Rorippa amphibia

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Rorippa amphibia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Cresson amphibie

  • Nom(s) latin(s)

    Rorippa amphibia

  • Famille

    Brassicacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante comestible ▶ Autres légumes

    Plante de bassin ▶ Amphiphytes (plante de berges)

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,60 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Rorippa amphibia est une plante herbacée annuelle d'implantation mondiale. La propagation de cette Brassicacée en a fait une plante presque cosmopolite dans la plupart des régions du monde, mais elle est historiquement native d'Europe. La Rorippa amphibia a une durée de vie courte. Elle est capable de germination à partir des racines, mais son expansion se fait surtout grâce aux graines.

Elle peut atteindre jusqu'à 60 cm, mais sa croissance se limite souvent à 20 à 40 cm. La tige est érigée, ramifiée ou non à la base, et part d'une racine pivotante. Les feuilles vert pâle pointent vers le haut à partir de pétioles sessiles courts, avec des feuilles inférieures pennées, souvent en forme de lyre. Les feuilles supérieures sont sessiles, avec une forme dentée ou profondément lobée.

Les fleurs jaunes de petite taille (moins de 5 mm) poussent au sommet des tiges, en grappe. Les pétales ressemblent à une cuillère, avec des sépales de 2 à 4 mm, de longueur égale aux pétales. La fructification donne des gousses oblongues à presque ronde, érigées et diffusées sur le haut de la tige. Les siliques sont courtes et de longueur sensiblement égale au pédicelle qui les porte. Le fruit de 1 cm de long, avec 20 à 90 graines orange foncé, dure rarement plus longtemps que la tige qui le porte.

Le Rorippa amphibia préfère les habitats humides ouverts, poussant dans des taches d'humidité en dessous de 3 000 m d'altitude. Son habitat préféré est un sol nu soumis aux inondations de l'hiver, les mares temporaires qui se dessèchent, les abords des ruisseaux et des lacs, et tout lieu humide en hiver.

En France, c'est une espèce assez commune dans les lieux humides, les décombres, ou sur les berges des rivières. Elle est rare dans le Midi.

Attention : Rorippa amphibia peut être confondue avec Rorippa islandica, mais la rorippe d'Islande est une plante artico-alpine (zones froides) de pelouses sèches (exondées) d'altitude demandant des conditions de culture différentes. Elle a des pédicelles et des sépales bien plus courts que le cresson amphibie. Mais surtout, elle est peu (voire pas) disponible dans le commerce et l'espèce est protégée mondialement. En France, on trouve la rorippe d'Islande dans les six départements des Alpes-Maritimes, Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Isère, Savoie et Haute-Savoie dans le sud-est et le département des Vosges dans le nord-est.

Espèce de Rorippa amphibia

Rorippa amphibia

 Rorippa amphibia
  • Floraison : Floraison de juin à septembre. Fleurs hermaphrodites en grappe, autofertiles, mais la pollinisation est aussi assurée par les insectes (abeilles, mouches…).
  • Végétation : Croissance jusque 60 cm. Plante annuelle.
  • Qualités : Climat indifférent si les étés sont chauds. Plante comestible, un substitut au cresson.

Semis de Rorippa amphibia

Semis de <em>Rorippa amphibia</em>

TeunSpaans/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le semer ?

Rorippa amphibia est une plante annuelle (parfois bisannuelle) qui apprécie les milieux humides, en particulier durant l'hiver. Elle convient pour tout sol humide, surtout là où l'eau se maintient seulement en hiver (important pour les graines), avec des étés pouvant être secs. Cette plante fleurit dans les zones boueuses ou sujettes à des inondations occasionnelles. Elle ne passe pas les hivers, ne supportant pas du tout le gel.

La nature du sol importe peu, sans toutefois exagérer avec le calcaire. Préférez un sol limoneux et/ou argileux, riche en nutriments azotés.

Rorippa amphibia peut se développer dans la mi-ombre, comme dans un bois clair, ou sans ombre du tout. La meilleure croissance a lieu en plein soleil.

Quand semer Rorippa amphibia ?

Semez à la fin de l'été (pour une croissance au printemps) ou au tout début du printemps.

Comment le semer ?

Semez simplement les graines à la volée à la surface du sol à leur emplacement définitif, en les recouvrant d'à peine 1 cm de substrat.

Si les graines sont semées en fin d'été, il est souhaitable que la zone de semis reste humide tout l'hiver.

Si les graines sont semées au tout début du printemps, humidifiez légèrement le substrat recouvrant.

Culture et entretien de Rorippa amphibia

Culture et entretien de <em>Rorippa amphibia</em>

Stefan.Iefnaer/CC BY-SA 4.0/Wikimedia

Les lieux humides ne sont pas très sujets à l'entretien des plantes qui y poussent. Laissez faire la nature, en évitant d'amener le moindre engrais, c'est absolument inutile et cela risquerait de polluer le milieu.

Taille de Rorippa amphibia

Cette plante à fleurs annuelle ne demande pas de taille ; laissez-la dépérir sur place, les résidus vont enrichir le sol pour l'année suivante.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucune maladie ou nuisible notable ne vient gêner la Rorippa amphibia. Les lieux humides ne sont guère propices au développement de maladies pour des plantes dont c'est le lieu privilégié de croissance.

Récolte

Les jeunes feuilles, les tiges et les jeunes plants peuvent être consommés crus en salade ou cuits. C'est un très bon substitut au cresson.

Les feuilles peuvent prévenir l'apparition du scorbut (propriétés anti-scorbutiques).

Multiplication de Rorippa amphibia

Multiplication de <em>Rorippa amphibia</em>

Stefan.Iefnaer/CC BY-SA 4.0/Wikimedia

Cette plante annuelle (ou bisannuelle) se sème directement in situ dès la fin de l'été (ou tout début d'automne) ou au début du printemps. Répandez juste les graines à la surface du sol en les recouvrant à peine de substrat humide.

Les graines se récoltent quand les fruits sont mûrs, à la fin de l'été (septembre) ou en tout début d'automne (octobre). La conservation des graines se fait en lieu frais (5 °C), en bocal fermé, si possible à l'abri de la lumière.

Bon à savoir : cette plante se propage souvent sans aide extérieure, par le biais d'un réensemencement.

Conseils écologiques

Généralement, la Rorippa amphibia n'est pas une source de nourriture attrayante pour les mammifères herbivores, en particulier lorsque le feuillage est mature. Seuls les insectes sont intéressés par ce cresson.

Les fleurs de cette plante mellifère attirent les petites abeilles, les syrphes, et d'autres types de mouches. Les abeilles sucent le nectar et recueillent le pollen, tandis que les mouches sucent le nectar et le pollen comme aliment.

Un peu d'histoire…

Parfois connue sous le taxon Nasturtium palustre, le nom de genre est issu du latin nesus, le nez, et tortus, tordu, faisant allusion à la saveur piquante de Rorippa amphibia qui fait froncer le nez.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides