Matelea cyclophylla

Matelea cyclophylla en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Matelea cyclophylla

  • Nom(s) latin(s)

    Matelea cyclophylla

  • Famille

    Apocynacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif | Plante grasse, succulente ou cactus

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
    Pleureur ou tombant
    Grimpant
    Palissable
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 2 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 0,80 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec Sol frais
  • Densité

    2 à 3 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Véranda Serre chaude Serre tempérée
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Matelea cyclophylla est une plante caudiciforme d'origine mexicaine de la famille des Asclépiadacées, récemment regroupée dans les Apocynacées. Rare et inhabituelle, elle est cultivée surtout pour son caudex gris verruqueux de 15 cm de diamètre (en culture) semblable à celui d'un Dioscorea (également en provenance du Mexique) recouvert de parties angulaires, tuberculeuses.

Le développement grimpant qui découle de sa croissance pendant la saison des pluies lui donne une allure de plante verte pubère. Les tiges poussent vite, elles peuvent devenir envahissantes et ont besoin d'un support pour ne pas être rapidement ingérables. Elles mesurent de 80 cm de long jusqu'à 2 m.

Les fleurs solitaires s'épanouissent aux aisselles, leur diamètre est de 3 cm, de couleur bordeaux à violet très foncé presque noir. Elles ont une forme d'étoile à 5 branches faiblement découpées. Selon l'espèce de Matelea, ces critères sont variables. Les feuilles cordées à nervures marquées sont caduques et opposées.

Le Matelea est fragile, il ne supporte pas une température inférieure à 15 °C. Mais c'est une plante facile à maintenir en véranda ou devant une fenêtre à la maison. Les feuilles ont besoin de beaucoup de luminosité, alors que le caudex préfère le soleil tamisé ou l'ombre que lui apporte son feuillage.

Comme beaucoup d'autres Asclépiades, le Matelea utilise les mouches comme pollinisateurs, car ses fleurs dégagent une odeur de charogne à cet effet. Si elles sont pollinisées, elles produisent une gousse longue, coriace et pointue qui s'ouvre pour disperser les graines. Les semences noires fines sont des chatons poilus emportés par le vent à la manière du pissenlit. Cette plante perd tout son feuillage dès le milieu de l'automne pour entrer dans une période de dormance où le caudex, gorgé de réserves nutritives, se repose.

Aux premiers signes du printemps, la végétation s'élance afin de conquérir à nouveau l'espace, pour le plus grand plaisir des yeux.

Espèces de Matelea

Le genre végétal Matelea compte environ 200 espèces différentes, dont peu sont représentées dans le domaine horticole.

Matelea cyclophylla

Matelea cyclophylla  Matelea cyclophylla
  • Caudex : Gris, verruqueux, de 15 cm de diamètre environ cultivé en intérieur. Feuillage vert luisant.
  • Fleurs : Fleurs épaisses, étoilées à 5 branches faiblement divisées. Elles sont bordeaux à noires.
  • Qualités : Aspect très attrayant du caudex presque craquelé. Fleurs de couleur inhabituelle.

Matelea pilosa

Matelea cyclophylla  Matelea pilosa
  • Caudex : Gris, verruqueux, de 15 cm de diamètre environ cultivé en intérieur. Feuilles vert foncé.
  • Fleurs : Fleurs en étoile fortement découpée et presque noire.
  • Qualités : Très belle floraison groupée. Couleur.

Matelea tristiflora

Matelea cyclophylla  Matelea tristiflora
  • Caudex : Gris, verruqueux, de 15 cm de diamètre environ cultivé en intérieur. Feuilles duveteuses vert mat.
  • Fleurs : Fleurs en grappes axillaires en grand nombre. Couleur pourpre marron.
  • Qualités : Fleurs en grand nombre. Couleur.

Matelea obliqua

 Matelea obliqua
  • Caudex : Gris, verruqueux, de 15 cm de diamètre environ cultivé en intérieur. Feuillage vert foncé pourpré.
  • Fleurs : Fleurs étoilées à pétales très découpés. Centre orange, pétales violets.
  • Qualités : Beau feuillage. Fleurs magnifiques.

Plantation de Matelea cyclophylla

Plantation de <em>Matelea cyclophylla</em>

Marcia Stefani/CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

En intérieur uniquement à cause de sa faible résistance au froid, en pot plastique ou terre cuite, profond et large pour permettre à son caudex de se développer correctement. Choisissez un pot adapté aux dimensions de votre plante.

Prodiguez-lui une exposition très lumineuse et un pH alcalin neutre.

Quand planter le Matelea cyclophylla ?

À la reprise de végétation, soit en tout début de printemps, rempotez votre Matelea.

Bon à savoir : cette plante est rarement vendue dans nos jardineries, mais se trouve assez facilement sur internet.

Comment le planter ?

Un substrat pour cactées et succulentes du commerce peut parfaitement suffire. Cependant rien ne remplace un mélange « maison » composé de : 1/3 de terre franche, 1/3 de sable non tamisé, 1/3 de terreau. Sans oublier un drainage de fond important, composé de graviers. Le mélange doit être relativement pauvre et peu humifère.

Dans son Mexique natal, les 3/4 du caudex sont souvent enterrés, il convient donc en début de culture de garder la majeure partie enfouie afin de lui permettre de grossir rapidement. Cependant, ce caudex est une partie visuelle attrayante de la plante.

Quand il est suffisamment gros ou à l'occasion d'un rempotage, il est bon de le remonter un peu au-dessus du niveau de la terre, en prenant garde de ne pas l'exposer au soleil direct. Pour cela, dégarnissez doucement la partie haute sur quelques centimètres, coupez les quelques fines racines supérieures se retrouvant à l'air.

Culture et entretien de Matelea cyclophylla

Culture et entretien de <em>Matelea cyclophylla</em>

marcopperman/CC BY 2.0/Flickr

Prévoyez un petit palissage ou un fil métallique en demi-cercle pour le développement des branches. Sans aide, il est rampant, mais grimpe au moindre contact d'un objet vertical.

Au printemps et en été, l'arrosage doit être effectué dès que la terre est sèche. Brumisez ses feuilles en été à l'aide d'un petit pulvérisateur adapté, pour obtenir un simple voile humide non ruisselant.

Le Matelea n'est pas très gourmand en nutriments. Cependant, l'année suivant son rempotage, apportez-lui un fertilisant pour cactées en avril-mai pour un départ végétatif plus vigoureux.

Pendant la période de repos, aucun arrosage n'est à faire. Il convient de lui assurer un minimum de 15 °C pendant l'hivernage. La plante en repos végétatif perd toutes ses feuilles.

Taille de Matelea cyclophylla

Si votre plante produit de trop longues branches, grimpantes ou rampantes, il est possible de les tailler pour garder un port raisonnable.

Maladies, nuisibles et parasites

Les cochenilles affectionnent cette plante, elles se cachent dans les nœuds que forment les tiges et les craquelures du caudex. Il est facile de les enlever manuellement ou de traiter à l'aide d'un pinceau fin préalablement huilé, ce qui asphyxie ces prédateurs.

Attention aux excès d'eau ou restes d'arrosages stagnants dans la coupelle. Ils sont les pires ennemis de ce type de végétaux.

Multiplication de Matelea cyclophylla

Multiplication de <em>Matelea cyclophylla</em>

Masebrock/Domaine public/Wikimedia

Le semis est assez facile à faire et donne de bons résultats. Les semences se trouvent en commerces spécialisés ou sur Internet.

Quand semer ?

Le semis se fait au printemps de préférence mai-juin.

Comment semer ?

  • Semez directement dans de petits pots de 0,5 à 1 L, préalablement remplis d'un mélange égal de terreau à semis et perlite (ou vermiculite).
  • Recouvrez les fines graines sur 3 mm environ.
  • Placez les semis à la lumière sans soleil, à 20 °C constants, sans monter le taux d'hygrométrie.
  • Le substrat est gardé humide jusqu'à la germination qui prend 6 à 8 semaines.
  • Dès l'apparition des jeunes pousses, alternez une période à peine sèche et une autre plus humide. La première saison hivernale est un peu délicate, soyez très modéré sur l'arrosage.
  • Quand le système racinaire sature complètement le pot et pas avant, rempotez vos plants dans le mélange conseillé pour ce stade végétatif.

Conseils écologiques

Afin de rafraîchir votre plante l'été, profitez des nuits douces et pluvieuses pour le sortir dans le but de le débarrasser des poussières, ce qui lui donne un feuillage plus sain et apporte une meilleure photosynthèse.

Un peu d'histoire…

Plante décrite et dénommée en 1775 par Jean-Baptiste Christopher Fusée Aublet (1720-1778), pharmacien français, botaniste et explorateur.

Le nom spécifique provient des noms grecs cyclos qui signifient cercle, anneau, disque et de phyllon pour feuille, feuillage rond.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides