Prunus padus

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Prunus padus en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Merisier à grappes, Cerisier à grappes, Bois puant, Cerisier des oiseaux

  • Nom(s) latin(s)

    Prunus padus

  • Famille

    Rosacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre fruitier | Arbre à fleurs

    Plante comestible ▶ Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
    Ouvert ou divergeant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    5 à 10 m et +
  • Largeur à maturité

    4 à 10 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide Sol frais
  • Densité

    0,25 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Bosquet ou forêt Massif ou bordure Haie Plantation isolée Rocaille Talus
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le cerisier ou merisier à grappes, encore appelé « bois puant », « merisier à grappes », « cerisier des oiseaux » ou « arbre à muguet » fait partie de la famille des Rosacées. Malgré son nom vernaculaire, il s'apparente davantage au Prunus laurocerasus (laurier palme) qu'au cerisier à fruits.

Ce petit arbre élancé développe une cime arrondie ne dépassant pas 15-19 m de haut, aux rameaux extérieurs retombant en extrémité. Cependant, il forme le plus souvent un grand arbuste touffu de 4-5 m de hauteur, du fait de sa tendance à émettre des drageons. L'écorce mince, brun foncé à gris foncé a l'aspect typique des cerisiers, marquée de lenticelles blanchâtres étirées dans le sens horizontal avec l'âge. Une forte odeur d'amande amère s'en dégage lorsqu'elle est arrachée, d'où son nom vulgaire de « bois puant » que l'on rencontre parfois. Les ramilles sont de teinte rougeâtre tandis que les rameaux âgés apparaissent un peu plus sombres, parcourus de lenticelles roussâtres. La blessure d'un rameau émet aussi cette forte odeur d'amande. L'arbre vit entre 50 et 80 ans.

Ses feuilles alternes lancéolées, assez larges et finement dentées mesurent 6-15 cm de long. Elles portent parfois au revers des touffes de duvet sur les 9 paires de nervures latérales et des glandes nectarifères sur le pétiole rouge, au contact du limbe. L'extrémité du limbe est pointue ou arrondie. La couleur vert lumineux, glauque et mate au revers vire à l'orange-rouge à l'automne de manière spectaculaire. Avant de se déployer, les feuilles sont pliées en deux dans le bourgeon. Elles émettent également une odeur d'amande au froissement.

De belles grappes blanches nectarifères, étroites et dressées puis légèrement pendantes de 7,5-15 cm diffusent leur parfum d'amande en mai-juin. Certains y voient une légère odeur de poisson qui attire de petites mouches, mais aussi les abeilles et au moins 4 espèces de coléoptères. Les fleurs sont portées par un long pédoncule. La corolle de 1,2 cm de diamètre présente 5 pétales ovales bien écartés entre eux, à bords irréguliers. Elle sert d'écrin au bouquet d'étamines jaune pâle qui entoure un long pistil. Le calice à l'intérieur pubescent présente aussi 5 sépales. Les organes femelles de la fleur sont mûrs avant les étamines, ce qui favorise l'allogamie. Cependant, les fleurs sont autocompatibles, si bien qu'en absence de pollen extérieur, la fleur s'autoféconde lorsque son pollen parvient à maturité.

Les grappes de fruits ronds de la taille d'un pois parviennent à maturité en juillet-août. D'une saveur aigre et astringente, ces drupes noires peu charnues et à gros noyaux sont surtout consommées par les oiseaux, mais on peut en faire des liqueurs, des gelées ou confitures acides. Elles contiennent de petites quantités de cyanide d'hydrogène (cyanure) qui disparaissent après ébullition. La récolte abonde par intervalles de 1 à 3 ans.

Variétés de Prunus padus

Note : vous rencontrerez peut-être le Prunus padus sous un de ses synonymes : Prunus racemosus, Cerasus padus, Padus avium

Merisier à grappes (Prunus padus)

Espèce type

Merisier à grappes (Prunus padus) Espèce type
  • Végétation : Arbre de 5-15 m de haut sur 4-10 m de large, caduc, à cime élancée régulière et branches ascendantes s'étalant avec l'âge. Bourgeons rougeâtres ovoïdes et pointus. Feuilles de 6-12 cm de long sur 4-7 cm de large, à nervures marquées.
  • Fleurs et fruits : Floraison en grappes dressées ou retombantes de 10-40 fleurs, en mai-juin, paraissant après les feuilles. Fleurs blanches de 15-35 mm de large. Fruits noirs de 0,6 cm aigres.
  • Qualités : Longévité entre 50 et 80 ans. Utilisé comme arbre d'alignement ou comme buisson de haie ou de massif. Fruits employés pour parfumer les eaux de vie.

Cultivars

Prunus padus 'Watereri' (syn. P. p. 'Grandiflora')

Cultivars Prunus padus 'Watereri' (syn. P. p. 'Grandiflora')
  • Végétation : Petit arbre de 6-10 m de haut à port ample. Importantes touffes de duvet sous le limbe.
  • Fleurs et fruits : Nombreuses grappes pendantes de 20 cm de long.
  • Qualités : Croissance plus rapide que chez le type. Cultivar greffé.

Prunus padus 'Colorata'

Cultivars Prunus padus 'Colorata'
  • Végétation : Feuilles pourpres cuivrées au débourrement virant au bronze en été.
  • Fleurs et fruits : Grappes de fleurs rose pâle.
  • Qualités : --

Prunus padus 'Red Ball'

 Prunus padus  'Red Ball'
  • Végétation : Feuillage rouge pourpre. Arbre de 3-5 m de haut.
  • Fleurs et fruits : Fleurs blanches en avril-mai.
  • Qualités : Floraison précoce.

Prunus padus 'Albertii'

 Prunus padus  'Albertii'
  • Végétation : Arbre de 10 m à croissance forte droite et à port conique de 5 m de large. Croît facilement sur un seul tronc. Feuillage orangé à l'automne.
  • Fleurs et fruits : Grappes de fleurs blanches jusqu'à 30 cm de long, parfumées.
  • Qualités : Bel arbre d’alignement. Tolère des sols compacts et gorgés d'eau. Offert à Kew par Vilmorin en 1902, probablement introduit par Albert Regel, directeur du Jardin botanique de Saint-Pétersbourg.

Prunus padus 'Nana'

Cultivars Prunus padus 'Nana'
  • Végétation : Petit arbre ne dépassant pas 3-4 m de haut.
  • Fleurs et fruits : --
  • Qualités : --

Prunus padus 'Tiefurt'

 Prunus padus  'Tiefurt'
  • Végétation : Arbre droit de 9-12 m de haut sur 6-8 m de large. Feuillage automnal jaune parfois rouge.
  • Fleurs et fruits : Généreuse floraison blanche à parfum soutenu en avril-mai, en même temps que les feuilles.
  • Qualités : Plant greffé parfait comme arbre d'avenue en raison de sa petite couronne dense. Créé en 2010.

Plantation du Prunus padus

Plantation du <em>Prunus padus</em>

FreePhotos4U/CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

Le cerisier à grappes accepte un emplacement au soleil à mi-ombre voire ombragé, du moment que le sol reste relativement frais du moins durant ses jeunes années d'installation. Par la suite, l'arbre tolère assez bien la sécheresse ainsi que des inondations temporaires contrairement à la plupart des cerisiers. L'écorce est cependant sensible à l'excès de soleil.

Une terre riche argileuse, calcaire à légèrement acide même compacte lui convient bien. L'arbre pousse généralement dans des sols assez pauvres en matière organique moyennement riches en nutriments. Il ne tolère pas l'excès de salinité.

Pensez à le placer à l'abri des vents du nord même s'il résiste à des températures de l'ordre de -30 °C. Les gelées printanières peuvent altérer la feuillaison précoce.

La culture en pot n'est guère conseillée.

Quand planter le cerisier à grappes ?

À l'automne ou durant l'hiver de préférence.

Comment le planter ?

Offrez un espace d'au moins 3 m de large pour que l'arbre puisse s'étaler convenablement. La conduite en cépée sur plusieurs troncs est plus facile à mener que la conduite sur une seule tige en raison des rejets qui apparaissent régulièrement au niveau du collet. Cependant, l'arbre produit un tronc bien droit et vigoureux, des branches étalées qui permettent une conduite en tige pour planter le long d'une voie.

Creusez une fosse d'au moins 60 cm de côté en cassant les parois avec la fourche-bêche. Ajoutez une poignée d'engrais de fond ou rebouchez avec la terre mélangée à du compost ou du fumier décomposé. Arrosez généreusement puis paillez afin de maintenir une bonne fraîcheur durant l'été.

Culture et entretien du Prunus padus

Culture et entretien du <em>Prunus padus</em>

Sciadopitys/CC BY-SA 2.0/Flickr

La croissance est assez rapide durant les premières années.

Arrosez normalement en été au cours des deux premiers étés. Paillez et apportez du compost au pied à l'automne si la terre est pauvre.

Taille du cerisier à grappes

Quand tailler ?

En février-mars.

Comment tailler ?

Coupez simplement les bois morts (taille pouvant se réaliser toute l'année) et les branches qui se croisent afin d'alléger la ramure et éviter de créer des plaies. Coupez les rejets de souche si nécessaire.

Évitez de couper de grosses branches, car à l'instar des autres cerisiers, il supporte très mal les coupes importantes.

Maladies, nuisibles et parasites

Le merisier à grappes est intéressant dans les haies champêtres, car il est peu sensible aux maladies.

La moniliose, courante chez les fruitiers, s'attaque parfois aussi au Prunus padus, entraînant un dessèchement des fleurs, des chancres sur les rameaux et le dépôt d'un duvet grisâtre sur les fruits qui restent comme momifiés sur l'arbre pendant l'hiver. Ôtez les fruits momifiés et réalisez un traitement fongicide (bouillie bordelaise ou myclobutanil) au début de la floraison.

La criblure, induite aussi par un champignon Coryneum bejerinckii, provoque des taches circulaires brunâtres sur les feuilles qui en viennent à se perforer. Des lésions circulaires affectent aussi les rameaux qui suintent de la gomme. Supprimez les rameaux très atteints et appliquez de la bouillie bordelaise à la chute des feuilles puis au moment du débourrement printanier.

Les pucerons se traitent avec un insecticide de type pyréthrine si la faune auxiliaire (coccinelle, syrphe…) ne parvient pas à réguler l'attaque.

Récolte

Quand et comment récolter ?

Récoltez les grappes lorsque les fruits sont noirs.

La conservation des merises

Ajoutez les fruits à de l'eau de vie pour en faire une liqueur, ou transformez le fruit en confitures.

Multiplication du cerisier à grappes

Multiplication du cerisier à grappes

Andrew Butko/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Semis

La stratification des noyaux est indispensable pour lever la dormance.

Si vous semez à l'automne à l'extérieur, les froids et humidités hivernaux se chargeront de lever la dormance ; sinon remisez les noyaux dans le bas du réfrigérateur pendant 2-3 mois avant de semer au printemps.

Semez les noyaux dans une terre allégée en les enfonçant de 1 cm. Maintenez la culture humide pendant la germination. Repiquez les plantules en godets à l'automne et maintenez les plants sous un châssis froid durant le premier hiver.

Conduisez les jeunes plants en fonction de la forme souhaitée :

  • les arbres-tiges destinés à former des arbres d'alignement seront élagués de manière à ne garder qu'une tige droite fléchée ;
  • laissez pousser naturellement les arbres destinés à former des cépées.

Quand bouturer ?

Réalisez des boutures de bois tendre entre mai et juillet. Les pousses encore vertes et en croissance cèdent lorsqu'on les plie en deux et les feuilles terminales n'ont pas atteint leur taille définitive.

Piquez des boutures fraîchement coupées dans un substrat léger humide et recouvrez le pot d'une feuille de plastique maintenue autour du pot avec un élastique sous une bonne chaleur de fond.

L'enracinement prend quelques semaines. Repiquez les jeunes plants à l'automne dans des godets individuels. Maintenez-les sous châssis au cours du 1er hiver.

Conseils écologiques

Prunus padus pousse souvent en sous-étage des forêts de chênes ou en compagnie de bourdaines. Cet arbuste est recommandé pour attirer les insectes butineurs, nourrir les abeilles et attirer la faune sauvage qui se nourrit des fruits. Les feuilles en revanche sont boudées par le bétail même par les chèvres. La plante s'insère ainsi à merveille dans les haies champêtres, offrant de surcroît une jolie floraison et feuillaison automnale. Les oiseaux qui consomment les petites cerises se chargent de disperser les noyaux dans leurs excréments. Les jeunes plants sont souvent broutés par les lapins ou les campagnols.

Bon à savoir : le prunier noir Prunus serotina, natif d'Amérique du Nord, devenu invasif notamment dans le sud-ouest de la France, possède aussi une odeur forte d'écorce et des grappes de fleurs. L'absence de glandes nectarifères sur les pétioles est un critère qui permet de les distinguer.

Propriétés et usages

Suite à l'épidémie de peste noire, de 1347 à 1352, qui tua au moins 25 % de la population en Europe – la France perd 7 millions d'habitants sur une population qui en comptait 17 millions –, beaucoup de croyances s'instaurèrent pour combattre le mal. L'écorce de cet arbre apparut ainsi comme un élément pouvant protéger les maisons de la peste. La vérité est que l'infusion d'écorce est un excellent tonique général, elle est aussi fébrifuge, sudorifique, diurétique et favorise la digestion.

À cause de la forte odeur de l'écorce, mais aussi du bois due à l'amygdaline, le merisier à grappes intéresse assez peu les ébénistes, contrairement au Prunus avium (merisier) et au Prunus serotina (cerisier noir). Son bois lourd rouge à grain très fin se travaille pourtant facilement et s'emploie en marqueterie ou par les tourneurs de bois. Les rameaux souples servaient au cerclage des tonneaux. Dans le folklore du nord de l'Écosse, ce cerisier est considéré comme un arbre à sorcières et les gens s'en servent uniquement comme combustible. Les feuilles servaient autrefois à fabriquer de l'encre verte ainsi que les fruits qui donnent différentes teintes allant du vert au gris. Une eau florale s'obtenait à partir des fleurs distillées.

Un peu d'histoire…

Prunus padus est une espèce répandue partout en France, hormis dans l'ouest et en région méditerranéenne, ainsi que dans tout le reste du continent eurasiatique jusqu'à l'île japonaise d'Hokkaïdo à l'est. La limite sud se situe au niveau du nord du Portugal, de la Turquie, la limite nord atteint le centre de la Suède et la Finlande. Cet arbre pousse en plaine dans les endroits frais le long des cours d'eau ou dans les bois humides ainsi qu'en montagne jusqu'à 1 800 m d'altitude. Il forme un sous-étage au sein de feuillus comme le chêne ou bien pousse dans les haies ou sur les rives en compagnie de bourdaines par exemple.

Le nom scientifique Prunus s'applique au prunier domestique chez les Romains. Le nom spécifique padus dérive du grec pados qui désignait probablement le cerisier Sainte-Lucie (Prunus mahaleb).



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides