Nyssa sylvatica

Nyssa sylvatica en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Tupélo, Gommier noir

  • Nom(s) latin(s)

    Nyssa sylvatica

  • Famille

    Cornacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre feuillu

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Conique ou pyramidal
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    5 à 10 m et +
  • Largeur à maturité

    7 à 10 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide Sol frais
  • Densité

    0,1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Bosquet ou forêt Massif ou bordure Haie Plantation isolée Talus
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le tupélo (Nyssa sylvatica) est un arbre nord-américain majestueux, de taille moyenne en culture (entre 9 et 15 m), mais capable de culminer à 36 m de haut pour un diamètre de tronc de 120 cm dans le Sud. Il affectionne particulièrement les milieux frais à humides. Il est apprécié comme arbre de parcs ou d'alignement, mais la vente de cette essence en pépinière est assez rare, car la formation de son pivot profond entraîne des difficultés de reprise.

Étant donné sa large distribution, on peut dire que le Nyssa sylvatica tolère une grande variété de climats et une large gamme de températures. Les précipitations sont autour de 1 270 mm par an avec plus de 50 % des pluies centrées sur sa période de croissance dans le sud et sud-est de son aire, et de bien moins de 50 % dans les régions Nord et Ouest.

L'arbre pousse surtout en plaine près des ruisseaux sur des sols frais, légers et bien drainés ou bien sur les plateaux et les pentes bénéficiant de sols plus consistants (sols limoneux ou argileux limoneux). On le trouve jusqu'à 910 m d'altitude en Caroline du Nord. Il n'est jamais prédominant au sein d'une forêt, mais associé à d'autres feuillus comme le frêne noir (Fraxinus nigra), l'orme américain (Ulmus americana) et l'érable rouge (Acer rubrum).

L'espèce Nyssa sylvatica est la plus prisée pour son aspect ornemental. Elle possède un port pyramidal qui s'élargit avec l'âge et un tronc droit distinct jusqu'au sommet, à l'écorce épaisse grise rappelant celle d'un chêne chez les sujets âgés. Les branches, souvent horizontales, se balancent avec le vent tandis que les feuilles à court pétiole demeurent rigides. Les bourgeons latéraux, dotés de 5 écailles brun jaunâtre, forment un angle très ouvert avec le rameau, tandis que le terminal est pointu et courbé, d'une longueur de 7 mm.

Les feuilles caduques sont assez polymorphes, d'un vert luisant plus ou moins sombre et mesurant 5-12 cm de long avec une forme légèrement élargie vers le sommet (obovale) qui se termine en pointe et des bords modérément ondulés. Elles sont groupées sur des rameaux nains et à l'extrémité des rameaux principaux. Très tôt en fin d'été, la coloration automnale offre une déclinaison très spectaculaire de tons rouges, orange et jaunes aussi riche que chez les liquidambars ou les érables qui affectionnent les mêmes conditions de culture.

Les Nyssa sont généralement dioïques avec des fleurs mâles et femelles sur des pieds distincts. Les inflorescences, disposées au bout d'un long pédoncule, naissent à l'aisselle des feuilles, portées le plus souvent par des rameaux nains, en grappes denses pour les mâles, lâches pour les femelles. Les fleurs blanc verdâtre minuscules passent souvent inaperçues parmi le feuillage déjà bien développé, mais leur nectar attire beaucoup les abeilles.

Les fruits solitaires ou groupés sont des drupes bleu noir de 1 à 3 cm de diamètre à chair amère oléagineuse contenant un noyau strié finement. Les fruits acides et précoces sont appréciés des oiseaux et autres animaux sauvages.

Espèces de tupélo

Le genre Nyssa réunit 9 espèces peuplant l'Amérique du Nord et l'Asie méridionale. La famille des Nyssacées n'a plus d'existence depuis la classification phylogénique APG IIII et le genre est désormais inclus dans la famille des Cornacées, comme les cornouillers.

Nyssa sylvatica

Nyssa sylvatica
  • Noms communs : Tupélo, gommier noir, tupélo noir
  • Végétation : Arbre caduc de forme pyramidale à conique, de 9-25 m, parfois 36 m à tronc rectiligne jusqu'au sommet. Écorce gris foncé puis brune à crêtes épaisses en bloc. Rameaux assez grêles, vert pâle à orange, brun rougeâtre, glabres ou duveteux. Présence de rameaux nains. Feuilles alternes, simples obovées, de 5-12 cm de long sur 12-76 mm de large. Limbe vert foncé luisant, plus pâle au revers, légèrement velu au niveau des nervures, à bords ondulés. Courts pétioles rougeâtres.
  • Fleurs et fruits : Plante dioïque en général, mais pouvant porter des fleurs mâles et femelles sur la même plante, voire quelques fleurs hermaphrodites. Petites inflorescences (plus denses chez les mâles) axillaires au bout de longs pédoncules pubescents surtout portés par les rameaux nains. Petites fleurs blanc verdâtre paraissant après la feuillaison complète entre avril et juin. Calice en coupe à 5 dents et corolle à 5 pétales épais vert jaune. 5 à 12 étamines saillantes. Pistil à ovaire infère à 1-2 carpelles contenant 1 ovule. Drupes mûres en octobre, de 1-3 cm bleu noir, solitaires ou groupées par 3 au bout d'un long pédoncule.
  • Qualités : Native de l'Ontario au Canada où elle représente la seule espèce de Nyssa, des États-Unis (du Wisconsin au Maine au nord, du Texas à la Floride au sud) et du Mexique (Hidalgo, État de Puebla, Chiapas, Veracruz). Arbre de terrains frais très ornemental surtout à l'automne. Sa longévité atteint 650 ans.

Nyssa aquatica

Nyssa aquatica
  • Noms communs : Tupélo aquatique
  • Végétation : Grand arbre jusqu'à 30 m de haut, à base élargie, qui pousse les pieds dans l'eau avec souvent des racines aériennes. Feuilles simples de 10-20 cm de long, oblongues à obovales. Marge entière à légèrement dentée.
  • Fleurs et fruits : Arbre très mellifère. Fleurs verdâtres en bouquets pendants, nées avec les feuilles. Drupes rouge pourpre de 2,5 cm.
  • Qualités : Peuple souvent les eaux stagnantes de la basse vallée du Mississippi et la côte sud-est des États-Unis en peuplements purs ou en association avec les cyprès chauves. Bois apprécié des sculpteurs.

Plantation du Nyssa sylvatica

Plantation du <em>Nyssa sylvatica</em>

chuck b./CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

Plantez le tupélo par exemple sur une pente rocailleuse, en zone humide, mais non inondée. Une terre moyennement sèche lui convient aussi. L'arbre tolère bien le vent et le froid, mais déteste être déplacé.

Plantez-le en plein soleil ou dans une zone légèrement ombragée, abritée du froid et des vents desséchants, pas trop près des autres arbres.

Dans la nature, le tupélo pousse souvent sous le couvert d'autres essences à l'étage intermédiaire. Le fait de dégager les arbres autour provoque généralement un accroissement fulgurant de 25 % des sujets.

Quand planter le tupélo ?

En automne de préférence.

Comment le planter ?

Choisissez un plant en conteneur encore jeune, car cette essence tolère mal les transplantations.

Apportez une bonne quantité d'humus si votre sol est plutôt sableux et pauvre. En sol argileux, veillez à assurer un bon drainage en rajoutant du compost ou des graviers ou en plantant sur une pente.

Culture et entretien du tupélo

Culture et entretien du tupélo

Nicholas A. Tonelli/CC BY 2.0/Flickr

Apportez du compost à l'automne et paillez le pied pour maintenir un bon niveau de fraîcheur tout au long de l'année.

Arrosez au moins pendant les 3 premières années qui suivent la plantation. Préférez de grosses quantités d'eau de temps à autre qu'un arrosage superficiel fréquent.

La croissance du tronc d'un arbre dominant dans une station moyenne atteint facilement 10 à 20 cm de diamètre en l'espace de 10 ans. Dans de pires conditions, en sol pauvre et si la plantation n'est pas éclaircie suffisamment tôt (élimination des arbres proches), la croissance peut se limiter à 7 cm.

Taille du Nyssa sylvatica

De jeunes arbres peuvent être rabattus pour constituer un taillis facilement. Évitez de le faire sur un arbre déjà grand, car la repousse n'est pas garantie.

La taille n'est pas utile autrement. Contentez-vous d'ôter le bois mort et les branches basses si besoin.

Taillez en hiver.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucun parasite n'affecte sérieusement les tupélos si ce n'est le feu fréquent dans les stations sèches. La chaleur entraîne souvent la mort de l'arbre ou les blessures ne cicatrisent pas et sont une porte d'entrée fréquente pour les champignons lignivores.

Multiplication du tupélo

Multiplication du tupélo

Bri Weldon/CC BY 2.0/Flickr

Certains sujets drageonnent facilement et peuvent se multiplier de cette manière, sinon le marcottage est le plus souvent pratiqué.

Le semis est également possible dès l'automne, sachant que la germination n'intervient qu'au printemps ou bien au printemps après avoir stratifié les graines.

La production de graines est très variable chez cette espèce. Elles se disséminent par gravité de septembre à novembre et par l'intermédiaire des oiseaux et autres animaux qui consomment la pulpe.

Dans des conditions naturelles, les graines hivernent sur le sol frais et humide et germent au printemps.

La germination est épigée et présente donc 2 cotylédons avant de donner naissance aux vraies feuilles. Semez en pleine terre ou dans une terrine contenant un terreau de semis, placé en pleine lumière. Les plants ont un meilleur développement en pleine lumière.

Repiquez vos plantules très tôt à l'emplacement définitif afin de laisser au pivot tout le loisir de se développer en profondeur.

Conseils écologiques

Les fruits du Nyssa sylvatica sont une source de nourriture importante pour le merle d'Amérique (Turdus migratorius) et pour beaucoup d'oiseaux migrateurs. La coloration écarlate précoce des feuilles aurait pour effet d'attirer les oiseaux vers les baies qui mûrissent bien plus tôt que la plupart des baies automnales, en septembre-octobre.

Les grosses branches présentent souvent des cavités qui servent d'abri aux écureuils, aux ratons laveurs, aux opossums de Virginie ou pour l'installation d'essaims d'abeilles.

Propriétés et usages

Son bois dur gris brunâtre ou jaune pâle est de forte densité et possède un grain fin qui résiste à l'abrasion. Il est apprécié des tourneurs pour fabriquer des poulies, des moyeux de roues, des pavés, des navettes de métier à tisser ou des bols. En revanche, il résiste peu à l'extérieur s'il est en contact avec le sol.

En bonne station, on peut faire du bois de placage avec des grumes de 50 cm de diamètre à 1,30 m du sol, mais la plus grande partie du bois sert à fabriquer des traverses, des palettes, des planchers bruts, de la pâte à papier ou du bois de chauffage. Le bois est difficile à séparer notamment après séchage.

Les grosses bûches creuses ont souvent servi de ruches pour les abeilles sauvages ou domestiques chez les pionniers du sud des États-Unis qui rapportèrent des abeilles dès 1760.

Un peu d'histoire…

Le Nyssa sylvatica est natif de l'est de l'Amérique du Nord, depuis la Nouvelle-Angleterre au nord et sud de l'Ontario jusqu'en Floride, l'est du Texas et même le Mexique. Il pousse dans une large gamme de sols depuis le sud de la rivière Missouri dans le quart sud-est de l’État. C'est principalement un arbre de plaine, poussant dans des bois humides, sur les pourtours des étangs, les ravins, mais aussi sur les pentes rocheuses boisées et sèches.

Son affection pour l'eau a valu au tupélo le nom générique scientifique de Nyssa, la nymphe des eaux. Sylvatica vient du latin sylva, « la forêt », en référence à son habitat forestier. Le terme tupelo est employé dans le sud des États-Unis pour désigner l'ensemble des Nyssa, l'espèce sylvatica porte plus exactement le nom de « black tupelo ». Dans le nord et les Appalaches, l'arbre est appelé « black gum » ou « sour gum » bien que l'arbre ne produise pas de gomme.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides