Isoète

Isoète en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Isoète

  • Nom(s) latin(s)

    Isoetes

  • Famille

    Isoetacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif | Herbes et graminées

    Plante de bassin ▶ Totalement immergées

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
    Arrondi, en boule ou ovale
    Ouvert ou divergeant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0 à 0,45 m
  • Largeur à maturité

    0,10 à 0,30 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide
  • Densité

    16 plants/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Isoetes est peu spectaculaire, mais fondamentalement adapté à la vie aquatique, même si certaines espèces sont revenues en milieu semi-aérien. On les trouve naturellement présents dans les lacs et étangs des montagnes des Vosges, Auvergne, Lozère, Pyrénées-Orientales, Corrèze, Haute-Vienne, Loire-Inférieure. Leur répartition principale est l’Europe centrale et boréale, l’Islande, le Groenland, l’Amérique du Nord.

Il s’agit de petites plantes vivaces herbacées, glabres, aquatiques, à la tige réduite à une corme (bulbe) charnue surmontée d’une feuille linéaire. Ces feuilles persistantes se renouvellent progressivement au printemps et au début de l’été. Elles sont très appréciées en aquariophilie pour leurs petites dimensions, leur belle couleur et la facilité de culture.

Les organes supérieurs des plantes sont composés d’un pétiole filiforme et d’un limbe plat à semi-circulaire, voire circulaire entier. Ce dernier est spécialement dédié à la photosynthèse et doit donc sa couleur verte à la forte concentration de chlorophylle dans ses tissus. Longues de 5 à 40 cm, les feuilles (frondes) nombreuses, arrangées en spirale d'un vert tendre, sont souvent étalées au fond de l'eau. Leur port est flexueux, fréquemment recourbé, elles sont transparentes, linéaires, comprimées sur la face interne dans les deux tiers inférieurs.

Ce sont des plantes à bulbes bilobés ou trilobés. Les éléments mâles portés par les feuilles externes sont de petites macrospores blanches globuleuses, tandis que les femelles sur les feuilles internes sont des microspores rousses à faces presque lisses. Les isoètes ne fleurissent pas au propre sens du mot. Les racines poilues sont assez coriaces.

Isoetes est une plante d’eaux calmes. Elle supporte d’être temporairement exondée (mise hors de l’eau), si toutefois le substrat reste très humide. L’espèce colonise le bord des étangs à fond plat, sableux, neutres à acides. Elle pousse sous 10 à 50 cm d’eau pure et limpide.

De souplesse écologique réduite, la plante est strictement inféodée à ce type de milieu. Parfois mêlée à Littorella uniflora et à Lobelia dortmanna, son expansion est localement favorisée par la création de zones nettoyées tenues propres.

Si vous avez la chance de posséder un plan d’eau, les isoètes sont de magnifiques plantes à cultiver semi-immergées pour profiter de leur beau feuillage toujours vert, ou alors, plantées à l’intérieur d’un aquarium, sans entretien, elles font merveille.

Espèces d’Isoetes

Les isoètes font partie de la famille des Isoétacées qui ne comprend qu'un seul genre, Isoetes. Les isoètes comptent 140 espèces connues.

Isoetes lacustris

Isoète  Isoetes lacustris
  • Feuillage : 5 à 12 feuilles courtes (3 à 8 cm) vert foncé, rosées intérieurement, cylindriques.
  • Particularités : Macrospores blanches.
  • Qualités : Aquatique submergée. Très rustique.

Isoetes echinospora

 Isoetes echinospora
  • Feuillage : Feuilles de 5 à 12 cm vert tendre, planes.
  • Particularités : Peu robuste. Macrospores blanches.
  • Qualités : Aquatique submergée. Très rustique (présente au Groenland).

Isoetes sinensis

 Isoetes sinensis
  • Feuillage : Fines et nombreuses feuilles vert foncé, planes, de 15 à 30 cm de long.
  • Particularités : Cette espèce ressemble à un Liriope. Macrospores blanches.
  • Qualités : Semi-aquatique (seules les racines peuvent être immergées) à complètement aquatique.

Isoetes histrix

 Isoetes histrix
  • Feuillage : Feuilles de 3 à 12 cm filiformes, enroulées sur le sol.
  • Particularités : Espèce la plus terrestre de tout le genre Isoetes. Macrospores blanches.
  • Qualités : Supporte d’être cultivée hors de l’eau si le substrat est toujours trempé.

Isoetes boryana

 Isoetes boryana
  • Feuillage : Nombreuses feuilles dressées de 5 à 25 cm, vert pale, rouges dans la partie supérieure.
  • Particularités : Espèce amphibie, supporte un milieu partiellement aérien ou aquatique. Macrospores blanches.
  • Qualités : Présente à l’état naturel dans le sud du pays et en Espagne. Fréquente.

Isoetes velata

 Isoetes velata
  • Feuillage : Feuilles dressées de 8 à 35/40 cm d’un beau vert franc.
  • Particularités : Macrospores blanchâtres.
  • Qualités : Présente en Corse. Aquatique très rustique. Appréciée en aquariophilie pour son port dressé. Superbe esthétique.

Plantation de l'isoète

Plantation de l'isoète

W. Carl Taylor/Public Domain/Wikimedia

Où la planter ?

Comme il s'agit principalement de plantes aquatiques, plantez-les avec les racines dans l'eau voire complètement immergées. Le pH de votre eau doit être neutre à acide, ce qui est parfait pour les amateurs d'aquariophilie. Luminosité maximale.

Quand planter l'isoète ?

La plantation tout au long de l'année ne pose aucun problème, même si de mars à mai la saison est la meilleure.

Comment la planter ?

Ces plantes sont à la vente en petits godets ou paniers percés immergés, en jardineries au rayon bassins ou aquariophilie. Aucune préparation du sol n'est à prévoir. Vérifiez juste le pH de l'eau. Au bord d'un plan d'eau, émergées ou non, en aquarium, vous devez faire un trou de la grosseur du godet ou panier, puis y glisser le plant.

Fixez l'isoète avec un petit crochet pour le temps de l'enracinement. Une fois les plants bien accrochés à leur sol, vous pouvez ôter le crochet de fixation installé lors de la plantation.

Culture et entretien de l’isoète

Culture et entretien de l’isoète

W. Carl Taylor/Public Domain/Wikimedia

Pour le bien de la plante, assurez-vous que le pH reste neutre à légèrement acide. Évitez les eaux calcaires qui vont la faire jaunir.

Toujours pour son bien-être, nettoyez les environs directs de vos isoètes, car à cause de leur petite taille elles se font vite déborder par des plantes plus vigoureuses, ce qui leur est nuisible.

Aucune fertilisation n’est à prévoir pour les plans d’eau. En aquarium, les matières organiques rejetées par les poissons servent de nourriture aux plantes.

Note : la « floraison » de cette aquatique n’en est pas une. De juillet à octobre la deuxième année, vous verrez apparaître des macrospores pouvant être confondus avec des fleurs, bien que ce n’en soit pas.

Maladies, nuisibles et parasites

Attention aux poissons « Japonais » qui sont des amateurs de verdure. Nourrissez-les avec des extraits végétaux afin qu’ils n’aient pas de vues sur les belles feuilles de vos isoètes.

Aucun autre problème n’est à craindre, les escargots aquatiques étant plutôt des mangeurs d’algues que de plantes.

Multiplication de l’isoète

Multiplication de l’isoète

Pattavina Pete/Public Domain/Wikimedia

Dans la nature, les Isoetes se multiplient par semis, qu'il est impossible de réaliser à la main hors de l'eau.

La division de touffes est très facile, elle est la plus utilisée. De mars à mai, arrachez délicatement une touffe de plante, puis à l'aide d'un fin sécateur, ciseau ou couteau bien tranchant, sectionnez les différentes parties de votre touffe d'isoète.

Creusez un trou sous l'eau et installez vos nouveaux plants en prenant garde de ne pas tasser les racines au fond. Fixez le ou les plants avec un petit crochet métallique ou plastique. L'enracinement dans le nouveau milieu est rapide.

Conseils écologiques

Les isoètes sont de bonnes plantes oxygénantes, en plus d'être dépolluantes. Elles servent de support et d'apports de nutriments pour la faune aquatique.

Évitez l’utilisation de produits chimiques, que ce soit proche d’un plan d’eau ou dans un aquarium. Ce sont des milieux très particuliers à l’équilibre fragile, facilement mis en péril par des ruissellements d’eaux chargées en désherbants ou pesticides lors d’un usage à proximité. De même les produits d’entretien pour aquariums ne font pas toujours bon ménage avec les plantes.

Un peu d'histoire…

C’est Karl Anton Eugen Prantl, botaniste allemand qui en 1828 a décrit et dénommé en premier une partie de cette espèce de plantes.

Le nom d’Isoetes vient du grec « égal » et de etos pour « année », en allusion à l'aspect toujours vert de ces plantes tout au long de l'année.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides