Quinoa

Quinoa en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Quinoa, Riz du Pérou, Ansérine quinoa

  • Nom(s) latin(s)

    Chenopodium quinoa

  • Famille

    Amaranthacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante comestible ▶ Légume exotique

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Annuelle
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 2 m
  • Largeur à maturité

    0,05 à 0,70 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol frais
  • Densité

    3 à 5 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le quinoa, Chenopodium quinoa, appartient à la famille des Amaranthacées. Herbacée annuelle de 60 cm à 2 m de haut, cette plante est considérée comme une pseudo-céréale, car elle ne fait pas partie de la famille des graminées, alors qu'on l'emploie aussi par ses graines.

Semé en mars ou avril, au soleil, le quinoa fleurit en juin-juillet et les graines se récoltent en août-septembre. Les feuilles sont ovales ou triangulaires et les fleurs, insignifiantes seules, mais spectaculaires groupées en très denses panicules de diverses couleurs, s'épanouissent en début d'été.

Né en Amérique latine, il fait partie de la tradition de culture et de consommation pour les Boliviens et les Péruviens. L’Altiplano, situé au cœur de la cordillère des Andes, en est le berceau datant de plus de 5 000 ans. 90 % du quinoa mondial vient de ces pays. Si le Pérou et la Bolivie sont les deux premiers producteurs mondiaux de quinoa, des essais de cultures à gros rendements sont en cours un peu partout, du Kenya, à l’Himalaya, en passant par l’Inde.

On distingue surtout deux grandes familles de quinoa : le quinoa amer (amargua) et le quinoa doux (dulce). Le premier, traditionnellement cultivé dans les Andes depuis plus de 5 000 ans, nécessite le lavage et la scarification des grains à cause de la teneur en saponine de l'enveloppe, amère et légèrement toxique. Il s'agit de la variété majoritairement exportée en Occident par le biais du commerce équitable, et déjà lavée. La deuxième, issue de sélections de variétés plus récentes, contient peu ou pas de saponine.

La culture du quinoa peut se faire dans des climats très variés, aussi bien près de la mer qu’en montagne, à des températures allant de -10 à plus 40 °C. Il résiste à la sécheresse, ce qui en fait un aliment d’avenir pour combattre la faim dans le monde. Rappelons qu’une personne sur huit souffre de malnutrition.

Variétés de quinoa

Chenopodium quinoa

'Brightest Brilliant Rainbow'

Chenopodium quinoa 'Brightest Brilliant Rainbow'
  • Floraison : Panicules en mélange de couleurs (vert clair, blanc crème, jaune, orange, rose…).
  • Qualités : Très ornemental.

'Oro de Valle'

Quinoa 'Oro de Valle'
  • Floraison : Panicules jaune d'or, graines jaune d'or teintées de brun.
  • Qualités : Plante compacte (1,20 m) aux panicules assez lâches, évitant les moisissures à l'automne en climat humide.

'Colorado Black Shelly'

Quinoa 'Colorado Black Shelly'
  • Floraison : Grains rouge sombre presque noirs.
  • Qualités : Variété très vigoureuse, résistante au froid et de courte saison.

'Kcoito'

Quinoa 'Kcoito'
  • Floraison : Panicules orange, jaunes, vertes et rouges. Les grains sont gris, rouges, marron ou presque noirs.
  • Qualités : Variété précoce, croissance rapide, récolte entre 3 mois et 3 mois et demi après semis.

'Red Head'

Quinoa 'Red Head'
  • Floraison : Panicules rose framboise.
  • Qualités : Plante vigoureuse. Bonne résistance contre l’humidité de fin de saison.

'Temuko'

Quinoa 'Temuko'
  • Floraison : Panicules vertes. Petites graines blanches.
  • Qualités : Bonne variété pour les régions côtières, car bien adaptée aux climats maritimes. Plante de plus de 1,50 m de haut.

'Cherry Vanilla'

Quinoa 'Cherry Vanilla'
  • Floraison : Panicules de couleurs rose et crème. Graines très blanches.
  • Qualités : Ancienne variété originaire du sud de la Bolivie. Mesure jusqu'à 1,50 m.

'French Vanilla'.

Quinoa 'French Vanilla'.
  • Floraison : Panicules de couleur jaune brun. Graines de teinte blanc crème.
  • Qualités : Dépasse parfois 2 m de haut.

'Mint Vanilla'

Quinoa 'Mint Vanilla'
  • Floraison : Panicules d'un blanc brillant avec des nuances de vert et de rose mauve. Graines blanches.
  • Qualités : --

'Pison'

Quinoa 'Pison'
  • Floraison : Panicules vertes, graines jaunes.
  • Qualités : Ancienne variété originaire du sud de la Bolivie. Mesure jusqu'à 1,50 m.

'Dave 407'

Quinoa 'Dave 407'
  • Floraison : Panicules rose orangé. Les graines sont de couleur ocre.
  • Qualités : Variété de courte saison, mesurant entre 1 m et 1,50 m. Variété a été nommée en l’honneur de Dave Cusack qui a introduit le quinoa aux États-Unis.

'Red Faro'

Quinoa 'Red Faro'
  • Floraison : Panicules vieux rose. Graines blanches.
  • Qualités : L'une des meilleures variétés, avec une bonne adaptabilité. Variété originaire du sud du Chili.

Semis du quinoa

Semis du quinoa

Traumrune/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le semer ?

Même si cultiver le quinoa au potager n'est pas encore une pratique très courante, vous pouvez le semer sans difficulté. Pendant deux mois, il est très décoratif, illuminant le potager de ses panicules colorées.

Semez en caissette ou en pot remplis de terreau, sous abri non chauffé.

En pleine terre, semez sous tunnel. Plantez au soleil, en sol bien préparé, enrichi de compost, drainé, frais et de pH neutre.

Quand semer le quinoa ?

En mars avril. La germination se fait rapidement lorsque la température est à environ 15 °C.

Comment le semer ?

Semez à l'abri, éclaircissez en conservant 3 à 5 pieds au m².

Culture et entretien du quinoa

Culture et entretien du quinoa

Christian Guthier/CC BY 2.0/Wikimedia

La technique de culture conseillée est la même que celle pratiquée par les peuples andins : pratiquez le double repiquage.

Repiquez les plantules à 2 feuilles, en godets individuels. Lorsque les plants mesurent 12 à 15 cm, repiquez-les à leur place définitive, en espaçant chaque plant de 50 à 60 cm.

Arrosez puis paillez, pour conserver la fraîcheur et éviter la venue d'herbes indésirables.

Prévoyez un tuteur pour les variétés les plus hautes.

Aucun soin à prévoir par la suite, si ce n'est un arrosage en cas de sécheresse.

Maladies, nuisibles et parasites

Le quinoa est sensible à l'oïdium et est parfois attaqué par les pucerons.

Récolte

Quand et comment récolter le quinoa ?

Le quinoa est mûr quand les graines se détachent des inflorescences, en août ou en septembre.

Coupez les pieds et suspendez-les la tête en bas dans un endroit frais, sec et aéré, comme un cellier.

Lorsque les tiges sont sèches, battez-les au-dessus d'un drap pour récupérer les graines.

La conservation du quinoa

Après la récolte, il faut laver les graines plusieurs fois afin d'enlever la couche protectrice qui contient des saponines. Cette couche est impropre à la consommation.

Celles de la variété 'Red faro' originaire du sud du Chili doivent tremper plusieurs heures, lavées plusieurs fois puis tamisées pour détruire cette couche protectrice.

Les variétés issues de 'Dulce' contiennent peu ou pas de saponines, aussi le lavage est-il moins fastidieux : un bon rinçage suffit.

Laissez-les bien étalées quelques heures au soleil, puis rangez-les dans des bocaux en verre. Entreposez ces bocaux dans un placard fermé.

Entreposez les graines dans des enveloppes, jusqu'au printemps suivant pour les semer. Selon les variétés, un gramme peut contenir de 400 à 700 graines.

Multiplication du quinoa

Multiplication du quinoa

Daniel Lobo/CC BY 2.0/Flickr

Après avoir récolté comme indiqué dans la partie « Récolte », semez comme indiqué dans la partie « Semis du quinoa ».

Conseils écologiques

Pour lutter écologiquement contre l'oïdium, pulvérisez de la bouillie bordelaise ou une décoction de prêle lorsque les plants ont une dizaine de feuilles. La décoction de prêle favorise la résistance des plantes aux attaques diverses, dont celle de l'oïdium, mais aussi des pucerons. Pour ces derniers, vous pouvez aussi acheter des larves de coccinelles, en jardinerie ou par Internet.

Propriétés et usages

En cuisine

Le quinoa est à la mode, et ce n'est pas sans raison. C'est un aliment sain, très digeste, sans gluten, pauvre en lipides, mais riche en fer alimentaire. Il contient entre 15 et 20 % de protéines, mais aussi tous les acides aminés essentiels.

On lui trouve parfois une saveur de noisette. Il se cuisine en plats salés ou en desserts.

Pour le cuire, on le rince, on le jette dans de l'eau bouillante et on le retire dès que le germe apparaît, en général au bout de 12 minutes pas plus. En effet, il est meilleur lorsque sa texture est légèrement croquante. Certains cuisiniers font griller les grains à sec dans une poêle avant la cuisson à l'eau pour faire ressortir la saveur typée.

Ne jetez pas l'eau de cuisson parfumée, elle peut servir de base à une soupe.

Vous pouvez accommoder le quinoa de nombreuses façons. Réchauffé ou servi en salade façon taboulé, associez-le à tous les légumes, au fromage, au poisson, ou à la viande.

Faites-en une salade d'herbes, en mélangeant les grains à de grosses poignées d'herbes aromatiques et sauvages ciselées. Décoré avec des fleurs comestibles, c'est délicieux, sain… et superbe !

Il est exquis préparé façon risotto, avec des champignons, des légumes….

En dessert, mariez-le au café, au chocolat, à la vanille, au caramel, aux fruits rouges.

N'hésitez pas à l'unir au sésame ou aux noisettes, amandes, noix de cajou, noix

Bon à savoir : les feuilles peuvent se consommer comme les épinards.

Dans le commerce, le quinoa sous toutes ses formes

  • La graine de quinoa blonde, la plus courante, ainsi que la rouge, se cuisinent comme une céréale.
  • La graine de quinoa sauvage se cuisine comme le riz sauvage. On la mêle, en petite quantité au quinoa blond, ce qui apporte un peu de croquant.
  • La farine de quinoa permet de faire de nombreuses préparations rustiques habituellement réalisées avec du blé, comme les crêpes, les clafoutis, les fars, et même le fondant au chocolat qui nécessite peu de farine. Ayez la main plus légère, car cette farine a un pouvoir absorbant plus important. Du fait de son absence de gluten, elle ne lève pas. Vous pouvez l'utiliser en petite quantité dans la pâte à pain.
  • Les flocons de quinoa, très pratiques à utiliser, se réhydratent dans du lait, de vache ou végétal, à consommer tel quel, dans des gâteaux, des muffins ou à transformer en galettes moelleuses.
  • Le « lait » de quinoa s'emploie comme le lait de soja. Sa saveur très typée ne convient pas pour toutes les préparations. C'est surtout en muesli ou en milk shake qu'il est le plus apprécié.
  • La crème de quinoa est une sorte de farine précuite, une poudre permettant de lier des sauces ou de réaliser des entremets et divers desserts.
  • Les flakes de quinoa sont à consommer au petit-déjeuner.
  • Le quinoa soufflé nature ou enrobé de sirop de maïs, un peu comme le « riz soufflé », est parfait pour être parsemé sur les plats. Nature : sur des légumes, des purées, des salades, des quiches, le fromage frais… Enrobé de sirop de maïs : sur les tartes, les crumbles, les compotes, ou les yaourts.
  • Les graines à germer de quinoa. Si vous avez l'habitude de consommer les graines à germer, vous pouvez trouver différentes variétés de quinoa prêtes à être semées. Les graines à germer sont très énergétiques tout en étant très faiblement caloriques et hypocholestérolémiantes. Elles ont un index glycémique très faible. La consommation de graines germées apporte la multiplication des micronutriments, des enzymes, de la chlorophylle, des vitamines et des minéraux.
  • Les pâtes au quinoa et au blé dur ou au maïs, pour changer des pâtes traditionnelles !

Bon à savoir : pour une bonne conservation, mettez le quinoa dans un bocal en verre, dans un placard.

Pour la santé

Recouvertes de saponine (une résine amère qui éloigne naturellement les oiseaux), les graines de quinoa n'ont pas besoin d'être traitées pour être cultivées. C'est pourquoi il est presque toujours commercialisé sous le label « agriculture biologique ».

Le quinoa est un bon substitut aux céréales dans la prévention de l'ostéoporose. Il a une forte teneur en protéines et en vitamine B2 et il est riche en manganèse, en phosphore, en magnésium, en zinc, en fer, en cuivre, en acides gras polyinsaturés et autres nombreux micronutriments. Riche également en fibres, il améliore la digestion.

Attention : à cause de la saponine qu'il contient, même rincé, le quinoa est déconseillé aux enfants de moins de deux ans.

Un peu d'histoire…

Le quinoa, répondant au nom latin Chenopodium quinoa, a d’autres surnoms : ansérine quinoa, riz du Pérou, petit riz du Pérou. Quinoa est issu de l’espagnol « quinua », lui-même dérivé du quechua « kinwa ». Les Incas appelaient le quinoa « chisiya mama », qui signifie en quechua « mère de tous les grains », ou « graine mère ».

Cette plante, cultivée depuis plus de 5 000 ans sur les hauts plateaux d'Amérique du Sud, fut la base de l'alimentation des civilisations précolombiennes. Mais à cause de sa teneur en saponines et du fait qu’elle ne soit pas panifiable, elle fut dédaignée, « oubliée » par les conquérants qui préférèrent rapporter les haricots, la pomme de terre et le maïs. Aujourd’hui, il est la principale source de protéines pour la majorité de la population dans l’Altiplano au sud de la Bolivie. Sur les 25 000 familles qui y vivent, près de 20 000 en dépendraient entièrement pour leur subsistance.

Dans les années 1970, les pays industrialisés en recherche d’aliments sains ont découvert les innombrables qualités du quinoa et les cultures ont été augmentées en fonction de ce marché. Maintenant, on distribue le quinoa dans les grandes surfaces, dans les magasins de produits issus de l'agriculture biologique et du commerce équitable.

En Bolivie, la culture intensive du quinoa – due à la demande croissante du marché extérieur – a modifié le paysage et la vie des paysans. L’élevage des lamas et des productions vivrières sont passés au second plan, ce qui a pour conséquence l’appauvrissement des sols et de la biodiversité. Cela crée des tensions au sujet des terres.

La France n’est pas en reste. Depuis 2008 et 2009, le quinoa est cultivé en Anjou et dans le Poitou. Comme les récoltes sont au rendez-vous et que les amateurs de cuisine saine le préfèrent à celui qui vient de loin, beaucoup d’agriculteurs de la région Centre et en Vendée se lancent dans l’aventure. Ce quinoa français a de l’avenir, car pour l’instant la France est le premier importateur européen. D’ailleurs, un spécialiste de plats cuisinés bio lance une gamme de quinoa de Vendée, commercialisé seul ou en mélange avec des céréales et des légumineuses.

2013 a été déclarée « Année internationale du quinoa » par les Nations Unies, pour rendre hommage aux peuples andins. Ceux-ci ont, par leurs pratiques et leur vie en harmonie avec la nature, réussi à préserver cet aliment qui a joué, joue et jouera un rôle de plus en plus important pour assainir l'alimentation de la population et pour lutter contre la malnutrition à travers le monde.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides