Prunellier

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Prunellier en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Prunellier, Épine noire

  • Nom(s) latin(s)

    Prunus spinosa

  • Famille

    Rosacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

    Plante comestible ▶ Petits fruits

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 5 m
  • Largeur à maturité

    1,5 à 4 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le prunellier (Prunus spinosa) ou épine noire est un arbuste buissonnant de la famille des Rosacées et du genre Prunus qui comprend de nombreuses espèces (prunier, abricotier, amandier, pêcher, cerisier, entre autres). Il tire son nom d'espèce spinosa des nombreuses épines terminant ses multiples petits rameaux.

De croissance lente, il forme des haies buissonnantes, denses et infranchissables, qui peuvent atteindre 4 à 5 m de hauteur. Il drageonne abondamment et peut devenir envahissant.

Ses feuilles caduques, ovales, de 1 à 3 cm sont légèrement dentelées. Elles sont vertes, et mêlées de pourpre pour la variété 'Purpurea'. Son feuillage n'est pas dense.

Dès les mois de mars-avril, avant l'apparition des feuilles, il se couvre d'une multitude de petites fleurs blanches (rose pâle chez 'Purpurea'), parfumées, solitaires ou par paires.

Ces fleurs donnent en été de nombreuses petites prunes rondes de couleur bleu marine, comestibles, mais très âpres et astringeantes au goût et qui restent sur l'arbuste en hiver.

Les prunelles sont cueillies après les premières gelées, qui réduisent leur âpreté et utilisées traditionnellement pour préparer des boissons telles que eau de vie vin ou liqueurs, et pour confectionner de délicieuses confitures ou comme accompagnement de viandes.

Attention : comme celle de tous les fruitiers à noyau du même genre, la petite amande contenue dans le noyau de la prunelle est potentiellement toxique. Mais il faut en consommer un certain nombre et son goût amer devrait en dissuader plus d'un !

Espèces et variétés de prunelliers

Le prunellier est surtout répandu à l’état sauvage, on trouve habituellement 2 cultivars commercialisés, dont un aux fleurs doubles, 'Plena', disponible dans de nombreux pays voisins, mais pas chez nous.

Prunellier pourpre

'Purpurea'

Prunellier pourpre 'Purpurea'
  • Caractères de la floraison : Petites fleurs rosées, dès avril.
  • Caractères de la plante : Feuilles vert et rouge pourpre.
  • Qualités : Rustique jusqu’à -30 °C. Pour haies ou en arbre isolé.

Prunellier à fleurs doubles

'Plena'

Prunellier à fleurs doubles 'Plena'
  • Caractères de la floraison : Fleurs blanches doubles en mars-avril.
  • Caractères de la plante : Hauteur : 4 à 5 m. Feuillage vert foncé.
  • Qualités : À cultiver en haie ou en isolé.

Semis et plantation de prunellier (prunus spinosa)

Semis et plantation de prunellier (prunus spinosa)

Où le planter ?

Plantez le prunellier en plein soleil dans un endroit dégagé. Il s'adapte à quasiment tout type de sol, même s'il préfère les sols profonds et calcaires. En sol sec, pauvre et rocailleux, son développement se limite à de petits buissons fortement enchevêtrés et épineux. En sol riche et frais, son développement est plus important et sa taille nettement supérieure.

Il ne craint pas les gelées et résiste jusqu'à -30 °C. En outre, il supporte bien la sécheresse.

Quand et comment planter le prunellier ?

  • À racines nues, plantez-le de novembre à février-mars.
  • En godet ou en conteneur, plantez-le de préférence à l'automne et à défaut au printemps.

Les noyaux se sèment au printemps, après avoir été stratifiés tout l'hiver.

  • Plantez-le dans des trous de 0,50 m en tous sens. Pour des haies, espacez les plants de 0,80 à 1 m environ.
  • Pour une haie, semez 2 ou 3 noyaux ensemble, espacés de 0,80 m environ, sous 3 à 5 cm de sable, vous ne conserverez que le plus beau plant après la levée. Semez dans un sol travaillé et nettoyé.
  • Vous pouvez aussi, pour plus de sûreté, placer vos noyaux en pépinière au printemps et repiquer les plantules en place en automne ou au printemps suivant selon leur taille.

Culture et entretien du prunellier

Culture et entretien du prunellier

Le prunellier (ou prunus spinosa) ne demande pas d’entretien particulier, si ce n’est d’éliminer les drageons qui risquent d’apparaître.

Taille du prunellier

Le prunellier est généralement conduit en haie libre, il ne se taille pas. Cependant, pour conserver votre haie bien touffue à la base, vous pouvez effectuer un rabattage sévère de temps en temps, le prunus spinosa le supporte bien. Opérez après la floraison.

Maladies, nuisibles et parasites du prunellier

Le prunellier (ou prunus spinosa) est très résistant aux maladies comme aux parasites. On ne lui connaît pas de maladies ou parasites habituels.

Récolte du prunellier

Quand et comment récolter le prunellier ?

Les fruits du prunus spinosa doivent avoir subi l’action du gel pour perdre leur âpreté qui les rend peu agréables à manger. Pour cela, récoltez-les après les premières gelées. Ou bien, si vous craignez que les oiseaux ne les mangent, prélevez-les en fin d’été et placez-les quelques jours dans votre congélateur.

La conservation du prunellier

Les prunelles peuvent se conserver quelque temps après avoir été séchées au soleil.

Multiplication du prunellier

Multiplication du prunellier

Le prunellier a tendance à se multiplier naturellement par semis spontané de ses fruits ou drageonnage :

  • Il n'est pas recommandé de replanter un drageon, car il aura tendance à drageonner à son tour (ce qui est valable pour toutes les espèces de Prunus).
  • Vous pouvez le marcotter à partir d'une branche basse, au printemps pour sevrage à l'automne suivant.
  • Vous pouvez également récolter des fruits mûrs en fin d'automne et les mettre en stratification pour l'hiver.

Conseils écologiques

Les haies de prunelliers offrent un refuge sûr pour de nombreux animaux, dont les oiseaux et certains petits mammifères, qui se nourrissent en outre de ses baies.

La floraison précoce du prunellier (ou prunus spinosa) apporte aux insectes une source de nourriture importante à un moment de l’année où elle est encore rare. Ses fleurs sont butinées par des insectes parfois rares, et en tout cas utiles.

Son feuillage nourrit de nombreux insectes, notamment les chenilles de plus de 60 espèces de papillons, dont le flambé et le gazé, deux espèces en forte régression.

Il est connu aussi pour donner un bois imputrescible dont on faisait des cannes ou des manches d’outils après l’avoir fait noircir au feu.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides