Serpolet

Serpolet en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Thym serpolet, Serpolet, Farigoulette

  • Nom(s) latin(s)

    Thymus serpyllum

  • Famille

    Lamiacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante comestible ▶ Aromatiques et condiments

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0 à 0,60 m
  • Largeur à maturité

    30 à 50 cm

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    10 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Rocaille Potager Muret Talus
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le thym serpolet, aussi appelé farigoulette, est un sous-arbrisseau tapissant de 10-15 cm, parfois 50 cm de haut, capable de s'étaler sur 40-50 cm de diamètre et de s'enraciner au niveau de chaque nœud. Le feuillage persistant très aromatique peut s'utiliser tout au long de l'année en cuisine, se faire sécher ou congeler au besoin. Comme beaucoup de plantes aromatiques, le serpolet fait partie de la famille des Lamiacées (syn. Labiées).

Le parfum de garrigue caractéristique qui s'en dégage lorsqu'on le foule du pied permet de le reconnaître facilement. Les feuilles opposées elliptiques de quelques millimètres de long sont vert sombre lustrées et adoptent des nuances pourpres sous un soleil intense.

Les inflorescences terminales forment des têtes denses d'environ 1 cm composées de fleurs bilabiées rose lilas qui recouvrent la végétation entre juin et octobre. Le cultivar 'Coccineus' offre une floraison plus ornementale rose vif. Le calice des fleurs à 2 lèvres comportant 3 dents en haut et 2 en bas est plus ou moins pubescent. La corolle bilabiée possède une lèvre supérieure dressée et l'inférieure divisée en 3 lobes. 4 étamines inégales et 1 pistil complètent la fleur de nature odorante et mellifère.

La taille, la forme des fleurs, mais aussi le parfum varient en fonction de la région et du climat. Le parfum, composé entre autres de différentes proportions de carvacrol, thymol, para-cymène et géraniol, offre des nuances variées évoquant la mélisse, le citron, l'origan, ou le thym commun.

Les fruits sont constitués de 4 akènes indéhiscents peu visibles.

Espèces et variétés de serpolet

Serpolet, thym serpolet, thym sauvage, farigoulette (Thymus serpyllum)

Espèce type

Serpolet, thym serpolet, thym sauvage, farigoulette (Thymus serpyllum) Espèce type
  • Végétation : Vivace ou sous-arbrisseau très polymorphe, à rameaux grêles gazonnants puis redressés, pubescents, atteignant 10 à 50 cm de haut. Feuilles glabres entières ciliées à la base, planes ou aux bords faiblement enroulés.
  • Fleurs et fruits : Inflorescences en têtes globuleuses ou ovoïdes rose lilas couvrant le feuillage de juin à octobre. Fleurs à 2 lèvres et calice bilabié entièrement pubescent ou glabre au-dessus. 4 étamines, dont 2 plus courtes.
  • Qualités : Originaire d'Europe et d'Asie dans les bois clairs et les lieux arides, jusqu'à 2 500 m d'altitude. Résiste à -20 °C.

'Album'

Serpolet, thym serpolet, thym sauvage, farigoulette (Thymus serpyllum) 'Album'
  • Végétation : Arbrisseau à port tapissant très ras et vigoureux. Très petites feuilles persistantes vert clair.
  • Fleurs et fruits : Fleurs blanc pur en mai-juin.
  • Qualités : Excellent couvre-sol.

'Elfin'

Serpolet, thym serpolet, thym sauvage, farigoulette (Thymus serpyllum) 'Elfin'
  • Végétation : Rameaux à feuilles denses minuscules, vert frais. Couvre-sol moutonnant, d'aspect moussu.
  • Fleurs et fruits : Fleurs roses, peu abondantes, en juin.
  • Qualités : Croissance lente. Idéal dans un jardin de dalles ou dans une auge.

'Coccineum'

Serpolet, thym serpolet, thym sauvage, farigoulette (Thymus serpyllum) 'Coccineum'
  • Végétation : Épais tapis de feuillage persistant vert sombre, de 8 cm de haut sur 45 cm d'étalement.
  • Fleurs et fruits : Fleurs rose vif recouvrant totalement le feuillage en été.
  • Qualités : Pour bordures, rocailles, talus secs ensoleillés ou massifs. Intérêt culinaire.

'Magic Carpet'

Serpolet 'Magic Carpet'
  • Végétation : Sélection très compacte de 5 cm de haut sur 30 de large, à odeur de thym citron.
  • Fleurs et fruits : Petites fleurs rose carmin.
  • Qualités : Couvre-sol florifère résistant au piétinement, idéal sur talus anti-érosion ou entre les dalles.

'Lemon Curd'

Serpolet 'Lemon Curd'
  • Végétation : Longues tiges tapissantes souples à fin feuillage vert foncé, de 15 cm de haut sur 40 de large. Odeur forte de citron.
  • Fleurs et fruits : Fleurs mauve pâle en juin.
  • Qualités : Couvre-sol épais à croissance rapide demandant peu de désherbage grâce à ses propriétés allélopathiques. Tolère un piétinement occasionnel. Emploi culinaire.

Plantation du serpolet

Plantation du serpolet

carmona rodriguez.cc/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où le planter ?

Le thym serpolet est qualifié de « psammophile », car il est particulièrement adapté aux sols sableux, secs et pauvres en minéraux grâce à sa frugalité, mais aussi à sa capacité à s'enraciner et retenir le sol. Si vous avez du mal à maintenir le thym commun, n'hésitez pas à le remplacer par le thym serpolet.

Évitez de le planter dans une terre trop riche afin de stimuler la production d'huiles essentielles. Installez-le dans une rocaille, en bordure de massif ou comme couvre-sol en plein soleil ou sous un couvert clair.

Quand planter le thym serpolet ?

Au printemps ou vers la fin de l'été, le thym serpolet offre une meilleure reprise.

Comment le planter en pleine terre ?

Aérez le sol avec la fourche-bêche ou la serfouette sur 20 cm de profondeur, dégagez un trou et positionnez la plante en enfonçant bien les racines en profondeur pour qu'elles trouvent la fraîcheur.

Comment planter le serpolet en pot ?

Remplissez un récipient en terre ou une auge en pierre assez profondément avec de la terre légère sableuse ou caillouteuse. Placez des graviers au fond du pot pour assurer une bonne évacuation de l'eau. Exposez la potée en plein soleil.

Culture et entretien du thym serpolet

Culture et entretien du thym serpolet

Sigfrid Lundberg/CC BY-SA 2.0/Flickr

En pleine terre, arrosez le premier été 1 à 2 fois par semaine pour assurer la reprise. Par la suite, il est inutile d'intervenir, hormis dans le cas des plantes en pot.

Renouvelez la terre de surface par un peu de terreau mélangé à du sable de temps à autre.

Pour obtenir un tapis épais, il est conseillé de replanter le serpolet tous les 2-3 ans et de le tailler régulièrement.

Taille du serpolet

Quand tailler ?

Après la floraison.

Comment tailler ?

Rabattez franchement la touffe afin de lui garder un joli port et l'inciter à renouveler son feuillage, voire sa floraison.

La récolte des branches ou fleurs selon les besoins du moment peut suffire à son entretien. Pensez simplement à ôter les branches mortes au début du printemps.

Maladies, nuisibles et parasites

Chenilles

Certaines chenilles de papillons rongent les feuilles ou les fleurs du serpolet, mais sans conséquences graves. Évitez même de traiter, car certains de ces papillons sont protégés.

Altises et cicadelles

Les feuilles présentent parfois des piqûres d'altises ou de cicadelles, des insectes de 1 mm qui sautent quand on secoue les feuilles et s'attaquent au thym comme à la menthe. Appliquez du purin de fougère ou du pyrèthre qui sont des traitements biologiques contre les insectes (à éviter lorsque les abeilles ou les papillons butinent). Ces produits se dégradent rapidement et sont inoffensifs pour la santé, mais pensez à bien laver les feuilles malgré tout avant de les consommer.

Rouille

La rouille est un champignon qui produit des taches jaunâtres sur le dessus des feuilles et des pustules orange au revers. Ôtez les feuilles très atteintes et arrosez copieusement de temps à autre pour éviter de stresser la plante.

En cas d'infestations répétées, appliquez du soufre ou et du purin de prêle à plusieurs reprises de façon à juguler la maladie de manière naturelle.

Récolte

Quand et comment récolter ?

Vous pouvez couper les branches de thym serpolet tout au long de l’année, mais les feuilles possèdent le maximum d’arôme juste avant la floraison, soit au printemps.

Prélevez les parties vertes et saines de 10-15 cm correspondant aux pousses de l'année en préservant leur base, car la plante reperce mal sur du vieux bois. Utilisez des ciseaux, un sécateur ou cassez les tiges de façon nette.

Les tiges destinées au séchage sont récoltées en fin de matinée pour éviter la rosée qui oblige à un séchage plus long et entraîne une perte d'arôme.

La conservation du serpolet

Si vous souhaitez ôter les poussières, rincez les tiges à l'eau courante, égouttez-les rapidement et façonnez de petits bouquets suspendus à l'envers dans une pièce aérée ombragée. Le séchage peut aussi se faire sur des clayettes en séparant bien les brins. Arrêtez le séchage avant que les feuilles brunissent, celles-ci doivent cependant se détacher facilement en passant la main le long des brins. Conservez les brins entiers ou seulement les feuilles dans un bocal en verre ou bien dans de l'huile d'olive.

Il est aussi possible de congeler les brins frais pour conserver le maximum d’arôme. Séchez simplement les brins avec un torchon avant de les placer dans des sacs de congélation. Le délai de consommation est de 1 an.

Multiplication du serpolet

Multiplication du serpolet

anro/CC BY-SA 2.0/Flickr

Le moyen de multiplication le plus facile est de diviser le pied lorsqu'on dispose d'un pied mère, sinon le semis ou le bouturage peuvent se pratiquer.

Quand et comment diviser ?

Divisez au début du printemps.

Choisissez un moment où la terre est meuble. Muni d'une bêche bien affûtée, sectionnez des touffes d'environ 10 cm de large puis tirez doucement dessus pour extraire le maximum de racines. Replantez aussitôt les éclats en terre ou en godets.

Rabattez de moitié les tiges vertes si elles sont trop longues afin de renforcer les racines puis imbibez bien la motte après avoir exécuté la replantation.

Quand et comment semer ?

Procédez au printemps en pépinière ou directement en place après les gelées.

Affinez la terre en ajoutant éventuellement du sable, puis répandez les graines aussi clair que possible. Recouvrez-les d'une mince couche de sable puis arrosez à la pomme fine. Vous pouvez aussi semer dans une terrine remplie de terreau à semis.

La levée prend 2-3 semaines. Maintenez la culture propre en désherbant régulièrement.

Repiquez les plantules directement en place environ 5-6 semaines après la levée.

Quand et comment bouturer ?

Vous pouvez bouturer pratiquement toute l'année si le sol n'est pas trop sec. L'été est souvent préconisé.

Prélevez des brins de 10-15 cm dont vous ôtez le feuillage sur 2-3 cm puis enfoncez cette base dans un substrat sableux humidifié. Cette méthode permet de renouveler les pieds trop vieux qui ont formé beaucoup de bois inesthétique à la base.

Conseils écologiques

La cueillette de la farigoulette dans la nature est autorisée partout en France. Cependant il a tendance à se raréfier, aussi veillez à ne pas arracher les racines et à laisser quelques inflorescences sur le pied. Évitez de le récolter sur les bords de route et les zones polluées.

Le papillon azuré du serpolet (Phengaris arion) adore butiner les fleurs du thym serpolet entre la fin mai et la fin juillet ainsi que de l'origan et d'autres thyms. Sa chenille se nourrit des fleurs de serpolet avant de se laisse tomber au sol pour être prises en charge par des fourmis qui l'accueillent dans leur fourmilière. La chenille rosâtre à tête noire rétractile se nourrit alors des larves de fourmis avant de se métamorphoser en papillon. Cette espèce de papillon disparue en Grande-Bretagne est protégée au niveau européen et français. En effet, elle est très dépendante du maintien de son habitat : les prairies sèches qui abritent à la fois les thyms et origans ainsi que les fourmis Myrmica sabuleti et scabrinodis.

D'autres papillons comme la zygène pourpre (Zygaena purpuralis) et l'eupithécie du thym (Eupithecia distinctaria) apprécient le thym serpolet.

Propriétés et usages

Parmi les différents thyms serpolets que l'on trouve dans la nature, le plus approprié pour un usage médicinal est celui qui diffuse une odeur de thym. Il est antiseptique, antiviral, antispasmodique, stomachique, expectorant, carminatif, diurétique, tonique et vermifuge.

Il s'utilise sous forme d'infusion ou simplement d'aromate culinaire pour désinfecter les voies digestives, soulager les digestions difficiles, souvent en association avec du romarin et de la sauge. L'infusion s'emploie aussi en bain de bouche pour soigner les gencives enflammées et/ou en gargarisme pour les maux de gorge, les fumigations pour traiter les rhinites et sinusites. L'huile essentielle ajoutée dans un bain chaud détend les muscles.

Les feuilles ainsi que ses fleurs sont consommées fraîches et crues ou bien cuites.

Bien entendu, les feuilles du thym serpolet comme celles du thym commun aromatisent aussi bien les grillades de poissons ou viande que les plats en sauce ou les soupes. Les fleurs un peu moins aromatiques s'utilisent avec succès pour décorer les salades en particulier.

Le serpolet est donné aux lapins pour obtenir une viande plus parfumée.

Un peu d'histoire…

Le mot latin thymus vient du grec thumon, dont la racine thu signifie « exhaler une odeur ». Le nom serpolet est issu du vieux français herper lui-même dérivé du grec herpein, qui signifie « ramper ». Virgile (70-19 av. J.-C.) employait déjà le terme latin serpyllum dans son œuvre poétique les Bucoliques qui narre un discours entre bergers.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides