Fougère-aigle

Fougère-aigle en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Fougère Aigle, Grande Fougère, Ptéride aquiline

  • Nom(s) latin(s)

    Pteridium aquilinum

  • Famille

    Dennstaedtiacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 1,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Anti-insectes Certaines plantes ont des vertus répulsives contre des nuisibles ou, au contraire, protègent d'autres plantes en attirant les nuisibles.
    Anti-moustiques : À planter près de vos lieux de vie (terrasse, pergola, table ou jeux de jardin…) pour écarter les moustiques.
    Anti-pucerons : À planter près de vos fleurs fragiles pour les protéger.
    Anti-mouches, anti-limaces et anti-doryphores : À planter à proximité de votre potager pour le protéger. (Les plantes anti-mouches servent à lutter contre des mouches spécifiques qui attaquent les légumes.)

    Pucerons
    Limaces

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Couvre-sol Bosquet ou forêt Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La fougère-aigle a une distribution géographique quasiment mondiale dans les forêts sèches, c'est la principale fougère dans la plupart des situations en mi-ombre sur terrain sec. Naturellement présente en France, elle est tout à fait adaptée aux climats européens. Comme toute fougère, ce n'est pas une plante à fleurs : la reproduction se fait par des spores.

Dans un sol sec, les tiges des fougères-aigle émergent au début du printemps, sous forme de crosses tripartites argentées. Les racines, agressives, colonisent le sol et se prolongent en profondeur à la recherche de l'humidité, parfois à plus de 30 cm de profondeur à certains endroits. Les tiges se développent rapidement pour donner une plante de belle envergure, de plus de 1 m de haut et davantage en diamètre.

P. aquilinum, de la famille des Dennstaedtiacées, supporte aussi des conditions de culture plus humides, car on la trouve parfois, en milieu naturel, aux bords de marécages. Toutefois, sa plantation en forêt sèche est préférable. Les spores (graines) mûrissent de juillet à août.

Attention : certaines parties de la fougère-aigle sont toxiques ! Toutes les pièces des crosses (feuilles frisées) ont une faible toxicité en cas d'ingestion (humains et animaux). Les symptômes incluent faiblesse, une forte fièvre, incoordination, convulsions… Le principe toxique est la thiaminase, une enzyme protéique provoquant une diminution de la vitamine B1.

Espèce de fougère-aigle

Il existe deux sous-espèces reconnues en taxonomie (Pteridium aquilinum subsp. aquilinum et Pteridium aquilinum subsp. capense) et une variété (Pteridium aquilinum var. latiusculum), mais les modes de culture ne diffèrent pas. Les caractères variables des trois fougères-aigle sont d'origine géographique.

Fougère-aigle, grande fougère, ptéride aquiline (Pteridium aquilinum)

 Fougère-aigle, grande fougère, ptéride aquiline (Pteridium aquilinum)
  • Floraison : Aucune floraison, il s'agit d'une fougère !
  • Caractéristiques : Haute de plus de 1 m, la fougère-aigle est une bonne plante couvre-sol, décorative.
  • Qualités : Vivace très solide si les conditions de culture (sol sec, mi-ombre) sont respectées. Rustique jusque -20 °C.

Plantation de la fougère-aigle

Plantation de la fougère-aigle

Giancarlo Dessi/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où la planter ?

La nature du sol ne doit pas retenir l'eau : des argiles acides, limons et sables, de préférence pauvres et stériles, sont les meilleurs substrats. Les sols calcaires sont déconseillés et dans tous les cas, évitez les sols trop alcalins, elle préfère un pH compris entre 4 et 6.

Ses exigences en lumière sont faibles, un emplacement à mi-ombre suffit ; le plein soleil est supporté si le sol ne s'assèche pas en profondeur trop vite et trop souvent.

Les grandes tiges de la fougère craignent le vent : abritez-les vents dominants, et une installation en forêt résout habituellement ce souci, les arbres venant protéger les fougères.

La fougère-aigle est une cryptogène, parfois cachée dans des lieux « invisibles » : elle est parfois si discrète que sa présence n'est détectée qu'une fois une certaine hauteur atteinte !

Quand planter la fougère-aigle ?

Plantez au début du printemps, lorsque les gelées sont passées, à la sortie de la période de dormance.

Comment la planter ?

Plantez le système racinaire à faible profondeur, sans recouvrir le collet.

Arrosez régulièrement pour maintenir le sol humide (mais pas détrempé) le temps que le pied se développe pleinement.

Idées d'association

Chêne

N'hésitez pas à associer la fougère-aigle avec des arbres feuillus comme le chêne Quercus stellata.

Pin

La fougère-aigle s'associe très bien aux résineux dans une forêt de pins.

Culture et entretien de la fougère-aigle

Culture et entretien de la fougère-aigle

David Eickhoff/CC BY 2.0/Wikimedia

La fougère-aigle ne tolère pas les inondations (prolongées). Bien que très tolérante avec les sols secs, Pteridium aquilinum se met en sommeil pendant les sécheresses qui durent plus d'une semaine ou deux et peut mourir si elle ne reçoit aucune pluie (ou arrosage) pendant 3 mois.

Ainsi, au début de sa plantation, elle nécessite beaucoup d'eau pour s'établir, mais une fois établie, elle devient relativement tolérante à la sécheresse. Des arrosages sont à prévoir pour de jeunes pieds, si une sécheresse s'installe. Après un an en place, une fois naturalisée et un bon développement, ces arrosages sont moins indispensables, sauf en période d'aridité notable.

Parfois envahissante, Pteridium aquilinum est difficilement maîtrisable en raison de certains caractères morphologiques et anatomiques. Il faut se contenter de limiter son expansion en cas d'envahissement en supprimant les rejets au fur et à mesure qu'ils apparaissent afin d'éviter un agrandissement de la zone colonisée.

Une autre solution pour limiter l'expansion consiste à réduire les arrosages en périodes de sécheresse : quelques pieds souffriront et mourront naturellement…

Taille de la fougère-aigle

Coupez et rabattez à 10 cm du sol pendant l'hiver, en période de dormance ; ainsi, la nouvelle croissance printanière sera dégagée.

Maladies, nuisibles et parasites

Une humidité trop forte ou une sécheresse trop prolongée sont ses ennemis. Plusieurs espèces de chenilles se nourrissent des tiges des frondes, mais sans causer de dégâts notables.

Multiplication de la fougère-aigle

Multiplication de la fougère-aigle

Charlesblack/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Juste au moment de la reprise végétative (en fin de dormance), une division des racines ou des rejets permet une multiplication. Replantez immédiatement.

Conseils écologiques

Outre son intérêt ornemental, la fougère-aigle fournit un abri aux petits animaux, elle très utile pour la petite faune.

Exploitez les frondes coupées pour pailler les cultures en début de printemps, c'est très efficace contre les pucerons et les limaces.

Les rhizomes de profondeur leur permettent de survivre au feu !

Plusieurs parties de la plante sont toxiques : ne récoltez rien pour la consommation sans prendre certaines précautions ! Et ne mettez pas en compost les résidus.

Propriétés et usages

Historiquement, la fougère-aigle a été utilisée en médecine traditionnelle pour traiter des maladies comme le rhumatisme, l'aménorrhée, la fontanelle, etc. Cette tendance est moins actuelle.

Cette plante peut être aussi utilisée dans divers autres domaines : l’alimentation humaine, la literie, etc.

Si certaines parties sont toxiques sans préparation, il est possible de profiter de P. aquilinum en alimentation en respectant un protocole de préparation :

  • Rassemblez les jeunes crosses de fougère au début du printemps dès qu'elles apparaissent.
  • Retirez les écailles brunâtres en frottant avec les mains.
  • Faites tremper pendant plusieurs heures dans de l'eau légèrement salée.
  • Cuisez pendant 20 minutes à feu doux dans une casserole remplie de quelques centimètres d'eau.
  • Bien égoutter et servir comme légume ou salade.

Une odeur d'amande amère au cours de la cuisson se fait sentir : ce sont des dérivés de cyanure qui sont dégagés.

Les frondes devraient être utilisées lorsqu'elles mesurent moins de 20 cm de long, car avec la longueur un goût horrible se fait sentir !



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides