Féverole

Féverole en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Féverole

  • Nom(s) latin(s)

    Vicia faba

  • Famille

    Fabacées

  • Type(s) de plante

    Plante comestible ▶ Autres légumes

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Annuelle Bisannuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 1,50 m
  • Largeur à maturité

    0,50-0,60 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    30-50 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La féverole est une plante annuelle qui forme une touffe de tiges dressées pouvant atteindre 1,50 m de hauteur. Au printemps, Vicia faba s'orne de fleurs blanches, marquées de noir et de pourpre, qui s'étagent par groupe de 3 à 6, presque collées contre les tiges.

La floraison parfumée et mellifère laisse place à des gousses vertes, charnues, qui renferment des grains plats qui rougissent et brunissent à maturité. C'est la taille et le poids de ces semences qui différencient la fève (2 à 3 g) de la féverole : ses grains ne pèsent pas plus de 0,7 g.

La féverole est un engrais vert particulièrement intéressant. Son feuillage, fourni, a la capacité d'évaporer beaucoup d'eau : la plante peut donc aider au drainage des terrains un peu trop frais. La féverole possède un puissant système racinaire, pivotant et fasciculé, qui structure profondément le sol. Et, surtout, comme toutes les plantes de la famille des Fabacées, ses racines hébergent des nodosités. De la taille de grains de blé, ces petites excroissances hébergent des bactéries qui captent l'azote atmosphérique pour le transformer en azote assimilable par les plantes. Cet élément minéral se trouve donc disponible non seulement pour la féverole, mais aussi pour les plantes voisines et les cultures suivantes ! On estime ainsi qu'une culture de féverole enrichit le sol de 135 kg d'azote par hectare.

Espèces et variétés de féverole

Il existe une trentaine de variétés de féverole commercialisées auprès des agriculteurs. Mais aucune n'est nommée lors de la vente auprès des jardiniers amateurs.

Vicia faba

 Vicia faba
  • Végétation : Plante annuelle en forme de touffe aux tiges dressées. Jusqu'à 1,50 m de hauteur.
  • Floraison : Floraison parfumée et mellifère entre avril et juin. Suivie de gousses qui renferment des grains plats.
  • Qualités : Grains riches en protéines. Très bon engrais vert.

Semis de la féverole

Semis de la féverole

INRA DIST/CC BY 2.0/Flickr

Semis de la féverole

Où la semer ?

La féverole est une plante des pays chauds, mais elle pousse très bien sous nos climats, même si elle préfère les régions au climat doux et humide. Elle est assez rustique puisqu'elle supporte des températures allant jusqu'à -8 °C et que ses graines peuvent germer à partir de 4 °C.

La féverole peut pousser dans presque toutes les terres de jardins, mais apprécie plus particulièrement les sols frais, riches en humus et argilo-calcaires.

Quand semer la féverole ?

Cette plante peut se semer fin octobre-début novembre dans les régions aux hivers peu rigoureux ou bien en février-mars partout ailleurs.

Comment la semer ?

Tracez dans le sol des sillons profonds de 7 à 8 cm et semez une graine tous les 10 cm.

Comptez environ 15 à 20 g de semences par m², soit 30 à 50 pieds par m².

Culture et entretien de la féverole

Culture et entretien de la féverole

INRA DIST/CC BY 2.0/Flickr

La féverole ne demande aucune fertilisation. Il faut simplement être vigilant à lui apporter un arrosage suffisant en cas de sécheresse au moment de la floraison, et ce jusqu'à la nouaison, le moment où se forment les grains dans les gousses, soit du 15 mai au 30 juin environ.

Il est parfois recommandé de butter les pieds de féverole avec un peu de terre, dès qu'ils atteignent 20 cm de hauteur, afin de favoriser leur enracinement.

Maladies, nuisibles et parasites

Les fleurs de la féverole attirent une grande quantité de pucerons ! Ceux-ci peuvent former des gaines noires sur les tiges des plantes. Mais si ces attaques sont inesthétiques, elles ne sont pas préjudiciables aux féveroles. Il semble même que cette présence de pucerons favoriserait la fécondation des fleurs !

Récolte

Pour recueillir les graines de féverole, il faut attendre qu'elles arrivent à maturité, vers la mi-juillet ; Les plants se dessèchent, les gousses noircissent et se flétrissent. Il suffit alors de les écosser pour recueillir les gousses.

Attention : les graines de féverole peuvent être l'objet de la gourmandise des bruches, un petit coléoptère aux larves voraces. Pour stopper définitivement ces dernières, on stocke les semences au congélateur.

Si vous souhaitez utiliser la féverole comme engrais vert, récoltez au moins trois semaines avant de planter la nouvelle culture. Coupez la féverole à la base, avec la tranche d'une binette ou d'une houe. Le feuillage se décomposera alors sur le sol. Inutile de l'enfouir.

Multiplication de la féverole

Multiplication de la féverole

INRA DIST/CC BY 2.0/Wikimedia

La féverole se multiplie par semis. (cf partie Semis)

Conseils écologiques

Et si vous installiez quelques plants de féverole dans vos massifs ? Pourquoi ? Parce que la floraison de la féverole est belle, parfumée et attire de nombreux pollinisateurs et autres auxiliaires. Elle offre en effet quantité de pollen et de nectar. Les fleurs sont d'abord visitées par les bourdons qui percent l'arrière des fleurs, permettant aux autres insectes de butiner le suc restant.

Propriétés et usages

Si la féverole a toujours été utilisée dans les pays d'Europe comme fourrage (elle constituait un aliment de prédilection des chevaux et des bœufs de trait), c'est comme aliment qu'elle a la faveur du reste du monde.

La féverole est consommée fraîche ou sèche. On la consomme sous forme de grains décortiqués (il s'agit du foul des pays arabes) en purée soit sous forme de farine et de semoule. Celles-ci (parfois mélangées à de la farine de pois chiche) servent à confectionner les falafels si appréciés en Égypte et dans tout le Proche-Orient.

Ce n'est pas tout : en France, la farine de féverole est utilisée, à très faible dose, dans la boulangerie : son incorporation à la pâte donne aux pains une mie plus ferme, de meilleure tenue.

Très riches en protéines, les grains de cette légumineuse sont également utilisés pour la fabrication du papier.

Un peu d'histoire…

Les origines de la féverole sont assez mystérieuses. Cette plante proviendrait d'Asie, de la région de la mer Caspienne plus exactement. Ce que l'on connaît avec exactitude en revanche est l'ancienneté de son utilisation par les hommes.

La féverole a été domestiquée au Proche Orient dès le Néolithique. À l'âge de fer, sa culture s'est étendue jusqu'au nord de l'Europe et dans le monde entier (à l'exception, notable, de l'Amérique). Cette légumineuse a notamment connu très rapidement un grand succès en Chine où elle a été introduite dès 2800 av. J.-C..



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides