Framboisier

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Framboisier en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Framboisier, Ronce du mont Ida

  • Nom(s) latin(s)

    Rubus idæus

  • Famille

    Rosacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste fruitier

    Plante comestible ▶ Arbuste fruitier | Petits fruits

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
    Palissable
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 2 m
  • Largeur à maturité

    1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    1 tige tous les 10 cm, soit 10 tiges par mètre linéaire.

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Verger Massif ou bordure Haie Plantation isolée Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le framboisier est originaire des sous-bois et des lisières des régions montagneuses d'Europe occidentale. Il appartient à la famille des Rosacées. Le nom framboise vient de la déformation de « fraise des bois ». Ses fleurs auto-fertiles blanches sont suivies de fruits dont la couleur varie du noir rougeâtre au jaune doré.

Le framboisier est un arbuste drageonnant (qui produit des repousses issues de ses racines) dont les rameaux, appelés cannes, sont légèrement épineux.

Les fruits savoureux au goût puissant sont utilisés frais en dessert ou pour agrémenter une salade (le goût acidulé s'harmonise parfaitement avec le vinaigre), cuits en confiture, gelée, sirop et liqueur, ou encore congelés. Les feuilles du framboisier servent aussi à faire du thé.

Bon à savoir : la framboise se démarque comme un des fruits les moins énergétiques tout en étant riche en vitamine C, en potassium, calcium, magnésium et fer. Ses propriétés médicales sont semblables à celles des fraises : elles sont analeptiques, adoucissantes, rafraîchissantes et laxatives.

Espèces et variétés de framboisiers

On distingue deux catégories principales de framboisiers :

  • Les remontants, ou bifères : ils produisent une première fois à l'automne sur les pousses qui ont démarré au printemps, et une seconde au début de l’été de l’année suivante, en même temps que les unifères.
  • Les non-remontants, ou unifères : ils produisent une seule fois en juin-juillet.

Leurs variétés sont très nombreuses et produisent des fruits rouges ou jaunes. Quelques variétés plus rares donnent des fruits noirs ou pourpres.

Les hybrides, résultat du croisement d'un framboisier avec un mûrier ou une ronce à fruits (Loganberry, Tayberry…), ne sont pas repris ici.

Rudus idæus remontant (bifère)

Autumn Bliss®

Rudus idæus remontant (bifère) Autumn Bliss®
  • Fruit : Rouge foncé, conique, gros calibre (4 à 5 g), excellente qualité.
  • Production : Juin-juillet puis en septembre jusqu'aux gelées.
  • Qualités : Précoce, bonne productivité, vigoureux.

'Fallgold'

Rudus idæus remontant (bifère) 'Fallgold'
  • Fruit : Original par sa couleur jaune, très sucré et aromatique.
  • Production : Fin juillet-août puis fin septembre jusqu'aux gelées.
  • Qualités : Excellent goût, les oiseaux sont moins attirés par les framboises de couleur jaune.

'Héritage'

Rudus idæus remontant (bifère) 'Héritage'
  • Fruit : Ferme, de calibre moyen, saveur acidulée mais à forte teneur en sucre.
  • Production : Abondante en août puis septembre jusqu'aux premières gelées.
  • Qualités : La référence, facile à cueillir, rustique, adapté à la congélation. Évitez les expositions nord et ombre.

'Sumo'

Rudus idæus remontant (bifère) 'Sumo'
  • Fruit : Très gros fruit (d'où son nom), sucré, savoureux.
  • Production : Mi-août puis septembre jusqu'aux premières gelées.
  • Qualités : Facile à cultiver, productif.

'Surprise d'automne'

Framboisier  'Surprise d'automne'
  • Fruit : Petit fruit, jaune presque blanc, saveur douce, sucrée, agréable.
  • Production : Juin-juillet puis août-septembre jusqu'aux gelées.
  • Qualités : Variété ancienne (1866). Productif, vigoureux, très rustique.

'Zeva'

Rudus idæus remontant (bifère) 'Zeva'
  • Fruit : Gros fruit rouge foncé à violet, très parfumé.
  • Production : Juin-juillet, puis septembre-octobre jusqu'aux gelées.
  • Qualités : Un peu mou, ne supporte pas le transport, peu de palissage.

'Cumberland'

Framboisier 'Cumberland'
  • Fruit : Gros fruits noirs, savoureux.
  • Production : Tardive
  • Qualités : Importante production. Disponible principalement au Canada.

Rudus idæus non-remontant (unifère)

Glen Ample®

Framboisier Glen Ample®
  • Fruit : Très gros fruit, ferme, rouge clair, acidulé et parfumé.
  • Production : Début juillet à mi-août
  • Qualités : Bonne conservation, sans épine, idéal pour les jeunes enfants qui ne se blesseront pas.

'Malling Promise'

Rudus idæus non-remontant (unifère) 'Malling Promise'
  • Fruit : Gros calibre, rouge, pointu, parfumé, tendre et sucré.
  • Production : Précoce début juin à début juillet.
  • Qualités : Variété très productive. Vigoureux et résistant, supporte les terrains secs.

'Meeker'

Rudus idæus non-remontant (unifère) 'Meeker'
  • Fruit : Bonne taille, rouge pourpre, ferme, parfumé.
  • Production : Étalée sur 4 à 5 semaines de mi-juin à fin juillet.
  • Qualités : La référence, vigoureux, drageonne facilement, résiste à l'oïdium. À associer avec le 'Zeva' ou l''Héritage'.

'Schoenemann' ou 'Schönemann'

Rudus idæus non-remontant (unifère) 'Schoenemann' ou 'Schönemann'
  • Fruit : Très gros fruits rouge foncé, parfumé, sucré et acidulé.
  • Production : Début juillet à mi-août.
  • Qualités : Vigoureux, très productif, cueillette facile, cannes assez droites.

'Tulameen'

Rudus idæus non-remontant (unifère) 'Tulameen'
  • Fruit : Gros fruits fermes, coniques, arôme puissant, excellent en bouche.
  • Production : Fin juin à début août.
  • Qualités : Reconnu pour sa qualité gustative, vigueur moyenne, préfère les sols bien drainés.

'Willamette'

Rudus idæus non-remontant (unifère) 'Willamette'
  • Fruit : Petit fruit, rouge foncé, acidulé et fruité, assez goûteux.
  • Production : Précoce, mi-juin à mi-juillet.
  • Qualités : Facile à cultiver, rustique, résistant, bon rendement, souvent utilisé dans les cultures à grandes échelles

'Purple Royalty'

Framboisier 'Purple Royalty'
  • Fruit : Gros fruits pourpre violet, juteux.
  • Production : Tardive
  • Qualités : Vigoureux, cannes rigides, à utiliser plutôt en pâtisserie, alcool et confiture.

Rubus odoratus non-remontant

Framboisier sauvage 'Calotte'

Framboisier Framboisier sauvage 'Calotte'
  • Fruit : Fruits comestibles. Précautions sanitaires, écologiques et légales à prendre.
  • Production : En septembre.
  • Qualités : Pousse 5 à 10 ans après une coupe de bois, de hêtre en particulier, plein soleil, sol bien drainé.

Plantation des framboisiers

Plantation des framboisiers

Où planter le framboisier ?

Le framboisier est une plante de bord de forêt qui n'est pas exigeante. Il pousse bien dans quasiment tous les sols, toutefois il craint les terres argileuses et son rendement sera meilleur dans une terre riche, légère, fertile et fraîche.

En général, on l'installe en bordure de potager. Si vous choisissez de le planter isolé, évitez la pelouse car il ne supporte pas la concurrence des graminées.

Il a besoin de beaucoup de lumière. Préférez un espace ensoleillé ou l'ombre très légère, et surtout à l'abri des vents.

Quand planter le framboisier ?

Qu'il soit à racines nues ou en pot et conteneur, il est préférable de planter le framboisier en automne ou en hiver pour favoriser son enracinement, sa reprise et sa fructification.

Évitez cependant les périodes de gel.

Comment planter le framboisier ?

Les gestes de plantation sont identiques, que la variété soit remontante ou non.

Munissez-vous d'une bêche et d'un bon compost maison (compost de fumier additionné d'engrais de fond complet ou de corne broyée) pour amender richement le sol dont la plante va avoir besoin pendant de nombreuses années.

  • Pensez à bien désherber avant la plantation pour éviter tout risque de concurrence, notamment avec les adventices (ou mauvaises herbes) couvre-sol comme le liseron.
  • Pour les sujets à racines nues, dégagez très délicatement les racines de leur sac de protection et coupez les pointes si elles sont abîmées. Pour les sujets en motte, humidifiez la motte en profondeur en la plongeant dans une bassine remplie d'eau.
  • Bêchez une bande de terre de 1 m de large et creusez des trous de 30 cm en tous sens, suffisamment espacés selon le système de palissage adopté. Installez la structure de palissage (voir ci-dessous).
  • Mélangez la terre extraite avec le compost préparé, remplissez les trous aux deux tiers.
  • Placez l'arbuste en étalant bien les racines ; comblez avec le reste de mélange terre-fumier. N'enterrez pas le collet ; cela ralentirait sa croissance. Maintenez l'arbuste bien droit et amenez la terre autour du pied. Tassez en formant une cuvette.
  • Arrosez copieusement.
  • Si vous plantez au printemps, paillez généreusement avec de la paille propre, des résidus de tonte ou du compost pour garder la fraîcheur de la terre et éviter le développement des mauvaises herbes.

Bon à savoir : les touffes peuvent s'enchevêtrer et être impossible à démêler si l'on n'y prend pas garde. Dans ce cas, il serait particulièrement difficile de procéder à son entretien. De plus, les récoltes seraient moins abondantes. Pour éviter que ce phénomène ne se produise, il faut palisser les framboisiers.

Palisser ses framboisiers

Il existe 3 méthodes pour palisser un framboisier et en obtenir le meilleur rendement :

  • Le palissage « sur échalas » : les framboisiers sont plantés à une distance de 1 à 1,20 m. Les échalas, sorte de grands tuteurs, peuvent être plantés soit au milieu de la touffe (toutes les tiges du pied de framboisier y sont attachées), soit entre deux touffes (la moitié des tiges de chaque touffe y est attachée).
  • Le palissage « Arcure à plat » : les framboisiers sont plantés à une distance de 1 à 1,20 m, sur une ligne orientée nord-sud. 3 fils de fer (séparés par 40 cm) sont tendus entre deux grands poteaux (1,20 m au-dessus du sol). On y palisse les tiges du framboisier, si possible en les arquant.
  • Le palissage « méthode hollandaise » : les framboisiers sont plantés plus proches : 60 à 70 cm entre chaque touffe. On plante des poteaux de part et d'autre de la ligne de framboisiers. Des fils de fer au sommet des poteaux courent parallèlement aux framboisiers. On attache les tiges (les 8-10 gardées après la taille) à ces fils en les y répartissant.

Bon à savoir : vous pouvez aussi palisser les framboisiers sur un grillage pour obtenir une haie fruitière.

Idées d'association

Poireau

Le framboisier se marie bien avec les légumes du potager comme le poireau.

Échinacée

Quelques touffes d'échinacées apportent une touche champêtre aux framboisiers.

Capucine

En pot, ourlez leur base avec des capucines.

Culture et entretien des framboisiers

Culture et entretien des framboisiers

Arrosez par temps sec en été et paillez le sol pour le maintenir frais entre les apports ou les pluies.

Désherbez, surtout les premières années, car le framboisier n'aime pas la concurrence des graminées. Donnez un coup de fourche-bêche autour de la touffe pour ameublir la terre et incorporez légèrement quelques pelletées de compost ou d'engrais riche en phosphore (P) et en potassium (K), éventuellement de bouillie de bordelaise au printemps.

En cas d'attaque, pulvérisez un insecticide à base de pyrèthre contre le ver de framboise en fin de floraison.

Pour les framboisiers palissés :

  • Attachez chaque année 8 à 10 jeunes et vigoureuses tiges au support pour renouveler celles qui ont fructifié, et supprimez les autres.
  • Retendez les fils de fer de palissage en hiver.

Conseil : pour protéger vos récoltes des oiseaux, vous pouvez étendre des filets sur vos framboisiers. Faites-les descendre jusqu’en bas, sans quoi certains se faufileront par en dessous.

Taille des framboisiers

Quand tailler ?

Procédez à une taille de formation, l'hiver suivant la plantation. Coupez à ras du sol les drageons morts, et les nouveaux à 50 ou 60 cm. Effectuez cette tâche chaque hiver durant les 2 années qui suivent la plantation.

Réalisez une taille de fructification en fin de récolte ou une fois l'hiver installé. Gardez les 8-10 drageons les plus vigoureux des framboisiers.

Comment tailler ?

  • Pour les variétés non remontantes : après la récolte de juillet, les cannes ayant fructifié vont se dessécher et peuvent être un réservoir à maladie. Coupez-les au ras du sol au mois d'août.
  • Pour les variétés remontantes : en hiver, coupez au ras du sol les cannes ayant fructifié en juillet qui se dessèchent après fructification, et raccourcissez de 20 à 30 cm celles ayant fructifié à l'automne.

Bon à savoir : les framboisiers peuvent atteindre entre 0,80 et 2 m de hauteur et 1 m de largeur.

Maladies, nuisibles et parasites

Les maladies et nuisibles du framboisier peuvent atteindre ses feuilles : l'anthracnose (taches pourpres au cœur blanc argenté), la rouille (pustules jaune-orange vif), l'oïdium (poudre blanche) et le tétranyque tisserand (dessèchement avec toiles d'araignées).

Certains sévissent sur les bourgeons, les boutons et les fleurs : brûlure des dards (taches pourpres violacées), pourriture grise ou botrytis (pourrissement et duvet gris) et aussi anthracnose.

D'autres attaquent les tiges : le dessèchement et l'anthracnose.

Ou encore les pédoncules, puis les fruits : l'anthonome (petit charançon qui les sectionne) et le ver du framboisier (petit coléoptère qui les dessèche).

Traitez en cas d'attaque de l'anthonome, du ver ou du puceron vert des framboisiers avec un produit adapté.

Récolte des framboises

Quand et comment récolter les framboises ?

La récolte des framboises se fait lorsque les fruits se colorent d’un rose profond et se détachent sans effort de la plante. Cueillez avec délicatesse les fruits et placez-les dans des barquettes sans les écraser.

Les framboisiers remontants poussent au printemps. Ils fructifient la première année en fin d’été (août-septembre) et l’année suivante en début d’été (juin-juillet). Un massif de framboisiers remontants qui mélange des plants âgés d'un ou deux ans donnera deux récoltes par an. Toutefois la deuxième fructification sera toujours moins importante que la première.

Les framboisiers non-remontants émettent de nouveaux rejets au printemps de la première année mais ne fructifient qu’au début de l’été de l’année suivante (juin-juillet). Après deux ans, les tiges se dessèchent et meurent. Cependant le plant de framboisiers émet de nouveaux rejets chaque année.

La conservation des framboises

Il est important de réfrigérer les framboises le plus rapidement possible pour assurer leur conservation, notamment si l'on souhaite les consommer fraîches. Elles se gardent quelques jours seulement.

Pour une conservation prolongée, privilégiez la congélation. Elle est plus favorable aux framboises qu'aux fraises. Procédez rapidement après la récolte.

Pour la congélation, choisissez de préférence des fruits sans moisissures et résidus, bien colorés, parfumés et fermes.

Multiplication des framboisiers

Multiplication des framboisiers

Le framboisier peut se multiplier par bouturage ou par division de souche.

Bouturage des framboisiers

Bouturer le framboisier permet d'obtenir très facilement un très grand nombre de plantes à partir d'une seule tige ou racine du plant-mère. Bouturez les rameaux feuillés ou les racines du framboisier, en début d'été pour une bouture de tige feuillée ou en novembre pour une bouture de racines.

Bouturer les rameaux :

  • Sélectionnez et coupez un rameau sain âgé d'un an, à l'aide d'un sécateur propre et bien aiguisé.
  • Sur ce rameau, coupez autant de tronçons qu'il est possible en s'assurant que chaque tronçon porte deux bourgeons. Chaque coupe doit être faite juste au-dessus d'un bourgeon, la coupure doit être nette.
  • Trempez l'extrémité inférieure de chaque tronçon dans de la poudre de bouturage.
  • Placez les tronçons de rameaux à la verticale, en pleine terre ou en pot, dans un mélange de terre du jardin et de sable, en l'enfonçant de sorte que le premier œil soit au niveau du sol.

Bouturer les racines :

  • Remplissez une caisse d'environ 15 cm de profondeur d'une couche de gravier ou de billes d'argiles, afin d'assurer un bon drainage, surmontée d'un mélange de deux tiers de tourbe et d'un tiers de sable.
  • Dégagez une racine d'environ 1 cm de diamètre du plant mère.
  • Débitez cette racine en tronçons de 10 cm de longueur en veillant à ne pas abîmer les radicelles (petites racines émises latéralement).
  • Placez immédiatement les tronçons de racines à l'horizontale dans la caisse et recouvrez-les du même mélange de tourbe et de sable sur 3 cm de hauteur.
  • Arrosez abondamment et placez la caissette sous abri jusqu'au printemps suivant.
  • En mai, repiquez les boutures de racines en godet dans un mélange de terre du jardin et de terreau. Des tiges commencent à apparaître. Veillez à arroser légèrement pendant l'été. À l'automne, installez les plantes au jardin. 

Division de souche des framboisiers

Diviser les framboisiers permet de garder des plants vigoureux et productifs et de multiplier facilement son nombre de plants. Divisez-les entre les mois de novembre et mars, lorsque la plante est en repos végétatif.

Divisez les framboisiers tous les 2 ou 3 ans, afin d'éliminer une partie des rejets. Gardez alors environ 10 tiges par mètre linéaire. Les rejets peuvent être replantés au jardin.

Conseil :Si vous divisez la plante en vue de replanter les rejets dans le jardin, choisissez des rejets vigoureux. Si vous aérez le buisson de framboisier, choisissez les rejets les moins vigoureux en vue de les éliminer.

Comment diviser ?

  • Déterrez la souche du framboisier à l'aide d'une fourche bêche.
  • Divisez la touffe en la coupant à l'aide d'une bêche ou d'un couteau bien tranchants. La coupure doit être nette. Selon la taille du plant, divisez la touffe entre 2 et 4 parties appelées éclats de touffe, composées de tiges de rejet, de rhizomes et de racines.
  • Replantez et arrosez immédiatement la souche, afin d'éviter tout dessèchement.
  • Réinstallez tout de suite les éclats de touffes au jardin, de préférence dans un sol léger et bien bêché, à 20 cm de profondeur. Enrichissez le sol avec du compost pour favoriser la reprise.

Conseils écologiques

  • Orientez vos lignes nord-sud pour éviter les ombres portées.
  • Plantez en même temps au pied du framboisier du myosotis ou de la tanaisie, qui agiront comme des répulsifs sur le ver du framboisier.
  • Changez de place vos framboisiers tous les 7 ans, ils s'en porteront mieux.


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides