Liparis

Liparis en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Liparis, Liparis de Loesel

  • Nom(s) latin(s)

    Liparis, Liparis loeselii

  • Famille

    Orchidacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0 à 0,30 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Difficile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation intérieure

    Serre froide
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Liparis regroupe plus de 300 espèces, voire 400 selon les sources de données. Le genre se distingue par des feuilles luisantes, des fleurs à sépales séparés et à pétales souvent filiformes, à labelle courbé, un gymnostème plus allongé que chez des orchidées ressemblantes comme Malaxis. Les espèces de ce genre principalement terrestre sont répandues dans les deux zones tempérées et tropicales du monde. Ce genre est composé de la plupart d'orchidées terrestres trouvées dans les forêts montagnardes humides de 600 à 3 000 m et sont caractérisées par des pseudo-bulbes avec une ou deux feuilles, une floraison souvent en ombelle et des fleurs qui ont les sépales et les pétales libres, les pétales plus étroits que le sépale, une lèvre sans éperon, une colonne sans éperon, allongée, et deux pollinies.

Le genre est subcosmopolite (présente presque partout sur la planète), mais une seule espèce est présente en France : Liparis loeselii, le liparis de Loesel. Cette espèce se rencontre dans quasiment toute l'Europe et en Amérique du Nord. Présente jusqu'à une altitude de 900 mètres, avec une assez petite taille, elle pousse en zone fraîche, ce qui entraîne une certaine difficulté de culture. Cette orchidée terrestre pousse dans les marais et possède des pseudo-bulbes ovoïdes, enveloppés par des gaines sèches, accueillant deux feuilles oblongues ou elliptiques, aiguës, mais surtout vertes brillantes. Ces deux feuilles sont carénées par le dessous et les fleurs, à la fin du printemps et au début de l'été, poussent sur une tige droite, d'environ 20 à 25 cm de long. L'inflorescence racémeuse continue à produire de nouveaux bourgeons de fleurs durant une assez longue période, deux mois environ. Les fleurs sont à ouvertures successives, les jeunes fleurs s'ouvrant à la défloraison des plus anciennes.

Attention : le genre Liparis est utilisé pour désigner trois groupes distincts : des poissons, des papillons et des orchidées. Tous ces genres ont pour origine le grec liparos, qui signifie « gras ». Les orchidées Liparis ont hérité de ce nom en raison de l’apparence grasse, brillante comme de la graisse, de leurs feuilles.

Espèce Liparis loeselii

Liparis de Loesel (Liparis loeselii)

 Liparis de Loesel (Liparis loeselii)
  • Origine : Europe et Amérique du Nord.
  • Floraison : Floraison de mi-mai à mi-juillet. 2 à 18 fleurs blanc-verdâtre à ouverture successive. Il y a rarement plus de 3-4 fleurs ouvertes en même temps.
  • Feuillage : Deux feuilles de 5-8 cm à la base, comme sortant de terre. Couleur vert clair souvent, mais parfois plus foncé.

Plantation de Liparis

Plantation de <em>Liparis</em>

Cbaile19/CC0/Wikimedia

Où la planter ?

En pleine terre, en terrain frais et humide, drainé, avec une bonne exposition solaire.

Toutefois, la plantation en milieu naturel est délicate, il faut vraiment que la zone reste vierge de toute perturbation. Une culture en serre froide est préférable.

Quand planter Liparis ?

Exclusivement au printemps, lorsque la plante sort de sa dormance hivernale. Le système racinaire est alors très faible et est en croissance : la reprise sera meilleure. Il est possible de planter jusqu'au tout début de la floraison, mais avant le plein développement de ce Liparis en juin.

Comment la planter ?

Dans un pot de petite taille (environ 12 cm de diamètre), insérez la motte complète, puis complétez avec du terreau spécial orchidées.

Posez de la mousse, telle que de la sphaigne, sur le pot, autour du pied.

Culture et entretien de Liparis

Culture et entretien de <em>Liparis</em>

Yercaud-elango/CC BY-SA 4.0/Wikimedia

Cette orchidée terrestre de zone fraîche demande une forte humidité constante. Si elle supporte les étés chauds, il faut lui apporter de l'eau (toujours le matin, sans mouiller les feuilles) afin que le milieu reste franchement humide. Toute sécheresse est très mal supportée.

En hiver, le pseudo-bulbe finit par disparaître, ne laissant rien de la présence de cette orchidée en milieu naturel. En serre froide, laissez le bulbe tomber sans l'aider, ne l'enlevez qu'une fois détaché et libre.

Taille de Liparis

Supprimez la tige florale en la coupant à ras des feuilles dès que la fleur se fane. Inutile de perdre de l'énergie pour une fleur fanée !

Maladies, nuisibles et parasites

Les orchidées, d'une manière générale, ne connaissent pas de véritables nuisibles ou parasites, mais craignent le non-respect de leurs conditions de culture.

La nécrose des feuilles, qui se manifeste par des taches allongées de couleur brune et des feuilles molles, peut être due à une mauvaise hygrométrie ou des erreurs de luminosité.

Pour lutter contre les pourritures grises (Botrytis) qui menacent les fleurs, la meilleure solution consiste à améliorer la circulation d'air.

Multiplication de Liparis

Multiplication de <em>Liparis</em>

Bernard DUPONT/CC BY-SA 2.0/Wikimedia

Quasiment impossible pour l'amateur, sauf si le plant donne naturellement une plantule par extension. Le semis est à réserver aux professionnels ! La multiplication végétative naturelle, puis une division sont (en théorie) la meilleure méthode.

Conseils écologiques

Toutes les orchidées ont de gros besoins en eau, une eau légèrement acide et sans grande minéralisation : l'exploitation d'eau de pluie filtrée permet des économies sur l'eau d'arrosage et de brumisation.

Un peu d'histoire…

Liparis loeselii est une espèce dédiée à Loesel (1607-1657), professeur de médecine et botaniste allemand. L'espèce est protégée en France, considérée comme rare et en régression du fait de la disparition de ses habitats naturels, des zones humides fraîches.

Le genre Liparis intègre l'ancien genre Leptorchis (parfois écrit Leptorkis).

À noter : Liparis loeselii a été absente pendant une centaine d'années en Haute-Normandie, puis fut redécouverte en 1998 dans une zone humide à proximité du port du Havre, zone intégrée au projet « Port 2000 » et a donc finalement été détruite. Mais, pour sa protection, une zone naturelle protégée a été aménagée. En 2007, un comptage dans cet espace protégé a permis de repérer 784 pieds !



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides