Pueraria montana

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Pueraria montana en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Kudzu, Vigne japonaise, Puéraire lobée

  • Nom(s) latin(s)

    Pueraria montana var. lobata, Pueraria montana, Pueraria lobata

  • Famille

    Fabacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante comestible ▶ Autres légumes

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Grimpant
    Palissable
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 10 m et +
  • Largeur à maturité

    0,50 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol frais
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation intérieure

    Véranda Serre chaude Serre tempérée
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Plantation isolée Talus
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Pueraria montana est une plante grimpante ou couvre-sol qui déploie à partir de racines tubéreuses de multiples tiges capables d'atteindre 20 m en une saison. Généralement, les tiges périssent avec le gel, mais, en climat tropical, les tiges se lignifient. Elles offrent une apparence de cordes jusqu'à 10 cm de diamètre à la base et capables de s'agripper à un support de 30 m de hauteur. Les tiges herbacées très velues progressent de 30 cm par jour.

Les racines tubéreuses elles-mêmes sont susceptibles de peser 180 kg avec une longueur de 2 m sur 10 à 20 cm de diamètre. Les feuilles alternes ressemblent à des feuilles d'ipomée avec un pétiole de 10-20 cm et un limbe composé de 3 folioles pointues de 10-18 cm de long sur 10 de large, plus ou moins lobées selon l'espèce. Le revers du limbe est pubescent ainsi que les bords.

Les grappes pourpres de 10 à 25 cm de long parent le feuillage vert clair, en fin d'été-automne sous nos climats. Environ 80 petites fleurs de pois pourpres tachées de jaune et riches en nectar composent la grappe. La floraison attire de nombreux insectes ainsi que les abeilles. L'étendard, dressé et très développé par rapport aux autres pièces florales, est lavé de pourpre et comporte une tache triangulaire jaune d'or à la base chez Pueraria montana var. lobata.

Les fruits sont des gousses pubescentes étroites de 4 à 8 cm de long renfermant jusqu'à 10 graines qui arrivent à maturité à l'automne.

Espèce de Pueraria

Il existe une vingtaine d'espèces qui se croisent assez facilement entre elles.

Pueraria montana var. lobata, syn. P. lobata, P. thunbergiana

Pueraria montana var. lobata, syn. P. lobata, P. thunbergiana
  • Noms communs : Kudzu, vigne japonaise, puéraire lobée.
  • Végétation : Vivace à racines tubéreuses émettant jusqu'à 30 tiges lianescentes capables d'atteindre 30 m de haut. Feuilles caduques, alternes à 3 folioles de 15-18 cm de long, plus ou moins lobées, pubescentes au revers.
  • Fleurs et fruits : Fleurs de 1,5 cm de long en grappes dressées de 10-25 cm de long. Calice à lobes inégaux porté par un pédoncule. Fleurs pourpres de 1,5 cm avec un étendard taché de jaune vif. Gousses très velues jusqu'à 10 cm de long.
  • Qualités : Originaire de Corée, du Japon et de Chine. Présente dans le Tessin, en Suisse à l'état sauvage.

Plantation de Pueraria montana

Plantation de <em>Pueraria montana</em>

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Où la planter ?

La plante exposée au soleil s'adapte à la plupart de sols comme les bords de route, les lisières de forêts ou les champs en friches. Ses racines charnues lui permettent de repousser sans problème même après des gels jusqu'à -15 °C, si bien que les climats tempérés comme subtropicaux lui conviennent.

Des températures moyennes estivales supérieures à 27 °C et des précipitations supérieures à 1 000 mm/an sont ses conditions favorites.

Pueraria montana se cultive aussi en pot.

Quand planter Pueraria montana ?

Au printemps de préférence.

Note : on trouve aussi Pueraria montana sous l'appellation Pueraria lobata.

Comment la planter en pot ?

Utilisez du terreau horticole en étalant une couche de drainage, billes d'argiles ou graviers, dans le fond du pot. Plantez une portion de tubercule, semez des graines ou rempotez un jeune plant.

Comment planter Pueraria montana en pleine terre ?

Apportez de la matière organique et plantez une portion de tige marcottée ou un fragment de tubercule.

Culture et entretien de Pueraria montana

Culture et entretien de <em>Pueraria montana</em>

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

La plante est gourmande en eau pendant sa période de croissance qui dure du printemps à l'été. Elle tolère assez bien la mi-ombre voire l'ombre, mais a du mal à fructifier en climat tempéré.

Cessez d'arroser lorsque les tiges sèchent. Le tubercule germera au printemps suivant.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucun parasite n'affecte Pueraria montana car ses parasites naturels sont absents en France métropolitaine.

Récolte de Pueraria montana

La récolte des jeunes pousses et des feuilles tendres s'opère de mars à mai, des fleurs en avril-mai, des jeunes gousses de mai à août et des graines de juillet à septembre.

L'extraction des racines se fait à l'automne ou en hiver. La racine est râpée, mise dans l'eau à décanter puis filtrée, séchée et broyée afin de constituer une poudre. Cette poudre est mélangée à l'eau puis chauffée pour servir d'épaississant.

Multiplication de Pueraria montana

Multiplication de <em>Pueraria montana</em>

Matt Lavin/CC BY-SA 2.0/Flickr

Marcottage

Pendant la saison de végétation, enterrez une portion de tiges autour de la plante jusqu'à ce que des racines se forment au niveau d'un nœud.

Bouturage

Pendant la saison de végétation toujours, sectionnez une tige de 15 cm au-dessous d'un nœud, ôtez les feuilles de la base et enterrez-la.

Semis

Les graines conservent leu pouvoir germinatif pendant plusieurs années. Semez-les au printemps à l'intérieur pour bénéficier d'une chaleur suffisante.

Semez les graines dans un pot puis arrosez avec un pulvérisateur. Mettez le pot à une température de 25 à 35 °C sous une mini-serre et au-dessus d'un radiateur.

Repiquez les plantules dans des pots individuels dès que vous pouvez les manipuler.

Division

Divisez lorsque le tubercule est au repos. Prélevez un bout de tubercule de 2-3 cm de côté et enterrez-le dans un pot.

Conseils écologiques

Pueraria montana est devenu une plante invasive du sud-est des États-Unis couvrant près de 20 à 30 000 km2. Elle s'étend depuis la Pennsylvanie jusqu'au nord de la Floride, mais aussi dans le Comté de Clackamas dans l'Oregon en 2000. Les frais d'éradication et la surface de terre condamnée s'élèvent à 500 millions de dollars. Les tiges étranglent les arbres, recouvrent les couronnes, les déracinent sous le poids de sa couverture et empêchent les plantes indigènes de croître.

L'invasion se fait principalement par les stolons et les rhizomes et aussi par le marcottage naturel des tiges. Pueraria montana peut encore se propager par ses graines, même si seulement 1 à 2 graines par bouquet sont viables.

Propriétés et usages

La plante, facile à cultiver, est considérée comme une manne, car elle est entièrement comestible. Les jeunes feuilles se consomment en légumes crus ou cuits, les feuilles développées sous forme de thé ou de fourrages pour les animaux. De plus, les fleurs se cuisent en beignets ou au bouillon et les jeunes racines riches en amidon constituent un aliment nutritif intéressant.

Elles sont notamment transformées en fécule épaississante, très estimée au Japon et en Chine pour confectionner les confiseries de type wagashi, des bouillies, des nouilles, des sauces…

Cette poudre possède en outre des propriétés pharmaceutiques intéressantes pour sevrer les personnes en proie à la drogue ou l'alcool, ou simplement pour soigner la gueule de bois. La puéranine est une isoflavone produite uniquement par les Pueraria, servant à traiter les maladies coronariennes, cardiovasculaires, l'angine de poitrine, le diabète, la surdité.

L'espèce lobata est considérée comme étant la plus vieille plante fibreuse d'Extrême-Orient grâce aux fibres de ses tiges appelées « koupou » en chinois. On en faisait des cordes, des tissus grossiers et des filets de pêche jusqu'à la fin du XIXe siècle. Le traitement particulier des fibres permettait aussi d'obtenir de bons tissus imperméables en Chine appelés ko pou à côté de l'ortie et du coton. La plante sert aussi à stabiliser et reconstituer les sols par son effet couvrant et à l'enrichir en azote.

Le broyat des racines tubéreuses de l'espèce Pueraria mirifica, originaire de Thaïlande, a la réputation d'être un élixir de jouvence. Elle serait capable de rajeunir la peau, redonner de l'appétit, augmenter la mémoire, gonfler la poitrine (fausse publicité circulant sur le net), allonger la durée de vie à 1 000 ans, etc. Aucune étude scientifique n'a vraiment démontré ces effets évoqués dans un texte du XIIIe siècle conservé dans un temple bouddhiste de Bagan en Birmanie.

Cependant, la plante renferme bien des phytœstrogènes, notamment la deoxymiroestrol que les femmes ménopausées thaïlandaises utilisent depuis plus d'un siècle. L'analyse chromatographique a montré des variations importantes de quantités d'hormones d'une plante à l'autre, aussi son exploitation directe reste compromise.

Des effets prometteurs ont aussi été démontrés chez l'animal contre le cancer du sein et du foie, l’ostéoporose, le vieillissement des cellules (antioxydant), mais les effets secondaires sont encore mal maîtrisés. La demande croissante pour cette plante à travers le monde a conduit à une récolte importante de ses racines dans la forêt thaïlandaise.

Un peu d'histoire…

La puéraire, appelée « kudzu » pour l'ensemble des 20 espèces qui compose le genre, est originaire de tout l'est de l'Asie, depuis la Russie au nord jusqu'en Indonésie. Il faut inclure toutes les îles du Pacifique à l'est de Sumatra : Japon, Philippines, Fidji, Nouvelle-Calédonie, Îles Salomon, Taïwan… Elle occupe généralement les taillis et les lisières de forêts, les lieux incultes, grimpant dans les arbres, les murs ou rampant sur le sol jusqu'à former un épais couvert impraticable à pied.

Connue depuis au moins 1 300 ans au Japon, elle fut introduite en Europe, mais surtout dans le sud des États-Unis dans les années 1930 jusqu'en 1950 pour combattre l'érosion des sols. Franklin Roosevelt ordonna sa plantation par les Civilian Conservation Corps jusqu'à ce que la plante soit déclarée invasive. Elle s'est en effet très vite naturalisée, et ce dans diverses parties du monde comme au sud-est des États-Unis, en Afrique du Sud, en Ukraine et dans la région du Caucase. Elle est même devenue une véritable peste végétale. Elle est cultivée en altitude dans les zones tropicales pour servir d'engrais vert, de plante de pâturage ou de plante fourragère.

Le nom de genre Pueraria créé par Augustin Pyramus de Candolle en 1825 honore le botaniste suisse Marc Nicolas Puerari (1766-1845) qui fut son professeur à Copenhague. Certaines espèces du genre actuel ont porté le nom d'Hedysarum (Htuberosum décrite par William Roxburgh en 1802), mais aussi de Dolichos (D. lobatus décrite par Carl Ludwig von Willdenow, en 1802).

« Kudzu » est un nom apparaissant dans le Kojiki et le Nihonshoki, deux livres japonais parus au début du VIIIe siècle narrant la généalogie, l'histoire et la mythologie des îles du Levant. Ce terme désignait une sorte de laine fabriquée dans la région de Kuzu (actuelle Yoshino), célèbre pour la floraison de ses 30 000 cerisiers à fleurs (sakura). La poudre des racines de kudzu était estimée et servait par exemple à payer l'impôt au cours des ères Nara et Héian (710-1185 de notre ère). Actuellement, les produits dérivés du kudzu proviennent du sud de Kyushu, dans la préfecture de Kagoshima.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides