Malus Evereste

Malus Evereste en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Pommier Evereste

  • Nom(s) latin(s)

    Malus perpetu 'Evereste'

  • Famille

    Rosacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre à fleurs

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 10 m
  • Largeur à maturité

    2 à 4 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Marcottage Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol frais

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Massif ou bordure Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le pommier Evereste (Malus perpetu 'Evereste') est un pommier d'ornement hybride appartenant au genre Malus. Celui-ci comporte une quarantaine d'espèces environ, dont le « pommier domestique », et ses très nombreux cultivars qui fournissent les différentes variétés de pommes. Les Malus font partie de la famille des Rosacées. C'est l'un des plus intéressants parmi la dizaine de variétés de pommiers d'ornement. Ce petit arbre d'environ 4 m sur 3 m, à forme d'abord érigée devient assez régulière puis s'arrondit au fil des années avec un port compact.

Ses feuilles caduques sont vert foncé et ovoïdes pointues. Elles jaunissent en automne avant leur chute.

La floraison très abondante donne entre fin mars et début mai une profusion de fleurs simples blanches situées sur les tiges courtes secondaires. Elles font suite à des boutons floraux rouges et donnent des petites pommes de 2,5 cm de diamètre environ, de couleur rouge avec des taches orangées, qui persistent sur l'arbre de septembre à décembre.

Son effet décoratif est garanti dans un jardin, qu'il soit cultivé seul ou en massif ou en haies avec d'autres arbustes ou arbres. Il permet également d'obtenir de très jolis bonsaïs.

D'autre part, c'est un excellent pollinisateur pour d'autres pommiers à fruits.

Variétés de Malus Evereste

Le pommier Everest est une variété hybride créée par l'INRA (Institut National de Recherche Agronomique) par croisement d'un cultivar de Malus floribonda avec un cultivar de Malus pumila, en 1978.

Vous trouverez dans le commerce des arbres à racines nues ou en conteneurs de différentes tailles présentés en tiges ou ramifiés.

Malus perpetu 'Evereste'

Espèce type

Malus perpetu 'Evereste' Espèce type
  • Floraison : Boutons floraux rose foncé presque rouge, fleurs très blanches, fruits rouge orangé.
  • Caractères de la plante : Jusqu'à 4 m sur 3 m environ.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu'à plus de -15 °C. À planter isolé, en massif, haie ou alignement. Bonsaïfiable.

'Courtadou'

Malus perpetu 'Evereste' 'Courtadou'
  • Floraison : Boutons floraux rose lumineux, fleurs très blanches, fruits rouge orangé.
  • Caractères de la plante : Jusqu'à 5 à 6 m de haut sur 3 à 4 m de large.
  • Qualités et usages : Comme l'espèce type.

Plantation de Malus Evereste

Plantation de <em>Malus</em> Evereste

Wouter Hagens/Public Domain/Wikimedia

Où le planter ?

Plantez un pommier Evereste isolé, en alignement ou dans une haie. Si le sol est humifère, c'est encore mieux. Choisissez de préférence un sol drainé et frais, ainsi qu'un emplacement ensoleillé.

Quand planter un pommier Evereste ?

Pour un arbuste à racines nues, plantez-le en automne (octobre-novembre) ou en hiver, en dehors des gros froids.

Pour un plant en conteneur, préférez également l'automne ou, à défaut le début, de printemps.

Comment le planter ?

Creusez un trou de taille suffisante et enrichissez d'apports organiques la terre de rebouchage.

Installez un bon tuteur et arrosez copieusement après la plantation.

Culture et entretien de Malus Evereste

Culture et entretien de <em>Malus</em> Evereste

Jmiall/CC BY 3.0/Wikimedia

Le pommier Evereste ne demande pas de soins particuliers une fois adulte. Faites des apports d'eau réguliers en été seulement les premières années, surtout si vous le plantez au printemps. Vous n'interviendrez ensuite qu'en cas de sécheresse.

De même, des apports d'engrais complet au printemps pendant 2 à 3 ans favoriseront sa croissance.

Tant que l'arbre est jeune, maintenez un sol soigneusement désherbé et biné autour de son pied.

Taille de Malus Evereste

Le pommier Evereste n'a pas besoin de taille pour équilibrer son port. Si toutefois vous avez besoin de le tailler, pour contenir sa taille dans une haie ou un massif par exemple, faites-le en fin d'hiver avant la reprise de la végétation.

Maladies, nuisibles et parasites

Le pommier Evereste possède une bonne résistance aux maladies et aux parasites. Greffé sur des porte-greffes « virus free », il est exempt aussi de maladies virales.

Toutefois, comme les autres pommiers, il peut être attaqué par quelques ravageurs ou maladies.

Ravageurs

Parmi les insectes ravageurs, pucerons ou chenilles tordeuses peuvent apparaître. Ils s'attaquent aux jeunes feuilles au printemps principalement en extrémité de rameaux.

Pulvérisez des solutions de savon noir contre les pucerons et une suspension de Bacillus thuringiensis contre les tordeuses.

Maladies

La tavelure du pommier et le mildiou peuvent se développer au printemps et en été. Pourridié, chancre et feu bactérien, très rares, peuvent provoquer cependant des dégâts très importants.

La tavelure et le mildiou, pris au début, disparaîtront après quelques pulvérisations de bouillie bordelaise.

Récolte

On ne récolte habituellement pas le pommier Evereste. Toutefois, certains récoltent les fruits à maturité en automne. Ces fruits permettent de fabriquer des gelées de pommes.

Multiplication de Malus Evereste

Multiplication de <em>Malus</em> Evereste

Valérie Chansel

Le bouturage réussit rarement avec ces pommiers.

Le marcottage à partir d'un pied est possible, mais il nécessite de rabattre presque complètement le pommier choisi. C'est pourquoi il n'est utilisé le plus souvent que pour obtenir des porte-greffes.

Quant au semis à partir de pépins de pommes, c'est une méthode plus longue et qui n'est valable que pour obtenir des pieds francs destinés à porter des greffes. Ceux-ci sont très vigoureux et bien adaptés pour des sols pauvres, mais ils demandent plus de temps pour la mise à fruit que les porte-greffes achetés chez un pépiniériste.

La méthode de choix est donc le greffage et particulièrement en écusson.

Quand et comment greffer un Malus Evereste ?

Réalisez le greffage en écusson en août pour pratiquer votre greffe en pleine sève.

Choisissez un bon porte-greffe acheté chez un pépiniériste (par exemple la variété MM106 certifiée « sans virus »), ou un pied franc.

Supprimez rameaux et feuilles situés en dessous du point de greffe et laissez ce qui est situé au-dessus tant que la greffe n'aura pas pris.

Pour le greffon, choisissez un rameau de l'année déjà aoûté, qui n'est plus entièrement vert et souple, mais au contraire rigide avec une écorce foncée et un œil terminal visible. Veillez aussi à ce qu'il soit bien sain.

Prélevez un « œil » plutôt foncé (ébauche de bourgeon) en détachant l'écorce et l'aubier qui l'entourent au moyen d'un greffoir (ou d'un couteau bien tranchant), cela constituera le greffon.

Vous pouvez alors pratiquer votre greffe.

Quand et comment marcotter un Malus Evereste ?

Rabattez votre arbre à 20 ou 30 cm du sol en fin d'automne après la chute des feuilles ou au printemps avant l'éclatement des bourgeons.

Au printemps, lorsque les nouvelles pousses issues du pied atteindront une quarantaine de centimètres, buttez le pied avec un mélange léger de sable et de terreau. Au printemps suivant, dégagez avec précaution une des pousses buttées et sevrez-la avec ses racines du pied mère.

Puis repiquez-la dans un conteneur rempli du même mélange de sable et de terreau placé en pépinière ou installez-la en place définitive.

Quand et comment semer un Malus Evereste ?

Semez en automne sous châssis froid, ou au printemps après avoir vernalisé les graines.

Conseils écologiques

Plantez des pommiers Evereste dans votre jardin. Très décoratifs au printemps et en automne jusqu'en hiver, ils ne vous demanderont en échange aucun soin ou traitement particulier.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides