Salsepareille

Salsepareille en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Salsepareille, Salsepareille rugueuse, Salsepareille d'Europe, Liseron épineux

  • Nom(s) latin(s)

    Smilax aspera

  • Famille

    Smilacacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif | Plante à fruits décoratifs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Grimpant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 5 m
  • Largeur à maturité

    1 à 2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    1/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Couvre-sol Haie Talus
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Smilax aspera, plus connue sous nom de salsepareille, de la famille des Smilacacées, est un sous-arbrisseau vivace au port étalé et grimpant s’il trouve un support. Le rhizome tubéreux, brun roux, est muni de longues et très nombreuses radicelles dures. Le feuillage persistant, alterne, coriace et vernissé habille des tiges sarmenteuses, anguleuses et épineuses. Les feuilles en forme de cœur, bordées et nervurées d’épines, ont des pétioles portant des vrilles. En août-septembre apparaissent les fleurs blanches ou vert pâle, disposées en racèmes à l’aisselle des feuilles, discrètes à l’œil, mais pas au nez, car le parfum, très agréable, est prégnant.

Les fleurs mâles et les fleurs femelles sont sur des pieds différents. C’est une plante dioïque ! En fin d’automne, les pieds femelles portent des grappes de baies globuleuses, brillantes, vermillon, puis rouges avant de devenir rouge sombre presque noir comprenant de 1 à 3 graines. Ces baies ressemblent un peu à des groseilles : les oiseaux s’en régalent. Cette liane épineuse, à croissance rapide, peut dépasser 3 m de haut si elle trouve à grimper, à l’aide de ses vrilles, dans un arbuste ou sur des rochers. Elle s’enchevêtre dans tout ce qu’elle trouve sur son passage, ronces comprises.

Cette espèce originaire du Mexique a migré et pousse aussi en Asie centrale, en Afrique et en Europe, dans les régions méditerranéennes. En France, on la trouve jusqu'à la Drôme et en Charente, rarement au bord de la mer, ses terrains de prédilection étant plutôt les collines et les coteaux, jusqu'à 1 500 m d'altitude. Elle peut parfois rendre les garrigues impraticables, comme dans le Languedoc.

Si vous souhaitez adopter la salsepareille, soyez vigilant. C'est une plante qui peut devenir une plaie… si elle se plaît !

Espèce de salsepareille

Le genre Smilax comprend environ 300 espèces de vivaces et de grimpantes persistantes ou caduques, originaire des zones tempérées ou tropicales.

Entre autres, citons Smilax china, Smilax omata, Smilax medica, toutes utilisées pour leurs propriétés médicinales. Mais seule Smilax aspera, la salsepareille, pousse en liberté sur notre territoire.

Plante grimpante

Plante grimpante
  • Nom commun : Salsepareille
  • Nom latin : Smilax aspera.
  • Caractéristiques : Liane épineuse, sauvage dans le midi.
  • Qualités : Médicinale, comestible, ornementale.

Semis et plantation de salsepareille

Semis et plantation de salsepareille

David Gaya/CC BY-SA 2.5/Wikimedia

Où l'installer ?

Installez la salsepareille en sol drainé, au soleil, le long d'un grillage, d'un mur à palisser ou encore à l'avant de buissons, comme dans la nature. Mais toujours loin de l'aire de jeu des enfants, à cause de ses épines.

Cette plante gèle à -5 voire -7 °C en sol très drainé. Mais vous pouvez tenter la culture dans les régions où les hivers sont moins doux, en protégeant le rhizome dès novembre.

Quand semer ou planter la salsepareille ?

Installez les jeunes plants au printemps.

Si vous tentez le semis, agissez en mars, sous abri chauffé, ou mieux, en automne, hors gel, comme un châssis ou une serre froide.

Comment la planter ?

Pour un seul plant, faites un trou de 30 cm sur 30. En cas de sol lourd ou humide, mettez une couche de graviers en fond, et mélangez du sable à la terre d'origine. Positionnez la plante, guidez-la vers le support.

Comment semer la salsepareille ?

Si vous optez pour le semis en mars, semez vos graines de salsepareille dans une caissette emplie de terreau pour semis, arrosez à la pomme très fine, puis placez cette caissette au chaud, à 20 ou 22 °C.

Si vous optez pour le semis d'automne, semez vos graines de la même façon, mais sans les mettre au chaud, hors gel suffit. Cette façon de faire donne des plants plus vigoureux.

Rempotez les plants lorsqu'ils ont 6 feuilles. Vous les mettrez en terre l'année suivante.

Bon à savoir : pour le semis de mars, sachez que les graines de Smilax aspera germent généralement au bout de 3 à 4 semaines. Pour le semis d'automne, les graines germeront en milieu de printemps.

Culture et entretien de la salsepareille

Culture et entretien de la salsepareille

Retama/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Si vous avez acheté un plant chez votre pépiniériste, suivez l'arrosage pendant 3 mois, après la plantation.

Si vous êtes dans une région où la température descend en dessous de -5 ou -7 °C, la plante ne sera pas persistante. Paillez sur 15 ou 20 cm en novembre. Au printemps de nouvelles pousses se formeront à partir du rhizome.

Attention : soyez vigilant, cette plante a tendance à coloniser, si elle se plaît.

Taille de la salsepareille

Faites une taille de rajeunissement lorsque la plante commence à faire du vieux bois, donc à avoir moins de feuillage, de fleurs et de baies. Coupez à 10 cm du sol, après la floraison.

Maladies, nuisibles et parasites

Peu de petites bêtes se frottent à cette plante épineuse, sauf quelques chenilles de papillons.

Récolte

Les racines se récoltent à l'automne.

Lavez-les, coupez-les, séchez-les à l'air libre, puis entreposez-les dans un endroit sec et aéré.

Multiplication de la salsepareille

Multiplication de la salsepareille

Bernard DUPONT/CC BY-SA 2.0/Flickr

Division

Divisez les rhizomes au printemps.

Sortez la souche à la fourche bêche, coupez le rhizome : chaque morceau doit avoir au moins un œil. Replantez aussitôt, en pleine terre ou en pot.

Bouturage

Bouturez en août ou septembre. Prenez des extrémités de tiges de 15 cm, mettez-les dans un mélange terreau et sable. Arrosez régulièrement.

En novembre, hivernez-les sous châssis ou serre froide.

Marcottage

Marcottez en août ou septembre. Vous avez le choix entre le marcottage simple ou le marcottage en serpenteau.

Le marcottage simple :

  • Choisissez une branche basse et souple suffisamment longue pour être enterrée à 20 ou 30 cm de la tige principale, en situation dégagée.
  • Choisissez la partie qui sera enterrée, enlevez les feuilles (attention à ne pas vous piquer !) sur une vingtaine de centimètres, grattez l'écorce sur 3 ou 4 cm, et faites une légère incision au milieu.
  • Prévoyez une tranchée de 30 cm sur 15 cm de profondeur. Couchez le rameau dans la tranchée, en mettant la partie incisée au milieu.
  • Maintenez ce rameau avec un cavalier fabriqué avec un fil de fer assez rigide bien fiché dans le sol, un morceau de bois en forme de fourche ou des crochets.
  • Recouvrez de terreau. Tassez avec le dos de la main.
  • Dégagez l'extrémité, tuteurez à la verticale. Arrosez.
  • Désherbez régulièrement autour afin que la plante ne soit pas étouffée.
  • Deux ans plus tard, lorsque la marcotte est bien racinée, sevrez-la, en coupant le rameau avant la marcotte.
  • Rempotez cette nouvelle plante dans un pot, dans un mélange composé à parts égales de terre de jardin, de terreau et de sable, ou directement en place.

Le marcottage en serpenteau :

  • Choisissez une branche longue, souple et saine, laissez-la courir sur le sol.
  • Faites des trous de 15 cm de profondeur, tous les 30 cm, à quelques centimètres de la branche, en parallèle.
  • Enterrez les pots, emplissez-les de terre de jardin.
  • Faites une légère encoche sur les parties des branches à enterrer, au niveau d'un nœud.
  • Placez les branches dans les pots, à la queue leu leu.
  • Maintenez les branches, au niveau des blessures, à l'aide de crochets enfoncés dans la terre. Recouvrez de terre. Tassez. Arrosez.
  • Surveillez l'arrosage par la suite, en arrosant lorsque la terre est sèche.
  • Une fois la tige en contact avec la terre, les racines vont se former au niveau des blessures. Un an après, en principe, les marcottes sont racinées. Vérifiez, et si les racines ont bien empli le pot, sevrez les marcottes, en coupant la tige mère.
  • Mettez les plantes à leur place définitive, avec leur motte.

Bon à savoir : vous pouvez effectuer ces marcottes sans pot, en faisant courir la tige dans une longue tranchée, plutôt que de la placer dans la succession de pots. Mais le principe des pots évite le rempotage au moment du sevrage, et fait gagner du temps pour la plantation définitive.

Semis

Récoltez les graines en novembre.

Se référer plus haut à la partie « Semis et plantation ».

Conseils écologiques

Faut-il faire la chasse aux chenilles de papillons qui parfois se régalent de cette plante ? Assurément non, puisque lorsqu'on fait le choix d'introduire une plante sauvage au jardin, c'est que l'on aime la nature. Donc les papillons !

Propriétés et usages

En cuisine

Les jeunes pousses font le bonheur des cueilleurs glaneurs. Elles se mangent crues, mais on peut aussi les faire bouillir, braiser, sauter. Elles se servent à la manière des asperges, avec sauces diverses, vinaigrette… ou mariées aux omelettes, à de la viande froide. Elles sont exquises juste bouillies, refroidies et servies avec huile d'olive et jus de citron.

Les baies sont « presque » toxiques, car très riches en saponines, mais elles sont parfois utilisées en liqueur. C'est d'ailleurs aussi la boisson des Schtroumpfs. Une trop grande ingérence peut amener des maux de ventre et d'estomac.

Attention : parfois, la salsepareille est confondue avec le tamier, Tamus communis. Une forme de Smilax aspera, parfois nommée Smilax mauritanica, a des feuilles arrondies non épineuses assez proches de celles du tamier. Mais les Smilax ont des feuilles à nervures parallèles alors que celles du tamier sont ramifiées.

Propriétés médicinales

Si ce sont les racines qui sont utilisées, il faut réserver ces pratiques à la médecine et à la pharmacologie : ne cherchez pas à vous soigner vous-même.

Les racines ont des vertus dépuratives, diurétiques, et antibiotiques, ce qui les prédispose à soigner les maladies de peau et les rhumatismes. Elles ont fait partie des traitements contre la syphilis.

La plante est également consommée pour ses vertus fortifiantes et aphrodisiaques au Mexique et en Amazonie. Elle traite aussi les troubles de la ménopause.

Un peu d'histoire…

Son nom scientifique Smilax vient du grec smilé qui signifie « grattoir », allusion à sa rudesse, à ses épines. Aspera vient de asper qui signifie « rude », donc rugueux.

La légende dit que son nom populaire, salsepareille, viendrait du fait que les chasseurs, éreintés, mangeaient ses racines et y puisaient l’énergie qui leur permettait de « chasser pareil ». Plus prosaïquement, le petit nom Salsepareille vient de l'espagnol zarzaparrilla : zarza qui désigne la ronce (emprunté à l’arabe où saras veut dire « plante épineuse ») et parra « la treille ». C’est au XVIe siècle que l’on voit apparaître ce nom.

Et si parilla venait du nom d’un médecin espagnol, Parillo, qui aurait été le pionnier dans l’utilisation de la salsepareille ?

Voici d'autres petits noms, employés suivant les régions : salsepareille d'Europe, salsepareille rugueuse, liseron épineux.

On retrouve ce liseron épineux sur des bas-reliefs de tombeaux chrétiens, car on lui attribuait des pouvoirs magiques.

Mais sa notoriété vient des Schtroumpfs. Ces personnages de bande dessinée, créée par Peyo en 1958, sont des petites créatures bleues qui vivent dans un village champignon, au sein d'une grande forêt. Et que mangent-ils ? De la salsepareille !

Dans beaucoup d’ouvrages littéraires, on retrouve une boisson à la salsepareille. Un nom qui fait rêver les écrivains…



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides