Astragale

Astragale en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Astragale, Fausse réglisse, Esparcette, Huang Qi

  • Nom(s) latin(s)

    Astragalus

  • Famille

    Fabacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

    Plante comestible

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 1,50 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec Sol frais
  • Toxicité

  • Densité

    5 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Prairie Massif ou bordure Rocaille Muret Talus
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Cette Fabacée ou légumineuse regroupe à la fois des arbustes, des vivaces et des annuelles dont certains sont exploités pour leurs propriétés médicinales (Astragalus membranaceus, gummifer…).

L'astragale possède un port rampant parfois en coussinet ou érigé jusqu'à 1,50 m de haut. Ses feuilles composées pennées, souvent pubescentes au revers, présentent généralement de nombreuses folioles, de 3 (rare) à 45 selon l'espèce. Certaines espèces ont des feuilles paripennées, d'autres imparipennées, parfois les folioles sont verticillées. Les stipules sont des appendices qui engainent souvent la feuille d'astragale. Ils peuvent être verts ou transparents, libres ou adhérents au pétiole.

Les fleurs sont groupées en épis ou en grappes plus ou moins lâches qui naissent à l'aisselle des feuilles, vers le sommet de la plante. Leurs coloris sont divers, allant du blanc au pourpre en passant par le jaune ou le violet. Ces fleurs de pois, typiques des Papilionacées, ont 5 pétales libres et un calice plus ou moins persistant au niveau du fruit, en cloche ou en tube terminé par 5 dents velues côté interne. Les étamines sont au nombre de 10 et l'ovaire contient de nombreux ovules. Les inflorescences peuvent être sessiles ou pédonculées. Elles attirent beaucoup les abeilles qui les pollinisent.

Les gousses déhiscentes et velues possèdent 1 à 2 loges contenant des graines en forme de rein.

Espèces d'astragale

Astragalus membranaceus

Astragale Huang Qi, réglisse sauvage, réglisse bâtarde, fausse réglisse.
  • Noms communs : Huang Qi, réglisse sauvage, réglisse bâtarde, fausse réglisse.
  • Végétation : Vivace à tiges velues d'environ 40-90 cm de haut. Feuilles alternes, imparipennées, composées de 12 à 18 paires de folioles étroites.
  • Fleurs et fruits : Grappes de fleurs jaune pâle en milieu et fin d'été. Gousses courtes, brillantes, renflées.
  • Qualités : Originaire du nord et l'est de la Chine, de Mongolie et de Corée. Usage médicinal des racines récoltées sur des plantes de 4 à 7 ans. Résiste à -17 °C.

Astragalus gummifer (syn. Astracantha gummifera)

Astragalus gummifer (syn. Astracantha gummifera)
  • Noms communs : --
  • Végétation : Sous-arbrisseau de 30 cm de hauteur s'étalant sur 50-100 cm, couvert de longues épines. Feuilles persistantes grisâtres.
  • Fleurs et fruits : Fleurs éparses jaune pâle. Petites gousses velues et sphériques à une seule graine.
  • Qualités : Présent depuis la Turquie à l'ouest jusqu'au Pakistan dans la région montagneuse désertique du Kurdistan, entre 1 500 et 3 000 m d'altitude. Résiste à -10 °C.

Astragalus alopecurus

Astragalus alopecurus
  • Noms communs : Astragale Queue-de-renard
  • Végétation : Vivace majestueuse à fortes tiges creuses, velues, laineuses, blanchâtres, de 50-100 cm. Feuilles jusqu'à 30 cm de long, composées de 41 à 81 folioles. Stipules libres. Racine profonde.
  • Fleurs et fruits : Nombreux épis estivaux, globuleux à fleurs tubulaires jaunes de 25 mm, munies d'un calice renflé, très velu, grisâtre à dents plus longues que le tube. Étendard rétréci à la base, de 2 cm de long dépassant peu du calice. Floraison estivale. Gousses velues incluses dans le calice, à 3 angles et sillonnées contenant 2-4 graines.
  • Qualités : Espèce rare en France (Hautes-Alpes, Vallée d’Aoste, Corse), présente aussi en Bulgarie et dans le Caucase jusqu'en Chine et Russie. Spectaculaire floraison. Aime le soleil et les sols calcaires secs.

Astragalus onobrychis

Astragalus onobrychis
  • Noms communs : Astragale esparcette, fausse esparcette, astragale faux sainfoin
  • Végétation : Vivace à courte tige couchée, pubescente, blanchâtre, de 20-50 cm. Feuilles vert grisâtre, velues imparipennées de 8-12 paires de folioles oblongues. Stipules soudées.
  • Fleurs et fruits : Fleurit de juin à août. Pédoncules plus longs que les feuilles portant une grappe serrée de 10-20 fleurs purpurines. Corolle tubulaire à étendard dépassant nettement la corolle, calice à poils noirs et blancs, 2-4 fois plus court que le tube.
  • Qualités : Peuple les pelouses sèches alpines et zones peu végétalisées des montagnes du Sud-Est (Alpes, Ardèche et Lozère) et le reste de l'Europe méridionale, centrale et l'Asie occidentale. Plante commune à forte valeur fourragère. Servait à soigner les rhumatismes et la goutte.

Astragalus monspessulanus

Astragalus monspessulanus
  • Noms communs : Astragale de Montpellier, esparcette bâtarde
  • Végétation : Vivace étalée de 10-20 cm de haut, sans tiges, à feuilles de 10 cm de long, vert foncé et peu velues, composées de 21-41 folioles très fines. Stipules soudées.
  • Fleurs et fruits : Floraison d'avril à juin en grappes de fleurs violacées couchées sur le sol. Pédoncule naissant directement de la racine. Mellifère. Calice presque glabre à dents dépassant la moitié du tube.
  • Qualités : Sur coteaux calcaires du Midi, de l'Ouest et du Centre jusqu'à la Savoie, l'Isère, la Seine-et-Oise, l'Eure, mais aussi en Espagne, Suisse, Italie, Sicile, Dalmatie, Caucase, Tunisie, Algérie. Espèce diurétique, anti-rhumatismale et contre la goutte, employée autrefois comme plante ornementale.

Astragalus cicer

Astragalus cicer
  • Noms communs : Astragale pois-chiche
  • Végétation : Vivace à rhizomes, à tiges couchées, atteignant 30-90 cm de haut et formant parfois de vaste colonies en sol humide. Feuilles imparipennées de 6-12 paires de folioles pubescentes.
  • Fleurs et fruits : Floraison jaune pâle ou blanches en juin-juillet. 
  • Qualités : Cultivée comme plante fourragère, comme plante de couverture  ou pour stabiliser les accotements de routes notamment au Canada et aux Etats-Unis. Originaire d' Europe centrale (depuis l'est de la France) et méridionale, d'Asie occidentale. Protégée en Alsace. Plus rustique que la luzerne.

Plantation d'astragale

Plantation d'astragale

Andrey Zharkikh/CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

L'astragale se plaît généralement en sol sableux, relativement riche, arrosé régulièrement et en plein soleil. Certaines espèces comme alopecurus et monspessulanus tolèrent bien le calcaire.

Quand planter l'astragale ?

Au printemps ou à l'automne.

Comment le planter en pleine terre ?

Travaillez la terre et ôtez les cailloux sur 60 cm de large et 50 cm de bonne profondeur pour permettre un bon développement des racines.

Ajoutez un peu de compost ou d'engrais au fond du trou. Étalez bien les racines du plant puis arrosez généreusement pour chasser les bulles d'air. Paillez pour maintenir la fraîcheur du sol.

Comment le planter en pot ?

La culture en pot est possible, mais choisissez un pot profond et de couleur claire afin que la température des racines ne s'élève pas trop.

Culture et entretien de l'astragale

Culture et entretien de l'astragale

Andrey Zharkikh/CC BY 2.0/Flickr

En pleine terre

La plante peut devenir envahissante si les conditions lui conviennent, contrôlez donc son expansion en rabattant la touffe tous les ans.

Apportez de l'engrais au pied à l'automne ou au printemps selon sa rapidité de croissance.

En pot

Maintenez la motte humide tout au long de l'année sans toutefois laisser stagner de l'eau dans la soucoupe.

Rempotez les plantes en pot dès que les racines tapissent la motte au printemps.

Taille de l'astragale

Taillez au printemps. Ôtez les feuilles et les tiges mortes et redonnez une forme régulière à la touffe.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucun parasite n'affecte vraiment l'astragale si ce n'est le broutage par les animaux sauvages ou domestiques.

Récolte

Les racines se récoltent au printemps ou à l'automne.

Débitez les tronçons de racines en copeaux que vous mettez à sécher puis stockez-les dans un bocal en verre.

Multiplication de l'astragale

Multiplication de l'astragale

Ed Ogle/CC BY 2.0/Flickr

Semis

Semez au printemps :

  • Préparez un lit de semis en affinant la terre et en ajoutant un peu de compost, puis semez les graines.
  • Arrosez et maintenez le sol frais jusqu'à la germination.
  • Éclaircissez de façon à conserver un plant tous les 30 cm.

Bouturage

Effectuez un bouturage de racines en prélevant une portion d'au moins 40 cm de longueur et comportant au moins 3 bourgeons.

Bouturez à l'automne ou en hiver.

Division

Dégagez la terre à la surface des racines et avec une bêche bien affûtée ou un sécateur ; sectionnez la touffe de manière à ce que chaque éclat comporte au moins 4-5 pousses.

Cette opération peut s'effectuer à l'automne, en hiver ou au printemps.

Conseils écologiques

L'astragale est une très bonne plante fourragère qui a l'avantage d'enrichir le sol en azote.

Propriétés et usages

En phytothérapie, les espèces membranaceus, gummifer et exscapus sont les plus utilisées.

L'Astragalus membranaceus est considéré comme une des plus importantes plantes adaptogènes.

En médecine chinoise, on parle de « tonique supérieur », permettant de réguler l'organisme face à différents stress d'ordre physique ou psychologique et de redonner de l'énergie. Cette plante est mentionnée dans le manuel Chinese Herbal Medicine materia medica, qui répertorie les 350 principales plantes utilisées en médecine chinoise, et figure aussi dans la pharmacopée japonaise. Elle s'utilise depuis la nuit des temps en cas de très grande fatigue, d'épuisement ou d'épidémies en Chine et depuis les années 1980, elle est devenue très populaire aux États-Unis.

La plante contient une teneur très concentrée de polysaccharides immunostimulants. Elle agit en augmentant le nombre de cellules souches dans la moelle osseuse et le tissu lymphatique, la production d'interférons contre les virus, etc.

Elle possède aussi des propriétés anti-âge dues notamment à la présence de saponines (astragaloside IV et cycloastragénol) qui stimulent la production de télomérase permettant aux cellules de se dupliquer plus longtemps.

La plante intervient pour stimuler l'organisme après une chimiothérapie ou une radiothérapie par exemple et pour traiter le diabète. Les effets sur les personnes atteintes du SIDA sont toutefois mitigés. Elle est aussi anti-inflammatoire, cicatrisante, antibactérienne, antioxydante.

Au Canada, la décoction de ses racines est conseillée pour préparer l'organisme à affronter le froid (action réchauffante et tonifiant l'immunité).

La gomme extraite de certaines espèces s'écoule à la suite d'une blessure comme moyen de défense puis se solidifie. Connue depuis l'Antiquité, elle s'obtient en piquant la tige. Elle contient essentiellement des glucides et sert d'émulsionnant, mais aussi d'émollient, de pommade pour soigner les lumbagos, etc.

Un peu d'histoire…

Le genre Astragalus est celui qui possède le plus d'espèces parmi les spermaphytes (plantes à graines) avec près de 2 500 espèces ! Une partie de ces espèces a constitué un genre nouveau de 1983 à 1997, le genre Astracantha, pour finalement réintégrer le groupe initial. Parmi elles figuraient les espèces d'Asie Mineure produisant la fameuse gomme adragante.

Finalement, assez peu d'astragales sont vendus en tant que plantes ornementales malgré l'intérêt de certaines espèces. On trouve plus couramment des graines de plantes plantées à des fins médicinales.

Le nom de genre Astragalus est un mot latin référant à un genre de gesse. Il vient lui-même du grec ancien astragalos qui désigne la vertèbre ou la cheville. Membranaceus vient du latin et signifie « membraneux », alopecurus, du latin alopex, « le renard » et oura « la queue » pour désigner les inflorescences laineuses de cette espèce. Gummifer fait référence à la gomme, du latin gummis, « gomme » et fere, « porter ». Le nom chinois de l'astragale membranaceus « Huang Qi » signifie littéralement « l'énergie jaune ».

Les astragales sont présents sur tous les continents et la plupart ne sont pas vénéneux, mais certains présentent une toxicité importante dérivant de 3 phénomènes :

  • L'accumulation de sélénium contenu dans le sol.
  • La production de swainsonine, un alcaloïde agissant sur le système nerveux responsable de la maladie locoïsme chez les chevaux, les chèvres et les ovins (les bovins y sont moins sensibles).
  • La production de dérivés nitrés.

En Amérique du Nord, ces espèces sont A. earlei, A. humistratus (États-Unis), A. lentiginosis, A. mollissimus, A. nothoxys A. pubentissimus, A. tephrodes, A. wootoni. En Argentine et au Pérou : A. pehuenches.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides