Orlaya

Orlaya en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Orlaya à grandes fleurs, Caucalis à grandes fleurs

  • Nom(s) latin(s)

    Orlaya grandiflora

  • Famille

    Apiacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Annuelle Bisannuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,05 à 0,45 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol frais
  • Densité

    5 à 7/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Prairie Massif ou bordure
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Suivant la date de semis, Orlaya grandiflora se comporte en annuelle ou en bisannuelle, et fleurit entre mai et septembre. De la famille des Apiacées (Ombellifères), elle mesure entre 35 et 70 cm, voire plus, le sol influant sur se taille.

Spontanée dans le sud de la France (on la trouve aussi en Europe centrale et orientale), elle apprécie le soleil. Elle forme une rosette basale, portée par une racine pivotante qui s'enfonce en profondeur. Ses tiges fines, très ramifiées, portent un feuillage finement découpé, et des fleurs disposées en ombelles blanches de 5 à 8 rayons. Les pétales des fleurs disposés sur le pourtour, très longs, accentuent l'effet de fine dentelle. Les fruits en forme d'œuf mesurent sont couverts d'aiguillons ivoire.

Les graines de cette plante sont très rustiques, aussi, si le terrain lui convient, elle se ressème à tout va, mais sans être envahissante, surtout que les jeunes plantules s'arrachent facilement. Elle a besoin d'un sol drainé, de préférence argilo-calcaire, même pauvre. Dans sa région d'origine, elle pousse dans les éboulis rocheux. La sécheresse ne lui fait pas peur : elle adore les étés chauds ! Elle n'aime pas la concurrence des racines.

Semez-la en massifs, dans la prairie fleurie, et, bien sûr, au jardin bouquetier, car cette plante fait merveille dans les compositions florales où l'on peut apprécier de près la forme des ombelles plates, larges de presque 10 cm, aux petites fleurs centrales, entourées de fleurs dissymétriques aux grands pétales blanc pur. Son feuillage très découpé participe au décor. Il est possible de faire sécher ces fleurs, afin de concocter des bouquets pour l'hiver.

Espèces et variétés d'Orlaya grandiflora

Bon à savoir :Orlaya grandiflora est son nom scientifique, mais on la trouve parfois sous la dénomination de caucalis à grandes fleurs.

Orlaya grandiflora

 Orlaya grandiflora
  • Taille : 0,35 à 0,70 m
  • Qualités : Annuelle ou bisannuelle. Massif, fleur à couper.

Orlaya grandiflora 'White Finch'

 Orlaya grandiflora 'White Finch'
  • Taille : Plus grande que la plante type ! Peut atteindre 1 m de haut.
  • Qualités : Annuelle ou bisannuelle. Massif, fleur à couper.

Semis d'Orlaya grandiflora

Semis d'<em>Orlaya grandiflora</em>

Stefan.Iefnaer/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où semer ?

Semez-la en massif, dans une prairie fleurie ou au jardin bouquetier. Installez-la au soleil, directement en place ou en caissette, en sol neutre ou argilo-calcaire, bien drainé.

Bon à savoir : plus la terre est pauvre, moins la plante sera haute. En terre humifère, elle atteint facilement 70 cm.

Quand semer Orlaya grandiflora ?

En début de printemps pour une floraison estivale, en annuelle, ou en fin d'été, pour une floraison en mai, en tant que bisannuelle.

Comment semer en caissette ?

En caissette, dans un terreau de semis, semez et recouvrez à peine les graines d'une fine pellicule de vermiculite. Maintenez une température comprise entre 8 et 15 °C et conservez le substrat frais, mais pas détrempé.

Repiquez les plantules des semis en caissettes lorsqu'elles ont au stade de 4 feuilles, en pot individuel de tourbe, ou en place. Attention, car les racines pivotantes sont fragiles en grandissant. Attendez la fin des gelées avant la mise en terre. Espacez les plants de 30 cm.

Comment semer l'orlaya en pleine terre ?

En pleine terre, en sol bien préparé, semez à la volée et recouvrez les graines d'une fine couche de terre de 5 mm. Éclaircissez à 30 cm.

Idées d'association

Iris

Très élégante, cette plante se marie bien avec les vivaces de caractère, qu’elle allège : iris, pivoines

Lavande

Elle accompagne bien les rosiers et les lavandes, s'acoquine parfaitement aux grandes verveines de Buenos Aires et aux graminées.

Eschscholtzia

Elle joue les contrastes avec des feuillages sombres ou des annuelles vives, comme les coquelicots ou les pavots de Californie.

Cosmos

Au contraire assure la blancheur d’un mixed border, en mélange avec des cosmos et des lavatères blancs.

Culture et entretien d'Orlaya grandiflora

Culture et entretien d'<em>Orlaya grandiflora</em>

Radio Tonreg/CC BY 2.0/Wikimedia

L'Orlaya grandiflora ne demande aucun entretien. Si le terrain lui plaît, elle va germer, grandir, fleurir et se resemer seule, sans intervention !

Les semis spontanés indésirables s'arrachent très facilement.

Note : les graines d'orlaya sont aussi belles que les fleurs, elles restent longtemps décoratives.

Maladies, nuisibles et parasites

Cette plante ne semble pas être sujette aux maladies ou attaques d'indésirables.

Multiplication d'Orlaya grandiflora

Multiplication d'<em>Orlaya grandiflora</em>

digital cat/CC BY 2.0/Flickr

Quand récolter les graines ?

Laissez les graines mûrir sur les plantes pour obtenir des semis spontanés. Lourdes, elles tombent juste au pied.

Pour les récolter, attendez qu'elles soient bien mûres.

Comment récolter les graines ?

Pour les semis spontanés, lorsque les graines sont tombées, arrachez les tiges sèches. Quelques semaines après, les graines germent.

Pour récupérer les graines, coupez les tiges dès que les graines sont mûres, secouez-les au-dessus d'un torchon, récupérez les graines. Vous pouvez les semer aussitôt, ou les conserver dans une enveloppe en papier.

Conseils écologiques

Dans le midi, certains jardiniers perpétuent une tradition ancestrale : ils font un purin avec le feuillage de cette plante, pour renforcer la résistance aux maladies et ravageurs des autres plantes, en particulier les fraisiers et les légumes du potager, par pulvérisation.

C'est une plante très mellifère, à adopter dans tout jardin naturel.

Propriétés et usages

Orlaya grandiflora est très apprécié en bouquet.

Pour les bouquets frais, cueillez le matin à la fraîche, lorsque les fleurs commencent juste à s'épanouir, avant que le pollen ne soit libéré. Mettez les fleurs coupées pendant quelques heures dans un seau d'eau, au frais et dans un endroit sombre. Au moment de composer votre bouquet, effeuillez les tiges afin qu'aucune feuille ne soit en contact avec l'eau du vase, afin d'éviter la prolifération des bactéries. Coupez les tiges en biseau et changez l'eau tous les deux jours. Ces fleurs, traitées ainsi, se conservent pendant une dizaine de jours.

Pour les bouquets secs, attendez que toute la rosée soit évaporée. Ôtez toutes les feuilles et mettez les tiges florales à sécher la tête en bas en petites bottes, dans un local sombre, sec et aéré.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides