Laurier-tin

Laurier-tin en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Laurier-tin, Viorne-tin, Viorne

  • Nom(s) latin(s)

    Viburnum tinus

  • Famille

    Adoxacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
    Arrondi, en boule ou ovale
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 5 m
  • Largeur à maturité

    2 à 4 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Bosquet ou forêt Massif ou bordure Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Cet arbuste au port compact et au feuillage vert foncé, dense lorsqu’il est régulièrement taillé, se prête à de multiples emplois au jardin comme en jardinières. Planté en haie, comme en massif, vous pouvez l’installer au soleil ou à la mi-ombre dans presque tous les sols, sauf en régions très froides. Sa croissance n’est pas très vigoureuse, mais il peut atteindre 2 à 3 m de haut surtout en isolé.

Outre sa grande plasticité, due à sa bonne résistance aux tailles, il est intéressant pour l’esthétique de son feuillage vert foncé et persistant, ainsi que pour sa longue floraison hivernale accompagnée de la présence de nombreux petits fruits décoratifs.

Appartenant à la famille des Adoxacées (autrefois, il était classé dans les Caprifoliacées) et au genre Viburnum, Viburnum tinus est couramment appelé laurier-tin, viorne-tin ou tout simplement viorne.

Ses feuilles opposées sont de couleur vert foncé luisant sur le dessus et un peu plus claires en dessous, de forme oblongue. Leur taille varie de 5 à 8 cm de long. Elles ont la particularité de présenter des domaties au revers, connus pour être prédateurs d’acariens parasites des vergers.

Les petites fleurs qui apparaissent dès novembre sont présentes jusqu’en avril. Elles sont groupées, en inflorescences plates de 10 cm environ formant des corymbes. Plutôt rosées en bouton, elles deviennent blanches après épanouissement et peuvent être légèrement parfumées.

Les fruits sont de petites baies, en grappes et apparaissent à partir de décembre. Ils sont de couleur bleu foncé puis noir brillant pour certains, donnant des reflets de lumière.

Le laurier-tin est présent depuis l’Antiquité dans les jardins, car sa culture est très facile et son feuillage décoratif.

Vous pouvez l’employer en isolé, en topiaire, en massifs, en bordure de murs ou en haie taillée ou libre. Il s’adapte facilement à une culture en bac.

Variétés de lauriers-tins

Le genre Viburnum compte environ 200 autres espèces dans le monde, dont la floraison est le plus souvent décorative. Certains offrent une floraison délicieusement odorante en hiver.

Le feuillage d’autres peut être caduc avec de jolies couleurs d’automne. Les viornes de Chine en particulier présentent une végétation étagée et des coloris d’automne somptueux.

Enfin, les viornes obier et la viorne cotonneuse donnent des fruits de couleur rouge vif très décoratifs.

On trouve dans le commerce une dizaine de variétés de l’espèce Viburnum tinus qui est originaire des bords de la Méditerranée :

Viburnum tinus

'Macrophyllum'

Laurier-tin 'Macrophyllum'
  • Caractères de la fleur : Boutons roses. Petites fleurs blanches à blanc rosé.
  • Caractères de la plante : Variété aux plus grosses feuilles. Port compact, dense et très ramifié. Rameaux souples donnant un aspect arrondi à la plante. Fruits légèrement ovoïdes noirs bleutés.
  • Qualités, usages : Variété intéressante en bord de mer, car ne craint pas le vent, ni les embruns.

'French White'

Laurier-tin 'French White'
  • Caractères de la plante : Variété aux feuilles plus larges que l’espèce type.
  • Qualités, usages : Variété à la croissance la plus rapide que l’espèce type.

'Compactum'

Viburnum tinus 'Compactum'
  • Qualités, usages : Port plus compact et taille plus réduite que l’espèce type.

'Variegatum'

Viburnum tinus 'Variegatum'
  • Caractères de la fleur : Boutons de couleur rouge.
  • Caractères de la plante : Feuilles bordées de jaune crème.
  • Qualités, usages : Moins rustique que les autres, à planter en situation abritée.

'Bewley's Variegated'

Laurier-tin 'Bewley's Variegated'
  • Caractères de la plante : Feuillage vert pâle, brillant et marginé de crème.

'Eve Price'

Viburnum tinus 'Eve Price'
  • Caractères de la fleur : Boutons floraux rose foncé et fleurs blanc rosé.
  • Caractères de la plante : Port compact, moins grand que l’espèce type (1,20 à 1,50 m).

'Gwenllian'

Viburnum tinus 'Gwenllian'
  • Caractères de la fleur : Très florifère. Boutons rose vif et fleurs blanc rosé.
  • Caractères de la plante : Végétation particulièrement compacte (1,50 à 2 m). Fruits bleus virant au noir.

'Purpureum'

Laurier-tin 'Purpureum'
  • Caractères de la plante : Jeunes feuilles de couleur pourpre.
  • Qualités, usages : Forme buissonnante.

Semis et plantation du laurier-tin

Semis et plantation du laurier-tin

Où le planter ?

Le laurier-tin qui est un arbre du Midi qui craint les climats froids. Si votre région, plus au nord, a des hivers froids, choisissez un emplacement abrité et bien ensoleillé dans la journée où il pourra résister jusqu'à -10/-15 °C selon les emplacements. Vous pouvez ainsi le planter en Île-de-France, même s'il fleurira mieux sous le climat plus doux des bords de Loire.

Évitez de l'exposer à l'est, car les premiers rayons de soleil pourraient brûler fleurs et jeunes pousses après une nuit de gelées.

Dans le Midi, où il pousse spontanément, il se développe très bien également à la mi-ombre.

Il s'adapte à divers types de sols, même calcaires ou lourds. Préférez-le cependant bien drainé, mais frais et riche.

En bord de mer, vous pouvez l'utiliser en haie protectrice du vent qu'il tolère bien ainsi que les embruns. Ne comptez cependant pas sur lui pour obtenir des haies totalement occultantes.

Enfin, le laurier-tin résiste à la pollution et peut être planté en ville ou en bord de route.

Quand et comment planter le laurier-tin ?

Plantez-le de préférence à l'automne ou au printemps.

En bonne terre, riche et bien drainée, aucun apport n'est nécessaire à la plantation. En climat plutôt frais, paillez le pied les premiers hivers.

Si vous plantez le laurier-tin dans un massif ou une haie, respectez l'écartement préconisé pour son développement : de 1,50 à 2 m en massif, selon la taille adulte, et 0,80 m en haie. Le laurier-tin se plante comme un arbuste.

Sur un balcon ou une terrasse qu'il occupe toute l'année, choisissez un bac ou une jardinière de 0,40 m de profondeur environ, rempli d'un mélange de bonne terre ou de terreau et de sable. Espacez les pieds de 0,60 cm au moins.

Culture et entretien du laurier-tin

Culture et entretien du laurier-tin

Le laurier-tin est une plante facile à cultiver et ne demande pratiquement pas d'entretien en massif. Dans les jardins de bord de mer, il ne craint ni les sols salés ni les embruns.

Adapté aux climats secs et chauds du Midi, il ne demande pas beaucoup d'arrosage. Toutefois, arrosez-le régulièrement pendant l'été les 2 années qui suivent sa plantation en pleine terre, puis occasionnellement en cas de sécheresse ou de fortes chaleurs prolongées de façon à maintenir un sol frais.

En jardinière, arrosez régulièrement, mais sans excès du printemps à l'automne et selon la température de la saison. Vous pouvez, si vous trouvez son développement insuffisant, faire un apport d'engrais retard au printemps.

Enfin, s'il est mal exposé et si vous craignez des froids supérieurs à -5 °C, paillez les pieds en hiver avec une bonne couche de compost décomposé par exemple.

Taille du laurier-tin

La taille du laurier-tin planté en massif ou en haie libre n’est pas indispensable. Toutefois, elle permet d’améliorer la densité de la floraison et du feuillage.

D’autre part, si vous le rabattez tous les 3 ans environ vous densifierez son port et lui donnerez une nouvelle vigueur.

Taillez les formes libres après la fin de la floraison en mars-avril, et les sujets plantés en haie une deuxième fois en juin :

  • Pour un laurier-tin en massif, rabattez juste au-dessus d’une ramification les rameaux âgés qui fleurissent moins ou ceux qui déséquilibrent la silhouette. Vous favorisez ainsi les petites ramifications qui donnent de nouveaux rameaux florifères pour l’année suivante et maintiennent un feuillage dense.
  • Parallèlement, supprimez au sécateur tout le vieux bois qui a tendance à dégarnir l’arbuste à partir de sa base.
  • Pour un laurier-tin cultivé en haie, après la floraison taillez, avec la cisaille ou le taille-haie, de moitié les jeunes rameaux les deux premières années, puis allongez un peu chaque année la taille des rameaux jusqu’à la hauteur souhaitée. Laissez cependant quelques fleurs fanées si vous voulez profiter de la fructification.
  • En juin, taillez les rameaux qui dépassent la forme.

Maladies, nuisibles et parasites

Le laurier-tin est très résistant aux maladies et aux parasites dans des conditions de culture satisfaisantes. Cependant, dans un sol trop humide peuvent apparaître des maladies cryptogamiques.

De même, dans une atmosphère trop sèche peuvent apparaître des araignées rouges. En cas d'invasion, douchez votre plante avec le jet du tuyau, en insistant bien sur le dessous des feuilles. Si ce n'est pas suffisant, une macération de feuilles de tabac peut se révéler être une solution naturelle et efficace :

  • Mélangez 50 g de tabac dans un litre d'eau.
  • Laissez macérer 15 jours.
  • Filtrez.
  • Diluez la macération à raison d'un litre pour dix litres d'eau.

Récolte du laurier-tin

On ne récolte pas le laurier-tin. Attention pour les enfants, ses baies sont un peu laxatives.

Multiplication du laurier-tin

Multiplication du laurier-tin

Le laurier-tin à tendance à se marcotter spontanément à partir des ses plus basses branches. Il se bouture également facilement.

  • Bouturez de préférence des extrémités de rameaux non fleuris, aoûtés, en août ou septembre.
  • Effeuillez le bas de la bouture et piquez-la dans un mélange poreux (sable, tourbe, terre de bruyère…). Maintenez à 15 °C.
  • Hivernez sous châssis entre 5 et 10 °C.
  • Au printemps, transplantez en pépinière mi-ombragée.
  • Lorsque la bouture a émis 3 paires de feuilles, pincez le bourgeon terminal. Attendez 3 ans avant la plantation définitive.

Pour le marcottage, enterrez une portion de tige basse en automne et patientez jusqu'à l'automne suivant pour sevrer la marcotte.

Conseils écologiques

Plantez des lauriers tin dans votre jardin, ses fruits régaleront les oiseaux pendant tout l’hiver et son feuillage leur servira d’abri et de nichoir.

D’autre part, cet arbuste qui résiste bien à la pollution, supporte les embruns et n’est pas sujet aux parasitoses ni aux maladies. Il ne nécessite donc pas l’emploi de produits de traitements toxiques.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides