Melittis melissophyllum

Melittis melissophyllum en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Mélitte à feuilles de mélisse, Mélitte

  • Nom(s) latin(s)

    Melittis melissophyllum

  • Famille

    Lamiacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Herbes et graminées

    Plante comestible ▶ Plante à tisane

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
    Ouvert ou divergeant
    Élancé ou colonnaire
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,60 m
  • Largeur à maturité

    30 à 50 cm

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec Sol frais
  • Anti-insectes Certaines plantes ont des vertus répulsives contre des nuisibles ou, au contraire, protègent d'autres plantes en attirant les nuisibles.
    Anti-moustiques : À planter près de vos lieux de vie (terrasse, pergola, table ou jeux de jardin…) pour écarter les moustiques.
    Anti-pucerons : À planter près de vos fleurs fragiles pour les protéger.
    Anti-mouches, anti-limaces et anti-doryphores : À planter à proximité de votre potager pour le protéger. (Les plantes anti-mouches servent à lutter contre des mouches spécifiques qui attaquent les légumes.)

    Moustiques
    Pucerons
    Doryphore
    Mouches
  • Densité

    5 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Prairie Couvre-sol Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille Potager Muret Talus
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Cette belle Lamiacée vivace à feuillage caduc décore les talus, prairies et bosquets mi-ombragés dans une bonne partie de la France. La tige simple est hérissée de poils, l'ensemble de la plante dégage une odeur agréable. Les feuilles opposées à court pétiole sont de forme ovale au limbe denté, poilu. Son odeur de foin fraîchement coupé rappelle la vanilline, ce qui a attiré l'attention des parfumeurs sur elle dès le XIXe siècle.

Les fleurs hermaphrodites roses, mauves, blanches sont solitaires ou par paire à l'aisselle des feuilles, tournées du même côté. La lèvre supérieure de la corolle est dressée, la lèvre inférieure est trilobée. Le calice est bilabié. Chaque fleur comporte 4 étamines saillantes.

Le fruit est un akène dont les graines tombent à maturité au pied pour se semer naturellement.

Au jardin, placée en lisière, la plante prend un port buissonnant de 30 à 50 cm de hauteur et offre sa délicate floraison de mai à fin juillet début août. Elle se plaît pratiquement partout, en pied de massif, talus, bordures, également pour agrémenter un bas de haie dégarni.

En plus de son effet décoratif et du parfum de ses feuilles, cette plante est aussi utilisée pour ses propriétés thérapeutiques. Elle est notamment reconnue pour ses effets antispasmodiques bienfaisants, digestifs, diurétiques et pour sa faculté à empêcher le développement des colibacilles. Elle fait de très douces infusions et, dans certains pays d'Europe de l'Est, les pointes tendres sont consommées en salade.

Son seuil de tolérance au froid se situe au-delà de -15 °C, ce qui permet la culture en toute région du pays.

Variétés de Melittis melissophyllum

Melittis melissophyllum, ou mélitte à feuille de mélisse, est la seule espèce du genre Melittis, dont il existe 2 hybrides faciles à se procurer.

Melittis melissophyllum

Espèce type

Melittis melissophyllum Espèce type
  • Feuillage : Plante à port dressé au feuillage vert franc satiné et dentelé, agréablement parfumé.
  • Fleurs : Fleurs blanches à lèvre inférieure rose de 3 à 4 cm.
  • Qualités : Rustique au froid et aux conditions environnementales. Feuillage dentelé odorant.

'Royal velvet'

Melittis melissophyllum 'Royal velvet'
  • Feuillage : Comme l'espèce type.
  • Fleurs : Fleurs blanches, avec une large lèvre mauve de 4 cm.
  • Qualités : Comme l'espèce type.

'Album'

Melittis melissophyllum 'Album'
  • Feuillage : Comme l'espèce type.
  • Fleurs : Fleurs d'un blanc pur.
  • Qualités : Comme l'espèce type.

Plantation de Melittis melissophyllum

Plantation de <em>Melittis melissophyllum</em>

Patrice78500/Public Domain/Wikimedia

Les plants de mélitte sont à la vente dans les jardineries, bien achalandées au printemps, souvent commercialisés en godets de 7 cm ou pots d'un litre.

Où la planter ?

En pot ou jardinière si vous n'avez pas la chance ou l'envie d'avoir un jardin, sinon en pleine terre dans un sol neutre à calcaire drainant, à tendance sec, exposition mi-ombre.

Elle supporte le plein soleil et la pleine ombre, mais son feuillage et sa floraison vont en pâtir.

Quand planter Melittis melissophyllum ?

Plantez-la de février à avril, pour profiter de ses fleurs dès la fin du printemps. Sa croissance rapide alliée à sa rusticité en fait une jolie « herbe » que vous croisez sûrement lors de vos promenades à la campagne.

Comment la planter en pot ?

Choisissez un contenant adapté à ses formes, pas très gros, ni trop large. Sa croissance racinaire plutôt horizontale se développe davantage dans une jardinière que dans un pot.

Préparez-lui un mélange simple, pas trop riche à base de 50 % de terre franche, 25 % de sable et 25 % de terreau.

Comment planter Melittis melissophyllum en pleine terre ?

Travaillez légèrement le sol par un binage superficiel sans amendement. Plantez-en 5 par mètre carré pour créer un ensemble.

Culture et entretien de Melittis melissophyllum

Culture et entretien de <em>Melittis melissophyllum</em>

Enrico Blasutto/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Dans l'ensemble, la mélitte est très facile à cultiver, demande un peu d'eau, mais pas trop, pratiquement pas ou peu d'engrais, aucun soin particulier, pas de pincements ou de taille…

Désherbage

Paillez le sol après plantation pour garder une certaine fraîcheur aux racines. Cela permet également de prévenir l'apparition des mauvaises herbes qui trouvent dans un sol souple un lieu propice à leur développement. Si les adventices posent problème, utilisez « l'huile de coude » pour vous en débarrasser, les pesticides étant très mal tolérés par cette plante.

Arrosage

Arrosez régulièrement de la plantation à la période chaude. Cette plante supporte assez bien le sec, mais pour une croissance harmonieuse, ne la faites pas souffrir. La variété 'Royal velvet' supporte moins bien le manque d'eau.

L'hiver, son feuillage disparaît pour remonter le printemps venu. En pleine terre, vous pouvez laisser faire la nature. En pot, vous devez arroser au moins une fois par semaine si elle n'est pas mouillée par la pluie, et cela même si elle n'a plus de feuilles.

Fertilisation

La deuxième année, au jardin, un apport de compost aux pieds apporte toujours un plus à la vitalité printanière.

Les pots quant à eux apprécient un fertilisant liquide pour annuelle, faiblement dosé, apporté avec l'eau d'arrosage tous les 15 jours jusqu'en début de floraison.

Maladies, nuisibles et parasites

En raison de l'odeur qu'elle dégage naturellement, elle repousse pratiquement tous les insectes. Peut-être un jour trouverez-vous une chenille perdue au milieu d'un plant, mais ce sera tout.

Les maladies sont inexistantes à partir du moment où le minimum demandé est apporté. Pas d'eau en excès, principale source d'éventuels problèmes.

Multiplication de Melittis melissophyllum

Multiplication de <em>Melittis melissophyllum</em>

tsiegretlop/CC BY 2.0/Flickr

Le semis est d'une simplicité enfantine et c'est le seul mode de reproduction pour la mélitte. Les semences sont faciles à se procurer en jardineries, sur Internet et pourquoi pas dans la nature !

Semez en février dans le sud, avril en régions plus froides. Point besoin de terrine ou godet, semez directement en place que ce soit en pot ou en pleine terre.

En pot, utilisez un mélange à base de 50 % de terre franche, 25 % de sable et 25 % de terreau. Semez en poquets de 3 à 5 graines.

Au jardin, semez en poquets de 3 graines, tous les 60 à 80 cm suivant l'effet recherché. N'améliorez pas le sol, un léger assouplissement suffit.

La levée des plants se fait en 10 jours environ, suivant la région dans laquelle vous êtes situé. La seule chose à surveiller est le manque d'eau au stade juvénile.

Conseils écologiques

Les fleurs, très nectarifères, attirent de nombreux insectes pollinisateurs, surtout les abeilles, lesquelles sont en voie de disparition, principalement à cause des insecticides. N'utilisez donc pas de produits toxiques à proximité.

Propriétés et usages

Melittis melissophyllum a des propriétés médicinales réputées identiques à celles de la mélisse, mais de composition très différente, ce qui laisse suspecter d'autres propriétés encore inconnues.

La mélitte est notamment connue pour ses propriétés sédatives et légèrement hypnotiques, antiseptiques, antispasmodiques. Elle empêche également le développement des colibacilles, bactéries qui peuvent provoquer certaines infections urinaires, génitales ou intestinales lorsqu'elles sont en trop grand nombre dans le corps.

Un peu d'histoire…

Son nom vient du grec « mellita » qui signifie abeille. Plante décrite et dénommée par Carl von Linné, naturaliste et médecin suédois (1707-1778) dans son célèbre ouvrage : Species Plantarum (1753).



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides