Ailanthus altissima

Ailanthus altissima en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Faux vernis du Japon, Ailante glanduleux, Vernis de Chine

  • Nom(s) latin(s)

    Ailanthus altissima

  • Famille

    Simaroubacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    > 10 m
  • Largeur à maturité

    15 à 25 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol frais

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Prairie
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Ailanthus altissima est un arbre à feuilles caduques de la famille des Simaroubacées, originaire de Chine, de Taïwan et du nord du Vietnam. Cette origine géographique lui vaut parfois l'appellation de « vernis de Chine », mais plus souvent « faux vernis du Japon » pour l'associer au vernis du Japon. Son épithète taxinomique, altissima, précise que l'arbre pousse très bien en hauteur, pouvant dépasser 20 m en 20 à 30 ans. Cette croissance rapide compense une durée de vie relativement courte pour un tel arbre, généralement de 30 à 70 ans.

À savoir : Ailanthus altissima est l'arbre privilégié pour l'élevage du ver à soie du papillon Samia cynthia, appelé « Bombyx de l'ailante ».

Son origine ne se situe pas en milieu tropical, mais plutôt en climat tempéré, formant des forêts de feuillus. Son implantation sur presque tous les continents dès le milieu du XVIIIe siècle le fait considérer comme une espèce envahissante, appréciant notamment les régions tempérées et surtout le climat méditerranéen. Le tronc mesure 1,50 à 1,80 m de diamètre, avec la particularité de présenter de grandes cicatrices foliaires sur les rameaux. L'envergure du feuillage d'un arbre de 25 ans est de 20 à 24 m pour la largeur de la couronne !

Cependant, le feuillage est l'une des meilleures caractéristiques d'identification de cette espèce. Les feuilles sont composées et pennées sur une longueur 30 cm jusque 80 cm (et parfois plus), avec 10 à 41 folioles. Ailanthus altissima ressemble au sumac, mais il se distingue aisément par son port glandulaire. Les feuilles changent de couleur au cours des saisons, étant légèrement rougeâtres au printemps, lors de la reprise végétative.

La floraison est magnifique ; elle intervient au début de l'été, lorsque de grandes grappes de fleurs jaune-vert se développent au-dessus du feuillage. Les fleurs sont dioïques, mais leur odeur forte est peu appréciée…

Les fruits produits sur les plantes femelles sont orange à rougeâtres, avec une seule graine, ailés et sont dispersés par le vent ou l'eau. Les fruits poussent en grappes et une grappe de fruits peut contenir des centaines de graines. La maturation des graines commence en fin d'été.

Espèce d'Ailanthus altissima

Faux vernis du Japon, ailante glanduleux, vernis de Chine (Ailanthus altissima)

 Faux vernis du Japon, ailante glanduleux, vernis de Chine (Ailanthus altissima)
  • Fleurs et floraison : Floraison en début d'été pendant 4-8 semaines. Grappes de fleurs très odorantes, mais au parfum nettement désagréable. Fleurs dioïques (sexuées), vertes à jaunes, pollinisées par les abeilles et d'autres insectes.
  • Caractéristiques : Rustique, supporte des gelées jusque -15 °C une fois bien établi. Grandes feuilles à nombreuses folioles, proposant un aspect exotique. Bel arbre, de belle envergure.
  • Qualités : Arbres à feuilles caduques à croissance rapide, cultivés principalement pour leurs frappantes grandes feuilles pennées. L'élevage du ver à soie a notablement étendu sa notoriété.

Plantation d'Ailanthus altissima

Plantation d'<em>Ailanthus altissima</em>

Karduelis/Public Domain/Wikimedia

Où le planter ?

Arbre imposant et à croissance rapide, il lui faut de la place ! Une prairie bien exposée au soleil constitue un lieu de choix pour sa plantation. La nature du sol est assez peu importante.

Les racines sont peu profondes, mais ont une grande diffusion latérale. Les jeunes arbres ont une racine pivotante et plusieurs grandes racines latérales. La longueur de la racine pivotante peut diminuer avec l'âge. C'est cette racine pivotante qui permet au faux vernis du Japon de croître dans des milieux très durs (béton). Dans ce cas, de longues racines horizontales sont produites sans se ramifier, jusqu'à atteindre un substrat plus favorable. Les racines près du tronc épaississent avec l'âge, servant d'organes de stockage. La plupart des racines sont produites dans la partie supérieure du substrat, à moins de 50 cm de profondeur : il n'est pas nécessaire de planter le jeune arbre très profondément.

Attention : Ailanthus altissima est tolérant à la sécheresse, mais il peut craindre les inondations ; un sol bien drainé est souhaitable.

Quand planter l'Ailanthus altissima ?

Plantez au début du printemps, lors de la reprise végétative.

Comment le planter ?

Creusez un trou de 20-30 cm de profondeur, pour un diamètre identique. Introduisez le jeune plant, puis recouvrez avec de la terre végétale.

Si possible, plantez plusieurs arbres (en les espaçant de 10-15 m chacun) dans un grand espace.

Culture et entretien d'Ailanthus altissima

Culture et entretien d'<em>Ailanthus altissima</em>

NatureServe/CC BY 2.0/Flickr

La tolérance du faux vernis du Japon vis-à-vis des conditions de culture est exceptionnelle. Normalement, il n'y a aucun entretien à envisager.

Il nécessite cependant un apport en eau régulier.

Toutefois, l'espèce étant caduque, et les feuilles nombreuses et grandes, il est recommandé de ramasser les feuilles tombées en hiver pour éviter un appauvrissement des herbacées au pied de l'arbre. En effet, le faux vernis du Japon produit un inhibiteur de croissance susceptible d'amenuiser les autres grandes plantes, voir de les tuer.

Taille d'Ailanthus altissima

Juste avant la reprise végétative, en février-mars, la taille des branches permet de conserver un beau port.

Supprimez les rejets (n'importe quand) pour empêcher une dispersion trop grande de l'arbre : il peut devenir envahissant et réduire à néant d'autres végétaux.

Maladies, nuisibles et parasites

Quasiment aucune attaque n'est à craindre, sauf véritable exception. Sa croissance rapide le protège des maladies habituelles des grands feuillus, et les feuilles caduques ne favorisent pas l'établissement de parasites.

Multiplication d'Ailanthus altissima

Multiplication d'<em>Ailanthus altissima</em>

Wendy Cutler/CC BY 2.0/.Flickr

Si un semis est toujours envisageable (avec un faible taux de réussite pour la germination), il est beaucoup plus simple de prélever des rejets (inéluctablement produits). Ceux-ci apparaissent au moment de la reprise végétative, au printemps, il faut ensuite les repiquer.

Conseils écologiques

Ailanthus altissima forme des forêts denses, il est capable de détrôner les espèces indigènes par sa croissance rapide. Les faux vernis du Japon peuvent rapidement envahir les champs, les prairies et les forêts exploitées. Cette espèce d'arbres envahissants est extrêmement tolérante aux mauvaises conditions du sol et peut même pousser dans des fissures de ciment ! Ailanthus altissima n'est pas franchement tolérant à l'ombre totale, mais il envahit facilement les forêts perturbées ou les bords des forêts, causant des dommages à l'habitat natif. Présenté comme plante ornementale, il a été largement planté dans les villes en raison de sa capacité à se développer dans de mauvaises conditions.

L'arbre a une remarquable tolérance à la pollution, il est parfois utilisé pour recoloniser des zones de remblais.

Certains oiseaux consomment les graines, et de nombreux insectes profitent de la floraison.

La plante peut être toxique. Les fleurs mâles ont un pollen potentiellement allergène. Les feuilles sont toxiques pour les animaux domestiques. L'odeur du feuillage est intensément désagréable et peut causer des maux de tête et des nausées, de la rhinite et de la conjonctivite. Le contact avec les feuilles peut provoquer des éruptions cutanées.

Propriétés et usages

Le faux vernis du Japon n'est pas souvent utilisé en phytothérapie occidentale, mais il est plus populaire en Orient. Diverses parties de la plante sont utilisées, bien que l'écorce le soit davantage. Toutes les utilisations médicinales sont fortement sujettes à caution : faites donc attention.

Un peu d'histoire…

Le faux vernis du Japon a pris place dans les climats tempérés à travers le monde entier. Ses premières introductions peuvent avoir été au Japon et en Corée, dont il n'est probablement pas natif. Il a été introduit en Europe dans les années 1700 et est devenu très répandu par sa capacité à nourrir les vers à soie pour la production de soie naturelle. L'utilisation des semences des arbres européens a permis des introductions en Argentine, en Australie et en Afrique.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides