Kohleria

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Kohleria en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Kohlerie

  • Nom(s) latin(s)

    Kohleria

  • Famille

    Gesnériacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Caduc
  • Forme

    Buissonnant
    Arrondi, en boule ou ovale
    Élancé ou colonnaire
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,25 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol frais
  • Densité

    5 à 7 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Chambre Véranda Serre chaude Serre tempérée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Plantes originaires d'Amérique du Sud, les Kohleria sont de parfaites compagnes d'intérieur où elles trouvent toujours une place pourvu que la lumière et l'humidité ambiante soient satisfaisantes. Faciles à cultiver, un peu d'engrais leur permet de vous offrir une floraison ravissante aux coloris soutenus, multiples et variés. La grande diversité d'espèces et hybrides, tous plus magnifiques les uns que les autres, est un réel casse-tête au moment de faire un choix.

Le Kohleria est une plante à rhizome écailleux, au port en touffe dressée et ramifiée à tiges velues. Elle a des feuilles persistantes, opposées et poilues, vert tendre à rougeâtre, ovales, pourvues d'un pétiole large. Le Kohleria fleurit en fin d'été, produisant des panicules courtes ; les fleurs de 5 cm de long par 2,5 cm de large sont tubuleuses et urcéolées. Chacune se compose de cinq lobes arrondis et retroussés, qui possèdent une marge très spectaculaire, mouchetée ou veinée. Ses fruits sont de petites capsules. Elle pousse entre 12 et 28 °C et demande une forte humidité atmosphérique, impérative à sa culture en appartement. La pollinisation est nocturne dans son milieu naturel.

Grâce à son rhizome, elle entre parfois en dormance pendant son cycle, en fonction des soins qui lui sont apportés. En effet, si elle subit une période sèche, elle perd son feuillage pour un court repos végétatif dont elle sort dès l'humidité du sol revenue. Originaires des hauts plateaux d'Amérique du Sud, les Kohleria apprécient un écart de température entre la nuit et le jour. Si vous habitez dans un département ou territoire d'outre-mer tropical, plantez-les directement dans le jardin. Partout ailleurs, les Kohleria trouvent leur place en intérieurs chauffés.

Ne les exposez pas à moins de 10 °C afin de pouvoir profiter de tout leur charme sans risque. Ce sont des plantes rapides de croissance et vigoureuses qu'il ne faut pas hésiter à pincer si elles montent trop en hauteur. Elles se comportent aussi très bien éclairées par une lumière artificielle, ce qui est assez rare pour être souligné. Bien traité, votre Kohleria peut vous offrir des fleurs pratiquement toute l'année.

Espèces et variétés de Kohleria

Kohleria est un genre végétal assez récemment reconnu en tant que tel, comprenant 70 espèces naturelles et de très nombreux hybrides.

Espèces types

Kohlerie à fleur de digitale (Kohleria digitaliflora)

Kohleria Kohlerie à fleur de digitale ( Kohleria digitaliflora )
  • Feuillage : Gaufré et pileux d'un vert foncé à très sombre parfois margé de pourpre.
  • Fleurs : Extérieur du tube rose mauve, gorge rose ponctuée de rose foncé, pétales jaunes ponctués de pourpre.
  • Qualités : L'espèce la plus cultivée, sûrement la plus belle de toutes.

Kohleria bogotensis

Espèces types Kohleria bogotensis
  • Feuillage : Vert clair au centre, foncé sur les bords. Légèrement brillant, peu pileux.
  • Fleurs : De couleur rouge carmin à marges blanches ou jaunes.
  • Qualités : Port naturellement évasé.

Kohleria allenii

 Kohleria allenii
  • Feuillage : Une des plus hautes espèces, facilement 80 cm. Feuillage vert pâle pileux.
  • Fleurs : Fleurs jaunes ponctuées de rouge à pétales recurvés, presque difformes.
  • Qualités : Parfois utilisée en fleur coupée.

Hybrides

'Rongo'

'Rongo'
  • Feuillage : Vert moyen à tiges pubescentes. Hauteur 30 cm environ.
  • Fleurs : De couleur magenta à veines blanches.
  • Qualités : Probablement le meilleur hybride.

'Clytie'

'Clytie'
  • Feuillage : Vert moyen pubescent à nervures claires. Hauteur 25 à 35 cm.
  • Fleurs : Couleur dominante rouge, la gorge est blanche ponctuée de rouge, les pétales roses à rouge marbrés de blanc.
  • Qualités : Très bel hybride issu de 'Rongo'. Bel ensemble hauteur × largeur.

'Jardin de Monet'

'Jardin de Monet'
  • Feuillage : Vert sombre à faible pubescence. Hauteur 20 à 40 cm.
  • Fleurs : Extérieur du tube rose, très pileux, gorge et pétales blancs ponctués de rose foncé.
  • Qualités : Floraison tranchante sur feuillage sombre.

Plantation de Kohleria

Plantation de <em>Kohleria</em>

James Steakley/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

En intérieur uniquement à cause de sa faible résistance au froid, en pots larges de préférence pour que le rhizome puisse bien se développer. Choisissez un pot adapté aux dimensions de votre plante pour un résultat visuel immédiat. Le pH du substrat doit être neutre à acide.

Placez le Kohleria à une exposition très lumineuse sans soleil, entre 12 et 28 °C et prévoyez une forte humidité atmosphérique.

Vous pouvez par exemple le cultiver dans votre salon ou véranda ou en serre tempérée/chaude.

Quand planter le Kohleria ?

Plantez de mars à mai. Cette plante se trouve régulièrement à la vente à un stade végétatif bien avancé, souvent fleurie.

Comment le planter ?

Munissez-vous d'un pot bien percé, de diamètre légèrement supérieur à l'ancien. Disposez dans le fond des billes d'argile ou graviers rincés. Comme le pH doit être neutre à acide, utilisez un mélange à base de tourbe ou fibre de coco, terre de bruyère et perlite en quantités égales.

Ce substrat léger est drainant, assez nourrissant pour le développement végétatif des premiers mois. Une fois planté, posez le pot sur un lit de matière poreuse (argile, pouzzolane ronde) absorbant l'eau pour créer une ambiance humide.

Culture et entretien de Kohleria

Culture et entretien de <em>Kohleria</em>

Alejandro Bayer Tamayo/CC BY-SA 2.0/Flickr

L'arrosage doit être parcimonieux, mais régulier, cette plante est sensible aux excès d'eau bien qu'elle apprécie une humidité régulière des racines. Ses nombreux poils lui évitent de transpirer et sont capables de capter l'humidité de l'air.

Attention : le pot ne doit jamais tremper dans un fond d'eau.

Ne rempotez votre Kohleria que quand les racines saturent le pot. Généralement, les apports réguliers de fertilisants permettent à la plante de se porter merveilleusement bien sans avoir besoin de changer le contenant chaque année.

Utilisez en alternance les engrais 20-20-20 et le 15-30-15 pour avoir un beau feuillage et une floraison éclatante réussie. Ce sont des plantes gourmandes, donc fertilisez régulièrement tous les dix jours sauf de début décembre à fin février. Prenez soin de bien suivre la notice explicative concernant le dosage à utiliser, car surdoser n'apporte que des problèmes et non des solutions.

Taille du Kohleria

Si vous estimez que votre Kohleria est trop haut, vous pouvez en pincer les extrémités, ou le tailler en partie afin qu'il se ramifie.

Maladies, nuisibles et parasites

Pucerons

Le Kohleria est sensible aux pucerons. Traitez avec une spécialité du commerce en bombe en pulvérisant par voiles légers sans jamais d'excès. La pulvérisation classique du feuillage est à proscrire.

Botrytis

Une humidité excessive peut entraîner l'apparition de pourriture grise. Surveillez le bon drainage du pot et réduisez les apports d'eau.

Multiplication de Kohleria

Multiplication de <em>Kohleria</em>

Mike Steinhoff/CC BY 2.0/Flickr

Deux modes de reproduction sont possibles : le bouturage et la division. Cette dernière est la plus utilisée.

Cependant, si vous reproduisez les Kohleria continuellement par bouture, ils finissent par régresser. Les plantes issues de boutures ont du mal à produire un rhizome, ce qui les rend moins vigoureuses, plus délicates à entretenir et d'une durée de vie limitée. Il faut donc alterner multiplication par boutures et division.

Bouturage

Les boutures se font avant la floraison, en fonction du volume de votre plante, généralement de mai à juillet.

Utilisez des tronçons de branches de 7 à 10 cm qui donnent des plantes rapides à fleurir et plus florifères que celles provenant d'une tête de tige.

Division

Un rhizome de Kohleria peut mesurer jusqu'à 30 cm, divisible en longueurs de 3 cm minimum. 2 possibilités sont offertes :

  • Les rhizomes en dormance sont divisés au printemps, les arrosages sont alors très progressifs pendant le premier mois.
  • Ils sont divisés juste après la floraison. Dans ce cas, entretenez votre nouveau plant comme un adulte.

Dans les deux cas, sectionnez les morceaux après avoir dépoté la plante et dégagé un peu le mélange et les radicelles. Utilisez un outil propre et à la coupe franche. Chaque fragment divisé est placé en pot de 10 à 12 cm, enfoncé de 2 cm. Utilisez directement un substrat à base de tourbe, terre de bruyère et perlite.

Conseils écologiques

Ne mouillez pas le feuillage ou les fleurs du Kohleria lorsque vous arrosez ou que vous créez de l'hygrométrie ambiante. Le feuillage est délicat, sa pilosité permet à la plante de capturer l'humidité, mais pas l'eau ruisselant sur les feuilles. De plus, cela provoque immédiatement des taches et un pourrissement.

Un peu d'histoire…

Ce genre botanique est dédié à Hermann Köhler (1834-1879), botaniste Allemand auteur du Köhler's Medizinal-Pflanzen qui est un ouvrage de référence en trois volumes de botanique médicinale européenne.

Genre introduit et cultivé en Europe vers 1868, il fut très travaillé par les horticulteurs au XIXe siècle. Très spectaculaire, cette plante a un fort potentiel horticole.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides