui a décrit et dénommé ce prunier en 1753.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides