Heliamphora

Heliamphora en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Héliamphora

  • Nom(s) latin(s)

    Heliamphora

  • Famille

    Sarracéniacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante carnivore

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0 à 0,30 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    3 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Véranda Serre froide
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L'héliamphora est originaire des contrées chaudes du nord de l'Amérique du Sud (Brésil, Guyane, Colombie, Vénézuéla).

C'est dans un milieu humide bénéficiant d'un climat doux le jour et frais la nuit que l'héliamphora prospère le mieux. Plante tropicale carnivore, elle aime une bonne humidité atmosphérique ainsi qu'une température clémente se situant entre 5 et 26 °C tout au long de l'année. Elle ne supporte donc pas le froid vif ni le gel, et pas non plus des températures supérieures à 28 °C dans la journée en été. Les collectionneurs passionnés arrivent à la cultiver en pleine terre dans les endroits abrités. L'héliamphora peut ainsi occuper un espace du jardin dédié aux plantes carnivores, par exemple sur les bords d'un petit parcours d'eau.

À l'intérieur, la plante s'adapte bien dans une serre froide qui reste hors gel en hiver, et en véranda peu chauffée. Dans la maison, il faudra la placer dans une pièce dont on peut varier la température, car l'héliamphora a besoin de nuits fraîches. Cette culture intérieure se fait en pot, et l'on peut associer les pots avec des pots d'orchidées terrestres, de formes aussi originales que les héliamphoras.

Le feuillage de l'héliamphora prend une forme d'urne de 10 à 30 cm de haut (parfois plus) pour attirer les insectes, puis les piéger. Ce piège fonctionne à l'aide de la partie supérieure de l'urne, semblable à une petite cuillère remplie de nectar. Les insectes attirés par ce nectar glissant sur les parois quand ils veulent s'y poser, puis tombent au fond de l'urne. Les enzymes sécrétés par la plante et présents au fond de l'urne digèrent ensuite ces insectes pour nourrir la plante.

La fleur de l'héliamphora est blanc rosé bien ouverte sur un cœur jaune. Elle peut éclore à tout moment dans l'année. Les hampes florales montent à 70 cm de haut et portent 5 fleurs.

Bon à savoir : évitez de toucher les urnes, et si vous avez des enfants expliquez-leur que le système de piégeage est naturel, et qu'ils ne doivent pas forcer la nature en attrapant des mouches pour les faire tomber dans les urnes. En effet, ces plantes arrivent à digérer un certain nombre d'insectes, mais il faut respecter leur équilibre biologique.

Espèces et variétés d'héliamphora

Les héliamphoras les plus faciles de culture sont présentés ici, d'autres espèces peuvent être proposées par les pépinières spécialisées, elles sont réservées aux collectionneurs avertis.

L'héliamphora ressemble aux sarracénias avec lesquels ils peuvent être confondus.

  • Type : Heliamphora heterodoxa
  • Floraison : Fleurs blanches. La hampe florale porte de 3 à 5 fleurs.
  • Végétation : Urne de 25 cm de haut, de croissance lente. Elle est vert vif presque fluo, avec une cuillère rouge.
  • Qualités : La plante pousse en colonies serrées et assez régulières, elle reste d'un coloris très lumineux.
  • Type : Heliamphora minor
  • Floraison : Fleurs blanches.
  • Végétation : Urnes vert vif légèrement pubescentes à l'intérieur. Elles comportent une nervure centrale rouge. La cuillère est teintée de rouge également. Les urnes font 10 cm de haut.
  • Qualités : Urnes vert vif légèrement pubescentes à l'intérieur. Elles comportent une nervure centrale rouge. La cuillère est teintée de rouge également. Les urnes font 10 cm de haut.
  • Type : Heliamphora nutans
  • Floraison : Fleurs blanches.
  • Végétation : Urne de 20 à 25 cm de haut. Elle est vert vif devenant rouge foncé en partie supérieure. Cuillère rouge. Ces urnes sont très évasées, elles peuvent atteindre 20 cm de diamètre.
  • Qualités : Cette variété est spectaculaire. C'est la première à avoir été importée, et elle reste la plus courante chez les revendeurs.

Plantation de l'héliamphora

Plantation de l'héliamphora

incidencematrix/CC BY 2.0/Flickr

Où la planter ?

Choisissez un pot assez large, ou une partie du jardin abritée des vents et du gel. Remplissez-le avec un mélange de tourbe, de sphaigne et de perlite. La sphaigne se change chaque année, au moment du rempotage, car elle peut finir par pourrir, par perdre ses qualités drainantes ou se développer trop vite par rapport aux plantes cultivées. Certains amateurs préfèrent ne pas mettre de sphaigne pour ne pas risquer la pourriture des racines.

Le sol doit rester frais à humide toute l'année. Au jardin, il est nécessaire de reconstituer un sol frais mais drainant avec une base de sable et un apport de tourbe.

Une bonne luminosité est requise, mais sans soleil direct en été. Plus la lumière est vive, plus les urnes seront de teinte vive.

Quand planter l'héliamphora ?

Le printemps est la meilleure période dans tous les cas, afin que la plante s'adapte à son milieu avant les chaleurs estivales et le froid de l'hiver suivant.

Comment la planter ?

Un substrat pauvre et acide est recommandé. Au moment de la plantation et du rempotage, la manipulation doit être douce, car les urnes sont cassantes.

Culture et entretien de l'héliamphora

Culture et entretien de l'héliamphora

Daderot/GFDL/Wikimedia

En pot, arrosez le substrat pour qu'il reste humide, ajoutez très régulièrement de l'eau dans le fond de l'urne, et vaporisez la plante. La vaporisation permet de faire baisser la température autour de la plante en été, car dans son milieu d'origine, l'héliamphora pousse en altitude, là où la chaleur ne dépasse pas 28 °C en été dans une humidité atmosphérique constante.

L'eau contenue dans l'urne est nécessaire à la plante. Quand cette eau manque, l'urne peut se dessécher. Ne la remplissez pas trop non plus, un tiers suffit. Il vaut mieux la remplir un peu tous les deux ou trois jours pour que le niveau reste toujours équivalent.

Pour éviter que le substrat ne se dessèche, en particulier quand le chauffage est allumé, laissez un peu d'eau au fond de la soucoupe qui est sous le pot.

Ne laissez pas le pot exposé directement au soleil entre 10h du matin et 7h du soir en été, l'héliamphora aime profiter d'une bonne luminosité, mais ne supporte pas les hausses de température dues au rayonnement solaire direct dans la journée et été. L'ensoleillement est possible le matin très tôt afin d'éviter l'échauffement de la plante. En serre, il faut une ombrière sur les parois en été. En intérieur, la plante profitera de la lumière artificielle en hiver, et vous rapprocherez le pot de la fenêtre.

L'alternance de températures élevées en journées et de nuits fraîches est nécessaire à la plante. En serre, ouvrez la nuit en été pour que la fraîcheur soit meilleure. En hiver, maintenez hors gel la nuit et chauffez un peu plus dans la journée.

En intérieur, la plante s'adapte à des températures oscillant entre 12 et 24 °C toute l'année. Baissez le chauffage la nuit pour avoir 12° C.

Maladies, nuisibles et parasites

En culture d'intérieur, de serre ou de véranda, des pucerons et cochenilles peuvent apparaître si l'air est trop sec. À l'inverse, si l'air est trop chargé en humidité et le milieu trop confiné, la plante peut souffrir de pourriture. Une bonne aération du milieu de culture est donc nécessaire, ainsi qu'autour de la plante. Ne serrez pas trop les plantes que vous cultivez ensemble dans un petit marais, ou dans un terrarium.

Multiplication de l'héliamphora

Multiplication de l'héliamphora

Andreas Eils/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Quand diviser ?

La division du rhizome se pratique au moment du rempotage, mais après la reprise de végétation printanière.

Comment diviser

Dépotez délicatement l'héliamphora, puis passez le rhizome sous l'eau. Sectionnez ce dernier avec un outil tranchant propre. Chaque partie de rhizome doit comporter au moins 3 urnes. Replantez chaque partie dans deux pots différents dans un substrat neuf.

Conseils écologiques

Il est déconseillé d'installer l'héliamphora au jardin dans les régions aux hivers rigoureux. Dans les autres régions, pour réussir cette culture et donner toutes les conditions nécessaires aux besoins de la plante, aménagez un milieu humide dans un mini-vallon qui sera protégé des vents et du gel.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides